Société

▶️ Pâtisserie: "On n’a pas assez de recul sur l’utilisation des colorants alimentaires"

Dimanche 2 Septembre 2018 - 12:54

Ils sont utilisés dans l’écrasante majorité des pâtisseries: les additifs et colorants alimentaires. Issus de la pétrochimie, ils sont achetés par les pâtisseries artisanales et utilisés à outrance. Pourtant, aucune règle d’étiquetage ou de traçage de ces produits n’existe.


Pâtissière-traiteur, Alix Bernado a fait le choix du sans gluten, et de mesurer les apports en sucres en trouvant dans des substituts naturels. Les produits qu’elle travaille sont issus de l’agriculture biologique. Un choix contraignant, que cette pâtissière de formation a pourtant fait.
 
Le retour aux sources du dessert
 
"Je propose beaucoup de pâtisseries assez brutes. J’élimine toute composition alimentaire artificielle dont les colorants. Quand on voit une pâtisserie rose, on a tendance à se dire que si c’est beau, cela ne pourra être que bon. Je préfère repartir sur du brut et utiliser la couleur de l’aliment de base", explique la chef et gérante de Kalix pâtisserie traiteur.
 
Ces additifs et colorants soulèvent des interrogations quant aux effets sur la santé. Soupçonnés de créer des lésions précancéreuses, de provoquer des allergies ou encore des baisses du système immunitaire, la question est d’autant plus grave que beaucoup d’enfants consomment ces produits.

"Pas assez de recul sur l’utilisation de ces produits"
 
Particulièrement sensible à l’origine de ses produits, la pâtissière préfère tout simplement s’abstenir de les utiliser."On n’a pas assez de recul sur l’utilisation des colorants alimentaires.Techniquement, je ne sais pas comment c’est fabriqué, quel est le "EE" et ce que ça peut provoquer sur notre santé et les maladies que cela peut générer".
 
Une question d’éducation au goût

 
"À l’école de pâtisserie on nous apprend des manières de travailler les colorants artificiels, les sirops avec des additifs et goût de synthèse. Ça façonne un palais et favorise des conditions addictives. Il faut amener nos enfants également à faire ces découvertes. Il faut habituer l’oeil et le goût ", soutient Alix Bernado.
 
Pourtant, la nature est bien faite et les matières naturelles ont un pouvoir colorant déjà existant. "J’ai réalisé par exemple une dacquoise pistache, cacahuète et amande. J’ai valorisé la couleur naturelle verte de la pistache et je n’ai donc pas utilisé de colorants. Les framboises par exemple ou les myrtilles, le cassis ont un pouvoir colorant extraordinaire!", conclut la pâtissière.
 
S’abstenir ou baisser les doses dans ces recette dites traditionnelles, telle est donc le coeur du sujet. Pour le moment, le consommateur ne dispose même pas de l’information nécessaire pour faire des choix éclairés. Contrairement aux produits industriels emballés, la réglementation n’exige pas que les pâtisseries artisanales mettent à disposition la liste des ingrédients utilisés.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 3686 fois



1.Posté par Et cancer dans 20 ans le 02/09/2018 14:04 (depuis mobile)

Et cancer dans 20 ans. Plainte contre qui le pâtissier ?

2.Posté par Zarin le 02/09/2018 15:47

La polémique Cash Investigation De l’art d’empoisonner à petites doses - Le blog de Marie-Monique Robin ARTE

L’utilisation perverse du principe de Paracelse : « Seule la dose fait le poison »

...ce que semblent aussi avoir oublié ceux qui appliquent les yeux fermés le principe qui porte son nom –, Paracelse est considéré comme le père à la fois de l’homéopathie et de la toxicologie, deux disciplines qui, aujourd’hui, ne s’apprécient guère. La première revendique l’une de ses maximes les plus célèbres, dont s’est aussi inspiré Pasteur lorsqu’il inventa le premier vaccin : « Ce qui guérit l’homme peut également le blesser et ce qui l’a blessé peut le guérir. » La seconde en préfère une autre, somme toute complémentaire : « Rien n’est poison, tout est poison : seule la dose fait le poison. »

https://www.arte.tv/sites/robin/2016/02/18/la-polemique-autour-de-cash-investigation-2-de-lart-dempoisonner-a-petites-doses/

3.Posté par margouillat974 le 02/09/2018 17:13

@ 1 Combien de pâtisseries industrielles ou artisanales avez-vous ingurgité, plutôt que de les faire vous-même?
Combien en avez-vous donné à vos enfants?
Il était temps que vous envisagiez votre empoisonnement, mais ne le reportez pas sur ceux qui caressent votre manque de savoir-faire , votre manque de recherche d'information et votre paresse en général !!
Il n'existe que peu d’additif ( colorant, arôme " naturel" excipient, épaississant ) qui soit utilisés dans les plats cuisinés et qui en même temps ne soit pas nocifs pour la santé , renseignez-vous !!!

4.Posté par timistimitigristimi le 02/09/2018 18:22

Comme s'il n'y avait que la pâtisserie. Connaissez-vous E621 ? Glutamate monosodique, masqué parfois sous l'appellation si naturelle "extrait de levure" ou "arôme" ??? Un poison pour les neurones ! Rien d'étonnant à ce qu'en général les comportements violents soient de plus en plus fréquents. Et ne parlons surtout pas des nitrites de sodium ou encore du sorbate de potassium, servis allègrement au travers des charcuteries par exemple. N'évoquons pas bien sûr les conséquences des pesticides non plus... Et le gouvernement dans cette affaire ne fait que protéger les industriels qui nous emprisonnent dans la CONsommation !

5.Posté par pipo le 02/09/2018 18:41

Colorant à la MIRTINE?

Ok elle vente ses gâteaux qui se vendent mal en dénigrant la pâtisserie des concurrents!

6.Posté par A post 3 le 02/09/2018 19:02 (depuis mobile)

Gardez vos remarques pour vous. Quand y coze avec saucisse boucané y reste pendillé. Vous êtes vraiment mal placé pour donner des leçons croyez moi.

7.Posté par une réunionnaise 97410 le 02/09/2018 19:22

les gateaux, biscuits bio, ou zero sucre, çà existe maintenant, pas seulement pour le diabète, pour les gens qui ne veulent pas grossir.On ne sait pas s'il y a des inconvénients, et comme c'est sans sucres et bio, on a tendance à manger sans modération.
il y a une marque de gateau glacé, qui fait un gateau tout rose, gelatineuse, on ne peut pas dire qu'il n'y a pas de colorants là, tellement c'est rose, les lèvres sont roses après avoir mangé.Les glaces aussi doivent avoir beaucoup de colorants?Il faut se demander quand on ne mange pas de colorants, partout il y en a.
Il faut eviter de manger beaucoup, quand on peut ou faire semblant de manger, mais on ne mange pas beaucoup, au restaurant par exemple.Tu offres ton plat au "gros mangeur" qui est à coté de toi, déjà, tu t'installes à coté d'un ou une qui mange beaucoup, et tu lui refiles tout, et meme le gros morceau de gateau qui finit la partie.Il faut manger juste pour soutenir l'organisme, mais pas par gourmandise, s'empifrer.

8.Posté par zoe le 03/09/2018 09:29

Il n'y a pas que ça cancérigène !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter