Société

▶️ SDIS 974: Le caisson de formation n'aura pas fait long feu

En 2016, le SDIS se dote d'un "caisson feu" d'entraînement sur le site de l'ancienne caserne du Port, il n'a jamais servi...

Lundi 8 Juillet 2019 - 08:05

Afin d'assurer la formation des pompiers sur les différents types de feux auxquels ils pourraient être confrontés lors des interventions sur le terrain, 3 formateurs de la région bordelaise viennent en 2016 à la Réunion et forment 10 futurs formateurs qui seront chargés d'assurer la formation au SDIS974. 

En juillet 2017, le Colonel Berthouin prend son commandement au SDIS et décide d'arrêter sans délai l'utilisation du caisson. Depuis 2017, rien ne semble avoir été mis en place afin de palier ce manque dans la formation des professionnels du feu, pourquoi ? 

Dès que nous abordons le sujet du caisson, le Colonel Berthouin est très clair : "C'est un vrai sujet, je me dois de vous éclairer. Je suis arrivé en juillet 2017, et peu de temps après, un stage débute sur ce caisson. J'ai une sensibilité particulière sur ce dossier car la partie incendie m'a toujours passionné. Lorsque l'on m'a rapporté les conditions d'emploi du caisson, j'ai tout arrêté ! Tout, car j'ai considéré qu'on n'était plus dans de bonnes conditions de sécurité et qu'au niveau pédagogique, ce n'était pas cohérent". À cette période, une formation était en cours. 

Suite à l'arrêt du stage, le commandant du SDIS demande ensuite au Comité d'Hygiène et de Sécurité (CHS) de procéder à une enquête afin de s'assurer que les conditions d'emploi sont satisfaisantes. Il apparaît que le CHS avait émis un avis l'année précédente par l'intermédiaire du médecin-chef du SDIS sur les conditions d'utilisation du caisson.

Aucune d'étude d'impact sur les émissions de fumée

Aucune étude d'impact sur les émissions de fumée, pas de filtrage des fumées émises, la structure du caisson présente des zones de rouille, pas de contrôle de stabilité au feu de la structure ainsi que non-respect des préconisations des consignes de sécurités sur les formateurs et sur les stagiaires sont ​les différents points mis en avant lors de la commission du CHS. 

Toutes ces raisons viennent alors confirmer au Colonel Berthouin qu'il a pris la bonne décision d'arrêter la formation en cours. Par ailleurs, le commandant du SDIS explique également avoir pris en compte le rapport que la CNRACL (Centre National de Retraite des Agents des Collectivités Locales) a publié fin 2017 sur les toxicités des fumées pour les sapeurs pompiers.

Ce rapport, quelque peu explosif, s'il ne déplore pas de surmortalité auprès des retraités concernant le cancer des poumons ou de la plèvre chez les pompiers professionnels uniquement (les pompiers volontaires n'étant pas pris en charge par la CNRACL), alerte fortement sur les risques causés par les produits polluants véhiculés lors des interventions eu égard à leurs toxicités, indiquant qu'ils sont "hautement cancérigènes".

Ce rapport met en avant la problématique du transport de ces molécules toxiques

En effet, ce rapport met en avant la problématique du transport de ces molécules toxiques qui sont imprégnées sur les tenues et sont véhiculées par le personnel un peu partout (camions, casernes, domiciles etc ...). Le ministère diffuse une note et met alors en place un groupe de travail sur cette problématique. Il demande également que soit créé au niveau départemental un comité incendie. Le Colonel Berthouin le met en place et nomme à sa tête le Lieutenant (Ltt) Viaud en septembre 2018. 

Suite à sa nomination, le Ltt Viaud crée quatre groupes de travail : un groupe toxicité, un groupe caisson feu, un groupe feux de structures et groupe feux spéciaux (ex: structures végétalisées).

Intégré au groupe de travail national, il part régulièrement en métropole afin d'assister aux réunions de travail pour mettre en place des prérogatives de formations, les évolutions des techniques opérationnelles ainsi que le recyclage des tenues et du matériel en contact avec les particules toxiques.

Une "École Feu" à Saint-Louis​ en 2021

Il a été chargé également, par le CDT du SDIS974, de constituer les premières fiches du futur caisson feu dont sera dotée la future "École Feu" à Saint-Louis, à l'endroit de l'ancienne caserne qui appartient au SDIS. Elle devrait être opérationnelle en 2021 et permettre la formation des sapeurs pompiers dans une structure normalisée. Comme l'explique le Colonel Berthouin, "cette future école aura un rayonnement régional et permettra aussi de former nos collègues de Madagascar, Maurice et des Seychelles". 

Le Ltt Viaud explique qu'il y aura en 2019 une montée en puissance et une reprise des fondamentaux pour tous les pompiers, qu'ils soient professionnels ou volontaires. À commencer par le passage pour tous au parcours respiratoire indépendant de Saint-Louis selon les directives du commandement du SDIS974.

En attendant le futur centre de formation, il apparaît que le coté préventif, mis en exergue par le CHS, a été retenu afin de préserver l'intégrité physique des personnels, mais également les risques environnementaux liés à l'utilisation du caisson feu. Pour autant, il est rassurant de savoir que le personnel du SDIS974 s'inquiète de la formation en son sein ainsi que de la gestion par son commandement du maintien des conditions opérationnelles qui font leur quotidien.

Regis Labrousse
Lu 5432 fois




1.Posté par Laurent le 08/07/2019 09:21 (depuis mobile)

C''est une sage décision d''arrêter cette formation de caisson ou le contenair lui même est pourri ! Enfin le SDIS a de vrai ligne de conduite pour cette formation !

2.Posté par Pala Ek Sa le 08/07/2019 10:09 (depuis mobile)

Bonne initiative...mais on ne parle pas du coût de cette gabegie ...? Bandes d’incompétents...heureusement que les hommes du terrain assurent et pallient aux manquements des cadres ( notamment BRAVO au centre de St Denis que j’ai pu voir en action)

3.Posté par Haha le 08/07/2019 10:12 (depuis mobile)

Il n''''a jamais servi selon qui?...On est quelque uns a avoir fait pas mal de brulages quand meme..allez bisous

4.Posté par Hanoi le 08/07/2019 10:56 (depuis mobile)

tout les concernés savent que c est une guerre d officiers qui se tapent sur la gueule à distance au lieu de faire leur boulot.ils défilent le 14 juillet et s enfilent le reste de l année.faut les mettre à la porte ces incompétents...

5.Posté par Laurent le 08/07/2019 11:09 (depuis mobile)

Post 3 ! Le directeur a eu raison d'arrêter cela ! Si vous avez pu faire quelques brulages , tant mieux pour vous mais la sécurité pour n'est pas au rendez vous ! Par contre le SDIS 974 vous donne rendez vous sur un site au norme !

6.Posté par Laurent le 08/07/2019 11:34 (depuis mobile)

Laurent c''est plutot des officiers superieurs qui se tiraient dans les pattes non?vous croyez quoi?que tout les caissons en metropole on des recuperateur et traitement de fumées...?des que y''a des gens qui se bougent,on trouvera toujours a redire

7.Posté par laurent le 08/07/2019 12:37

Guerre ou pas guerre des officiers , pour une fois qu'un directeur bouge , il faut le laisser travailler

8.Posté par polo974 le 08/07/2019 17:09

Attention, il faudra des feux normalisés de 15 cm de hauteur de flamme plus ou moins 3 cm, avec un diamètre compris entre 43.5 et 57.4 mm.

La température maximale de la flamme devra impérativement rester en-dessous de 60°C.

La flamme pourra avantageusement être remplacée par une canette de bière à condition que sa température soit maintenue en-dessous de 7°C.

9.Posté par GIRONDIN le 08/07/2019 17:52

8.Posté par polo974
Salut, excellent
Bin ouais, histoire d'être au plus proche des conditions réelles d'intervention.
Après installation, Pour la clim il est rappelé:
Evitez la projection d’air directement sur le visage, qui fragilise et irrite les muqueuses du système respiratoire.

Réglez votre clim à environ 4 °C de moins que la température extérieure et gardez bien toutes les fenêtres fermées.

Pour vous réhabituer à la température extérieure, éteignez la clim’ un quart d’heure avant votre sortie.

Pensez à faire réviser votre climatisation et votre système de ventilation au moins une fois par an : il faut éviter de garder des filtres encrassés car ils ne retiennent pas efficacement les pollens, les poussières, les moisissures…

Gradé, dégradé, aux armes et cætera

10.Posté par chistophe le 08/07/2019 18:05

Il sort d'où ce monsieur ?????????
Tiens , c'est un lt qui s'occupe de ce ''sale Boulot '' Que font les Colonels
A mon avis , ils sont en Piscine pour le prochains tournoi de natation inter SDIS

11.Posté par Vesperal le 09/07/2019 05:53 (depuis mobile)

On dit ''aura fait long feu'', tout le monde fait la faute. Expression militaire ....

12.Posté par tite retraitée indignée le 09/07/2019 10:34

HONTEUX gâchis de l'argent public par la faute d'incompétents surpayés et inutiles !

Comment le Conseil Général dont la vocation première est pourtant de faire du social envers les plus défavorisés, peut-il continuer à être aussi laxiste avec l'argent si généreusement octroyé par par l'Etat ???

13.Posté par gramin974 le 09/07/2019 14:40

Post 1 -5-6-7

Lolo le copain du Directeur lol

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie