Société

▶️ OPR et des commerçants attaquent l’arrêté interdisant la baignade depuis 2013

Le tribunal administratif se penchait aujourd’hui sur le référé déposé par l’association Océan Prévention Réunion et trois commerçants. Ces derniers demandent la suspension de l’arrêté préfectoral "provisoire" qui interdit la baignade et les activités nautiques à La Réunion depuis 2013, pour atteinte à la liberté d’aller et venir, à la liberté de commerce et d'industrie, et du droit à la vie.

Mercredi 3 Juillet 2019 - 12:40

"On a l'impression que cet arrêté préfectoral protège plus l'Etat que les usagers", s'exclame d'emblée Jean-François Nativel, à la barre. Le président de l'association Océan Prévention Réunion était au tribunal administratif ce mercredi matin, aux côtés de trois commerçants de l'ouest, pour plaider contre l'interdiction de la baignade et des activités nautiques. 

"6 ans après cet arrêté, la situation n'a pas changé et ce malgré l'interdiction, comme le démontrent les deux attaques de requin mortelles en début d'année. Il est temps de prendre des mesures efficaces fortes, l'Etat ne peut plus se cacher derrière un arrêté d'interdiction soit disant temporaire, qui le dédouane de ses responsabilités", intervient-t-il 

Car en autorisant de nouveau les activités nautiques, ils comptent sur le juge pour obliger le préfet à prendre des mesures qu'ils considèrent plus efficaces, comme autoriser la pêche des squales dans la réserve marine, ce qui permettrait notamment l'installation de drumlines dans le secteur de Boucan Canot. 

"Nous ne demandons pas le risque 0, mais un retour à un risque acceptable", explique Jean-François Nativel. 

"Sur 26 écoles, il n’en reste aujourd’hui que trois"

Également présents à l’audience, deux commerçants font part de l’état désastreux de leur entreprise après 6 ans d’interdiction : le gérant d’une école de surf privée a dû se reconvertir après avoir enregistré 100% de pertes : "Sur 26 écoles, il n’en reste aujourd’hui que trois, et toutes se sont reconverties. On ne nous aide pas parce que cette situation est censée être provisoire."
 
"Suspendre cet arrêté, c’est exposer les Réunionnais au risque requin", a notamment répondu le représentant du préfet de La Réunion. "Ce n’est pas la seule mesure qui est prise, il y a aussi les prélèvements, même si malheureusement le risque requin existe toujours aujourd’hui, ces mesures ont été prises, et elles n’augmentent pas ce risque", a-t-il argué devant le juge.

Selon lui, les pertes économiques et l'impossibilité pour certaines entreprises de pratiquer leur activité ne relèvent pas de l'arrêté préfectoral, ce qui lui vaudra les huées de la salle.

Le tribunal rendra sa réponse dans quelques jours.

Charlotte Molina
Lu 2942 fois




1.Posté par OKLM le 03/07/2019 12:51

Encore ce gars douté d'une impolitesse chronique et qui dit pas bonjour do moun. Li veut rentre dans le politique et pour ça faire du buz. Le gars morceau de gras su le bord un z'assiette.

2.Posté par I Navet le 03/07/2019 13:24 (depuis mobile)

Les mêmes qui viendront en cas d’«accident » porter plainte contre l’Etat ou le maire parce que les panneaux sont trop petits...

3.Posté par Le Jacobin le 03/07/2019 14:01

Le risque requin est avéré, le danger est présent, ils veulent quoi?

Que les enfants des autres soient bouffés par des requin.

Pourquoi ils y vont eux dans l'eau.

En Afrique du sud quand la baignade est interdite elle est interdite.

4.Posté par Ti Tangue zilé zone le 03/07/2019 14:07 (depuis mobile)

En effet peu importe si nos amis les requins « bouffent » quelques imprudents... pourvu que le chiffre d’affaire est au sommet...sans les requins il y a lurette que j’ai fui Sinzil ..restaurants glauques et chers ...articles kdo hors de prix

5.Posté par Couillonisse le 03/07/2019 14:45

Hilarant que des gars qui chient sur la justice tous les jours en se mettant hors la loi sur les spots réunionnais aillent ensuite la voir pour qu’elle statue ... merci à la justice de les renvoyer dans les cordes comme à chaque fois qu’ils essaient benoîtement de retirer un quelconque penny

6.Posté par JPP le 03/07/2019 15:31

Les intérêts privés avant le bien commun. L'argent avant la sécurité pour tous.
L'introduction est édifiante : "...pour atteinte à la liberté d’aller et venir, à la liberté de commerce et d'industrie, et du droit à la vie. " les deux libertés sont respectées seulement n'importe qui ne peut faire n'importe quoi. Le bouquet est le "droit à la vie" pour qui? le requin ou l'homme? Pour l'OPR c'est clair tous les requins doivent crever. Reste l'homme et certains le savent sans animaux ni nature l'homme ne vivra pas longtemps.
Le respect de la vie en général est la seule solution viable (bien évidemment).
Vivement le jugement.

7.Posté par IKKI le 03/07/2019 16:28 (depuis mobile)

JFN a son franc parlé mais il a raison. C'est un scandale et pendant que l'on interdit l'accès à la mer, on ferme les yeux sur les causes. Il y a eu des meurtres c'est très grave sans parler du désastre économique et écologique.

8.Posté par klod le 03/07/2019 17:16

heu ................. 'c'est la fooooooote à la réserve" ?

9.Posté par JORI le 03/07/2019 17:50 (depuis mobile)

Depuis début juin 3 attaques de requins en Caroline du Nord, vite envoyons ces 3 là pour conseiller les américains.

10.Posté par Couillonisse le 03/07/2019 18:12

@7 : des meurtres ? Rien que ça... au fait prendre un couteau et se le planter dans le ventre alors qu’on connaît la dangerosité de l’outil, c’est pas un meurtre... on appelle ça un suicide... et ici tu as des suicidaires tous les jours à saint leu par exemple...

11.Posté par nsnf le 03/07/2019 19:21

Il est pitoyable ce mec qui a contribué par ses actions à ce que cette arrête soit pris

12.Posté par JORI le 03/07/2019 19:48 (depuis mobile)

10. Couillonisse. +++1

13.Posté par PATRICK CEVENNES le 03/07/2019 21:58

fukcd473
9.Posté par JORI le 03/07/2019 17:50 (depuis mobile)
Et au Bahamas une gamine s'est fait bouffer par 3 requins.

Pour une fois que l'État agit dans l'intérêt général. Mais le nativel de mes deuzes est plus intéressé par le fric que par la sécurité. Il faudrait qu'on choppe ces 3 charlots et qu'on les fasse dérivér au large de st gilles histoire de voir la réaction de RB et RT. Mdr !

14.Posté par mace le 03/07/2019 23:06

Soit , moyens décisifs , mesures fortes, et lesquelles je vous prie ?, avez vous des propositions ? comptez vous vider " l Indien " de tout ses requins ? Mr, je suis un vieux créole , ce n'est pas la mer qui à changé. Le comportement des hommes a changé , quand le gramoune i dit a ou ,baigne pas terre là , là, la passe ! ,ici la croix ! ,rode pas désordre .. ce sont des paroles pleines de sagesse ,aussi, on déplorai peu d'accidents, par ailleurs , vous parlez de risques "acceptable" proposez une échelle ,un bras est ce acceptable ? une jambe peut être ? et de qui ?..

15.Posté par Modeste le 04/07/2019 08:03

quand une activité commerciale n'est plus ou pas rentable qu'est ce qu'on fait, soit on change d'activité soit on ferme boutique! ici non, on vient pleurer pour que l'Etat accepte d'envoyer des baigneurs se faire bouffer par des requins.......afin qu'ils continuent à exercer leur activité.....!
vous êtes graves là messieurs! les caprices de cette catégorie de personnes la population en a ras le bol, que l'Etat reste sur ses positions et envoie ces guignols revoir leurs copies!

16.Posté par Nono le 04/07/2019 11:04

Le but c'est d'obliger l'état à pêcher dans la réserve marine, les mairies étant responsables de la sécurité des usagers dans la bande des 300 mètres.

Ce qui explique les commentaires de toutes les "petites mains" :)

17.Posté par babafigue le 04/07/2019 19:20 (depuis mobile)

Des requins sont déjà pêchés à la réunion ...On ne va pas dezinguer la réserve pour ce miserable personnage.. Il faut s attaquer à la dépêche et la pollution pour améliorer les choses...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 12 Octobre 2019 - 16:33 Chloé Gali couronnée Miss Sainte-Marie 2020