Société

▶️ Piton de la Fournaise : La lave à un peu plus de 2 km de la route

Mardi 13 Août 2019 - 11:28

Survol de la fissure active ce matin à 9h30 avec le concours de la SAG et du PGHM. © OVPF-IPGP
Survol de la fissure active ce matin à 9h30 avec le concours de la SAG et du PGHM. © OVPF-IPGP
La lave continue sa progression dans les grandes pentes et s'attaque à la végétation. Un survol du front de coulée a été effectué ce mardi matin à 09h30 avec le concours de la SAG (section aérienne de gendarmerie) et du PGHM (Peloton de gendarmerie de haute montagne). À 9h30, le front de coulée se situait à 665m d'altitude et à 2,1 km de la route nationale 2, indique l'observatoire volcanologique du Piton de La Fournaise. 

Deux fissures se sont ouvertes - distantes l’une de l’autre de 1400 m environ, dans le secteur est, sud-est de la partie haute des Grandes Pentes à 1700 et 1500 m d’altitude - le 11 août. Après une baisse en fin d’après-midi lors de la journée d’hier, l’intensité du trémor éruptif (témoin de l’intensité de l’éruption) est relativement constante depuis 21h00 heure locale (17h00 T.U).

Ce matin à 9h15 seule la fissure la plus basse en altitude (1500 m) était active et alimentait une coulée dont le front se situait à 665 m d'altitude (à proximité du Piton Tremblet), à 2,1 km de la route, précise l'OVPF.

À 09h30 (heure locale), seule la fissure la plus basse en altitude était active, sur laquelle se sont formés trois cônes distincts par accumulation de dépôts de fontaines de lave.

Une zone de fumerolle non liée à une fissure éruptive ni à une coulée de lave a été observée entre les deux fissures à environ 1100 m d’altitude. Les trois coulées actives issues de ces cônes se rejoignent en un seul chenal dont le front se situait ce matin à 09h30 à 665 m d’altitude (à proximité du Piton Tremblet), à environ 2,1 km de la route.

Des petits incendies ont été observés tout le long de la partie basse de la coulée, du fait de son entrée dans une zone fortement végétalisée.

Les débits de surface estimés, à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - université d'Auvergne), sont de l’ordre de 2 à 9 m3/s en début d’éruption.

Cette éruption démarrée le dimanche 11 août pourrait-elle offrir le même spectacle qu'en 2007 ? Année où la lave avait traversé la RN2 et qui avait vu par ailleurs l'effondrement du Dolomieu. 


N.P
Lu 9778 fois



1.Posté par Ralbol le 13/08/2019 13:07 (depuis mobile)

Certains semblent contents que la lave coupe la route.....en cette semaine de rentrée faire le tour par les plaines....merci bien
Pendez un peu aux autres.....spectacle oui
Mais galère non!

2.Posté par Ti Tangue zilé zone le 13/08/2019 15:33 (depuis mobile)

@ 1. Ralbol le 13/08/2019 13:07
Mon Dieu post 1 pas seulement content que la route soit coupée, la ponctionne sur lars un monnaie pour mettre l’essence et viennent polluer le site (en nombre de voitures) et leur Makoteries

3.Posté par Choupette le 13/08/2019 16:28

1.Posté par Ralbol

"Pendez [les] autres ... haut et court ... " !

4.Posté par Taloche le 13/08/2019 17:45 (depuis mobile)

Post3.Choupette. Je ne sais pas si le clavier est trop petit ou j''ai les doigts trop gros mais moi aussi je fais souvent ce genre d''erreur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >