Politique

▶️ Région : L'opposition fustige le compte administratif 2018

Vendredi 21 Juin 2019 - 15:35

Le président de Région avait insisté lors de cette conférence de presse pré-plénière sur quatre points: un taux de réalisation des projets de la mandature de "93,4%", la part "très importante" accordée aux investissements (640 millions) d'euros, le "respect absolu" du Pacte de confiance signé avec l'État et enfin, la mise en place de dispositifs de soutien et d'accompagnement des entreprises après la crise des Gilets jaunes. 

640 millions d'euros d'investissements réalisés, 122,2 millions d'euros d'épargne brute, 63 millions d'euros de résultat final et 9,7 années en ratio de désendettement, voilà les principaux indicateurs de ce compte administratif 2018 mis en avant. 

Pour la cheffe de file du Rassemblement (opposition), Huguette Bello, le compte n'y est pas. Selon elle, le compte administratif 2018 de la collectivité régionale ressemble à s'y méprendre "à un compte-rendu de propagande". "Nous avons affaire à une situation plus grave que celle que vous nous décrivez", lance Huguette Bello. "Vous affirmez devant les médias que tout va bien, que tout est idyllique, alors que nous avons perdu 3 400 emplois salariés l'an dernier". Pour la parlementaire, le locataire de la Pyramide inversée est dans une sorte de "déni", alors que la situation budgétaire de la Région "est mauvaise et se dégrade de plus en plus". "Vous peinez à mettre en oeuvre la politique que vous avez choisie (…) Quant aux résultats de l'exercice 2018, si le résultat final est positif à 63 millions d'euros, il en baisse de 25% alors qu'il était de 84 millions en 2017"

"L'endettement massif" de la collectivité, passé de 350 millions d'euros en 2014 à 1,089 milliard d'euros l'an dernier, prend des "proportions dangereuses" et menace la stabilité des finances de la collectivité, ajoute la parlementaire. Un endettement passé de 350 millions d'euros en 2014 à 1,089 milliard d'euros l'an dernier. 

Un avis partagé par sa collègue de l'opposition, Karine Nabénésa (La Réunion en marche). "On pourrait se réjouir de la baisse des dépenses de fonctionnement, mais il ne faut pas oublier les hausses intervenues au début cette mandature: +20% entre 2016 et 2018, passant de 395 millions d'euros à 467 millions d'euros", tient-elle à rappeler.  

Autre grief porté par Karine Nabénésa à la majorité régionale: des investissements "en baisse". "Sur l'actuelle mandature, la Région investit de moins en moins : 900 millions d'euros en 2016, 711 millions en 2017 et 640 millions d'euros en 2018, soit une baisse de 30% sur trois ans. La faute à qui ? À votre incapacité à maîtriser vos dépenses de fonctionnement", glisse-t-elle à l'attention du principal intéressé.

Les attaques de l'opposition sont un "non-sens" pour Didier Robert. "Vous nous demandez d'assumer les compétences du Département et de l'Etat (…) Oui, la Région investit depuis 2010, c'est un choix délibéré. On fait plus que les régions métropolitaines. Pourquoi ? Parce qu'il y a un retard structurel à La Réunion. Est-ce qu'on peut se regarder et retrouver le sens des équilibres ? Qu'est-ce que vous souhaitez ? Qu'on arrête tout ?", lance le président de Région. 

Un choix "parfaitement assumé" par la majorité régionale, qui a fait le choix "d'investir sur le territoire". "Vous (l'opposition, ndlr) ne pouvez crier au scandale parce que chaque investissement correspond à des emplois et à des activités. Si vous investissez, il est normal qu'il y ait une augmentation de la dette (…) Nous avons sur les 7 dernières années porté pour la Région plus de 3 milliards d'euros d'investissement dans le domaine des routes, des transports… Dans le cadre du  programme de relance des communes, nous avons débloqué 423 millions d'euros, permettant aux maires de refaire à neufs l'ensemble des écoles, des équipements sportifs et culturels", argue le président de la collectivité régionale.

Olivier Rivière, 1er vice-président de la Région Réunion, interrogé par Samuel Irlepenne : 

S.I
Lu 1868 fois




1.Posté par titjoseph le 21/06/2019 16:31

423 MILLIONS POUR LES COMMUNES ET TOUJOURS PAS DE TROTTOIRS DANS LA RUE DES JACQUES POUR QUE MES ENFANTS SE RENDENT AU COLLÈGES EN TOUTE SÉCURITÉ JE DEMANDE QUE LE PRÉSIDENT DE RÉGION SE RENDE SUR PLACE A SAINT JOSEPH ET EMPRUNTE LA RUE DES JACQUES ET IL COMPRENDRAS ENTRE L ECOLE PRIMAIRE ET LA MATERNELLE DES JACQUES RIEN IL EST MIS EN PLACE UN SENS UNIQUE QUI N EST PAS RESPECTE ET AUCUN AGENT DE LA ¨POLICE MUNICIPALE OU PASSE LES CRÉDITS ALLOUES

2.Posté par Bleu outre mer le 21/06/2019 17:24

"Un choix "parfaitement assumé" par la majorité régionale, qui a fait le choix "d'investir sur le territoire".
Nous voyons pour AA , le JIr, la NRL.......
Zinfos je vais mettre une bougie.........

3.Posté par Aladin le 21/06/2019 17:55 (depuis mobile)

Heureusement qu il y a une opposition pour veiller au grain . Facile de faire miroiter à la population des programmes, pilliers , alors que ces élus s’en mettent plein les poches et vont appauvrir un peu plus la réunion de demain ...

4.Posté par Eric le 21/06/2019 18:38

"L'endettement massif" de la collectivité, passé de 350 millions d'euros en 2014 à 1,089 milliard d'euros l'an dernier.

Comment peut on dire que tout va bien avec plus d'un milliard d'euros d'endettement.

Généralement quand vous avez un endettement c'est que vous êtes dans le pétrin mais à la Région Réunion tout va bien ?

5.Posté par GIRONDIN le 21/06/2019 21:22

93,4%
C'est plutôt 93,39 ou 93,41?

6.Posté par Als le 21/06/2019 22:43 (depuis mobile)

Girondin toujours nul. K nabeneza vous représentez quoi et qui depuis que vous êtes de nouveau fonctionnaire dans le Nord racontez nous tout

7.Posté par taux interet le 21/06/2019 23:10

le numero 2 de LA REGION qui émerge a 11K€ a parlé... il parle d'emprunt tiens donc. peut-on savoir a quel taux ? transparence oblige...
les banques ne pretent pas gratis...

8.Posté par didix le 22/06/2019 05:23

Il ne faut pas dire que l endettement amène à l effondrement de ses moyens car il faut s endetter pour investir, il faut surtout regarder à la capacité à payer ces dettes normalement la dessus l'opposition s insurge mais en exemple la France qui est surendettée paye sa dette et la rembourse donc depuis des années comme tous les autres pays surendettés
Par contre la Région Réunion doit baisser ses dépenses de fonctionnement et donc cesser les embauches effectués à la pelle comme le font tous les politiques élus à la Réunion dans toutes les collectivités dixit rapport CRC.

9.Posté par GIRONDIN le 22/06/2019 05:24 (depuis mobile)

6. Als
Laurent Votre expertise est appréciable. C'est EN PLS qu'il fallait choisir comme pseudo.

Et sinon des nouvelles de la fondation "RALEÇA GOUTEÇA'' avec notre pognon de dingue à 100 000 balles?

10.Posté par ste suzanne le 22/06/2019 06:29

MME NABENEZA ET BELLO

heureusement que cette collectivité ne se trouve pas dans dans vos mains et celui
du grand parolier de ST LEU

une aurait vendu des ciseaux une autre de l eau source et l un des MAISON MONTE SUR DES ROCHERS

11.Posté par BELLA le 26/06/2019 14:34

Madame BELLO, vous avez oublié de nous dire que vous aviez signer l'autorisation de la carrière du Piton Defaud la veille de votre ÉCHEC, la veille du second tour des municipales 2014 et que quelques semaines plus tard vous manifestiez contre cette carrière !

Soufreriez-vous d' Alzheimer ou bien êtes-vous réellement une hypocrite ? Dans les deux vous devriez cesser la politique !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie