Politique

▶️ Orientations budgétaires de la Région: Plus de "justice sociale" pour 2019

Jeudi 21 Février 2019 - 18:27

À la veille de l'assemblée plénière de la Région, son président, Didier Robert, a dévoilé ce jeudi les orientations budgétaires 2019 de la collectivité régionale. Des orientations qui tiennent compte du mouvement des gilets jaunes, obligeant la Pyramide inversée à une inflexion qui va porter sur deux grands thèmes : plus de transparence et de proximité, mais aussi penser différemment les questions liées à l'emploi et le pouvoir d'achat.

Didier Robert a tout d'abord eu un mot sur le lancement par la Région de sa propre plateforme de participation citoyenne, "Cap citoyen Réunion". "Je crois vraiment qu'il y a une vraie opportunité à tenir compte des aspirations des Réunionnais. Nous avons un travail de fond à mener avec les différents acteurs du territoire pour parfaire les dispositifs que nous souhaitons poser aujourd'hui", avance le président de Région.

Pour ce dernier, trois grands sujets sont posés aujourd'hui après les événements de fin 2018: l'emploi, le pouvoir d'achat et l'investissement. "C'est incontestablement sur les deux premiers que nous allons marquer davantage 2019", martèle-t-il, avec deux grandes orientations.

La première est de conforter l'action des entreprises et en particulier des TPE avec tout ce qui touche à l'ingénierie financière. La collectivité régionale, qui a déjà rassemblé 50 millions d'euros de fonds publics et privés en 2018, envisage avec la mobilisation de cette enveloppe la création de 2 000 emplois en 2019.

Deuxième point, outre les six millions d'euros mobilisés fin 2018 à destination de la Chambre de métiers et de la Chambre de commerce, une vingtaine de millions d'euros supplémentaires seront débloqués pour accompagner les petites et très petites entreprises, "suite aux récents évènements et aux pertes financières de fin d'année", insiste-t-il.



Dans le domaine de l'emploi, la Région a réussi à tripler (3000 contre 1000 initialement) le nombre de contrats PEC (Parcours emploi compétences) qui lui étaient alloués pour 2019. La moitié de ces contrats seront attribués au secteur associatif, l'autre moitié pour le secteur marchand. Coût global pour la Pyramide inversée : entre 20 et 25 millions d'euros. "Je rajoute à ces 3 000 emplois 250 encadrants. Au total, concernant le volet emploi pour 2019, nous avons un objectif affiché de 10 000 emplois soutenus", maintient Didier Robert.  

Ce dernier a également abordé la question de l'octroi de mer, un débat qu'il souhaite "clairement posé et apaisé". "Depuis deux mois, nous avons effectué plusieurs simulations et nous sommes aujourd'hui en mesure de faire un certain nombre de propositions. Des propositions qui tiendront compte de deux éléments: l'impact sur la production locale mais aussi sur le budget des communes", explique-t-il, prévoyant une perte de recettes liées à l'octroi de mer en 2019 de l'ordre de 50 à 80 millions d'euros.

Maintien du POP et de la continuité territoriale en 2019

Sur la prise en charge du coût du fret, Didier Robert compte demander à l'Europe "d'aller plus loin" et à l'État de s'engager "sur un nouveau dispositif". "Nous souhaitons qu'une partie de l'aide serve aussi à supprimer le coût d'importation pour les produits de première nécessité. Nous sommes déjà en mesure de mobiliser 40 millions d''euros pour 2019", affirme-t-il.

Didier Robert n'oublie pas le secteur privé, avec qui il a engagé, en janvier dernier, des discussions avec les importateurs locaux: "l'idée, c'est que l'effort public soit traduit de manière réelle et effective pour les Réunionnais. Une première enveloppe de 140 à 150 millions d'euros sera mise sur la table pour le pouvoir d'achat des Réunionnais".

Concernant le Plan ordinateur portable (POP) et la continuité territoriale, ces deux dispositifs seront maintenus en 2019, mais connaîtront quelques adaptations. "La continuité territoriale est un dispositif qu'il faut faire évoluer. Il y a eu incontestablement une baisse du prix des billets d'avion sur ces dernières années grâce aux nouvelles compagnies qui se sont installées et la concurrence féroce qui s'en est suivie (…) Nous devons tenir compte de ces éléments là pour faire évoluer le dispositif et le rendre plus juste qu'il ne l'est actuellement".

SI
Lu 2392 fois



1.Posté par Daredevil le 21/02/2019 19:26 (depuis mobile)

C est bien d’investir mais avec l’argent que l’on possède .on ne peut vivre à crédit . Papa l’a toujours dit !

2.Posté par Pro no stick le 21/02/2019 19:27 (depuis mobile)

Mais qu'il est ..... La continuité territoriale, c'est de l'argent qui ne.contribue pas à de.l'emploi direct pour les reunionnais..

3.Posté par GIRONDIN le 21/02/2019 19:38

232 000 000 de billet batkaré
65 000 000 de pop

INCONTESTABLEMENT et INÉVITABLEMENT des priorités.


.......... Il y a eu incontestablement une baisse du prix des billets d'avion sur ces dernières années grâce aux nouvelles compagnies qui se sont installées.....
😂



d'ailleurs comme dirait le patron:
"De notre coté, nous ferons tout ce que nous pourrons faire sur notre territoire......" "" ""

4.Posté par Veridik le 21/02/2019 20:24 (depuis mobile)

Le POP à toujours été une aberration sans nom

5.Posté par DOGOUNET le 21/02/2019 21:53

Quand j'entends "zistiss social", je pense "piez a Kons" !

6.Posté par Laurent le 21/02/2019 22:29 (depuis mobile)

Heureusement girondin x qui a toujours réponse à tout connait lui les priorités c''est rassurant pour nous tous

7.Posté par GIRONDIN le 22/02/2019 05:24 (depuis mobile)

6. Laurent
Merci.

N'hésitez pas à me questionner, si je peux aider !

8.Posté par Pro no stick le 22/02/2019 06:44 (depuis mobile)

6.
Heureusement que nous ne sommes pas demeurés comme toi à soutenir betement didier.robert..

9.Posté par Daredevil le 22/02/2019 06:51 (depuis mobile)

Il sait toucher la population par le pop et la continuité . Élections obligent ... il ferait mieux de faire baisser le prix des billets d’avion ... au lieu de les subventionner

10.Posté par Cloclo le 22/02/2019 07:26 (depuis mobile)

Si on veut sauver les petites entreprises on met en place une caisse de quelques millions d''€ (à définir) pour aider celles qui ont des difficultés dès le premier diagnostic. Avec un dossier très très simple à réaliser. Sans intérêts bien sûr.

11.Posté par T le 22/02/2019 07:28

Monsieur Le Président ,
Commencez déjà à RESPECTER vos engagements auprès de la population en détresse , à savoir :
- Cumul de mandats de tous vos collaborateurs donc d'indemnités qui vont AVEC et avantages en NATURE
- Diminution du coût de l'essence au 1er Janvier de 11 Cts pour SP et Gasoil , PROMESSE non respectée ...
- Voyages à tout va et ce toute l'année pour x raisons , en 1ère Classe SVP et aux FRAIS des contribuables
- Toujours en attente de vos soi disant 2000 BUS , PROMESSE encore non tenue et ce depuis votre élection
- Continuité Territoriale à bannir car budget ÉNORME et encore une fois via NOS impôts , c'est intolérable ....
La liste est encore bien longue donc prenez en considération mes remarques , et à sérieusement MÉDITER !

12.Posté par Ziskakan974 le 22/02/2019 08:06 (depuis mobile)

seront débloqués pour accompagner les petites et très petites entreprises, "suite aux récents évènements
Des amisTPE (3 personnes ) qui a subit de lourdes. pertes des ''''gilets jaunes '''' revient la semaine derniere de 15 jours de vacances a Dubaï,

13.Posté par MôveLang le 22/02/2019 08:13 (depuis mobile)

''''''''''''4. Veridik le 21/02/2019 20:24
Le POP à toujours été une aberration sans nom''''''''''''
Et selon la Région, la continuité territoriale pour aller en croisière en méditerranée, serait légale si ce n''est pas compris dans le prix du billet à 1600€

14.Posté par ZembroKaf le 22/02/2019 09:42

nous avons un objectif affiché de 10 000 emplois soutenus", maintient Didier Robert.

Comme les "2000 bus"...la livraison de NRL...en 2020 !!!

@3 "GIRONDIN"
DiDix...remercie..."FrenchBee"....celle qui a fait perdre des parts de marché aux compagnies "partenaires historique" de la ligne RUN/Paris...lol !!!
Attention not' cher DiDiX nous prépare un renflouement de notre chère compagnie locale les recettes sont en baisse...après le renflouement de Air Madagascar...on va renflouer Air Mauritius en déficit...via la CT "bat' karé"...!!! DiDix généreux donateur avec "larzen lé pa luuuuu" !!!!

15.Posté par Grangaga le 22/02/2019 11:52

...................................Bann' z'insolan..........................................


Arètt' a toué kozé gardd' o tourr' d'toué la mizèrr'
Na z'anfan y bwarr' lo sikré é nana lo vèrr'
Lo monmon zot' la anpwazoné èk' fèy'ton télé
Kan lo gro z'omm' zot' la mètt' a trava'yié an domi zouné
Po tizann' son l'apré midi èk' lo ronm' bon mar'sé
Zot' n'ora pou gainllé tan k'sora mwin kil'tivé

San pèrs'pèktivv' é rekonéssanss'
Zot' po pouss' domounn' dan la violanss'
Koman zot' y vé la Rényion y avanss'
Avèk' zot' politik' insolantt'

Arètt' a toué frimé in pé n'a d'marmay' y plèrr'
L'ékol' y vé pi alé èk' deu pièss' linz' an sèr'pyièrr'
Kan la pwin in roul'man travay' toutt' l'ané
Lo paran lé oblizé kass' an pay' po as'té
Swa vèt'man lo marmay' po la diré
Swa privv' l'ékol' ziss' po in boussé manzé

San pèrs'pèktivv' é rekonéssanss'
Zot' po pouss' domounn' dan la violanss'
Koman zot' y vé la Rényion y avanss'
Avèk' zot' politik' insolantt'

Arètt' in pé gas'pyié y fé mal' o kèrr'
Warr' Réyioné rouvv' frigo ryintt' po ral' l'odèrr'
Toutt' satt' zot' y koné na z'inpo po payé'
Talèrr' in vèrr' do l'o y gainll' mèm' pi profité
Son kouraz' lé bradé san sa volonté
A forss' manzé roulé bouzé a krédi toutt' l'ané...........

San pèrs'pèktivv' é rekonéssanss'
Zot' po pouss' domounn' dan la violanss'
Koman zot' y vé la Rényion y avanss'
Avèk' zot' politik' insolantt'.............

16.Posté par Daredevil le 24/02/2019 00:56 (depuis mobile)

Maraina 3.3 m€ chiffre d’affaire en 2017 . 30 pers . Bénéfice seulement 91000€ . tout l’argent part dans les poches de la direction ... on parle de salaire du pdg mais le directeur de la stratégie ex directeur de campagne de Didier Robert : combien

17.Posté par komssameme le 24/02/2019 10:08

Injustices : barèmes pour toucher les alloc, à revoir. Ce sont toujours les mêmes soit-disant démunis qui bénéficient des aides pour ne citer que les bons de la continuité territoriale parmi tant d'autres. Les enfants de la République ne sont pas traités sur les mêmes pieds d'égalité (alloc familiale, logement, cantine, bourse, crèche...). Il suffit de dépasser de quelques dizaines ou centaines d'euros et on vous considère comme des riches. Les contribuables sont considérés comme des vaches à lait. Continuité territoriale : à quand des plafonds dégressifs pour que TOUS LES REUNIONNAIS puissent en bénéficier ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie