Faits-divers

▶️ Migrants : Les passeurs présumés placés en détention provisoire

Mercredi 17 Avril 2019 - 14:31

Présentés ce mercredi au tribunal de Champ-Fleuri dans le cadre de la comparution immédiate, les trois membres d'équipage du bateau ayant transporté 123 migrants Sri-Lankais ont demandé un délais pour préparer leur défense. Les trois Indonésiens devaient répondre d' "aide à l'entrée, à la circulation où au séjour irréguliers d'un étranger en bande organisée". 

La procureure a demandé le placement en détention provisoire des trois hommes, car ils sont soupçonnés d'être membres d'un réseau organisé et d'avoir mis en danger la vie des passagers, au vu des conditions de la traversée et de l'état de l'embarcation ayant accosté à Sainte-Rose le 13 avril. Après délibération, le tribunal a confirmé le placement en détention des trois marins-pêcheurs.

Un court délai d'un mois a été accordé pour la tenue de l'audience, soit le 15 mai prochain.  

A.D-R.L
Lu 3018 fois



1.Posté par codéïne le 17/04/2019 16:12

y a la filière des migrants et la filière des avocats de la défense des droits de l'homme bafoué!!!!!

2.Posté par lo rhumlépabonméliboikammême@ le 17/04/2019 17:23

arrêtez de croire au père noel menteur un métier pour les aveugles sourds et muets ils sont entrer illégalement sur le territoir 10 ans de prison moi je suis prêt à investir dans une usine à vaseline ne gobons pas toutes les paroles le temps de la bonne parole promise c'est fini les droits de l'homme pourquoi la France? trump y love you.

3.Posté par Dignité le 17/04/2019 17:32

Il faut absolument faire comprendre aux responsables du trafic en cause qu'accoster à la Réunion comporte des risques.
Certes leurs sbires ne sont pas martyrisés, comme ils auraient pu l'être dans un pays qui se contrefout des droits de l'homme, mais au moins ils sont envoyés à la geôle jusqu'à ce qu'ils avouent l'identité de leurs employeurs et le véritable itinéraire qu'ils ont utilisé pour venir jusqu'ici.

Dissuader à tout prix, voilà la réponse à apporter à ces escrocs.

4.Posté par PEC-PEC le 17/04/2019 20:08 (depuis mobile)

Il est surtout temps de faire comprendre à ces avocats qu'ils sont de mauvais citoyens en prenant ces saloperies dans leur client tout ça pour du fric sale... On devrait les poursuive pour blanchiment.

5.Posté par Batofou974 le 18/04/2019 05:20

Voilà , on défend des voyous et des malfrats et ce sur la tête du contribuable ! L'argent n'a pas d'odeur on s'en contrefiche ! La loi française permet à chaque individu de se faire aider juridictionnellement parlant....Ces trois skippers ne vont pas payer les "zavocats" pays ! Donc ce sera l'état français qui va payer ces "défenseurs", et par déduction qui sont "déja français" si on leur accorde le droit de défense. A ne rien comprendre ! Le juge doit camper sur ses positions et ne pas relacher ces irresponsables mortifères".

6.Posté par Mortier le 18/04/2019 10:41 (depuis mobile)

A chaque arrivée il faut sans discution aucune mettre l''équipage en prison. La seule façon de dissuader les autres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie