MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

▶️ [Pierrot Dupuy] La vérité sur les aides dont bénéficient les migrants


Par - Publié le Mercredi 27 Février 2019 à 07:05 | Lu 3239 fois



Pas de bateau de migrants sri-lankais à l’horizon. Pour le moment…
 
Par contre, en France, la problématique « migrants » continue à faire régulièrement la Une de l’actualité.
 
Dimanche dernier, Marine Le Pen s’est une fois de plus faite remarquer avec une de ces affirmations péremptoires dont elle a le secret. Je la cite : « Est-ce qu’il est normal qu’un migrant fraîchement débarqué puisse toucher davantage qu’un retraité modeste qui a travaillé et cotisé et toute sa vie ? Est-il normal qu’il ait accès à un logement et ait un revenu social immédiat ou des soins totalement gratuits lorsque nos compatriotes dans la difficulté sont sans emploi, sans toit, ou renoncent à des soins par manque de moyens ? »
 
Un discours maintes et maintes fois entendu, y compris ici, à la Réunion, à chaque arrivée de migrants.
 
Pour autant, ce n’est pas parce qu’on répète cent fois le même mensonge que ça en devient pour autant une vérité.
 
Le journal Le Monde a réalisé une enquête très intéressante pour démonter ces accusations.
 
Il en ressort que l’allocation de solidarité aux personnes âgées (l’ASPA ou minimum vieillesse) est versée aux personnes âgées de plus de 65 ans, qui perçoivent des revenus inférieurs à 868 euros mensuels, pour une personne seule, ou 1 347 euros pour un couple.
 
Le montant de l’ASPA s’ajoute aux autres ressources personnelles. C’est-à-dire qu’il comble la différence entre les revenus et les plafonds de 868 et 1 347 euros si ceux-ci sont inférieurs. Autrement dit, un retraité seul avec un revenu de 500 euros, par exemple, percevra une ASPA de 368 euros. Et il n’est pas nécessaire d’avoir travaillé et cotisé pour percevoir cette allocation.
 
En clair, aucune personne âgée de plus de 65 ans ne peut percevoir moins que ces montants.
En revanche, comme son versement n’est pas automatique, il faut en faire la demande. C’est ce qu’a rappelé le président de la République, samedi dernier au Salon de l’agriculture, à un retraité qui l’interpellait sur ses faibles revenus.
 
Un étranger peut percevoir l’ASPA s’il réside sur le territoire français depuis au moins dix ans, de façon légale. Oui, vous avez bien entendu : depuis au moins 10 ans, et de façon légale ! En aucun cas quand on est « fraîchement débarqué », comme l’affirme Marine Le Pen.
 
Ce qui signifie qu’en dessous de 65 ans, un migrant, s’il est en situation irrégulière ou qu’il n’a pas d’attestation de demandeur d’asile (valable un mois puis à renouveler), n’a droit à rien.
 
Un demandeur d’asile peut bénéficier, pendant la période d’instruction de son dossier, de l’allocation au demandeur d’asile, soit 6,80 euros par jour, à quoi peuvent s’ajouter 7,40 euros si aucune place d’hébergement ne lui a été proposée. Soit un total maximal de 440 euros pour un mois de trente et un jours
 
Certains grincheux diront que c’est encore beaucoup trop. Je les laisse face à leur miroir… Et surtout, je ne leur souhaite pas, un jour, eux aussi, de devoir prendre la mer, au risque d’y laisser la vie, pour fuir un pays devenu une tyrannie.
 
Par ailleurs, les migrants en situation irrégulière ou en cours de régularisation n’ont pas accès aux logements sociaux. Les réfugiés, quant à eux, ne peuvent y avoir accès qu’à la marge, dans des zones qui disposent de logements vacants
 
De même, les demandeurs d’asile ne sont pas éligibles au RSA, car il faut disposer d’un titre de séjour autorisant à travailler depuis plus de cinq ans pour en bénéficier.
 
Enfin, concernant les allocations familiales, les demandeurs d’asile n’y ont pas droit non plus, pas plus qu’aux aides au logement.
 
Voilà des vérités qui méritaient d’être dites, pour mettre fin aux discours de haine qu’on entend ici et là…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Zapata ... le 27/02/2019 10:50

et paf ! une claque aux menteurs du FN et à ceux qui les croient.

2.Posté par Dom le 27/02/2019 11:00 (depuis mobile)

Alors Mr Dupuy faite une enquête sur les hôtels formule 1 de la région île de France racheté par les conseils générales ou régional s pour héberger les sans papiers comme celle près de chez à champs sur Marne limite Noisy le grand.

3.Posté par Archer974 le 27/02/2019 11:42 (depuis mobile)

C''est l''ASPA versée par la CDC de Bordeaux qu''il faut regarder. Un residant en France avec un titre de séjour de 10 ans qui n''a jamais travaillé (du moins déclaré) y a droit s''il prouve la régularité de son séjour, chose incontournable d''après vous?

4.Posté par titi974 le 27/02/2019 11:49

En ces temps où les fakes news sont légions il faut rétablir certaines vérités merci à zinfos de le faire même si certains rageux préfèrent ne pas y croire.....

5.Posté par Ald'eau le 27/02/2019 11:54

Article très judicieux ;) , en souhaitant qu'il soit également lu par les trafiquants d'êtres humains...

6.Posté par klod le 27/02/2019 11:58

Merci M. Dupuy de démontrer encore une fois les mensonges de ce parti nauséabond : le RN , ex Fn , ca marche chez certains , on les connait .

7.Posté par Choupette le 27/02/2019 12:25

" ... Soit un total maximal de 440 euros pour un mois de trente et un jours

Certains grincheux diront que c’est encore beaucoup trop "

En tous cas, ce ne sont pas les bénéficiaires du RSA ou ASS qui diront que c'est "encore trop"; car c'est le montant exact du RSA ou ASS.

" les migrants ... n’ont pas accès aux logements sociaux ... " non, ils ont accès aux hôtels.

Moi, quand il m'arrivait de dormir dans un Formule 1, je payais mes nuitées, de ma poche.

Ce serait pas mal un face-à-face Dupuy/Marine ... .

8.Posté par Manu le 27/02/2019 12:25 (depuis mobile)

Merci pour la vérité rien que la vérité.

9.Posté par Fidol Castre le 27/02/2019 13:09

Le Camp du Bien a parlé.
Les cafards s'inclinent.



10.Posté par Buster Keaton le 27/02/2019 13:11

En fait, les mensonges colportées par le RN sur les subventions accordées aux immigrés en situation irrégulière ne font qu'amplifier l'immigration, puisque les migrants pensent que c'est la réalité!

11.Posté par Marc le 27/02/2019 13:19

2. Les hôtels en question ne sont ni rachetés ni ciblés sans papiers.

En réalité, il s'agit d'un hébergement d'urgence. Ce qu'il faut comprendre c'est que dans notre bonne République, tout sans-abri rencontrant des difficultés graves peut avoir droit à un hébergement d'urgence. Ca peut être le cas des SDF évidemment mais aussi d'autres catégories de personnes (les femmes battues sont l'exemple qui me vient à l'esprit mais si par exemple un jour vous venez à perdre votre logement dans un accident comme un incendie ou une catastrophe naturelle par exemple, sachez que vous êtes aussi éligibles). Il ne s'agit donc pas d'un dispositif spécifiquement ciblé vers les sans-papiers, contrairement à ce que vous laissez entendre.

Le problème de cet hébergement c'est que les sans-papiers, par définition, sont presque tous sans-abri rencontrant des difficultés graves (ceux qui peuvent se loger par eux-mêmes par ailleurs n'ont pas droit à l'hébergement d'urgence, par exemple ceux qui peuvent habiter chez de la famille). Ils sont donc l'une des principales populations de ce dispositif. Or, depuis quelques années, ils sont devenus si nombreux (notamment à cause de la situation au Proche et Moyen-Orient) que les centres débordent. Dans ces circonstances, les pouvoirs publics ont recours à des chambres d'hôtel pour "créer" artificiellement des places supplémentaires, ce qui est hors de prix. Constatant que le nombre de demandeurs ne diminue pas, l'Etat a procédé à des appels d'offres pour trouver un dispositif plus permanent. C'est dans le cadre de cet appel d'offres que des hôtels formule 1 ont été rachetés, non par des conseils départementaux mais par une filiale de la Caisse des dépôts soutenue par des investisseurs privés.

Or, Libération nous apprend que l'appel d'offres lancé par l'Etat à l'origine porte sur 10.000 places au total: 5000 pour les sans papiers et 5000 pour les autres populations. Pourquoi ce découpage? Parce que dans le cadre de l'hébergement un accompagnement doit être fait et que l'accompagnement des sans-papiers pose des difficultés spécifiques (ne serait-ce que la maîtrise de la langue) qui pousse à les regrouper pour simplifier la gestion. Ca ne signifie pas, d'ailleurs, qu'à terme cette répartition ne soit pas changée si besoin.

Donc pour en revenir aux propos originels de Marine Le Pen: non les immigrés n'ont pas droit à plus que les Français. Le logement d'urgence dont vous parlez, tout le monde y a droit dans les mêmes conditions: si vous êtes sans logement et en situation de détresse sociale.

12.Posté par Le lépeux le 27/02/2019 13:48

Le FN a toujours eu 30 ans d'avance sur les gouvernements sourds et aveugles qui nous ont gouvernés . Il a tout prévu mais il n'a rien pu éviter car il n'était pas au pouvoir . Ne vous plaigniez donc pas de ce qui vous est arrivé sur la gueule .Les GJ se sont réveillés trop tard . Si l'immigration triomphe en France c'est que vous l'avez voulu . . Si toute la chaine hotelière F1 a été réquisitionnée pour l'accueil des migrants ,c'est que vous l'avez voulu . Si c'est vous qui payez l'hotellerie ne vous plaignez pas de payer trop d'impots. Si nos SDF de souche meurent de froid dans la rue c'est parceque vous les avez reniés..L'étranger en France ne devrait pas avoir des droits mais des devoirs C'est un monde à la renverse .

13.Posté par jean claude le 27/02/2019 13:55

C est tres discutable

vous etes dans un pays et vous n'avez rien
vous allez en France et vous allez beneficier d'aides diverses

Ces aides sembles legeres mais il suffit de magouiller par la suite
comme obttenir un appartement puis le sous louer aux connaissances

un ti travail au noir

on est bien en France

14.Posté par Caroline le 27/02/2019 14:05

Transmis on l'espère au cousin à Pierrot inénarrable Jules qui s'était fendu il y a peu de temps d'un courrier des lecteurs (publié par Pierrot) juste pour se plaindre qu'il ne touchait que 400 euros de retraite looool !!!!

15.Posté par Armand Lebon le 27/02/2019 14:18 (depuis mobile)

Article récupéré dans le journal le Monde.

16.Posté par Leonardevincui le 27/02/2019 14:22 (depuis mobile)

Yo Gaulois Dupuy,mi aime out zarticle,ceci dit le vote FN/RN n''a jamais été une menace.Puisqu''il s''est tjrs manifesté en votecontestataire.Vu,cettepolitique archaïque périmé de 50ans.Le vote RN est inevitable a l''avenir.Exp 4 ex-président à 6,5mls/an

17.Posté par Drazic le 27/02/2019 14:37 (depuis mobile)

Alors l aspa??Quel connerie on reprend sur les heritie a la mort de la personne... donc beaucoup personne ne demande pas pour pa mettre c enfant dans les dette
Un migrant gagne un moment équivalent aux rsa !!
Dites bien les chose et pas à moitié

18.Posté par Caroline le 27/02/2019 14:45

Facile en mélangeant tout sous le terme "migrant"....alors que les situations et les appellations sont extrêmement diverses, entre immigré légal, illégal, à ne pas confondre avec sans papiers.....réfugiés, demandeurs d'asile, rapprochement familial , scolarité, droit au travail etc etc....


A lire un site sérieux et qui n'est pourtant pas RN ( bien au contraire) je trouve qu'ils sont tous hyper bien servis, santé, hébergement, allocs., justice..

http://www.info-droits-etrangers.org/sejourner-en-france/lasile/les-droits-des-demandeurs-et-refugies/


Un étranger peut percevoir l’ASPA s’il réside sur le territoire français depuis au moins dix ans, de façon légale. Oui, vous avez bien entendu : depuis au moins 10 ans, et de façon légale ! En aucun cas quand on est « fraîchement débarqué », comme l’affirme Marine Le Pen.
dixit Pierrot



Oui.....SAUF si......Pour bénéficier de l'Aspa, vous devez :

soit détenir depuis au moins 10 ans un titre de séjour autorisant à travailler (ou, si des titres de séjour précédents n'ont pas été conservés, justifier de cotisations pour la retraite durant ces 10 ans),
soit être réfugié, apatride, bénéficier de la protection subsidiaire ou avoir combattu pour la France,
soit être ressortissant d'un État membre de l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse.





On est bien loin de "l'aucun cas"de Pierrot, et ça concerne un paquet de "fraîchement débarqués" de sans papiers et de clandestins ces "sauf si"....pas vrai Pierrot ????

19.Posté par Marc le 27/02/2019 15:12

7. C'est faux. Pour une personne seule de plus de 25 ans, le RSA socle est de 550,93 euros. L'ASS quant à elle est de 494,40 euros par mois. Donc ces deux allocations sont supérieures à celles pour les sans-papiers.

Et vous vous payez votre Formule 1 mais parce que vous en avez les moyens. Comme je l'ai expliqué dans un autre post, toute personne résidant en France (y compris les bons-français-bien-de-chez-nous) a le droit de bénéficier de l'hébergement d'urgence, ce n'est pas réservé aux migrants.

20.Posté par Mougeon le 27/02/2019 15:51 (depuis mobile)

Bof chui pas convaincu!
Trape donne toute alors
La france nana
Dir zot vien i donne un ti peu
440€ les poves vien zot pas grave ca
Tete zot va
gane plus ca y pretend
Vien na partage chacun un grain,
C la fete!!!!!yesssss!!!!!!

21.Posté par JORI le 27/02/2019 16:02

"Et surtout, je ne leur souhaite pas, un jour, eux aussi, de devoir prendre la mer, au risque d’y laisser la vie, pour fuir un pays devenu une tyrannie", mais dans combien de pays au monde accorde t on un total maximal de 440 euros pour un mois de trente et un jours aux migrants???.

22.Posté par JORI le 27/02/2019 16:07

14.Posté par Caroline le 27/02/2019 14:05
C'est pas faux!!. Et comment diantre notre jules pouvait il ne toucher que 400€ de retraite??. Vivement que dupuy le contacte et fasse comme macron au salon de l'agriculture, un rappel à droits!!.

23.Posté par Lepoe le 27/02/2019 18:21

"au risque d’y laisser la vie, pour fuir un pays devenu une tyrannie"
Pourquoi il ne résiste pas et se batte pour une démocratie???

24.Posté par Caroline le 27/02/2019 18:26

11 Donc pour en revenir aux propos originels de Marine Le Pen: non les immigrés n'ont pas droit à plus que les Français. Le logement d'urgence dont vous parlez, tout le monde y a droit dans les mêmes conditions: si vous êtes sans logement et en situation de détresse sociale.




Tiens c'est curieux car je lis aussi dans Libération que des efforts particuliers doivent être faits pour les personnes venant de certains pays....

La circulaire rappelle «le principe d’inconditionnalité de l’accès à l’hébergement d’urgence» mais demande aux préfets d’organiser «un dispositif de suivi administratif robuste» des personnes en situation irrégulière bénéficiant d’un hébergement d’urgence. Derrière l’instruction à «veiller à une orientation adaptée» de ces personnes, persiste bien l’idée de libérer des places pour les personnes sans domicile fixe françaises et étrangères en situation régulière. C’est d’ailleurs écrit noir sur blanc : le recensement par les équipes doit permettre «de réduire le nombre de personnes qui, hébergées pour une durée parfois longue, restent "sans statut" ou ne peuvent bénéficier» de leurs droits.

«Répartition équilibrée» des réfugiés sur le territoire
Une autre circulaire consacrée au relogement des réfugiés, c’est-à-dire des personnes ayant obtenu la protection de l’Etat français, demande aux préfets de mobiliser 20 000 logements d’ici à la fin de l’année 2018, en cherchant à assurer une «répartition équilibrée» de ceux-ci sur le territoire. Selon les textes, les préfets devront apporter «une attention spécifique aux réfugiés réinstallés depuis le Proche-Orient ou l’Afrique en lien avec le Haut-Commissariat aux réfugiés».


25.Posté par Marc le 27/02/2019 18:53

12. Toute la chaîne F1 n'a pas été réquisitionnée. Des hôtels F1 ont été rachetés, c'est très différent.

Par ailleurs, les SDF "de souche" ont droit aux mêmes aides au logement que les migrants. C'est parfois même plus facile pour eux.

13. Si vous obtenez un appartement, vous n'avez plus droit aux aides. Si c'est un appartement qui vous est fourni dans le cadre des aides (hors logement social ordinaire), ces logements sont contrôlés. Enfin, ces mêmes fraudes sont également possibles pour les nationaux.

17. Les enfants ne peuvent pas avoir de dettes à cause de l'ASPA. Le droit prévoit que l'Aspa n'est récupéré que sur la fraction de l'héritage net qui se trouve au delà d'un seuil. Donc il vous restera toujours cette fraction en dessous du seuil (et c'est avant impôt sur les successions, donc ça réduit aussi cet impôt d'autant), à minima.

Et un migrant gagne moins que le RSA socle.

18. En tout et pour tout, 24 000 étrangers n'ayant jamais cotisé bénéficient de l'ASPA sur un total de 500.000 bénéficiaires. Soit un vingtième. Et en tout état de cause, encore une fois, il est faux de dire que les étrangers sont mieux traités que les retraités en France.

26.Posté par Daniel FAIVRE le 27/02/2019 19:08

Alors expliqué moi pourquoi ils y a plusieurs milliers de personnes âgées,a L'île de la Réunion j'ais des preuves, des retraites de 100€ à 200€ 300€ bien en dessous du RSA, il demande L'ASPA qui met plusieurs années pour leur répondre

Il en ressort que l’allocation de solidarité aux personnes âgées (l’ASPA ou minimum vieillesse) est versée aux personnes âgées de plus de 65 ans, qui perçoivent des revenus inférieurs à 868 euros mensuels, pour une personne seule, ou 1 347 euros pour un couple.

Le montant de l’ASPA s’ajoute aux autres ressources personnelles. C’est-à-dire qu’il comble la différence entre les revenus et les plafonds de 868 et 1 347 euros si ceux-ci sont inférieurs. Autrement dit, un retraité seul avec un revenu de 500 euros, par exemple, percevra une ASPA de 368 euros. Et il n’est pas nécessaire d’avoir travaillé et cotisé pour percevoir cette allocation.

En clair, aucune personne âgée de plus de 65 ans ne peut percevoir moins que ces montants.
En revanche, comme son versement n’est pas automatique, il faut en faire la demande. C’est ce qu’a rappelé le président de la République, samedi dernier au Salon de l’agriculture, à un retraité qui l’interpellait sur ses faibles revenus.

27.Posté par Marc le 27/02/2019 20:01

24. Vous lisez ce que vous avez envie de lire, d'ailleurs le reste de la circulaire est éclairant.

Revenons à ce qu'on disait au début: non, les réfugiés ne bénéficient pas de dispositifs plus favorables que les retraités. J'insiste.

Concernant cette circulaire, ce qu'elle dit, c'est que les réfugiés doivent sortir le plus rapidement possible du circuit de l'hébergement d'urgence (pour des raisons de place et de coût), ce qui impose de les envoyer vers les dispositifs de droit commun, comme le logement social. La circulaire ordonne donc aux préfets de les accompagner pour ce faire et leur fixe des objectifs chiffrés. Ca ne créée pas de priorité ou dispositif spécifique pour les réfugiés, juste un suivi pour s'assurer que les choses avancent et ainsi libérer de la place.

Au sein des réfugiés, en revanche, la circulaire distingue une sous-catégorie: les réfugiés réinstallés à la demande du Haut commissariat aux réfugiés des Nations-Unies et qui proviennent du Liban, de la Jordanie, de la Turquie et d'Afrique subsaharienne. La réinstallation à la demande du HCR, ce ne sont pas tous les réfugiés: c'est une sous-catégorie de réfugiés qu'un autre Etat que celui qui leur a accordé l'asile accepte d'installer de manière définitive chez lui. Pour cela, dans l'Union, il bénéficie de financements européens ad hoc pour l'aider à mettre en place les infrastructures nécessaires.

Qu'en conclure? En réalité, pas grand chose: il n'y a pas de dispositif spécifique à ces réfugiés, juste des objectifs chiffrés pour leur faire quitter le parc d'urgence. Même dans le cadre des réinstallés, le financement européen ne créée pas un dispositif ad hoc, il finance simplement la création de nouveaux logements car il n'y en a pas assez pour faire face au flux, mais ce sont des logements de droit commun. Et ils n'ont aucune priorité particulière dans les dispositifs de droit commun dans lesquels on les insère. Enfin, une circulaire n'a pas de valeur juridique, ce n'est qu'une instruction interne à l'administration qui ne peut ni contredire la loi ni renverser la réglementation.

28.Posté par klod le 27/02/2019 20:08

bon , nous avons "le lépreux" , caricature fn ........... rien de nouveau dans le genre "dupont la joie" et fier de l'etre ................


et nous avons la "caroline", la "fn " complice ..........

heureusement que les réseaux sociaux ne sont pas la France !!!!!!!!! Vive la République !!!! merci la France de ne pas tomber dans le nationalisme à la FN ! j'y crois !


toute kalité manière , chaque "humaniste" sait que les partis nationalistes sont ce qu'ils sont :


"le nationalisme c'est la haine de l'autre , le patriotisme , l'amour des siens " : GARY dit Romain ! , rien de nouveau depuis 400ans !

29.Posté par Thierrymassicot le 27/02/2019 22:59

Hier j'étais outré que vous souteniez l'IR même pour les plus pauvres!!

Aujourd'hui, je vous trouve admirable de rétablir des vérités et de fermer par conséquent les fadaises colportés par les racistes de tous bords...
Merci Monsieur Dupuy.

30.Posté par Marc le 27/02/2019 23:58

26. Non. Le fait de donner ou non l'ASPA est une décision administrative. Deux mois après votre demande, on considère que l'administration vous l'a refusée et vous pouvez alors faire un recours.

31.Posté par Caroline le 28/02/2019 09:58

24. Vous lisez ce que vous avez envie de lire, d'ailleurs le reste de la circulaire est éclairant.




Tiens donc, c'est pourtant bien moi qui a publié plus que tes morceaux choisis.....

Les centres de par les conditions sans restrictions sont submergés de personnes qui sont soit des clandestins, soit des sans papiers...bref des personnes qui n'ont rien à faire en France mais qu'on accepte dans ces centres.

Ceux ci prennent la place des français, des immigrés légaux, et des réfugiés.
L'hébergement étant surtout associatif, et très politisé donc...dans la mouvance no border, les directives européennes et du hcr toujours en faveur des migrants....toujours au détriment du clochard français....font que les centres des grandes villes et les hôtels réquisitionnés sont remplis d'étrangers (légaux ou non) et que le pouvoir essaie désormais d'étaler tous ces étrangers sur l'ensemble du territoire pour que ça fasse moins tache.
https://www.infomie.net/spip.php?article4590

On pourrait aussi parler de tous ceux qui largement majeurs déclarent n'avoir que 16 ans, sont donc prioritaires....et saturent quasiment à eux seuls les capacités d'hébergement !

https://www.ouest-france.fr/bretagne/langueux-22360/reportage-langueux-ces-adolescents-isoles-ont-besoin-des-benevoles-pour-aller-manger-6239284

32.Posté par Caroline le 28/02/2019 17:42

Tiens donc, que vois je là...l'UNICEF a aussi ses "prioritaires" !!!


Avec tout ça de "prioritaires", et de fraudeurs en veux tu en voilà qui squattent un système d'hébergement surchargé....pas étonnant que les cloches de souche qui ne sont une priorité pour personne mis à part "les populistes" dorment à la rue.

http://www.infomie.net/spip.php?article2101


Communiqué de presse : L’Union européenne doit donner la priorité aux droits des enfants migrants, affirme l’UNICEF



Liste des assoces qui font dans le bizness de l'hébergement avec bien entendu l'argent de l'état français, que de l'ultra rouge et du no border !

Qui d'après vous logera au foyer de la CGT ou celui de Paris Exil, si le dirlo de celui ci n'a qu'une place.....qui du réfugié sub saharien ou du petit patron français ruiné sera élu par le dirlo gaucho no border ????



Admie (Association pour la Défense des Mineurs Isolés Étrangers)
ADDE (Avocats pour la Défense des Droits des Étrangers)
Association Encrages
Baam (Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants)
Collectif les Midis du MIE
CGT Croix-Rouge française
CGT Aide sociale à l’enfance Paris
CPMJIE (Collectif Parisien pour la Protection des Jeunes et Mineurs Isolés
Étrangers)
Défense des enfants international (DEI-France)
Fasti (Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleur·euse·s immigré· e ·s)
Enfants Venus d’Ailleurs
Ferc-CGT (Fédération de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture)
Gisti (Groupe d’Information et de soutien des immigré·e·s)
LDH Paris 18 (Ligue des Droits de l’Homme 18e arrdt)
LDH Paris 5/13 ( Ligue des Droits de l’Homme 5e et 13e arrdts)
Mrap (Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples)
Mrap fédération Paris
Médecins Sans Frontières
Médecins du Monde
Melting Passes
Paris d’Exil
Syndicat Sud Croix-Rouge Française
Syndicat National des personnels de l’éducation et du social 75 (SNPES-PJJ/FSU 75)
Timmy
Utopia 56
RESF (Réseau Education Sans Frontières)
SAJE (Soutien et Accompagnement des Jeunes Etrangers) »

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes