MENU ZINFOS
Société

▶️ Médecine libérale: Vers la fin des cabinets de proximité


Par - Publié le Vendredi 22 Mars 2019 à 16:47 | Lu 3007 fois

Les professionnels de la santé, et plus particulièrement les médecins libéraux, se disent contre le projet de loi de réorganisation de la santé proposé par la gouvernement. "Nous sommes face à une véritable désorganisation du système de soins, le tout avec la bénédiction du gouvernement", s'exclame Jean-Paul Hamon, Président de la Fédération des Médecins de France (FMF), actuellement à La Réunion.

Les réponses apportées de la part du ministère ne sont pas suffisantes et ne correspondent pas à l'ampleur du désastre, selon le Président de la FMF. Il déclare également que le gouvernement a conscience que le domaine de la santé a besoin de personnel mais ce qu'il propose n'est pas adapté.

Jean-Paul Hamon n'a pas peur de parler de "mépris". Il évoque même l'exemple de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, qui va faire venir cinquante personnes de métropole pour lutter contre la dengue à La Réunion, "comme si la solution devait forcément venir d'en haut", souligne-t-il. 

Le gouvernement propose des assistants médicaux, une sorte de création de poste qui pourrait s'occuper aussi bien du secrétariat, de l'accueil que de petits soins comme la prise de tension par exemple. Or, ces assistants médicaux ne seraient réservés qu'aux médecins qui seraient déjà regroupés ou à condition qu'ils participent à l'organisation territoriale, et non aux médecins de proximité. "On voit bien que l'administration donne d'un côté mais veut mettre le collier autour du cou des médecins pour mieux les étrangler ensuite, c'est ça le danger", s'agace-t-il. 

"Dans 15 ans la France sera devenu un véritable désert", Jean-Paul Hamon évoque la région Île-de-Francene qui a perdu 20% des ses médecins libéraux en dix ans alors qu'elle n'est pas une zone démographique isolée. "Il faut agir vite", appuie-t-il. 

"La médecine libérale a besoin de personnel, pour accueillir correctement les patients, pour accueillir les soins non programmés, qui n'ont strictement rien à faire dans les urgences hospitalières et qui coûtent 3 milliards à la collectivité alors qu'il suffirait de mettre ces moyens-là sur la médecine de proximité avec des locaux corrects pour accueillir les internes", explique le président de la FMF.

Et pour ce faire, il faut notamment aider les internes. "27% ont déjà pensé au suicide", alarme le président de la FMF. Il faut les inciter à faire des stages en zones déficitaires en médecine générale et spécialisée, pour qu'ils n'aient plus peur de s'installer. Il existe en effet un contrat, méconnu car difficile d'accès, mais qui permet aux internes de toucher 1 200 euros supplémentaires par mois. Il faudrait par la suite les aider en les exonérant de charges sociales sur plusieurs années propose par exemple Jean-Paul Hamon. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par maikouai le 23/03/2019 11:44

Et avec la libéralisation des cabines télémédecines à 25€ la consultation, bon nombre de toubib ayant effectué plus de 10 ans d'étude supérieure, iront après prolifération de la "machine", pointer à Pôle emploi ??? Combien de cabines dans un premier temps, seront placées sous la surveillance d'un seul médecin, 10 ; 20 ..? Avec la robotisation des chaînes de montage, les quelques rares salariés qui subsistent dans ces entités, sont principalement affecté à surveiller et intervenir sur les boutons d’arrêts d'urgence...
Le savoir faire humain, n'est pas forcément reflet de l'intelligence. L'adage hélas se vérifie : " l'homme est un loup pour l'homme"...

2.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 25/03/2019 14:02

Blablablabla.....
Comme d'habitude ces médecins se foutent royalement de notre gueule ......

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes