MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

▶️ [Pierrot Dupuy] Pour une fois qu’une ministre a une bonne idée, elle se fait remettre à sa place !


Par - Publié le Mardi 26 Février 2019 à 07:05 | Lu 3822 fois



Je pensais avoir compris que le Grand débat initié par Emmanuel Macron avait pour vocation de permettre à tous les Français de s’exprimer, de faire des propositions. Propositions qui allaient ensuite être examinées, analysées par des experts du gouvernement pour déterminer leur faisabilité, et aboutir à des décisions concrètes.
 
En fait, faut croire qu’il n’en est rien.
 
Une des revendications des Gilets jaunes, pas la première je le concède, mais une qui revient néanmoins régulièrement, consistait à proposer l’instauration d’un impôt sur le revenu universel.
 
C’est à dire d’un impôt que paieraient même ceux qui aujourd’hui en sont exclus parce que leurs revenus sont trop faibles, avec en contrepartie l’ajout d’une tranche supplémentaire pour les plus fortunés. Quitte à ce que ce prélèvement soit symbolique. Un euro par exemple, pour les plus démunis.
 
J’avoue que c’est une revendication qui me plaisait bien. Il faut en effet savoir qu’aujourd’hui, sur les 38 millions de foyers fiscaux, seuls 43% payent l’impôt sur le revenu. Et 21% à La Réunion.
 
Autre chiffre édifiant : en France, 10% des foyers paient 70% des sommes collectées. Ce qui finit par donner le sentiment à la classe moyenne d’être pressurée, d’être la vache à lait du gouvernement.
 
Parce qu’on assiste en effet à une situation totalement absurde : quand on a très peu de revenus, on ne paie pas d’impôts. Et quand on en a beaucoup, on en paie très peu aussi, voire pas du tout, car on se sert des niches fiscales. Ou alors on a les moyens de se payer des avocats fiscalistes pour organiser votre évasion fiscale…
 
Résultat : ce sont toujours les mêmes qui payent !
 
Parce qu’elle avait entendu cette revendication des Gilets jaunes, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, avait déclaré que la piste d’un impôt sur le revenu payé par tous les Français était à l’étude par le gouvernement.
 
L’encre du journal n’était pas encore sèche que tombait un communiqué de Matignon pour la désavouer et affirmer qu’il n’en était rien. Circulez, il n’y a rien à voir…
 
D’autant plus surprenant que l’on apprend par la suite que les services du Premier ministre avaient lu l’interview avant sa publication et avaient donné leur accord.
 
Pourtant, l’un des principaux arguments avancés par Bercy a disparu. Les différents ministres affirmaient, ce qui était vrai, que collecter des impôts inférieurs à 60€ coûtait plus cher que ce que ça rapportait. Dont acte. Mais depuis l’instauration du prélèvement à la source, ce n’est plus le cas !
 
Un dernier exemple de l’injustice de l’impôt en France : les entreprises du CAC40, qui réalisent des milliards de bénéfices et qui ne créent pratiquement pas d’emplois, voire même qui en suppriment, payent 8% d’impôts sur les sociétés. Tandis que les PME en paient 30% ! Faudra qu’on m’explique !
 
On a malheureusement eu la preuve ce week-end que nos élus, nos ministres, ont peur de toucher à la fiscalité. Et ça, c’est désespérant…
 
Par ailleurs, après cette remise à sa place de la ministre, on est légitimement en droit de s’interroger sur les suites qu’Emmanuel Macron va donner aux propositions qui vont émerger du Grand débat…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par GIRONDIN le 26/02/2019 08:55

😁


...... Les journalistes bénéficient d’un abattement forfaitaire de 7.650 euros sur leur revenu net déclaré pour le calcul de leur impôt sur le revenu. Les contribuables concernés par cet abattement spécifique sont énumérés à l’article 81 du Code général des impôts (CGI), à savoir :

les journalistes,
les photographes,
les rédacteurs,
les directeurs de journaux,
les critiques dramatiques et musicaux.
L’application de l’abattement forfaitaire est soumise à la condition que le contribuable exerce effectivement l’une de ces professions.

Pour l’imposition des revenus 2019, le bénéfice de l'abattement d'impôt pour les journalistes n'est accordé qu’à ceux dont le revenu mensuel est inférieur à 6.000 euros nets......
Capital.fr

2.Posté par OKLM le 26/02/2019 09:07

En effet. Pour u e fois d'accord avec. Il y va de la dignité des gens

3.Posté par Aurore le 26/02/2019 10:05

Les personnes bénéficiaires du RSA donc, du revenu universel, payent désormais un impôt sur le revenu ! Elle ne le savait pas ? On l'a mal informée. Pour le reste, je suis dans l'ignorance, bien qu'il pourrait y avoir plus de transparence à ce sujet.

4.Posté par Le Jacobin le 26/02/2019 10:56

1.Posté par GIRONDIN le 26/02/2019 08:55

Nous parlons bien de l'abolition des privilèges.....pour les autres.

A mon humble avis Monsieur Dupuy, il me semble que la fiscalité en France mérite une refonte en profondeur, avoir une idée ne veut dire la mettre en pratique à l'emporte pièce au jour le jour, soyez patient il est prévu une refonte de la fiscalité dans le programme du Président de la République, le mouvement des GJ retarde la mise en place du programme des Marcheurs.

La fiscalité est un grand chantier au même titre que la réforme de la fonction public, il faudra de la méthode la pédagogie et de la pertinence.

Vous constatez vous même que bouger les lignes en France n'est pas chose facile, la France est une mère poule qui couvre ses œufs aux même endroit depuis des décennies sans que personne la dérange, il faut la sortir de là maintenant puisque tout autour c'est l'inondation si nous voulons la sauver.

5.Posté par Mortier le 26/02/2019 11:18 (depuis mobile)

Qui a dit que les très pauvres ne payaient pas d''impôts? La TVA et l''ODM ne sont pas des impôts? Peut être pas des impôts directs, mais indirects . La boite de sardines achetée par un p''tit malheureux n'' y a pas de TVA la desus ?

6.Posté par La vérité vraie... le 26/02/2019 11:54

Une excellente idée serait la suppression de l'abattement de 7650 € offert aux journalistes...

7.Posté par Choupette le 26/02/2019 12:11

5.Posté par Mortier

Oui, et tous ces jeux (de grattage, par exemple) que tous ces pauvres s'acharnent à acheter, ce sont aussi des impôts indirects ... !

J'ai beau expliquer cela à une de mes connaissances, y'a rien à faire. Et après "l'avé pi rien, rien, rien la case pou mangé ... , té, ça Macron-là, là ... "

Les bras m'en tombent.

8.Posté par tc le 26/02/2019 12:36

ben oui faut pas toucher au copinage des plus riches!!

9.Posté par Marc le 26/02/2019 12:45

L'argument du coût de prélèvement n'a absolument pas disparu avec le prélèvement à la source. Le prélèvement à la source ce n'est pas un truc magique qui fait disparaître le coût de perception: c'est un système qui revient à faire basculer une part, et une part seulement, du coût de la perception de l'impôt sur la source de revenus.

En effet, il faut découper le mécanisme du prélèvement en trois temps. D'abord, sur la base de vos revenus de l'an dernier, l'administration va calculer votre taux d'impôt et le transmettre à chacune de vos sources connues de revenus: employeurs, gestionnaires de produits financiers, etc. Cette première étape demande déjà un peu de travail, et donc de l'argent, même si elle a été considérablement simplifiée par le développement informatique.

Chacune de vos sources de revenus va alors prélever la somme correspondante et l'envoyer directement au service des impôts. Idem, ça demande un peu de temps de travail au gestionnaire et à son service RH. Pour une grosse boîte internationale ça se fait simplement (there's an app for that, aurait dit Steve Jobs), c'est BEAUCOUP plus chiant pour une PME.

Enfin, à la fin de l'année vous faites une déclaration définitive pour confirmer que vous avez bien touché la même somme. Si ce n'est pas le cas, on vous rembourse le trop perçu ou vous demande un solde. Là aussi, temps de travail, coût de gestion, etc.

En réalité, le prélèvement à la source ne diminue pas, ou très peu, le coût de perception pour l'Etat: vous avez même plus d'étapes administratives et de paperasses puisqu'au lieu d'avoir un échange une fois l'an pour faire le point sur vos revenus sur la base d'une déclaration unique et un paiement en une fois, vous avez un échange chaque mois avec chacune des sources de revenus avec un paiement chaque mois par source de revenus et deux déclarations: une en début et une en fin d'année fiscale.

Appliqué aux faibles revenus, ce schéma montre d'où viendrait le problème pour l'Etat: une bonne partie des revenus des plus faibles revenus viennent d'une ou plusieurs aides sociales. Ces aides étant versées par des administrations distinctes, ça fait autant de paperasse, de flux financiers, de coordination entre services en plus à gérer. Et donc autant de temps de travail et de frais de gestions en plus, pour l'Etat puisqu'au final tout cela reste "en interne".

Il y a donc, à mon sens, une forte probabilité que l'impôt à la source universel tel que vous le défendez coûte en réalité encore plus cher à mettre en oeuvre que l'impôt sur le revenu ancienne version s'il avait été universel.

10.Posté par Parterre le 26/02/2019 13:00 (depuis mobile)

Heureux de voir qu' on est toujours autant attaché à l'argent surtout ceux des autres......merci zozo

11.Posté par JORI le 26/02/2019 15:04 (depuis mobile)

1. Girondin. Une niche fiscale au profit des journalistes qui fait que comme le dit dupuy, il le fait pas partie des 10% des foyers fiscaux qui paie 70% du montant des impôts sur le revenu prélevé.

12.Posté par Marc le 26/02/2019 18:44

Oh, par ailleurs, cette histoire des entreprises du CAC40 qui payent 8% d'impôts, ça n'est plus vrai depuis longtemps. Je précise que les propos suivants sont tirés d'un désintox de Libération (journal du grand capital, comme tout le monde le sait) que j'ai reformulés à des fins de clarification.

En réalité, ce chiffre est déduit d'un rapport du conseil des prélèvements obligatoires paru en 2009, se fondant sur des données de 2006. C'est donc un constat qui a 13 ans. Si vous aviez conçu un enfant quand ce chiffre a été constaté, il aurait eu le temps de naître, de passer la crèche, l'école maternelle, l'école primaire et rentrer au collège. Vous commenceriez à voir les premiers signes de la crise d'adolescence.

En plus, la fiabilité de ces chiffres est remise en cause. Une méthode de calcul plus fiable et proche de la réalité (je vous passe les subtilités) a été appliquée dans les rapports suivants. En 2016, cette méthode nouvelle a été appliquée aux résultats de 2007 ce qui a fait passer le taux d'imposition moyen des grandes entreprises de 13 (ancienne version) à 22,3% (nouvelle version).

Quand vous appliquez la nouvelle méthode de calcul aux chiffres les plus récents, vous trouvez un écart qui s'est singulièrement resserré : les PME sont passées de 30,5% (2007) d'imposition à 27,8% (2014) et les grandes entreprises de 22,3% à 23,5%. Les derniers chiffres que l'on a montrent donc un écart qui est passé de 8,2 points d'imposition à 4,3 points en moins d'une décennie. Et en tout état de cause, démentent le chiffre de 8% d'imposition pour le CAC.

13.Posté par Thomas GILBERT le 26/02/2019 18:52

La CSG est déjà un impôt sur les revenus payé par tous, y compris par les faibles salaires. Il faut lire le bulletin de salaire.

Où est la bonne idée ? De l'incompétence grave plutôt. ce n'est pas la première fois que la dame est à côté de la plaque.

14.Posté par klod le 26/02/2019 18:57

pour ceux qui aiment "blablater" pour rien dire et s'occuper : au dessous de 50 € , cela coute plus chère à l'"etat" de récolter l'impot ................ de l'art de causer pour rien dire ...............

15.Posté par Veridik le 26/02/2019 19:00 (depuis mobile)

M. Dupuy à quoi à DIRE FACE À CA

https://www.google.com/amp/s/amp.lepoint.fr/2157034

16.Posté par Léonardevincui le 26/02/2019 19:37

Yo le Gaulois Dupuy très bon article dans la rhétorique du LAREM du bobo Macron et son conjoint la p??e de service du MODEM.Dommage,on a aucun logiciel pour le griller et son sinistre a la con Jacqueline Gourault. Euh le Gaulois Dupuy,si jamais tu peux m'embaucher dans ton journal pour écrire un bon canard au SMIC avec comme correcteur Choupette j'suis prêt a faire le déplacement.(Quoique heureusement il y a MEDIAPART pour ça )Je crois je pourrai pourrir la vie des incrédules de nos parasites politiques minables Péi comme sur le plan national.Yo in ptit régal avec le texte ci-dessous,in yab des Yvelines

Salut mec
Ca va? Tu vas bien?
On se présente,
Mais non, tu nous connais.
On est là pour te pomper,
T'imposer sans répit et sans repos.
Pour te sucer ton flouze,
Ton oseille, ton pognon,
Ton pèze, ton fric,
Ton blé, tes économies, tes sous,
Ton salaire, tes bénéfs,
Tes bas de laine,
Tout ce qui traîne.
C'que tu as sué de ton front,
On te le sucera jusqu'au fond!
On est là partout,
Même quand tu joues au fripou
On est là partout!
Le loto, c'est nous.
Le Bingo, c'est nous.
Le tiercé, le quarté, le quinté,
C'est encore nous!
Le quinté plus, on te resuce.
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes,
Nous sommes les frères qui rapent tout...
T'as pensé à payer ta...
Taxe foncière, taxe immobilière,
Taxe…

17.Posté par BRADLEY le 26/02/2019 20:46

Et puis quoi encore ?
Une tranche supplémentaire d'impôt pour payer les plus défavorisés ben voyons
prendre encore au plus aisés c'est facile.
L'impôt pour tous oui c'est normal car ils crachent pas sur les aides qu'on leur donne
Mais non pour une tranche supplémentaire sur l'impôt
Même un euro ils doivent le payer pour se sentir un peu concernés plutôt que d'attendre toujours
que l'Etat ne subviennne à leurs besoins ça à ce moment là c'est de l'assistanat.
Alors il y en marre qu'ils payent aussi à la hauteur de leurs revenus comme ça ils prendront
conscience de ce que ça fait de payer ses impôts...

18.Posté par Léonardevincui le 26/02/2019 21:55

Yo le Gaulois Dupuy très bon article dans la rhétorique du LAREM du bobo Macron et son conjoint la p??e de service du MODEM la Bayrou.Dommage,on a aucun logiciel pour le griller et son sinistre a la con Jacqueline Gourault. Euh le Gaulois Dupuy,si jamais tu peux m'embaucher dans ton journal pour écrire un bon canard au SMIC avec comme correcteur Choupette j'suis prêt a faire le déplacement.(Quoique heureusement il y a MEDIAPART pour ça )Je crois je pourrai pourrir la vie des incrédules de nos parasites politiques minables Péi comme sur le plan national.Yo in ptit régal avec le texte ci-dessous,in yab des Yvelines

Salut mec
Ca va? Tu vas bien?
On se présente,
Mais non, tu nous connais.
On est là pour te pomper,
T'imposer sans répit et sans repos.
Pour te sucer ton flouze,
Ton oseille, ton pognon,
Ton pèze, ton fric,
Ton blé, tes économies, tes sous,
Ton salaire, tes bénéfs,
Tes bas de laine,
Tout ce qui traîne.
C'que tu as sué de ton front,
On te le sucera jusqu'au fond!
On est là partout,
Même quand tu joues au fripou
On est là partout!
Le loto, c'est nous.
Le Bingo, c'est nous.
Le tiercé, le quarté, le quinté,
C'est encore nous!
Le quinté plus, on te resuce.
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes,
Nous sommes les frères qui rapent tout...
T'as pensé à payer ta...
Taxe foncière, taxe immobilière,
Taxe…

19.Posté par Thierrymassicot le 26/02/2019 23:02

14.Posté par klod le 26/02/2019 18:57
Salut mon ami...Entièrement d'accord avec toi...Et pour enfoncer le clou, je réitère cette citation de Pierre Dac (L'os à moëlle) je réitère car je l'ai posté il y a deux trois jours...Mais elle encore pertinente concernant ce sujet:

"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir."

20.Posté par Thierrymassicot le 26/02/2019 23:13

L'ami Pierrot oublie de dire que les plus pauvres payent l'impôt, celui qui rapporte l'essentiel de la manne LA TVA!!!!!!!!!! Et comme tout le monde le sait, ce n'est pas un impôt proportionnel...Le millionnaire qui se fait acheter par son majordome un paquet de nouille ne paiera pas plus de TVA que allocataire du RSA, du smicard............Donc Monsieur Dupuy, les pauvres sont plus taxés que les riches....Ici, les taux ne veulent plus rien dire: sur 500€ qui ne servent qu'a payer les factures, la nourriture vous n'avez pas l'impression que la TVA est l'injustice suprême.........Alors l'€ symbolique de l'IR et d'une suprême indécence, c'est mon avis et je le partage......C'est le mentor de la Pyramide inversée qui est le chuchoteur, le relai du ballon d'essai du Gvt, que vous relayé???

21.Posté par Archer974 le 27/02/2019 05:54 (depuis mobile)

Oui poste 14 l''idée a été abandonnée car pour prélever 1 euros ça coûte environ 60€. Mr Dupuy ça ne coûte rien de faire des investigations avant de donner votre opinion. La TVA que tout le monde paye est aussi connue comme étant l''impôt des pauvres

22.Posté par Justice fiscale le 27/02/2019 07:51

A ceux qui défendent l'idée qu'ils en paient déjà, dans ce cas, les imposables paient doublement!
Classe moyenne, je trouve cela totalement normal que mon fardeau soit supporté par tout le monde. Je cotise pour la solidarité nationale, il est plus juste à mon sens que tout le monde le fasse aussi. Cela évitera les comportements trop souvent irrespectueux de beaucoup qui ne comprennent pas la valeur des choses.

23.Posté par Thierrymassicot le 27/02/2019 14:56

22.Posté par Justice fiscale

Je m'inscrit en faux...Tout ce que vous dite est d'un populisme outrancier....plus on est riche et plus on doit être solidaire...Et partager...Au final, après déduction fiscale, le riche sera toujours plus riche que celui de la classe moyenne qui lui même sera plus riche que le smicard, que l'allocataire du RSA.......

24.Posté par @23. à votre "populisme outrancier" le 27/02/2019 17:26

Selon les chiffres officiels, on serait riche au dessus du revenu médian, soit 2 279 €. Wouahhhhhh quelle richesse!!! Des imposés qui, lorsqu'ils ne bénéficient d'aucune déduction, d'aucune aide et qui, une fois tout payé, vive moins bien qu'un grater d'ki. Ca nous donne le droit de payer et de fermer notre g...

Vive l'impôt universel!!
PS: A votre populisme outrancier, je ne répondrai rien. Il n'y a que derrière un écran que vous pouvez vous exprimez comme ça Monsieur! Face aux gens, vous faîtes partie de ceux qui n'ont pas grand chose à dire. Que des grands mots...

25.Posté par Marc le 27/02/2019 19:39

24. C'est faux. La définition qu'utilise le plus souvent l'INSEE découpe la population en trois: classes modestes (ou pauvres), classes moyennes et classes aisées. Le découpage n'est pas toujours le même mais le plus fréquemment utilisé place la classe moyenne entre les 20% ou 30% les plus pauvres et les 20% les plus riches. Donc certainement pas au revenu médian. J'ai du mal à trouver des données actualisées mais les plus récentes que je trouve indiquent que vous ne quittez pas la classe moyenne avant de toucher plus de 3100 euros par mois.

26.Posté par Thierrymassicot le 27/02/2019 22:38

@24.Posté par @23. à votre "populisme outrancier

"Et bien cher Monsieur qui parle derrière un écran et en plus derrière un pseudo (quel courage de ses opinions! quelle mise en abîme que de me traiter de couard! Bref.....)

Si vous vivez, une fois tout payé moins bien qu'un "grater d'ki" comme vous dites, il ne tient qu'à vous de tout larguer et de devenir vous même un "grater d'ki" si cette situation vous semble tellement intéressante financièrement parlant...C'est quand même pas dur d'accéder au bonheur, n'est-il-pas??

27.Posté par @25 le 28/02/2019 06:28

Génial! Refaisons le débat!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes