Société

▶️ Quelle solution pour nos déchets à La Réunion ?

Mercredi 10 Avril 2019 - 08:00



[PUBLI-REPORTAGE] Chaque jour, des évènements tragiques et des travaux scientifiques mettent en lumière la brutalité de la crise écologique mondiale. 
Le réchauffement climatique s'accélère, les ressources naturelles s'épuisent. 
Notre modèle de société crée de plus en plus de déchets.
Le pire est en train de devenir une réalité …

Aujourd’hui, La Réunion comme l’humanité est à l’heure des choix :
 
Avec l’incinération, nous pouvons  nous résigner, mettre cela sur la fatalité, penser qu'il n'y a pas d'autres voies, que celui du modèle économique qui nous gouverne, extraire, produire, consommer, jeter, bruler....
 
Ce mode de vie, de production  dit "linéaire", repose sur l'illusion d'une nature généreuse et illimitée qui arriverait toujours a nous fournir les ressources,  capable de se régénérer des blessures  que nous lui causons dans  notre modèle de développement économique du toujours plus...

 


Mais nous  pouvons, devons faire un autre choix, changer notre regard, sur notre place, notre rôle sur cette petite planète, inventer une autre économie. Une économie écologique qui réponde aux besoins de chacun tout en respectant les capacités et les rythmes de la nature.....
 
Une économie économe en ressources et en résidus, mais riche en emplois et en sens..  Une économie du lien…
 
Les enjeux de l’économie circulaire
 
Pour créer le maximum de valeur, de services et d’emplois tout en minimisant notre consommation de ressources et donc la génération de  déchets, nous pouvons donc nous inspirer de la nature. Grâce aux relations entre les êtres vivants, les écosystèmes tirent le meilleur de l’énergie solaire, de l’eau et des minéraux et transforment en continu les résidus en ressources. Réciproquement, l’économie circulaire propose de repenser nos habitudes dans la manière de produire, de distribuer et de consommer pour faire mieux avec moins. 
 
L'économie circulaire cherche d’abord à transformer les entreprises, en généralisant l’approvisionnement responsable, l’éco-conception qui permet d’économiser des ressources lors de la production, ou encore l’économie de la fonctionnalité qui privilégie la location d’un service à la vente d’un bien. Elle vise également les comportements des consommateurs, en encourageant l’auto-production, la sobriété et la réparation des objets délaissés. Elle transforme enfin notre relation aux déchets, en privilégiant le recyclage et la valorisation des flux de résidus. 

A l’échelle du territoire, l’économie circulaire constitue une formidable occasion pour stimuler le développement d’activités et d’emplois non délocalisables, notamment dans les secteurs de la réparation. D’après l’agence américaine pour la protection de l’environnement, alors que l’enfouissement ou l’incinération génère 1 emploi pour 10 000 tonnes de déchets traitées, les activités de réparation et de recyclage en créent plus de 30. Dans une logique de circuits courts et d’ancrage territorial, l’économie circulaire encourage également les échanges entre producteurs locaux et permet de relocaliser la valeur produite sur le territoire 

Avec l'incinération (UVE), nous allons brûler nos déchets, brûler nos ressources, brûler notre avenir....

Zinfos974
Lu 6139 fois