MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

▶️ [Pierrot Dupuy] Non, ce n’était pas mieux avant


Par - Publié le Mardi 14 Mai 2019 à 07:05 | Lu 3010 fois



Il y a des gens, dont je fais partie, qui trouvent toujours la bouteille à moitié pleine. Mieux. Même si elle n’est qu’au tiers pleine, j’aurai tendance à anticiper sur le fait que les choses vont bientôt aller mieux et je la verrais malgré tout à moitié pleine.
 
Et vous avez les autres, ceux qui voient toujours tout en noir et pour qui la bouteille sera toujours à moitié vide. Même si elle est pleine à 80%, ils ne mettront en avant que les 20% qui manquent.
 
Le Français est un éternel pessimiste, à toujours râler.
 
Entre 2013 et 2016, la France est passée du statut du pays le plus optimiste au pays le plus pessimiste du monde. En 2017, la situation ne s’est guère améliorée, même si elle a perdu sa dernière place au profit du Japon.
 
Dans un sondage Ipsos de décembre 2017, 55 % seulement des Français pensaient que 2018 serait meilleur que 2017. Dans le même temps, ce chiffre était de 90% en Colombie et de plus de 80% au Chili, en Chine, au Mexique, en Inde, en Russie ou encore en Afrique du Sud.
 
Pourtant, il ne me semble pas que les Sud-Africains ou les Colombiens aient beaucoup de raisons d’être particulièrement optimistes. Que je sache, ils ne bénéficient pas de la Sécurité sociale, de l’assurance chômage, d’un SMIC à 1.171€ net, j’en passe et des meilleures.
 
Non, il s’agit d’un état d’esprit.
 
Ce qui avait fait dire à Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, le 16 janvier, lors de ses voeux à la presse : " Cela m'a toujours étonné, mais les Français sont plus pessimistes que les habitants du Bangladesh… "
 
Puisqu’on parle de Jean-Michel Blanquer, parlons un moment de son patron, Emmanuel Macron. Dans son livre de campagne, « Révolution », c’était son ambition : rendre à la France son optimisme, dans l’esprit d’un Descartes : « Notre façon de voir le monde peut aussi changer le monde ».
 
Ça a marché pendant quelques mois. Juste après l’élection, le nombre de Français enthousiastes est passé de 20% à 40%. Puis, patatras. Deux ans après, les Français n’ont jamais été aussi pessimistes. Sans doute la faute à la crise des Gilets jaunes. A moins que ce ne soit l’inverse et que ce soit ce pessimisme ambiant qui soit à l’origine des Gilets jaunes.
 
Les sociologues vous expliqueront que le pessimisme français se nourrit d’un puissant sentiment de nostalgie d’une époque fantasmée, glorieuse et prospère. La nostalgie d’un passé révolu où la France rayonnait sur le monde, les époques de Napoléon, de Louis XIV, ou de De Gaulle.
 
Et ce sentiment général de voir la France régresser d’année en année dans les classements des états les plus prospères ou avec les meilleurs taux de réussite scolaire s’accompagne, au niveau individuel, du même sentiment que l’on pourrait résumer par un : « C’était mieux avant ».
 
Pourtant, c’est Charles Maurice de Talleyrand qui disait : « Quand je m’examine, je m’inquiète. Quand je me compare, je me rassure ».
 
Quand on se compare aux pays voisins, que ce soit au niveau européen ou au niveau de l’océan indien, nous aurions pourtant toutes les raisons d’être rassurés. La France va mieux, dans de multiples domaines. Pour ne prendre qu’un exemple, les métiers aujourd’hui sont bien moins difficiles. Le travail d’un cheminot de nos jours n’a rien à voir avec celui du cheminot d’il y a 20 ou 30 ans.
 
Et pourtant, à l’écouter, ce n’est pas le cas.
 
Allez y comprendre quelque chose…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par GIRONDIN le 14/05/2019 09:20

zinfo en campagne pour macron , ne redoute rien!
Ce temps de parole sera-t-il décompté sur le temps de parole de macron?


Quand on fait parti comme vous des aristocrates, normal de voir la vie en rose!




2.Posté par Daniel FAIVRE le 14/05/2019 10:16

Propagande pour Macron le plus mauvais Président dans le monde
Sécurité sociale, de l’assurance chômage, d’un SMIC à 1.171€ net, j’en passe et des meilleures.
la vrais sécurité sociale n'existe plus, ils m'on volé pendant 40 ans, sur les salaire assurance retraite, tous cet argent c'est réservé pour payer des salaires de roi a tous les directeurs et cadre, la Sécu c'est des milliers d'erreur de dysfonctionnement

3.Posté par Fredo974 le 14/05/2019 10:25

POST 1 GIRONDIN

Fais toi soigner à la fin !

4.Posté par Lynx974 le 14/05/2019 10:31

Non c'était peut-être pas mieux AVANT mais ce qui est sûr c'est que c'est PIRE après...

5.Posté par hello le 14/05/2019 10:43

" Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent. " disait aussi Charles Maurice de Talleyrand

6.Posté par GIRONDIN le 14/05/2019 10:47 (depuis mobile)

3. Fredo974
Je vous le répète pour la dernière fois, pour vous c'est vous et non tu on n'a pas gardé le benalla ensemble !

Pour le reste......... Je ne peux rien pour vous, je ne fais pas dans le social!

7.Posté par muppets le 14/05/2019 10:47

Le SMIC à 1,171 € net, c'est sûr qu'il y a de quoi être pessimiste. Pour qui roule donc Ziinfaux ?

8.Posté par Veridik le 14/05/2019 10:50 (depuis mobile)

Sous prétexte que ailleurs c'est comme ça, on aurait pas le droit de se plaindre ... lol

9.Posté par L'Ardéchoise le 14/05/2019 10:59

Coluche n'est malheureusement plus là pour répondre, lui qui avait dit : "Dites-moi de quoi vous avez besoin, je vous dirai comment vous en passer" !
Alors si l'on a le sentiment que c'était mieux avant, c'est bêtement parce qu'avant on ne nous créait pas des besoins en tous genres, qu'il n'y avait pas cette course effrénée à la consommation, au toujours plus...
Bien sûr que les cheminots ne faisaient pas le même boulot, sur les mêmes machines, bien sûr que le travail des infirmières était usant aussi, mais effectué par des gens pour lesquels c'était un sacerdoce, et je pourrais citer ainsi des tas de métiers.

Tout n'est pas parfait, loin de là, hélas, on ne peut pas faire faire un stage à tous les Français qui critiquent sans rien proposer de viable dans certains pays...

10.Posté par La vérité vraie... le 14/05/2019 11:36

Du grand n'importe quoi ! Un manque de respect pour les nouvelles générations, les fameux X, Y, Z qui n'auront plus de retraites, devront payer plein pot, n'ont plus et n'auront plus d'emplois (robotisation, flexisécurité qui n'est qu'un technomot pour dire précarité du travail), et tout ça pour faire plaisir à des personnes ayant profité des Trente glorieuses, ayant connu tous les acquis sociaux, de grands parasites des aides sociales, etc. Les jeunes battez-vous. Indignez-vous ! Bien évidemment que c'était mieux avant. Quand on disait réforme c'était pour améliorer le sort des gens, aujourd'hui ce mot est associé à misère.
Quel jeune dormez chez parent à 40 avant ?
Quel jeune n'avait que le chômage pour horizon à la sortie de Bac+5 ou de Doctorat ?
Quel jeune n'était pas remis dans le droit chemin par le service militaire ? On faisait de nous des hommes, des vrais, avec des valeurs absolues : courage, loyauté à la nation (pas comme les traitres qui dirigent aujourd'hui et sont au service des FMN) par la culture de l'attachement au bien commun.

Non, ce n'est pas mieux aujourd'hui humainement et pourtant le pays n'a jamais été aussi riche. L'argent va à quelques-un quand les autres crèvent d'une manière ou d'une autre.

Regardez-vos enfants et osez leur dire que c'est mieux aujourd'hui.
Un vrai foutan cet article !

11.Posté par La vérité vraie... le 14/05/2019 11:48

Le déclassement est réel Mr Dupuy !
Hier l'Inde est passé devant nous ! A la fin de l'année le Brésil. Depuis longtemps Chine et pas loin de chez nous Afrique du Sud. La France ne se maintien que par un soft power qui prend chaque année des coups. Macron a détruit l'image de la France. Demandez aux Belges, Suisses, Allemands ce qu'ils pensent de ce médiocre président. Pour dire, même les indicateurs économiques étaient meilleurs sous...HOLLANDE !
Qui a inventé le terme de "Grande puissance moyenne" parce qu'il ne pouvait plus dire grande puissance ? Giscard, c'était déjà dans les années70...
Voilà le bilan de Macron. Donc oui, c'était mieux avant ! Indignez-vous face à ce Monsieur que je n'ose appeler président...Votez le 26 mai, votez pour le battre, ça changera peut-être légèrement les choses. Ca sera déjà ça !

-> https://www.youtube.com/watch?v=Qi3cWQgj69I

12.Posté par Hugo le 14/05/2019 11:55 (depuis mobile)

Pierrot t es en attente d une promesse de subvention de la région ou quoi? Je comprend les difficultés d un journal en ligne mais la tu baisses ta culotte de façon hyper visible .....

13.Posté par Taloche le 14/05/2019 12:01 (depuis mobile)

Je peux affirmer que sur le plan sécurité avant c''était mieux. On pouvait sortir librement, on poussait seulement la porte de la case pour que les chiens n''y entraient pas. Aujourd''hui, 3 points de sécurité les voyous entrent quand même.

14.Posté par Le Jacobin le 14/05/2019 12:08

Pierrot est un marcheur qui se dévoile chaque jour d'avantage je ne peux que le féliciter, par ricochet il entraîne ses amis de toujours entre autre DR. Comme dit le proverbe : il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, déduisons que Pierrot est....pas du tout ...c'est un Marcheur, de surcroît nous avons le même livre de chevet: C'EST NOTRE COMBAT d'Emmanuel Macron, quel bel homme ce Pierrot.

La morosité française réside dans la perte de confiance en soit, les réformes n'ont pas été entreprises au bon moment pour permettre la transformation de l'économie, les différents président ce sont succédé avec comme seule préoccupation leurs ré-élections, la formation n'a pas suivit préfèrent l'assistanat comme rente viagère des politiques.

De la 5ème puissance mondiale nous talonnons la 30ème place alors que nous avons meilleurs écoles.

Quand vous êtes au sommet de la montagne et que tous s'effrites le doute s’installe vous perdez confiance en vous d’abord en l'avenir en particulier, en somme vous n'avez plus de fierté car vous savez que les autres ont pris le bon chemin et vous observent.

Par altruisme je suis socialiste le vrai, par un arriviste encore moins un profiteur, surtout pas un voleur de biscuits salés.

Je suis devenu Macroniste par ce que Le président Macron a regardé la Maison France entrain de brûler et il a dit: EH LES GARS ONT N'Y VA... on efface le tableau écrivons une autre histoire c'est possible, les mille feuilles des avantages acquis ce n'est plus possible alors d'autres ramassent les miettes, ça va être dur voir très dur il faudra le goût de l'effort à chacun, la volonté d'entreprendre, déverrouiller l'économie, accéder aux diplômes gratifiants, retrouver notre fierté par le travail, la réussite c'est la foi et non l'optimiste.

Croyons en nous !
Evidemment que ça dérange.

Je suis en Marche

15.Posté par zaz le 14/05/2019 12:14

Oui, ça va mieux.. On vit plus longtemps et en meilleure santé, les études montrent que la pauvreté à régressé contrairement à la perception que l'on en as, tout simplement car les biens de consommation dont on se crée le besoin ont explosé ! .... voyages à l'autre bout de la terre, téléphone hi-tech, informatique etc...

Ce qui à changé, c'est la mondialisation et donc le fait que l'économie française se trouve en concurrence avec des pays à bas couts, bien plus pauvres que les français ! Que tous ceux qui se plaignent du smic trop bas et des taxes trop faibles sur les entreprises et le capital sachent que c'est tout l'inverse et que c'est bien tout ce qu'ils réclament qui à participé à dé-industrialiser la France en délocalisant au profit de pays plus compétitifs. Les français dans leur ensemble sont de grands prix nobels d'économie ! (de comptoir)

16.Posté par The African asian a little of european man . le 14/05/2019 12:46 (depuis mobile)

Le français est une espèce spéciale, nombrilisme à souhait , raleur et comme toute civilisation occidentale ne vis et meurs que par le dollar l''euro et les pesos et monnaie du bresil pour le continent sud-americain. L''homme à mangé la terre de Arte.

17.Posté par Charly le 14/05/2019 11:25

Tant que la bouteille n’est pas vide, il y a de l’espoir

18.Posté par alain le 14/05/2019 15:17

girondin post 1 vous faites pitié vous êtes totalement bouteille vide, cerveau aussi je pense

19.Posté par Fredo974 le 14/05/2019 16:14

@ GIRONDIN

Ouais , t'as raison
Je t'autorise à me vouvoyer ....

20.Posté par Pascale le 14/05/2019 16:14 (depuis mobile)

Pendant un instant j'ai eu peur M. Dupuy!!! Car je pensais que vous avez eu la révélation et que vous parliez de votre journal... parce que oui c'est pas mieux qu'avant dsl de vous le dire. Tout le monde ne nait pas avec du talent... :)

21.Posté par Fredo974 le 14/05/2019 16:19

POST 20 PASCALE

C'est vrai que l'absence de talent , tu connais !

22.Posté par GIRONDIN le 14/05/2019 16:27

18.Posté par alain
De votre part c'est un compliment.

23.Posté par GIRONDIN le 14/05/2019 16:29

19.Posté par Fredo974
Je ne souhaite pas faire votre éducation, je ne fais pas dans le social, je ne commenterai plus vos commentaires, comme pour nivet.

24.Posté par Fredo974 le 14/05/2019 16:38

POST 23 GIRONDIN :

Comme tu veux ...
Mais je préfèrerais que tu me tutoies !

25.Posté par GIRONDIN le 14/05/2019 17:53

24.Posté par Fredo974
Pourquoi pas!
Vous écrivez ce que vous voulez mais je n'apprécie pas le ton.

À vous de voir.

26.Posté par Jean Rigole le 14/05/2019 18:16

"Dans un sondage Ipsos de décembre 2017, 55 % seulement des Français pensaient que 2018 serait meilleur que 2017. Dans le même temps, ce chiffre était de 90% en Colombie et de plus de 80% au Chili, en Chine, au Mexique, en Inde, en Russie ou encore en Afrique du Sud. "

Comparons la France par rapport à un de ces pays beaucoup plus optimistes : l'Inde.

Je fais court !

L'Inde, un pays qui est devenu en 2018 la 5ème puissance économique mondiale en terme de PIB global. On dit que l'Inde est définitivement un pays riche (avec beaucoup de pauvres dedans) : inégalité dans le partage de richesse, système de caste,...

La France, un pays qui est descendu à la 6ème place au classement des puissances économiques mondiales. On dit que la France est pays très endetté et qui vit au dessus de ses moyens...

Donc, les préoccupations des uns ne sont pas le mêmes que celles des autres...

Quand ceux qui vivent relativement bien en France côtoient de plus en plus de Français qui ne s'en sortent plus dans un pays endetté qui se désindustrialise (d'où le PIB global qui la place 6ème), le doute s'installe et ils n'espèrent plus rien des politiciens...

Et lorsque les pauvres en Inde côtoient de plus en plus d'Indiens qui réussissent dans pays en forte croissance qui s'industrialise (d'où le PIB global qui la place 5ème), la confiance s'installe et ils espèrent beaucoup des politiciens..

D'où le pessimisme des uns, et l'optimisme des autres...

That's all !

27.Posté par noe le 15/05/2019 08:35

Les "gaulois" ont tj été des râleurs depuis la nuit des temps ! et surtout depuis qu'on sait que leurs femmes sont des "gauloises" et leurs gamins des "mégots" !

28.Posté par Dignité le 15/05/2019 09:07

@ post 26,

Il faut comparer ce qui est comparable.
Un pays de plus d'un milliard d'habitants "produit" plus qu'un pays de 60 millions d'habitants.
Si l'Inde est passé devant la France en tant que puissance industrielle c'est parce que sa puissance de production, liée à sa population, est bien supérieure.
Ce qu'il faut comparer c'est le PNB par habitant et là vous verrez que le français est dans une situation bien meilleure que celle de l'indien.
Le raisonnement vaut aussi pour la Chine où le salaire minimum est bien en dessous de celui qui prévaut dans notre pays

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes