Faits-divers

▶️ Musées régionaux: Didier Robert est sorti de la Caserne Vérines

Mardi 24 Septembre 2019 - 15:45

Après 7 heures d’audition à la Casernes Vérines, le président de Région est sorti ce mardi vers 15H30.

"J’ai pris le temps de répondre aux questions qui ont été posées ; des questions qui sont évidemment légitimes et je crois que sur ce dossier de la SPL RMR, il est de mon devoir d’apporter un certain nombre de réponses. Les choses se sont normalement déroulées. Je ne ferai aucun commentaire sur le fonds. Ce rendez-vous d’aujourd’hui m’a été proposé dans le cadre d’une audition libre, ça permet à tout un chacun d’en mesurer les tenants et les aboutissants", a déclaré Didier Robert à sa sortie du siège de la Caserne Vérines.
 
Le président de Région, Didier Robert, était entendu dans le cadre de sa déclaration d'intérêt lorsqu'il était président de la SPL des Musées régionaux. "C'est en audition libre que j'apporte ma contribution à la justice et réponds aux interrogations pour un éclairage au dossier", commentait-il ce matin.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) avait transmis au procureur de la République le dossier concernant la déclaration modificative de ses revenus qu'il n'avait pas effectuée dans les délais légaux, à savoir dans les deux mois suivant les premiers revenus qu'il a perçus de la part de la société publique locale.

"La Haute Autorité estime, au regard des différents éléments dont elle a connaissance, qu'il existe en l'état un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité de ces déclarations", écrivait-elle dans son communiqué du 10 avril dernier. Ce qui a amené la HATVP à juger nécessaire "de porter ces faits, susceptibles de constituer des infractions pénales, à la connaissance du procureur de la République de Saint-Denis".

S'il reconnaissait l'avoir effectuée en dehors du délai légal, 
Didier Robert expliquait qu'il n'a jamais cherché à dissimuler ses revenus. Il en veut pour preuve que ces sommes figurent en bonne place dans sa déclaration effectuée au fisc au titre de ses revenus de 2017.

Il réagissait immédiatement après le signalement de la HATVP : "Je dois immédiatement préciser quel que soit le respect que j’ai pour cette institution que cette transmission procède d’une analyse erronée en droit et en fait", écrivait le président de Région. "Je démontrerai que je n’ai pas omis de déclarer une partie substantielle de mes revenus et qu’il n’y a pas de doute sérieux quant à l’exactitude, l’exhaustivité et la sincérité de ma déclaration d’intérêts. En effet, je tiens à préciser, d’une part, que j’ai bien effectué la déclaration modificative qui ne portait pas sur une partie substantielle de mes revenus. Il est vrai que cette déclaration n’a pas été effectuée dans le délai de 2 mois, ce que la HATVP me reproche. D’autre part, je précise que l’ensemble de mes intérêts ont bien été déclarés auprès des services fiscaux dans les délais réglementaires", s'était-il défendu le 10 avril.

NP
Lu 8756 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par TICOQ le 24/09/2019 09:11

Enquête ordinaire, certains vont s'en donner à coeur joie.

2.Posté par Soutien total à notre président qui ne prend pas de salaire le 24/09/2019 09:24

Dans ce dossier le parquet de Saint-Pierre a ouvert dès le 20 septembre 2018 une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics et de recel de détournement de fonds publics. Au coeur de cette audition, le président de Région devra, notamment justifier le salaire de 6 800 euros attribué par le conseil d'administration de la société publique locale des musées régionaux lorsqu'il était directeur général de la structure.

3.Posté par Soutien total à notre président qui ne prend pas de salaire le 24/09/2019 09:27

Didier Robert touchait pour le poste de directeur général de la SPL Réunion des musées régionaux : 6 800 euros nets par mois.par un vote à main levée du conseil d’administration s’était vu fixé puis accordé un salaire net de 6 800 euros, une augmentation de 52% par rapport à son prédécesseur.

4.Posté par Audition LIBRE le 24/09/2019 09:31

L’audition libre permet de se présenter devant l’OPJ sans contrainte, même si vous êtes présumé suspect d’une infraction. Qu’est-ce qu’une audition libre ? Comment s’applique-t-elle ? Que se passe-t-il après une audition libre ? Ce texte vous permettra de connaître les spécificités d’une audition libre.



L’audition libre : définition et principe
Que vous soyez « témoin » ou « suspect », il est possible de se présenter libre au commissariat selon le Code de procédure pénal. Nous allons vous apporter ici des éléments d’informations sur la définition et le principe de l’audition libre.

Audition libre : définition
On parle d’audition libre lorsqu’une personne se présente de son plein gré auprès des forces de l’ordre pour enquête. Il s’agit en quelque sorte d’un interrogatoire, qui permet aux OPJ ou aux gendarmes d’entendre les auteurs présumés d’une infraction.

Contrairement à une garde à vue, le suspect libre est autorisé à rentrer chez lui au terme de son audition.

Le principe de l’audition libre
L’audition libre peut être initiée dans le cadre d’une enquête préliminaire ou d’une commission rogatoire. Elle permet aux officiers de police judiciaire (OPJ) :

d’obtenir des informations supplémentaires sur les faits,de confirmer ou d’infirmer un élément clé de l’enquête.
D’une manière générale, la durée d’une audition libre est limitée à 4 heures. Au-delà de ce délai, les OPJ doivent obtenir l’accord de la personne auditionnée pour poursuivre l’enquête.


5.Posté par John le 24/09/2019 09:48 (depuis mobile)

Lu lé sincère, mi conné lu yaime pas l'orgent avec le pouvoir, moi mi fé confiance en lu...
Ça un bon boug ça theu

6.Posté par GIRONDIN le 24/09/2019 10:01

..............Il est vrai que cette déclaration n’a pas été effectuée dans le délai de 2 mois, ce que la HATVP me reproche……..

c'est dit!

7.Posté par JORI le 24/09/2019 10:02 (depuis mobile)

Normal qu''il y ait des contrôles. C''est En cas d''anguille sous roche qu''il sera intéressant de voir ce qu''il se passera !. Autre question, est il assisté d''un avocat et qui paie ce dernier ?.

8.Posté par Question bete le 24/09/2019 10:04 (depuis mobile)

À t il travaillé 52% de plus pour la spl..?

9.Posté par Untel le 24/09/2019 10:07 (depuis mobile)

Où en ai la fondation qu''il devait créé avec sa rémunération ??

10.Posté par Bleu outre mer le 24/09/2019 10:14

Le texte a été modifié vis à vis du précédent par Zinfos

Ce qu'a dit et écrit sur le post précèdent de zinfos, ou Mr Didier Robert incriminait les personnes qui le contrôlait, une partie, "procède d’une analyse erronée en droit et en fait' dixit Didier Robert ce qu'a dit et ce qui était écrit.
"Il est vrai que cette déclaration n’a pas été effectuée dans le délai de 2 mois, ce que la HATVP me reproche."
La comme ce n’est pas Annette ou l'autre Robert un minimum est écrit voir corrigé..........
Le fait de ne pas respecter le délais est normal en droit........

11.Posté par Bleu outre mer le 24/09/2019 10:18

Pour la publication judiciaire concernant l'autre Robert le clown. Vous avez besoin de la publier jusqu' à quand?, vu que l'arrêt est de 2016.......

12.Posté par Beaucoup de bruit le 24/09/2019 10:20 (depuis mobile)

Pour Finalement pas grand chose, une affaire totalement montée en mayonnaise par le clan des gauchos. Les principaux accusateurs dans son dossier sont issus du clan Carassou - embauchés par Verges et Bello... voila la vérité !

13.Posté par Pas besoin de polemiquer le 24/09/2019 10:29 (depuis mobile)

Il a déjà rétabli la situation et la vérité à ce sujet il me semble.
C''est une formalité vu qu''il y a eu des accusations.
Depuis l''eau à coulé sous les ponts : c''est le seul à avoir prôné et mis en application 1homme 1 mandat. ..

14.Posté par Zandette le 24/09/2019 10:37 (depuis mobile)

DR a l’air serein et explications sont claires,l’enquête
va à coup sûr montrer la bonne foi et laisser tomber le truc....

15.Posté par Soutien total à notre président qui ne prend pas de salaire le 24/09/2019 10:49

Il est grand, il est bon, il est notre président, celui qu'on réélira.

16.Posté par JuJu le 24/09/2019 11:06

Cette histoire n'est rien d'autre qu'un reglement de compte politique ! Elle fait couler beaucoup d'encre, mais à qui profite ce buzz ?

17.Posté par Milos Formel le 24/09/2019 11:08

Didier Robert à été le seul à s'engager pour UN homme un mandat une fonction en faisant le choix de démissionner du poste de pdg de la RMR - non pas parce qu’il ne faisait pas le Job mais bien pour ne pas cristalliser le débat au moment où les questions de transparence prennent une place prépondérante dans l’opinion publique !

18.Posté par Titi974 le 24/09/2019 11:10 (depuis mobile)

S''il y a des rêveurs que croient que la justice va le n... comme elle a n... Thierry, il doivent d''abord voir l''ami macron.
[Modéré]

19.Posté par La vérité le 24/09/2019 11:14 (depuis mobile)

Et a st jo l'adjoint président le conseil administration de la Caf embauche sa fille au sein même de la caf on en parle ???? Enbauche familiale

20.Posté par JORI le 24/09/2019 11:17

12.Posté par Beaucoup de bruit le 24/09/2019 10:20 (depuis mobile)
"S'il reconnaissait l'avoir effectuée en dehors du délai légal, Didier Robert expliquait qu'il n'a jamais cherché à dissimuler ses revenus", si super cumulard didix robertix avoue ce retard, quel est du coup le rapport entre votre post et l'article??.

21.Posté par Bleu outre mer le 24/09/2019 11:18

13.Posté par Pas besoin de polemiquer
"1homme 1 mandat. .. "
Combien de fonctions c'est jouer sur les mots.........

22.Posté par Le Jacobin le 24/09/2019 11:19

Ah bon !

Didier aussi, il lui fallait le saint Graal une condamnation avec SURSIS pour prétendre un fauteuil de maire comme les autres.

Pourtant sur la feuille d'impôt il est bien marqué revenu perçu pour l'année.... Didier a zappé cette case dommage.

Je dois reconnaître que mes revenus rentrent facilement dans la case, il faudrait agrandir cette case pour les cumulards et supers cumulards.

23.Posté par Polémique le 24/09/2019 11:20 (depuis mobile)

Simple audition pas lieu de méditer à ecraser le président. Pfff

24.Posté par Kikou le 24/09/2019 11:24 (depuis mobile)

Bon un article juste pour alimenter les commentaires des opposants.

25.Posté par JORI le 24/09/2019 11:25

13.Posté par Pas besoin de polemiquer le 24/09/2019 10:29 (depuis mobile)
" c''est le seul à avoir prôné et mis en application 1homme 1 mandat. ..", c'était déjà sa situation avant qu'il ne le dise.En revanche qu'en est il de ses fonctions?.

26.Posté par Melissa le 24/09/2019 11:26 (depuis mobile)

Ohh
J'adore les gens qui se donnent en cœur. Quand il y a rien de concret.

27.Posté par JORI le 24/09/2019 11:26

16.Posté par JuJu le 24/09/2019 11:06
Diriez vous la même chose pour annette à st denis??.

28.Posté par beta le 24/09/2019 09:31

Soutien total à Thierry Robert

29.Posté par DAN RUN le 24/09/2019 11:33

Bon Dié sINgneur ... Un rhum do sel pou ce boug ... 1 saint paraît - il ....

30.Posté par Zebulon le 24/09/2019 11:39 (depuis mobile)

Certains commentaires ici font la boue avant la pluie a moins d’être en service commandé !

Malgré les attaques ont tient bon et garde le cap !
Preuve sera faite de la bonne foi !

31.Posté par vince le 24/09/2019 11:49

lol

32.Posté par Les détracteurs vont sortir.. le 24/09/2019 12:01 (depuis mobile)

Y en a qui vont sortir de leurs trous !

Y a pas de quoi polémiquer !

33.Posté par Magnifique le 24/09/2019 12:07

Contre le plan social de licenciement de la SPL Réunion des Musées Régionaux
Cette pétition avait 639 signataires


Richeman SINGAMY a lancé cette pétition adressée à Marie Line Sevai (Directrice Générale de La Réunion des Musées Régionaux) et à 13 autres
La Réunion des Musées Régionaux est une Société Publique Locale à qui le Conseil Régional a confié la gestion de quatre établissement muséaux : Kélonia, la Cité du Volcan, le Musée des Arts Décoratifs de l'Océan Indien et Stella Matutina. Depuis 2016, le manque de gestion, la politique de recrutement et de hausse inconsidérée des salaires au bénéfice de certains proches de la direction a entraîné l'établissement dans une position financière préoccupante. Ces problèmes, qui avaient été dénoncés dans le cadre de deux grèves du personnel inquiet, a débouché sur un plan de licenciement économique, plan qui cache en réalité un règlement de comptes à l'encontre de certains personnels grévistes, dont six cadres et trois agents indispensables au fonctionnement de la société et du musée de Stella Matutina. En diffusant largement et en signant cette pétition, vous nous apportez votre soutien en dénonçant ce plan social injuste, qui porte sur des agents qui n'ont aucune responsabilité dans les problèmes de la société.

34.Posté par Doudou le 24/09/2019 12:10 (depuis mobile)

Pou un boug qui aime pas l argent ,lu la bien grossit alors ,ca doit etre surment a comme de ca sincerité 🤔🤔

35.Posté par A mon avis le 24/09/2019 12:14

On oublie de déclarer des revenus (très substantiels !)
Pas capable de gérer son budget personnel !

Et ça prétend gérer une Région !
Pas étonnant que le projet NRL soit si mal emmanché !

36.Posté par Courage vous faites du bon tra3 le 24/09/2019 12:22

A l’époque, les Musées Régionaux, qui gèrent quatre établissements (Kélonia, la Cité du Volcan, le Musée des Arts Décoratifs de l'Océan Indien et Stella Matutina) sont critiqués pour leur manque de gestion et leur politique de recrutement … Deux grèves du personnel s’enchaînent et une pétition est même diffusée sur le site Change.org. Cette crise débouche sur un plan de licenciement à l’encontre de neuf salariés, dont deux "protégés".

2-0 pour le premier salarié
C’est très très compliqué de se séparer d’un salarié protégé quand le motif et les arguments utilisés sont bancales… Pour le premier cadre, les Musées Régionaux invoquent un "licenciement économique." Et la société s’y prend à deux fois.

Au premier essai en février 2018, elle ne passe même pas les phases qualificatives… Tout commençait pourtant bien, la demande de licenciement est envoyée à l’Inspection du travail, l’entretien avec le principal concerné est réalisé, les réunions du comité d’entreprise sont organisées, ses membres titulaires votent à main levée son renvoi… Main levée ? Décidément on aime ce procédé aux Musées Régionaux ! C’est également par cette méthode que le Conseil d’Administration a "régularisé" le salaire du nouveau Directeur général Didier Robert le 3 juillet 2018… Le problème c’est que dans le cadre d’un licenciement d’un salarié protégé, le Code du Travail stipule : "l’avis du comité d’entreprise est exprimé au scrutin secret après audition de l’intéressé." Retour à la case départ pour les Musées Régionaux qui n’ont pas respecté la procédure : "le licenciement pour motif économique est refusé."

On prend le même et on recommence… La SPL relance les dés un mois plus tard le 16 mai, en faisant plus attention, cette fois-ci aux règles du jeu. L’inspection du travail valide la procédure interne et passe aux choses sérieuses.

Elle se penche dans les méandres des chiffres des Musées Régionaux… Ainsi, elle souligne que les subventions de la Région Réunion ont baissé de manière significative entre 2016 et 2017, passant d’environ 7 millions d’euros à environ six millions d’euros. Des subventions qui représentent tout de même "les 2/3 de l’ensemble des revenus de la société." L’employeur indique également à l’Inspection du travail une situation comptable déficitaire… Ce que ne retient pas l’institution qui juge que le résultat prévisionnel est bénéficiaire… Pour elle, "la situation financière de la société ne montre pas une baisse du chiffre d’affaires." La réponse est claire, nette, précise : "le licenciement pour motif économique est refusé."

Le salarié est donc réintégré… pour la deuxième fois.

37.Posté par Mailles du filet le 24/09/2019 12:23 (depuis mobile)

Et la plainte de l opposition et du signalement de la CRC pour les irrégularités d'Annette à la mairie de St Denis?

38.Posté par JORI le 24/09/2019 12:46 (depuis mobile)

22. Kikou. Juste un article pour réactiver les petites mains de la région !!.

39.Posté par zilbert planète le 24/09/2019 11:05

La main invisible du grand sud est encore à l’œuvre avec le coup de main du grand mamamouchi dionysien zilbert planète ! L’instrumentalisation de la justice se poursuit et les réseaux mafioso de saint Pierre et de saint Denis s’activent de toute part. Objectif : salir Didier Robert. Mais qui ça lé perdant ? La Réunion !!!! car pour une fois qu’un homme intègre et volontaire fait avancer les choses sur le caillou !!!! Tienbon largue pas, créole lé ou couillon.

40.Posté par Mougeon le 24/09/2019 13:08 (depuis mobile)

Est ce que vous allez voter pour lui en 2021?
Est ce qu''il sera réélu ?
C''est fort possible, c''est ça la tragédie de cette réalité pathétique !!!
Hors!!! Pove couillon !!!

41.Posté par JAURIS le 24/09/2019 11:13

Audition ordinaire d’une personnalité publique ... rien d’extraoridinaire là dedans. Il a fourni ses explications et la vie suivra son chemin. Les empêcheurs de tourner en rond (ou les empêcheurs de faire avancer la réunion) devront repasser la prochaine fois ! Fermer le ban.

42.Posté par olive le 24/09/2019 13:16

en somme, c'était à l'insu de son plein gré

43.Posté par Saint thomas le 24/09/2019 13:37 (depuis mobile)

C est un saint ce Didier . Il n’a rien à se reprocher bien évidemment . Allez voir du côté de Corinne sa femme , ou tout est à son nom ... vous voyez je n’ai rien moi mais elle elle a tout 😂 elle n’est pas belle la vie

44.Posté par GILETJONES le 24/09/2019 13:52

MALHEUREUSEMENT L INTOUCHABLE NE SERAS PAS INCARCÉRÉ CE SOIR IL REPARTIRAS LIBRE .

45.Posté par l’aviateur le 24/09/2019 12:07

L’art de savoir encaisser mais ne pas savoir déclarer ... c’est l’art d’être un élu!

46.Posté par Les mailles du filet le 24/09/2019 14:35 (depuis mobile)

Et le signalement de la CRC pour les irrégularités d'Annette à la mairie de St Denis?

47.Posté par patrick tergemina 974 le 24/09/2019 15:29

4.Posté par Audition LIBRE **** des copiés collés c est bien ! mais avant il faut lire ou révisez le code de procedure pénale /avec un E/ a l issue d une garde a vue qui est un acte de procedure la personne auditionnée peut aussi être autorisée a rentrer chez elle /ou avez vu jouer cela ds votre post / suite a la GAV la personne est soit présentée au magistrat et ecrouée ou non , ou remise en liberté !!! la gav peut etre mise en route par l opj ds le cadre d un accident du travail d un accident de la route la Garde a vue n est pas une decision de justice !!!! ///opj art 16 du cpp art 16 a 20 et 75 a 78 du cpp pour APJ ,

48.Posté par GIRONDIN le 24/09/2019 15:55

De lui même il a pris 7 heures pour dire qu'il a pris du retard dans sa déclaration.

Voilà c'est fait.

49.Posté par tomm le 24/09/2019 13:58

Zot n'a rien pour rajouté. Seul ban mal o ki n'a pou commanté. Band missioné

50.Posté par Charles le 24/09/2019 14:03

Tout cet acharnement parcequ'il est pressenti à être Maire. Fait-il si peur ?

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie