Société

▶️ Moisissures, inondations…Les locataires d'une résidence du Tampon à bout de nerfs

Mercredi 20 Février 2019 - 11:33

Les locataires de la résidence Abdoul Hay Patel au Tampon n’en peuvent plus. Une importante fuite d’eau leur gâche la vie depuis début février. Les logements de plusieurs locataires sont concernés mais aussi les parties communes. L’eau trace son chemin au fur et à mesure dans l’immeuble, engendrant moisissures, prolifération de petits insectes, inondation…

Au 2e étage, les nerfs de Christine*, gravement malade et déclarée handicapée, vont lâcher. Pour la locataire, qui réside dans l’immeuble depuis 6 ans, les problèmes ont commencé il y a quatre ans. Les infiltrations ont gagné la cuisine et sa chambre. Sur les murs, de larges plaques de moisissures et de petits insectes ont commencé à proliférer. " J’ai contacté le bailleur social, l’ARS, la mairie et l’assistante sociale mais depuis 4 ans j’attends toujours d’être relogée". Un diagnostic a été réalisé par un expert de la CAF qui a conclu à la non-décence du logement en septembre dernier. Un technicien de la Sodegis, en charge de la résidence, se serait également déplacé, "il m’ a dit qu’il fallait repeindre mais ça ne règle pas le problème", peste la locataire. Il s'agit d'infiltrations épisodiques sans lien avec le mauvais temps, assure-t-elle. 

Vider toutes les heures les bassines posées au sol

Le 4 février dernier, une nouvelle fuite fait son apparition. Celle-ci plus importante que les précédentes. Alertée, la Sodegis a envoyé des courriers aux locataires quelques jours plus tard. La fuite n’a pas été localisée précisément mais interviendrait entre le 4ème et le 5ème étage. 

L’ascenseur a été ainsi mis à l’arrêt par mesure de sécurité. L’eau s’est également infiltrée dans les parties communes, dans les escaliers "alors qu’il y a beaucoup de personnes âgées et handicapées dans l’immeuble. C’est très dangereux, j’ai moi même glissé et failli tomber". 

Un étage au-dessous, l’eau s’est frayée un chemin à l'entrée de deux logements. Une poubelle de 50 litres a été installée, pleine à ras bord. Dans l'appartement de Fanny*, un goutte à goutte s’est formé sur une ligne au plafond et qui traverse d’un bout à l’autre son salon. Pour empêcher l’inondation, la mère de famille doit vider toutes les heures les bassines posées au sol et éponger les serviettes. 


Contactée ce lundi après notre visite, la Sodegis indique avoir finalement localisé la fuite. "Elle provient d’un logement du 4ème étage et n’est pas liée à la vétusté de l’immeuble construit en 2007". Le locataire, sur le départ, toujours injoignable, "nous attendions son accord avant de pouvoir pénétrer dans l’appartement. Un huissier va intervenir mardi matin (hier, ndlr) pour que nous puissions réparer la fuite". Les locataires sinistrés seront dédommagés par la réduction de leur loyer et la prise en charge des travaux, précise la direction de la Sodegis. 

----------------------------
*prénoms d'emprunt
PB
Lu 3340 fois



1.Posté par Ouep le 20/02/2019 13:17 (depuis mobile)

C est souvent le cas car travail de merde on a pourtant les normes mais ici o s'en balance comme de l'éducation.. ..vous grandes votre voisin qui truande l'autre etc et sa revient chez vous on appelle cela la bicyclette bonne promenade

2.Posté par aiain le 20/02/2019 13:29

A priori c est un probleme de construction et il n y aura pas grand chose a faire
sinon déménager si possible

Courage a tous

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >