Société

▶️ "On ne veut pas servir de faire-valoir" : Les citoyens de l'OPMR interpellent Emmanuel Macron

Tirés au sort en mars dernier, les 50 citoyens associés aux travaux de l’Observatoire des prix, des marges et des revenus, travaillent bénévolement depuis 7 mois sur différentes thématiques autour de la lutte contre la vie chère. Alors qu’une rencontre avec les différents ministres est prévue jeudi matin, ils demandent à ce que le Président de la République reçoive les 50 citoyens, afin de présenter leurs travaux et leurs propositions, "comme il en était question lorsqu' Annick Girardin a fait notre installation à l’observatoire."

Mardi 22 Octobre 2019 - 18:16

"On était plein d’enthousiasme et d’impatience quand on est arrivé à l’OPMR, mais on s’est bien rendu compte que le temps est long … Alors on peut penser qu’on ne sert pas à grand chose, mais moi je reste convaincu qu’avec le temps on y arrivera", nous confie Jean-Roland avec optimisme.
 
Ce Panonnais fait partie des 50 citoyens tirés au sort et associés à l’OPMR. C’est dans un souci de transparence, largement réclamée par les gilets jaunes peï au plus fort de la crise, que la ministre des Outre-mer avait annoncé cette mesure.
 
"Ça oblige aussi l’observatoire et le gouvernement à apporter des réponses, parce qu’on le doit à ceux qui viennent de s’investir à nos côtés", indiquait à notre micro Annick Girardin lors de l’installation des citoyens au sein de l’OPMR au mois de mars.
 
Mais ces réponses justement, se font toujours attendre. C’est pourquoi ce mardi, une dizaine de ces citoyens se sont réunis à Saint-Denis pour communiquer sur l’avancée de leurs travaux, mais surtout, pour interpeller Emmanuel Macron à la veille de son arrivée sur notre île :
 
"Qu’avez-vous fait pour répondre à la détresse que les Réunionnais ont manifestée à travers la crise des Gilets Jaunes ? Qu’en est-il des promesses faites par Madame la Ministre des Outre-Mer lors de sa venue en décembre 2018 ? […] Un projet de plan d’action a été présenté par le préfet de La Réunion il y a un mois lors de la venue de la ministre des outre mers. Ce projet reprend un certain nombre des préconisations de l’OPMR, mais vous n’en avez pas tenu compte. Pourquoi?"
 
En attendant des réponses, ce sont les questions qui se font de plus en plus nombreuses pour ces citoyens.
 

"On ne veut pas servir de faire-valoir"
 
"On nous a d’abord invités au pique-nique de Grande Anse, une forme qui ne convient pas puisque ce n’est pas un repas que nous voulons partager, mais nos travaux. Nous avons réfléchi à l’idée d’y ramener des marmites vides avec nos travaux à l’intérieur parce que c’est tout ce qu’on a à partager avec lui. Entre-temps, on nous a annoncé qu’on y était plus invités", Raconte Séverine, citoyenne associée à l’OPMR.
 
La Bénédictine explique qu’il leur est désormais proposé qu’une délégation de 7 citoyens soit reçue par le président, ce qui est loin de les satisfaire :
 
"C’est la ministre qui nous a mis en place. On a demandé la transparence, elle a choisi de nous mettre en place, d’abord dans le cadre d’un conseil consultatif citoyen, qu’elle a associé ensuite à l’OPMR. On n’a pas demandé à ce qu’il y en ait 50, mais il y en a 50, alors on nous reçoit, les 50. En prendre 7 au lieu des 50, c’est du mépris", conclut la jeune femme.
 
Et si leur demande n’est pas acceptée ? "Chacun agira comme il le souhaite" indique Jean-Roland. À défaut des 7 citoyens, Emmanuel Macron pourrait bien se retrouver sans interlocuteur…
 
La déclaration des 50 citoyens membres de l’OPMR : 
 
La Réunion présente une situation économique et sociale "hors norme" avec un seuil de pauvreté de 40 %, le quart de la population active au chômage et un revenu médian inférieur de 30 % à celui de la métropole.

Si on ajoute à cela le coût de la vie exorbitant, en particulier celui de l’alimentaire qui demeure supérieur de près de 40 % à celui de la métropole selon l’Insee,et qui frappe tout particulièrement les plus modestes, les Réunionnais sont clairement victimes d’une double peine : celle de revenus faible conjugués à un coût de la vie élevé.

C’est dans ce contexte que s’est déclenchée il y a presque un an la crise des Gilets Jaunes, suite à quoi nous, citoyens réunionnais, avons été tirés au sort pour être associés aux travaux de l’Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus (OPMR).

Depuis maintenant sept mois, nous nous réunissons tous les mois en assemblées plénières au cours desquelles nous évoquons entre autres les avancées de nos travaux réalisés en groupe autour de 6 thématiques :

• Organisation et statuts des citoyens de l’OPMR
• La santé
• Le logement
• L’alimentation et le Bouclier Qualité Prix (BQP)
• Les carburants
• La production locale

D’autres groupes de travail sont en cours de structuration ; ils concernent la filière agricole, les revenus, l’analyse du rapport de la Haute Autorité de la Concurrence, etc ...

Ces travaux, nous les effectuons tous avec bonne volonté, malgré des conditions pas toujours évidentes : nous sommes tous bénévoles et prenons sur notre temps de travail pour assister aux réunions, ce qui peut s’avérer parfois compliqué...
Mais nous ne souhaitions pas seulement présenter à la population notre rôle et nos travaux au sein de l’OPMR ; nous désirons également interpeller le Président de la République avant de le rencontrer jeudi :
 
Monsieur le Président, la situation dramatique dans laquelle se trouve La Réunion appelle des mesures d’urgence !

Or qu’avez-vous fait pour répondre à la détresse que les Réunionnais ont manifesté à travers la crise des Gilets Jaunes ? Qu’en est-il des promesses faites par Madame la Ministre des Outre-Mer lors de sa venue en décembre 2018 ?

Ah oui, une mesure, selon le site « Transparence à la Réunion » : le prix du BQP a diminué de « plus de 12 % » en 2019 par rapport à 2018.

Mais que représente cette mesure lorsque l’on sait que non seulement la liste des produits composant le BQP ne correspond en rien aux habitudes alimentaires des Réunionnais, mais encore que, de l’aveu même des grandes surfaces, cette baisse a été répercutée sur les prix des autres produits !!
 
Non, Monsieur le Président ! Cette « mesurette » ne peut pas suffire à répondre à la détresse, voire au désespoir, des Réunionnais !

Un projet de plan d’action a été présenté par le préfet de La Réunion il y a un mois lors de la venue de la ministre des outre-mer. Ce projet reprend un certain nombre des préconisations de l’OPMR, mais vous n’en avez pas tenu compte. Pourquoi ?

Face à votre inaction, l’annonce en juillet dernier du rachat de Vindemia par le groupe Bernard Hayot, déjà leader ou en passe de l'être à La Réunion dans les secteurs de la grande distribution, de l'importation, du bricolage, de l'automobile (pneus, location, vente de véhicules particuliers et de camions...) du sport, de la culture, de la restauration rapide, ou encore de l'agroalimentaire... représente un vrai danger.

Ce n’est rien moins que le développement de La Réunion pour les trente prochaines années qui est en jeu !

Vous ne pouvez donc pas abandonner le sort de la population réunionnaise entre les mains de quelques technocrates parisiens de l'Autorité de la concurrence. Donnez-nous le pouvoir de prendre en main notre propre destin. L'étude d'impact que l'OPMR doit rendre publique en fin de semaine prochaine vous expliquera comment faire pour y parvenir et pour faire en sorte que la vente de Vindemia soit non pas un frein, mais un atout pour notre territoire.
 
Tout aussi préoccupant, l'opinion publique a récemment été interpellée sur la mainmise de deux sociétés tentaculaires (InVivo et Urcoopa) dans les secteurs agricole et agroalimentaire à La Réunion et ses conséquences dramatiques sur les prix et la qualité sanitaire des "produits péi" (leucose bovine, maltraitance animale, pesticides...).

Dans ces conditions, n’attendez pas pour agir que cette détresse se transforme en colère et que La Réunion ne s’embrase encore !
Nous attendons de votre visite un geste fort, des mesures concrètes, chiffrées et avec un calendrier d’application.

Charlotte Molina
Lu 3082 fois




1.Posté par JORI le 22/10/2019 18:34 (depuis mobile)

Tiens je croyais que la vie était chère que pour une partie de la population et pour qui on a attribué une prime. On m''aurait menti !!.

2.Posté par JORI le 22/10/2019 18:36 (depuis mobile)

Dans tous les cas qu'il y ait 50 personnes, 7 ou personne, il faut que macron apporte des réponses concrètes et non des promesse comme à Mayotte.

3.Posté par klod le 22/10/2019 19:00

macron , un nouveau "bla-bla" avec la complicité des "acteurs économiques et politiques endémiques" ?

- 70 ans de "primes de vie chères" que pour certains
- 70 ans de marges indues des importateurs

vive l'économie de la "France d'outre-mer" , image de la France dans les "ex colonies" certains sont contents depuis 70 ans ................... grand merci patrons locaux et nationaux .................


nou lé foormidable dans la France sous le soleil ? ben . du nouveau tibère ou gaston ?

4.Posté par Le Jacobin le 22/10/2019 19:17

"Alors on peut penser qu’on ne sert pas à grand chose, mais moi je reste convaincu qu’avec le temps on y arrivera", nous confie Jean-Roland avec optimisme."

Je suis entièrement d'accord avec vous, il suffirait de passer dans les rayons des hypers pour constater l'augmentation vertigineuse des prix et dénoncer les enseignent qui pratiquent les prix prohibitifs.

Pour faire cela il faudrait des......le mouvement des GJ à fait augmenté les prix.

Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil.

Que voulez vous que le Président vous répondent?

Un fonctionnaire et un ouvrier se présentent chez le bazardier ils achètent une tête de laitue chacun à 1€ parmi les deux il y a un qui touche une prime pour sa laitue parce que chère
l'autre qui ne touche rien pour sa laitue parce que pas chère pour lui

Celui pour qui la laitue n'est pas chère habite dans une case bois sous tôle.

L'autre pour qui la vie est chère habite dans villa avec piscine.

Monsieur le Président je suis En Marche !

5.Posté par Hardcore le 22/10/2019 19:27 (depuis mobile)

N oublions pas que le président méprise l éducation nationale. Il nous fait croire que c'est sur la métropole qu il faut aligner les salaires. Un nivellement par le bas. Appelons tous haut et fort à l alignement des salaires par le haut.

6.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 22/10/2019 19:42

Tirés au sort en mars dernier, les 50 citoyens associés aux travaux de l’Observatoire des prix, des marges et des revenus, travaillent bénévolement depuis 7 mois sur différentes thématiques autour de la lutte contre la vie chère. Alors qu’une rencontre avec les différents ministres est prévue jeudi matin, ils demandent à ce que le Président de la République reçoive les 50 citoyens, afin de présenter leurs travaux et leurs propositions, "comme il en était question lorsqu' Annick Girardin a fait notre installation à l’observatoire."
............................................................

Lisez la notice d'emploi de la vaseline donnée....

7.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 22/10/2019 19:43

Faut être couillon pour gober la parole politicienne.....

8.Posté par Mano le 22/10/2019 19:55 (depuis mobile)

Comme toujours, pour être crédible il faut être cohérent...de la servitude volontaire..." donnez-nous le pouvoir...."...le pouvoir, semble-t-il...ça se prend...surtout si on veut prendre son destin en mains....

9.Posté par GIRONDIN le 22/10/2019 20:00

"On ne veut pas servir de faire-valoir" :


Faudra bien un jour vous dire la vérité : 100% des gagnants ont tenté leur chance

10.Posté par raylaf le 22/10/2019 20:00

Ils le savaient depuis le départ...c'est pas la peine de venir pleurer maintenant....En plus quand on les voit sur al photo : on a l'impression qu'ils font un pik nik....où est la crédibilité là dedans ???????????

11.Posté par condor le 22/10/2019 20:06 (depuis mobile)

Bien dit vous n’etes Que des faire valoir
Vous ne venez même pas aux réunions
On vous traite pour ce que vous êtes
Des pions posés par Girardin et Amaury de st Quentin

12.Posté par JORI le 22/10/2019 20:59 (depuis mobile)

5. Hardcore. Qui paie votre proposition ?.

13.Posté par JORI le 22/10/2019 21:01 (depuis mobile)

8. Mano. Vous avez un exemple historique, 1789,je crois. Et qu'avons nous gagné ?.

14.Posté par Philippe du chaudron le 22/10/2019 23:32

Ils se sont servis de vous pour nous boucher les yeux....Allez courage !!!

15.Posté par miro le 23/10/2019 06:38

Mais qu'est ce qu'ont cru ces élus citoyens de l'OPMR ? Ils auraient mieux fait de rester à leur case et cajoler leur femme et leur enfants (s'ils en ont). Ils se sont crus importants et voila qu'on les prend pour quantité négligeable. A force de faire le coq, ils en ont gagné une ! .. (de coque.! ...)

16.Posté par Hardcore le 23/10/2019 07:10 (depuis mobile)

@jori Comme s il n'y avait pas d argent en France. regarde le PIB et voit comment il est reparti. Tu vois pas un problème ?

17.Posté par Archer974 le 23/10/2019 07:25 (depuis mobile)

Hayot est considéré comme une menace de monopole. Les Thiaw kim, Caillé etc sont aux commandes depuis toujours qu''ont-ils fait? Baisser les prix? NON. S''enrichir c''est TOUT. Rouv zot zoreilles et zot l''esprit

18.Posté par Archer974 le 23/10/2019 07:31 (depuis mobile)

En direct sur la 1ère Mr Leclerc répondait à une me qui comparait prix metro et reunion avec 3€ d''écart par "vous vouliez des prix plus bas c''est fait et maintenant vous voulez des prix métropoles? Ben non! MÉPRISANT.

19.Posté par Archer974 le 23/10/2019 07:34 (depuis mobile)

Les produits laitiers sont fabriqués ici de A à Z alors pourquoi est-ce aussi chère? A cause du lait en poudre importé mais largement subventionné peut-être? Sicalait nous donne de la merde à manger et à boire et personne ne bouge! La mort est dans

20.Posté par Enirsem le 23/10/2019 09:47

Macron ne vient pas pour trouver des solutions , mais pour faire campagne en vu des municipales .... Il vient pour vous endormir avec son blablattage habituel qui ne sert à rien puisque ce n'est pas lui qui décide mais les GOPE's .... Le statut de président n'existe plus c'est l'union européenne qui décide et personne d'autres .

21.Posté par potola georges le 23/10/2019 10:03

Excusez moi Messieurs-Dames, comme disait mon monmon “ soit zot lé couillon soit zot i fé lo couillon“.
Depuis le début on vous utilise, c'est rien que maintenant que vous vous rendez compte ?
Vous croyez pouvoir changer les choses, vous venez d'ou ? De quelle planète ?
A la Réunion pour changer les choses, il faut prendre le pouvoir et encore c'est pas gagné d'avance, avec les vendus, les hypocrites, les alimentaires qui vont vous poignarder dans le dos.

22.Posté par JORI le 23/10/2019 11:49

21.Posté par potola georges le 23/10/2019 10:03
De votre dernière ligne, vous faites partie de quelle catégorie?.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie