Société

▶️ "Si nous n'améliorons pas dès aujourd'hui le quotidien de nos gramounes, ce n'est pas demain que l'on pourra le faire"

Samedi 7 Décembre 2019 - 11:47

C'est un rendez-vous d'un genre nouveau que le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) souhaite pérenniser. Dans la continuité de la semaine bleue qui s'est déroulée en octobre dernier, une semaine dédiée aux personnes âgées, le CESER a convié la presse ce mercredi pour son premier "Café du territoire". La structure présidée par Dominique Vienne s'est en effet autosaisi de la thématique du vieillissement de la population réunionnaise et en a profité pour présenter sa contribution intitulée "Le défi de l'union de tous les acteurs du territoire face au vieillissement de la population réunionnaise".

Ces échanges entre les différents acteurs institutionnels et associatifs avaient deux objectifs: la première, de réfléchir aux actions à conduire afin de mieux anticiper et la seconde, répondre aux besoins des Réunionnais pour favoriser leur "bien-vieillir". Une étude réalisée par l'Insee, en partenariat avec le CESER, a démontré que d'ici 2050, il y aura autant de seniors que de jeunes dans la population réunionnaise:
 
"Un quart des habitants auraient 60 ans ou plus (...), une proportion deux fois supérieure à celle de 2013. L'effectif des personnes âgées de 75 ans ou plus, encore très faible actuellement à La Réunion, serait multipliée par quatre"

Ce constat fait, le CESER, qui appelle tous les acteurs concernés (institutions, pouvoirs politiques et associations) à travailler ensemble, a dévoilé lors de sa séquence quatre grandes préconisations. La première d'entre elles est une coordination plus poussée des politiques publiques sur l'enjeu global du vieillissement de la population mais aussi à renforcer les offres existantes. Pour rappel le Département a récemment lancé son Plan Seniors pour améliorer dans les prochaines années la prise en charge de nos gramounes. À ce titre, "les autres acteurs sont invités à inscrire leur action en cohérence avec ce Plan, et ce sur la base d'une volonté affichée de la collectivité départementale de travailler dans un esprit de partenariat", insiste le CESER, qui invite le conseil régional à s'associer au Plan Seniors départemental. 

Deuxième grande recommandation du Conseil: le développement d'une réelle silver economy (ensemble des produits et services destinés aux personnes âgées de plus de 60 ans) dans l'île avec le soutien des entreprises qui accompagnent "de façon responsable" le vieillissement de la population. "Parallèlement, le développement des compétences réunionnaises répondant aux conséquences du vieillissement de la population et aux besoins des personnes vieillissantes constitue un enjeu à saisir dès aujourd'hui pour ne pas être débordé dans l'avenir", précise la structure. Il est demandé à la collectivité régionale de "structurer une filière silver economy réunionnaise viable, sociale et solidaire" mais aussi de soutenir les entreprises qui accompagnent le vieillissement de la population. Aux autres collectivités comme le Département, les communes ou encore les EPCI, en partenariat avec les acteurs de la formation sur le territoire, le CESER leur recommande "d'assurer la formation tout au long de la vie des agents territoriaux et de professionnaliser les aidants familiaux".

Avec son Plan Seniors, le Département se prépare à l'augmentation de la dépendance des gramounes

Concernant le mieux penser et la la construction d'un cadre de vie pour favoriser le "bien-vieillir" de la population, le CESER invite à penser l'aménagement du territoire et la construction de l'habitat en anticipant les besoins liés au vieillissement de la population. Une anticipation qui doit passer par le Conseil par le développement de solutions alternatives qui répondent à la demande de maintien au domicile. De plus, "la lutte contre l'isolement des personnes vieillissantes doit faire l'objet d'une politique globale qui ne soit pas uniquement curative et/ou sociale" insiste le CESER, qui demande notamment au conseil régional de "favoriser le financement de la construction et la réhabilitation des logements sociaux répondant aux besoins d'une population vieillissante" ou encore de soutenir le développement d'offres de transport sur de courtes distances "dans le cadre associatif ou bénévole ou sur un modèle économique et solidaire".

Enfin, dernière grande recommandation du CESER, l'amélioration immédiat du quotidien des seniors avec une augmentation du nombre de places disponibles dans les EHPAD, un meilleur "partage des données sur la situation des personnes âgées à La Réunion ou encore l'amélioration des conditions de résidence mais aussi d'exercice des aidants familiaux et des familles d'accueil par le biais de la formation". "Si nous n'améliorons pas dès aujourd'hui le quotidien de nos gramounes, ce n'est pas demain que l'on pourra le faire", martèle l'anthropologue et prêtre jésuite Stéphane Nicaise, également vice-président du CESER, en charge de la commission "Qualité de vie, culture et solidarité".

Seule élue politique présente lors de cette table ronde, Ericka Bareigts a salué les recommandations du Conseil qui sont "très pertinentes". Comme l'a rappelé la députée de la 1ère circonscription, "on ne peut traiter la thématique du vieillissement chacun chez soi". Si la parlementaire a tout de même insisté pour des mesures d'urgence immédiates comme une meilleure formation des auxiliaires de vie ou encore l'augmentation du nombre de places dans les structures d'accueil pour rompre l'isolement des personnes âgées, elle estime malgré tout que le CESER "a très bien balayé l'ensemble et fait de bonnes préconisations", estime-t-elle.

Lu 1808 fois
Samuel Irlepenne
Passionné d'histoire et de géopolitique, travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par la marionnette de Sin Dni le 07/12/2019 12:16

La marionnette pense à l'approche des municipales à graisser la patte des personnes âgées en faisant comme si elle s'intéresse à eux. Démonstration d'hypocrisie dans toute sa splendeur! Bareigt, Bello même catégories, font des actions médiatiques de façade juste pour gagner des voix, après les élections elles disparaissent dans la nature pour s'occuper de leurs poches.

2.Posté par MARIE le 07/12/2019 12:19

lES EHPAD SONT UN SCANDAL DE PART LES TARIFS ET LES PRESTATIONS

ESSAYER DE CONNAITRE LE FONCTIONNEMENT INTERNE AVEC H0RAIRES ET PRESENCES

VOUS N AUREZ PAS DE R2PONSES

MAIS 3000€ A PAYER EN FIN DE MOIS

3.Posté par ZABITANTS le 07/12/2019 14:15

SI LES MANIFESTANTS CONTINUENT A VOULOIR RETIRER LA REFORME DE LA RETRAITE AU TRAVERS DE LEURS ORGANISATIONS SYNDICALE CES GENS SERONT TENU POUR RESPONSABLE D AVOIR ENTRAINER LE PEUPLE DANS LA FAILLITE DU SYSTÈME

4.Posté par Thomas GILBERT le 07/12/2019 18:30

Rendre accessible l'espace public est une gageure à La Réunion. Entre les services techniques qui se moquent (ou se foutent de la gueule, comme vous préférez) des citoyens et les élus qui font semblant de prendre les choses en main, la DEAL en charge de faire respecter la loi de 2005, du moins ce qu'il en reste, qui autorise de rendre inaccessible un site en dehors de toute procédure légale (comme les paillotes…).

Un peu moins de communication et un peu plus d'actes concrets pour améliorer le quotidien de la population. Et pas que des bus gratuits pour aller voter…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Janvier 2020 - 17:16 Le radier du Ouaki est rouvert