MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Ritchie A. a perdu un oeil durant les manifestations, il porte plainte contre les forces de l'ordre


Le lundi 19 novembre, Ritchie A. manifestait avec les Gilets Jaunes, à Grande Fontaine. Vers 17h, il a reçu le projectile d'un tir dans l'oeil gauche, il a dû être opéré en urgence, mais son oeil est perdu. Ritchie réclame justice, il souhaite que les forces de l'ordre soient reconnues responsables de son handicap.

Par - Publié le Jeudi 27 Décembre 2018 à 10:22

Ritchie est une figure reconnue dans son quartier de Grande Fontaine, à Saint-Paul. Il est un "grand-frère", participant à la vie de quartier, créant du lien social, notamment en organisant la fête des voisins, la fête de la musique, la fèt' kaf... L'homme de 34 ans est père d'un enfant de 4 ans, apprécié de tous et travailleur. A la recherche d'un emploi, il a, ces derniers mois, en compagnie de cinq camarades, travaillé à créer lui-même son emploi, non sans mal. Il souhaitait, avant que la perte d'un oeil ne remette en cause ses projets, créer une activité d'emploi vert dans son quartier.

Désormais, le travail dans les espaces verts lui sera dangereux, il ne peut risquer une blessure à l'oeil droit. C'est un homme blessé, mais combatif, à la résilience impressionnante que nous avons rencontré. Il nous a relaté les faits de ce funeste lundi 19 novembre dernier, au tout début du mouvement social des Gilets Jaunes auquel il participait, en vue de plus de justice sociale pour son île et ses habitants.

Lundi 19 novembre, Ritchie s'est rendu dès le matin auprès des Gilets Jaunes, à Grande Fontaine. La veille au soir, des échauffourées avaient éclaté entre des jeunes du quartier et les forces de l'ordre. Pour éviter que de tels débordements ne se reproduisent, Ritchie s'est donc rendu sur place pour tenter de calmer la population, jouant le rôle de médiateur, palliant ainsi l'absence sur le terrain de la mairie de Saint-Paul selon lui.

Vers 16h30, revenant sur les lieux après être rentré chez lui déjeuner et se reposer un peu, Ritchie constate que les choses ont dégénéré, un groupe de jeunes ayant investi la quatre voies. Avec des Gilets Jaunes, il tente de les ramener à la raison et de leur faire quitter la quatre voies pour réintégrer le quartier, afin d'éviter que les forces de l'ordre ne fassent usage de la force contre eux. Vers 17h, alors qu'il se trouve entre Grande Fontaine et le pont de la quatre voies, dans un groupe de Gilets Jaunes comprenant femmes et enfants, Ritchie entend une première détonation, en provenance de la quatre voies. 

Les médecins ne peuvent éviter l'énucléation

Une seconde détonation résonne tout autour de lui, pour cause : il a reçu le projectile dans le visage. Une vive douleur le saisit, le regard que lui porte un ami est éloquent : Ritchie est touché à l'oeil. Immédiatement, son ami l'amène à l'hôpital Gabriel Martin, où un premier diagnostic tombe très vite: il risque de perdre son oeil. Ritchie est transféré à Bellepierre, où il est opéré, le chirurgien ne peut éviter l'énucléation. 

Le mercredi 21, Ritchie peut quitter l'hôpital, sous la condition de recevoir des soins infirmiers matin et soir durant un mois. Le vendredi 23 novembre, malgré la douleur et accompagné de sa femme, il tente de porter plainte à la gendarmerie de l'Etang Saint-Paul, mais trouve porte close, les gendarmes ayant fort à faire avec les manifestations et blocages partout sur l'île. Lorsqu'il tente de nouveau sa chance la semaine suivante, Ritchie est reçu par un officier, qui lui explique qu'il ne peut enregistrer sa plainte et qu'il va transmettre son numéro de téléphone ainsi que copie de sa carte d'identité à la section de recherches de la caserne Vérines. 

C'est un colonel de gendarmerie qui a finalement auditionné Ritchie A., le 5 décembre. Sur le récépissé de dépôt de plainte, l'objet de la plainte est laconique: "blessure à l'oeil gauche à l'occasion des événements survenus le 19 novembre 2018 sur la commune de Saint-Paul". Ritchie est désormais représenté par Maître Rémi Boniface, qui a défendu l'emblématique Théo Hilarion, qui avait subi la même blessure dans des circonstances similaires, au Port, en 1994.

Richie A. réclame justice, il souhaite que les circonstances de la perte de son oeil gauche soient reconnues par l'Etat. S'il n'évoque pas une bavure, il estime que les forces de l'ordre doivent reconnaître leur "erreur". La plainte de Ritchie est désormais dans les mains du procureur de la République, qui décidera des suites à donner à cette tragique histoire.



Bérénice Alaterre
Passionnée de littérature et de cinéma d'auteur, intolérante à l'injustice, dévoreuse de journaux... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par L'enflure le 27/12/2018 11:46 (depuis mobile)

Le pauvre homme...lu l'été in bon marmaille vouiiii, lu la pa fé rien .. dommage po lu...lu noré du rest son caz...lu la peut être rodé non ?

6.Posté par Lesseps le 27/12/2018 11:45

Plainte qui sera de facto classée sans suite... Risques inhérents à la présence de personnes sur des endroits où maintenir l’ordre est décrété par le préfet... Pas de chance pour ce monsieur...

5.Posté par Jp POPAUL54 le 27/12/2018 11:37

L'erreur est sans doute de s'être trouvé sur la trajectoire de la grenade anti-émeute.

4.Posté par Clovis le 27/12/2018 11:06 (depuis mobile)

moralité : il faut désormais porter un casque et une visière lors des manifestations....

3.Posté par Nsnf le 27/12/2018 10:56 (depuis mobile)

Ah ces gens soit disant bien sous tous rapport qui bizarrement se trouvent là où les forces de l'ordre doivent employer la force , et qui viennent se plaindre...seraient-ils réellement bien sous tout rapport!!!

2.Posté par Fidol Castre le 27/12/2018 10:47

Les forces de l'ordre répriment les civils et se font une spécialité de viser la tête. La ripoublique couvre mais n'a pas honte d'aller donner des leçons à Poutine, El Assad ou Kadhafi. En un mois, la ripoublique a arraché des mains, des yeux, a tapé, gazé, humilié, mutilé, torturé, détenu arbitrairement...des hommes, des femmes, des enfants, des personnes âgées, des handicapés.

Ripoublique, ennemie du peuple, tu es née dans le sang, tu mourras dans le sang.

Episode comique : tous les ripoublicains de France et de Navarre se sont offusqués de voir une guillotine et un mannequin de Macron. Ils trouvaient ça violent ! Pourtant les mêmes ripoublicains font enseigner que la guillotine c'est bien...pour Louis XVI. Pour Macron, c'est violent !

1.Posté par Domi le 27/12/2018 10:38 (depuis mobile)

Ah ah ah ! il porte plainte. Et le policier qui a perdu sa main il porte plainte contre contre qui ?
Ce sont les risques du métier mon cher Ritchie !!! Le métier de manifestant est aussi dangereux ! Une pension à vie sans travailler ! Le jack pot

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes