MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

▶️ [Pierrot Dupuy] Échecs des étudiants à l’université : c’est tout le système qu’il faudrait changer


Par - Publié le Jeudi 2 Mai 2019 à 07:05 | Lu 2897 fois



Le JIR, mardi dernier, a réalisé un dossier très complet sur l’échec des étudiants à l’université de la Réunion.

Il en ressortait que seulement un étudiant réunionnais sur cinq passe en deuxième année de licence, soit pratiquement deux fois moins qu’en métropole.

Pour améliorer ce taux de passage, le JIR nous informe que le gouvernement a développé l’outil Parcoursup. Pour l’université, « il faudrait installer davantage de liens pédagogiques entre les enseignants du secondaire et ceux du primaire »… Désolé de le dire aussi crûment, mais tout ça c’est du pipeau.

J’ai eu l’opportunité, il y a de cela quelques années, de reprendre mes études pour finaliser ma licence puis mon master de Droit privé. Et ce que j’y avais découvert m’avait atterré.

Et ce qui était valable en Droit devait à mon avis l’être dans toutes les filières.

Tout d’abord, je tiens à dire qu’il y avait dans ma promotion des étudiants particulièrement brillants. Ils ou elles sont d’ailleurs aujourd’hui avocats, notaires ou directeurs de services.

Les professeurs fournissaient également un enseignement de qualité. Rien à dire là-dessus.

Non, le problème, à mon humble avis, provenait des étudiants eux-mêmes.

Quand je les interrogeais sur les raisons qui les avaient poussés à choisir le Droit, l’énorme majorité ne savait quoi me répondre. Très clairement, ils ne savaient pas quoi faire, quoi choisir, et ils avaient fini par atterrir en Droit, sans réelle motivation.

Pas évident de réussir si la motivation n’existe pas au départ.

J’avais même trouvé des étudiants, avec leur diplôme de master en poche, soit après au minimum 4 ans d’études, qui ne savaient toujours pas ce qu’ils allaient faire après l’université. Je me souviens encore d’une des plus brillantes étudiantes de la promo qui m’avait dit : « Je vais présenter des concours, je verrai bien ». Je l’avais fortement encouragée, vu son niveau, à embrasser la carrière d’avocate et c’est aujourd’hui une des robes noires du barreau de Saint-Denis.

Mais surtout, ce qui m’avait choqué, c’est que bon nombre d’étudiants n’avaient pas le niveau pour se retrouver à ce niveau d’études.

Là aussi, j’ai encore en mémoire deux jeunes femmes qui écrivaient papa avec trois p. Je me demandais comment elles avaient pu parvenir jusqu’à ce niveau. Et figurez-vous qu’elles ont obtenu toutes les deux leur licence, puis leur maitrise… Faut dire qu’elles avaient quelques atouts physiques qui pouvaient aider auprès de certains professeurs…

Si ces deux cas étaient les plus choquants, nombre d’autres étudiants n’étaient absolument pas au niveau.

Il faut voir là les conséquences, à mon avis, de la politique mise en place par différents ministres de l’Éducation. Vous comprenez, il ne faut pas traumatiser nos chers collégiens et lycéens. Il faut supprimer les notes. Ça pourrait les décourager de se comparer à d’autres élèves qui eux ont obtenus de meilleures notes. Dans le même registre, il faut supprimer les redoublements. Enfin, cerise sur le gâteau, il faut que 80% d’une classe d’âge réussisse au Bac. Moralité, on le donne maintenant à tout le monde.

Le problème, c’est que ces pauvres élèves à qui l’on a fait croire qu’ils avaient le niveau sont ensuite en droit de penser que munis du précieux Bac, ils ont le droit d’entrer à l’université. Du coup, ils passent d’un univers ultra-protégé à celui de la fac où chaque année est sanctionnée par un vrai examen.

Et là, plus moyen de tricher. Les chiffres sont cruels mais ils reflètent malheureusement le vrai niveau de notre population estudiantine…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Lynx974 le 02/05/2019 09:25

Encore un petit "effort" et nous parviendrons à 100% de réussite au Bac et à...100% d'échec à la Fac ! Alors on démolira la Fac après avoir démoli le Primaire puis le Secondaire de "réforme" en "réforme" et de "ministre" en "ministre". Moralité : tout ceux qui le peuvent (grâce à leurs parents) iront dans le Privé et deviendront des "Premiers de cordée" et tous ceux qui ne peuvent rien iront grossir les rangs des chômeurs, des sans voix, des sans dents... Il se trouvera même des "bonnes âmes" qui les traiteront d'assistés... Pauvre France !

2.Posté par mitch le 02/05/2019 09:54

vous avez raison et il faudrait faire une prepa avant d aller a la fac.vous prenez la prepa de bellepierre c est du serieux

3.Posté par a moin ca le 02/05/2019 09:57

tout a fait exact

4.Posté par Zarin le 02/05/2019 10:19

Il est indispensable que l’humanité formule un nouveau mode de pensée si elle veut survivre et atteindre un plan plus élevé.
— Albert Einstein

5.Posté par Question bete le 02/05/2019 10:32 (depuis mobile)

Combien d'heures passées en lycee pour l'oerientation et la detection des profils psychologiques..?

6.Posté par République le 02/05/2019 10:51

Est posé ici un éternel débat où entre en ligne de compte le savoir repérer des potentialités à des moments donnés, sans oublier les contextes familiaux et l’évolution de l’Éducation nationale. Et donc les capacités individuelles, voire naturelles à développer dans telle ou telle voie pour atteindre des objectifs que la vie impose. Ce qui fait s’il est un secteur de l’organisation de la société (formations, emplois, carrières) qui doit être constamment modulé, évalué, c’est bien l’Éducation nationale. Pour être concret : un jeune qui est nul en math ne doit pas s’inscrire dans une première année scientifique à la fac (quoiqu’il ne soit pas impossible qu’un jeune qui a un 9 dans cette discipline sur son dossier réussisse mieux dans cette filière qu’un autre qui a un 14 au départ) – une question de potentiel, de disposition de fond qui est aussi à prendre en compte quand la maturité avance, et que les enseignants se doivent de repérer. Oui, un enseignant peut défendre l’orientation d’un jeune en électronique au LEP même s’il a une note médiocre en math et en physique, parce qu’il sait lui le potentiel qu’il a derrière et qui n’a pas été exploité. Il arrive aussi et dans tous les domaines qu’un médiocre qui a réussi à monter sur la plus haute marche fasse une meilleure carrière dans la voie choisie par rapport à un brillant jusqu’ici. Et puis, il y a aussi ceux qui sont capables dans leurs vies de passer d’un champ à un autre : il y a des littéraires qui ont écrit des livres sur les mathématiques ; et il y a aussi de grands scientifiques qui ont aussi « pondu » de beaux livres loin de leurs disciplines. Le chemin dans la vie est toujours complexe ; et il y a toujours un chemin de la réussite.

7.Posté par TITOU le 02/05/2019 11:20

Tout système fermé est destiné à péricliter : petite université, langue de l'entre-soi (créole), concurrence noyée dans la flatterie, professeurs complaisants, efforts limités, vie faussement protégée, discours insulaire, horizon professionnel globalement limité, en un mot démagogie ambiante. Voilà les vraies raison locales, en revanche votre analyse passéiste est convenue et non opérante ailleurs....alors ?
Nos jeunes, en masse, sont victimes d'une ambiance ramollie qui empêche la réalisation de soi alors qu'ils sont à la base au moins aussi intelligents qu'ailleurs, il n'y a pas de raison.

8.Posté par GIRONDIN le 02/05/2019 11:47

....... y a de cela quelques années, de reprendre mes études pour finaliser ma licence....

Comme quoi, on peut être en échec scolaire et trouver les ressources pour reprendre le dessus.....


.... qu’elles avaient quelques atouts physiques....
La vieillesse est un naufrage.

Je ne fais jamais de remarque sur le physique, pour rester sur le même niveau, du coup avec vous finaliser grâce à vos accointances politiques ?

9.Posté par Nostra le 02/05/2019 12:15 (depuis mobile)

Ces jeunes pour les 3/4 plus vont à l'Université uniquement pour s'amuser, vivre en couple etc..En tous les cas, leurs études passent au second plan et papa, maman sont là pour les aider financièrement et croire en leurs utopiques études ! Nuls

10.Posté par Marc le 02/05/2019 12:51

"Il faut voir là les conséquences, à mon avis, de la politique mise en place par différents ministres de l’Éducation. Vous comprenez, il ne faut pas traumatiser nos chers collégiens et lycéens. Il faut supprimer les notes. Ça pourrait les décourager de se comparer à d’autres élèves qui eux ont obtenus de meilleures notes. Dans le même registre, il faut supprimer les redoublements. Enfin, cerise sur le gâteau, il faut que 80% d’une classe d’âge réussisse au Bac. Moralité, on le donne maintenant à tout le monde. "

Excepté qu'il y a quelques années, tout cela n'existait pas, à part le bac pour 80% d'une classe d'age. Donc cet argument ne tient pas.

11.Posté par yabos le 02/05/2019 13:13

Nous avons le résultat de nos mauvais choix. Comment passer de la 6eme à la première en sachant à peine lire et écrire correctement tout cela pour avoir de bonnes statistiques.

12.Posté par Reese le 02/05/2019 13:15 (depuis mobile)

J’ai été chargé de TD... désolé mais la fac ici est une voie de garage pour les jeunes qui ne savent pas quoi faire, et ils le disent « un an de vacances avec la bourse ». On en vient avec des étudiants qui font 5 fautes par phrases, alarmant !

13.Posté par ali le kafhir le 02/05/2019 16:47

J'ai retrouvé mon professeur de math une fois qui me disait actuellement je donne aux élèves de Terminale des exercices que je donnais aux secondes il y a 10 ans

14.Posté par DOGOUNET le 02/05/2019 21:51

Qu'entendez vous par "système" ? BAC de M..., ASSISTANCE plutôt qu'effort, INCULTURE généralisée, CRETINISME des réseaux "sociaux" et du "tout, tout de suite"...bref, ils ont ce qu'ils méritent ! ALLO, oukilé pôle emploi-la-mok ?

15.Posté par Kayam le 02/05/2019 23:18

Dans beaucoup de famille, il y a des enfants qui sont sérieux et qui en veulent. Il y a aussi les encouragements, conseils et aides qui comptent et sont appréciés de la part des principaux acteurs: maman, papa, et même frères et sœurs .

Si l'enfant a un objectif précis et s'il veut réussir, il se donne les moyens. Il y a aussi la p'tite dose et part d'intelligence qui simplifie et facilite l'apprentissage ; forcément les difficultés à suivre un programme sont moins visibles - notes appréciables et obtention de l'examen - et amènent encore + d'envie à aller loin.

J'espère qu'il y a une petite moyenne seulement qui se base sur leurs atouts physiques pour avoir leurs diplômes... faut pas s'cacher, cela existe.
Expériences en faveurs corporelles donnant droit aux ouvertures diverses...afin de porter sur le CV leurs sésames...acquis d'une manière peu éducative.

Si des gens se trouvent confrontés aux difficultés pédagogiques de leur-s enfant-s, dans la mesure du possible il faut qu'ils soient présents. Et qu'ils soient orientés vers les aidants nécessaires.

Au détour d'une conversation, on peut rencontrer des gens qui parlent souvent des difficultés que peuvent rencontrer leurs enfants. Sans être celle qui résous tout, j'apporte de l'écoute car une maman ou un papa, a besoin de parler des fois. Mais ce n'est pas facile d'apporter des conseils aux autres, surtout à la mesure des problèmes rencontrés par les autres, à la différence de ses enfants qui s'en sortent.

Je dis souvent qu'il faut donner du temps, les moyens. Gentiment et par exemple, il m'est déjà arrivé de demander si l'enfant lit et selon la réponse j'encourage à acheter un livre...mais malheureusement, il y a certains enfants qui ont de très grandes difficultés et le découragement s'entend dans la voix de cette maman, de ce papa.

S'il faut repenser à changer le système éducatif, surtout ne pas refouler ceux qui ont de grosses lacunes, car ils ont le plus besoin d'accompagnement -primaire et même collège.

Pour le lycée, privilégier les apprentissages professionnels peuvent assurer un tremplin dans la recherche de travail car les stages sont enrichissants - cela ne veut pas dire qu'un élève en lycée professionnel vaut moins.

Et études supérieures, aller vers un BTS est beaucoup mieux. Après l'enfant continue selon ses choix et capacités. Arrivé à ce stade, les parents doivent se mettre en retrait et laisser la carte à l'enfant.

Et, en traînant ses savates 2 doigts --- en causant son créole --- en récoltant en anglais une excellente note sur un exposé parlant uniquement de l'Île de La Réunion, son lémé , ---- l'enfant Réunionnais loin de son île peut largement rivaliser avec un autre. Et même le dépasser. Et recevoir les félicitations en passant.

Zenfan kréol : y suffi jus' zot y ve...zot lé pa moins, ban'na lé pa pliss !

Mais mieux vaut un enfant se trouvant à la fac à ne presque rien faire, profitant de la bourse qui n'est pas volée et des câlins de la p'tite amie trouvée ou du p'tit copain trouvé, qu'un autre enfant dans la rue en quête du diplôme de délinquant quand même.

16.Posté par Cette jeunesse! le 03/05/2019 07:05

"Vous comprenez, il ne faut pas traumatiser nos chers collégiens et lycéens... Moralité, on le donne maintenant à tout le monde. "
Vous avez tout dit! Et si on a le malheur de les mettre devant la réalité, papa/maman nous tombent dessus avec leur air le plus menaçant. Quant aux bambins, même à 18 ans, lorsqu'on leur dit qu'ils manquent de savoir-vivre et de savoir -être, ils grimpent sur leurs grands chevaux. Nous avons depuis qq années, un public très particulier sur les bancs de nos écoles: les " c'est pas ma faute... c'est la faute du prof"; "c'est pas la peine de travailler... je vais avoir une mauvaise note"; "dans la vie, on n'a pas besoin de faire d'efforts, on arrive quand même à des résultats". Et si on n'a pas ce qu'on veut, on insulte les profs. Grâce à notre chère EN, nous avons donc fabriqué les nouveaux citoyens français: le Gilet Jaune!

17.Posté par Professeur Komunistov le 03/05/2019 08:05

Idiocratie.....qui pense idiocratie ?


https://www.laterredufutur.com/accueil/idiocratie-le-risque-dun-monde-de-plus-en-plus-idiot/

18.Posté par verolia le 31/05/2019 18:25

Ma fille vient de valider son année avec 12,53 de moyenne alors qu'elle bosse est studieuse et excellente. Je voulais vous le signifier vous le méprisant personnage qui radotez n'importe quoi.

Je suis mère célibataire, un enfant qui s'acrroche, qui bosse et qui fait en sorte de mériter la bourse dont l société lui fait l'honneur. Je ne permets pas à des profiteurs de proferer des mensonges et des ignominies sur les jeunes pauvres.
Ici les services civiques sont chasses gardées pour les jeunes qui ont un nom ou un piston. Même si papa momon a un salaire de surémunéré etc fiston ou fifile en profite.

Ma fille n'a rien de cela. Elle passe en année supérieure en mangeant du pain dur ou du riz ek une sauce sardine chaque jour. Elle ne fête jamais rien n'a pas d'mis car inconnues du sérail pourri, mais je m'en fiche. Elle vaut mille fois plus que vous.

Tchao bye

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes