Société

▶️ Prélèvement à la source: Un bilan positif après ce premier mois

Mercredi 6 Février 2019 - 16:31

Après ce premier mois de passage officiel pour tous les contribuables au prélèvement à la source, le centre des Finances Publiques dresse un bilan positif. "Cela s'est globalement bien passé, il n'y a pas eu de bug", déclare Gilles Deshayes, Directeur Régional des Finances Publiques. Le directeur confie que tous les prélèvements ont pu être effectués. 

22% de la population réunionnaise est imposable. Parmi ces 100 000 personnes, 7 200 ont réalisé des opérations sur la plateforme "Gérer mon prélèvement à la source". Les contribuables ont principalement effectué des changements concernant leur situation familiale -la naissance d'un enfant par exemple- , leur source de revenus -un départ à la retraite par exemple-, ou encore un changement de coordonnées bancaires. De nombreux contribuables en couple ont également fait une demande d'individualisation de leur prélèvement à la source. 

Malgré un nombre conséquent d'opérations de changements, "la majorité l'ont fait sur le site impots.gouv", précise Gilles Deshayes. Il n'y pas eu d'afflux massif au centre des impôts. Les contribuables s'étant rendus sur place sont la plupart du temps venus pour vérifier que ce qu'ils avaient était juste. "Comme pour toute chose nouvelle, il faut un temps d'adaptation", souligne-t-il. 
 

Même si tous ces contribuables ont opéré des changements pour leur taux de prélèvement à la source en ce mois de janvier, il leur sera obligatoire de refaire leur déclaration d'impôts d'ici mai juin prochain. "Y compris pour les personnes qui sont non imposables", insiste le directeur régional. Cette déclaration est indispensable notamment pour de nombreuses démarches administratives. 

Le prélèvement à la source concerne uniquement l'impôt sur le revenu et non la taxe d'habitation et la taxe foncière. Il s'agit d'un acompte d'impôts. Pour les contribuables qui souhaiteraient vérifier leur prélèvement, il ne suffit pas de comparer avec leurs mensualités de l'année précédente. Il faut prendre encore de nombreux paramètres et notamment car les mensualisations étaient basées sur dix mois et le prélèvement à la source sur douze mois. 

Si un doute persiste encore, et que les contribuables ne trouvent pas réponses à leurs questions sur place ou sur la plateforme, ils peuvent également joindre le 0 809 401 401, non surtaxé depuis le 1er janvier 2019. Les anomalies, car cela peut arriver, seront traitées au cas par cas. 
Charline Bakowski
Lu 1982 fois



1.Posté par muppets le 06/02/2019 17:19

Sûr que c'est positif .............pour l'Etat et je comprends leur sourire, car dans mon cas (non mensualisé) grâce au prélèvement à la source je paye dès le mois de janvier, ce qui ne m'arrivait pas avant. C'est donc l'Etat qui gère mes économies dorénavant. Génial, je vais faire une provision de vaseline.

2.Posté par Pierre Balcon le 06/02/2019 19:24

On nous refait le coup de 2002 avec la passage à l'Euro : on nous avait alors intoxiqués avec le pseudo risque de grand bug, comme si les machines informatiques pouvaient se tromper quand elles sont correctement paramétrés , du moins quand le programmeur est à jeun ! Les banques gèrent des opérations internationales bien plus compliquées.

Idem donc pour le prélèvement à la source .

Tout ça pour faire monter la tension chez les citoyens spectateurs et au final mieux mettre en évidence le génie de nos gouvernants ..

En fait le problème de fond n'est pas là !

Il est en effet important de préciser qu'il ne s'agit pas du "prélèvement de l'impôt à la source " , comme on l'a répété à l'envi , mais du prélèvement des acomptes sur la dette fiscale directement sur les salaires ou les allocations ou les compts en banque pour les non salariés .

Il eut mieux valu parler de mensualisation forcée. Mais ce n'était évidemment pas sexy

Les problèmes viendront quand les contribuables recevront en août ( surtout août 2020 ) leur avis d'imposition . Ils découvriront alors que les acomptes ne liquident pas leur dette. Et pour certains il va falloir payer la différence.

Car , , contrairement à ce que l'on nous rabâche , les acomptes ne s'ajusteront pas aux revenus (1) . Au contraire . Considérant que l'on est dans un barème progressif chaque prélèvement sera en fait doublement fautif : soit sur la base , soit sur le taux .
;
(1) la dette fiscale, elle , s'est toujours adaptée aux revenus. Son barème est voté chaque année en Loi de Finances et la dessus il n'y aura aucun changement , si l'on excepte la première année de recalage du système

3.Posté par hug le 06/02/2019 19:40

Post 1 tu ne fais pas des econimies sur une somme que tu aurais paye de toutes facons

ca va meme aidé les personnes qui ont du mal a gerer leur argent

4.Posté par jlr le 06/02/2019 22:53

Surtout qu'à La Réunion , seuls 20% des citoyens payent l'impôt sur le revenu .

5.Posté par Gratel le 07/02/2019 05:22

@ post 1 :

Oui mais au 15 février il fallait payer 1/3 alors que là, on ne paie le tiers qu'à la fin avril.

@ Post 2

Il faut préciser en effet, qu'en août 2019, on ne paie pas le solde puisque 2018 est un année blanche.

6.Posté par Nom le 07/02/2019 06:47

"22% de la population réunionnaise est imposable. Parmi ces 100 000 personnes"
1 cinquième de la population nous rapprocherait plus de 200 000.

7.Posté par Modeste le 07/02/2019 06:48

pas de quoi faire un fromage, l'impôt faut le payer, alors prélèvement à la source, ou le payer aux impôts.....disons que cela devient "gênant" pour ceux qui "oubliaient" de déclarer certains revenus......!

8.Posté par Modeste le 07/02/2019 06:52

et j'oubliais, l'Etat devrait également appliquer le principe de l'impôt pour tout le monde.....RSA et allocs, ne serait ce 1 € sur les aides sociales, déjà pour que toute la population "participe" à la contribution.....! vu le nombre de chômeurs et d'assistés, cela ferait quand même quelques millions d'euros non négligeables.....!

9.Posté par Candide le 07/02/2019 07:10

A post 1 : Il faut réfléchir un peu plus loin que Janvier ! Car en Février, vous aurez payé 2/12 soit 1/6 de vos impôts. Avec l'ancien système, vous deviez payer un tiers en Février, soit deux fois plus. Un commentaire ?

10.Posté par lesage le 07/02/2019 07:33

POst 1 quand la fin de l'année y arrive, y faut ou la ramasse la monnaie pour payer tout d'un coup ( i.R, TF, TH, CSG RDS) ce qui n'est jamais le cas et donc étalement du paiement alors que les autres ont déjà payé par la mensualisation : le prélèvement à la source est une bonne chose...................................

L' épargne y rapporte pu du tout donc autant payer ce que l'on doit .........tout de suite.

11.Posté par Pierre Balcon le 07/02/2019 14:20

à post 9

Certes, mais le 14 mai , et plus souvent le 30 du mois compte tenu du délai de recouvrement ,vous n'auriez payé , sous l'ancien régime , qu'un tiers ( soit 33% ) , tandis qu'avec le prélèvement à la source à cette date vous vous serez acquitté de 5/12 soit 42 % .
Mais surtout vous savez que le prélèvement est le produit d'une base par un taux . Et justement la base sera désormais actualisée en permanence. Et d'une manière générale les revenus augmentant en moyenne de 3,5% par an , cette base sera élargie .
.
Les tiers étant calculés sur l'année n- 2 cela fait donc une base majorées dé plus de 7% !

Et je ne parle pas des nouveaux entrants ( ou des nouvelles ressources d'une manière plus générales ) qui bénéficiaient avant d'un crédit gratuit de 18 mois

Et c'est là l'une des entourloupes .

Au final le montant des sommes recouvrées sera le même que dans l'ancien système mais le rythme de recouvrement sera accéléré.

12.Posté par menfin le 07/02/2019 17:57 (depuis mobile)

Il faut simplement gérer son argent et éviter les crédits pour vivre au dessus de ses moyens. Voiture à 30 000, iPhone x etc etc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Février 2019 - 15:47 La route du littoral fermée ce dimanche matin

Samedi 16 Février 2019 - 15:08 Les moines de Shaolin sont arrivés à La Réunion