MENU ZINFOS
Société

▶️ Précarité emploi: La FSU exige la titularisation des contractuels


Par - Publié le Jeudi 6 Juin 2019 à 16:09 | Lu 2442 fois

En cette journée nationale d'action, la FSU pointe du doigt la précarité de l'emploi dans la fonction publique. "C'est une problématique très vivace à La Réunion, et au delà de mauvaises conditions de travail et d'un mauvais service public, c'est aussi un enjeu de société fondamental", souligne Marie-Hélène Dor, Secrétaire Départementale au FSU. 

En effet "sur 5 millions d'agents, 1 million sont des non titulaires, ça commence à faire beaucoup", annonce Marie-Hélène Dor. Pour donner un exemple, "80% des agents territoriaux sont non titulaires à La Réunion, contre moins de 20% en métropole", le constat est alarmant. 

Or "ça déroge largement au texte réglementaire en la matière parce que la fonction publique a été conçue sur le principe simple qu'à tout besoin permanent doit correspondre un poste de fonctionnaire". De plus, il faut savoir que "le statut de fonctionnaire a été créé non pas pour créer des privilèges aux personnels mais pour protéger les services publiques et en garantir la qualité, et aujourd'hui on en est loin", confie-t-elle. 

Avec son projet de loi de "transformation" de la fonction publique, renommé "destruction" par les syndicalistes ici présents, le gouvernement n'a fait qu'aggraver la situation, "en recourant de manière accrue à l'emploi de non titulaires". "Le gouvernement est le pire employeur de France", déclare Marie-Hélène Dor. 

C'est pourquoi la FSU demande aujourd'hui "un plan d'intégration de ces personnels pour qu'ils puissent accéder au statut de fonctionnaire et qu'ils ne soient pas abandonnés à leur sort", explique Marie-Hélène Dor.

La plupart de ces emplois précaires vivent dans une incertitude tout au long de leur carrière. Or, ces contractuels sont indispensables au fonctionnement de l'éducation nationale. On pense notamment aux AESH ou encore aux ATSEM, qui connaissent une précarisation de leur statut mais aussi de leur travail en tant que tel. 



Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Pro no stick le 07/06/2019 06:32 (depuis mobile)

Madame Dor, secretaire à vie de la fsu..??

2.Posté par credo le 07/06/2019 07:59

Seul problème, combien de ces emplois sont légitimes. Dans certains services le nombre de personnes oisives (par force) est impressionnant. Elle sont placées là par des "intermédiaires" ... dont elles s'occupent à certaines périodes.
Les syndicats ne sont pas les derniers dans cet exercice de "placement" .... pour services rendus !
Je comprends leur volonté de vouloir les faire titulariser. La gangrène de la fonction publique est là, tous les citoyens ne sont pas égaux pour l'accès à ces emplois (les contractuels sont "choisis" ... en quelque sorte ... famille..copinage..intérêts divers) et le citoyen lambda restera toujours devant les grilles.
Les syndicats sont loin d'être exemplaire en terme d'égalité citoyenne, et pourtant il en font leur credo.

3.Posté par oté la Réunion le 07/06/2019 11:44 (depuis mobile)

Tant qu''il y aura des emplois de complaisance dans les collectivités territoriales, la précarité sera de mise ! Le FSU devrait d''abord dénoncer l''embauche de membres de la famille des élus (enfants, sœurs, frères, tontons, tantines)!

4.Posté par Leonardevincui le 07/06/2019 12:04 (depuis mobile)

À part le marché du clientelisme de nos parasites politiques catastrophiques.Dans notre France Européennes,ns sommes 1millions travailleurs qui vivent en dessous du seuil de pauvreté.Le bobo Macron à promis 0SDF dans nos rues,il a fait le contraire.

5.Posté par Zantak le 07/06/2019 14:32

Une honte absolue que de proposer la titularisation. Il y a des concours qui permettent à tout un chacun de postuler. Mme Dor, à gauche toute, recherche évidemment de nouveaux adhérents à la FSU. Elle piétine l'égalitarisme républicain qui permet à chacun de postuler. Vive la magouille et tous ces gens qui sont entrés par simple piston! Sans compétence réelle mais avec des exigences que la République ne peut tolérer.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes