Politique

▶️ Marlène Schiappa lance la plateforme numérique Chancegal

La plateforme Chancegal est mise en ligne ce 6 novembre en présence de Marlène Schiappa, Secrétaire d'État auprès du Premier Ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

Mercredi 6 Novembre 2019 - 15:29

Marlène Schiappa entourée du préfet Jacques Billant et de Nadine Caroupanin, déléguée régionale aux droits des femmes
Marlène Schiappa entourée du préfet Jacques Billant et de Nadine Caroupanin, déléguée régionale aux droits des femmes
La Secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, est en visite ce mercredi et ce jeudi à La Réunion.

Pour débuter son court séjour sur l'île, Marlène Schiappa est actuellement à la ​Direction des entreprises de la concurrence de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE), à Saint-Denis.

Elle y anime une séquence sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Au cours de ce moment d'échanges autour de l'égalité des sexes au travail, Marlène Schiappa, en présence des entreprises pilotes de l'égalité, va procéder au lancement de la plateforme numérique CHANCEGAL. Il s'agit de la première plateforme numérique de l'égalité professionnelle à La Réunion, au service des entreprises. 

Chancegal a été conçue en co-construction avec un réseau de partenaires : les entreprises réunionnaises et leurs organisations et les structures de formation, d'insertion et d'accompagnement vers l'emploi. "Le projet plateforme Chancegal a bien été de co-construire avec les entreprises des outils concrets pour qu'ils mettent en oeuvre l'égalité professionnelle dans leur entreprise", explique Fabienne Rubira, fondatrice de Chancegal. Elle ajoute ensuite que le projet est de "valoriser". 

Elle se destine aux services Ressources Humaines des entreprises souhaitant que "l'égalité professionnelle ne soit plus une fiction mais une réalité", a déclaré l'une d'entre elle. On note parmi elles la Sodiparc, qui a tenté de faire impliquer ses salariés hommes dans la vie familiale ou encore le groupe Vindemia, qui a lui fait passer un questionnaire. Parmi les résultats : nombreuses sont les femmes qui déclarent que "avoir un enfant est un frein". 

Le projet est financé par le Fonds d'Amélioration des Conditions de Travail (FACT) dans le cadre de l'appel à projet "Agir en faveur de l'égalité professionnelle et de la mixité". Elle est cofinancée par la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l'Egalité entre les femmes et les hommes (DRDFE) et le Fonds Social Européen (FSE).


Marlène Schiappa félicite avant toute chose le travail réalisé à La Réunion et encourage les entreprises à poursuivre cette "intelligence collective", capable, selon elle, de faire évoluer la société. "Beaucoup de gens pensent ne pas discriminer les femmes sur leur lieu de travail", confie-t-elle. Elle a ainsi pris l'exemple des personnes de couleur de peau noire en métropole pour expliquer qu'il faut s'intéresser aux personnes concernes pour voir l'impact réel. Car en effet, "un même fait n'est pas vécu de la même manière chez les hommes et les femmes", explique la Secrétaire d'Etat.

Elle ajoute qu'il y a "jusqu'à 27% d'écart de salaire" et pense que cette plateforme va permettre de "combattre ce combat culturel". Pour ce faire, les contrôles de l'Inspection du travail sont multipliés par dix sur les sujets de l'égalité salariale entre les hommes et les femmes.

Marlène Schiappa a précisé qu'elle fera des annonces dans le cadre du Grenelle ce jeudi au sujet des 26 000 euros. Elle indique qu'il y a eu une énorme confusion sur le sujet. "Il y a une répartition régionale des crédits pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Il y a une part importante qui va dans les territoires outre-mer. (...) Il n'a jamais été question que le budget outre-mer soit de 26 000 euros, il est de largement plus que ça."

Charline Bakowski
Lu 3003 fois




1.Posté par Veridik le 06/11/2019 16:25 (depuis mobile)

Et donc elle est venue en quelque sorte travailler gratuitement durant son séjour et ce jusqu'à la fin de l'année ?

2.Posté par GADGET ! 😡 le 06/11/2019 16:52 (depuis mobile)

Encore un gadget pour faire croire qu'ils font quelque chose !
En fait, ils brassent de l'air comme d'habitude... 😡

3.Posté par durand le 06/11/2019 16:57

Nous verrons l'utilite et si la parité est respectée

4.Posté par OUESTCE le 06/11/2019 17:05

le site ne marche pas encore.......

5.Posté par Fidol Castre le 06/11/2019 17:07

Bon retour !

6.Posté par Ti Tangue zilé zone le 06/11/2019 17:08 (depuis mobile)

inutile , adjectif
Sens 1 Qui n'est pas utile. Qui ne sert à rien.
Synonymes : accessoire, superflu

7.Posté par Fidam9233 le 06/11/2019 17:08

Ou est Huguette BELLOT ?
La spécialiste des droit de la FEMME ...
j'ai dit,


8.Posté par Kominis le 06/11/2019 17:31

Ue éolienne de plus...

9.Posté par golf51 le 06/11/2019 17:32

Incroyable ces réunions sans dispositif de sonorisation !
Pas la peine d'aller filmer si on entend pas clairement ce qui est dit.
Je plains les participants au fond de la salle!
Ont- ils augmenté le volume de leur sonotone ?

10.Posté par Jean Luc le 06/11/2019 19:07

L'égalité homme femme sur le plan numérique !

11.Posté par BARSAMIAN Bernard le 06/11/2019 19:51

VERSION 1 11 2019 La POSSESSION le 1 novembre 2019





LETTRE OUVERTE

à

- Mr le Président de la République
- Mesdames et Messieurs les Ministres et Secrétaire d’État
- Mr le Directeur de l'école de la Magistrature de Bordeaux
- Messieurs les Présidents des TGI St Pierre et St Denis
- Mr Le Préfet de la Réunion
- Mr le Président de Région
- Mr Le Président du Conseil Départemental

L'association PAIRE 2 COEURS a été crée en février 2010 et a traité 2000 dossiers de parents séparés ou divorcés au cas par cas.

OBJECTIFS :
- Assurer un meilleur équilibre familial homme-femme-enfant

- Recentrer toute notre système de représentativité et de communication sur l'image, la présence et la parole de la famille, rassembler au lieu d'opposer.

- Dans toutes les institutions Locales et Nationales assurer la présence d'hommes et de femmes à cinquante pour cent chacun pour un meilleur équilibre.

- Développer un système de communication qui lutte contre toutes les violences homme -femme- enfant et montre en parallèle des exemples familiaux positifs.

-Améliorer le contenu et la rédaction des jugements et des ordonnances.
Page 2
PROPOSITIONS :
AU NIVEAU NATIONAL :
- Recentrer tous les Ministères et Secrétariat d'état sur la famille aussi bien au niveau des noms que des missions au lieu de l'affichage hommes ou femmes ou enfants.

- Changer les dénominations :
- Éducation nationale : L'école Maternelle deviendrait Première École

- Favoriser dans l'effectif des juges aux affaires familiales 50 pour cent d'hommes et de femmes pour donner l'image et la parole de chacun avec entre autre des mesures d’incitation au niveau des écoles et des concours.

- Organiser des marches blanches pour les violences faites aux hommes, femmes et enfants et non uniquement pour les femmes.

- Développer les visioconférences entre les TGI (Tribunaux de Grande Instance) réunion-métropole ou autre DOM-TOM pour éviter le déplacement en métropole ou autre DOM-TOM de parents déjà en difficultés financières ou psychologiques en ce qui concerne les convocations des juges aux affaires familiales.

- Organiser une politique médiatique et de communication qui lutte contre toutes les violences hommes -femmes -enfants en montrant de façon simultanée les exemples familiaux positifs pour la population et la jeunesse pour ne pas l'enfermer dans un contexte purement négatif et non constructif.

- Mettre en place avant la naissance ou après dans chaque commune des réunions d'information obligatoires sur les droits et les devoirs des parents envers leur enfant.

-Supprimer la fête des pères et des mères et les remplacer par la fête de la famille.

-Instituer un numéro d'appel unique par exemple 112( secours, signalement, police, violences,etc.... pour tous les services qui dirigera ensuite vers le bon interlocuteur si cela est possible techniquement et administrativement.

-Intégrer dans les programmes de l’Éducation Nationale une matière qui prépare à la parentalité avec comme contenu: les responsabilités des parents, la famille(parent 1, parent 2, enfant),les besoins de l'enfant en fonction de l'age.
Page 3

AU NIVEAU LOCAL :

-Instituer un numéro d'appel unique par exemple 112 ou autre ( secours, signalement, police, pompier, violences,etc.... pour joindre tous les services.Le correspondant de ce numéro dirigera ensuite vers le bon interlocuteur si cela est possible techniquement et administrativement.

-Supprimer la fête des pères et des mères et les remplacer par la fête de la famille

-Au niveau des communes et des associations organiser des sorties, animations, heure ou journée d'information, sortie sportive ou culturelle ou pères et mères se côtoient avec leur enfant et non pas dédiées uniquement à l'homme ou à la femme ou à l'enfant.

- Recentrer tous les Délégués et Chargés de Mission auprès du Préfet sur la famille aussi bien au niveau des noms que des missions au lieu de l'affichage hommes ou/et femmes ou/et enfants.

- Changer les dénominations et les missions:
PMI (Protection Maternelle Infantile) deviendrai PPI Protection Parentale Infantile en augmentant ses missions pour les deux parents pour mieux les impliquer auprès des jeunes enfants avant ou après l’accouchement.

- Favoriser et développer dans toutes les institutions les journées de la famille, colloque, informations, droits des parents,etc...

- Favoriser dans l'effectif des assistantes sociales, travailleur sociaux et des Juges aux Affaires Familiales cinquante pour cent d'hommes et de femmes pour donner l'image et la parole de chacun avec des mesures incitatives au niveau des écoles et des concours.(État et Conseil Départemental).

- Organiser des marches blanches pour les violences faites aux hommes, femmes et enfants et non uniquement pour les femmes.

-Que la loi applicable sur la non représentation d'enfant soit appliquée plus rapidement pour éviter des tensions sur le parent victime du fait.



Page 4

- Développer les visioconférences entre les TGI (Tribunaux de Grande Instance) pour éviter le déplacement en métropole de parents déjà en difficultés financières en ce qui concerne les convocations des juges aux affaires familiales.(un des parents à la réunion ou métropole ou étranger ou DOM-TOM).

- Organiser une politique médiatique qui lutte contre toutes les violences et montrer de façon simultanée les exemples familiaux positifs.

-Mettre en place avant la naissance ou après dans chaque commune des réunions d'information obligatoires sur les droits et les devoirs des parents envers leur enfant.




























Page 5



AU NIVEAU DU CONTENU DES JUGEMENTS OU ORDONNANCES




- Lorsque l'un des parents est à la réunion et l'autre en métropole ou à l'étranger ou lorsque les deux parents sont sur l’île , indiquer dans chaque jugement ou ordonnance le plus tôt possible une visioconférence obligatoire une à deux fois par semaine avec le jour et l'heure indiqué de façon précise pour favoriser et maintenir le lien parent-enfant.

- Éviter comme trop souvent d'indiquer que seul le père doit prendre et ramener l'enfant au domicile de la mère ou à l'école même s'il est en plus grandes difficultés financières ou avec un problème de véhicule en indiquant un lieu de rendez vous à mi-chemin ou un déplacement en alternance entre le père et la mère suivant les possibilités financières ou de véhicule de chacun.

- Éviter comme trop souvent de faire payer au père une pension alimentaire même s'il est plus grande difficultés financières que la mère et avec des moyens financiers inférieurs à ceux de la mère en prenant bien en compte toutes les charges de chacun.

- Supprimer les prestations compensatoires qui génèrent des situations sociales dramatiques.

- Indiquer pour le droit de visite pendant les vacances scolaires l'heure de récupération des enfants et l'heure pour les ramener au domicile de l'autre parent.

-Lorsque l'on a une famille recomposée faire coïncider les droits de visite de chaque parent séparé ou divorcé pour que les enfants respectifs de chaque parent divorcé ou séparé puissent se retrouver aux mêmes dates dans une même unité familiale.






Page 6

-Prévoir dès le premier jugement un droit de visite progressif suivant l’âge de l'enfant pour ne pas refaire un nouveau jugement lorsque l'enfant grandira et ainsi éviter des frais et tracasseries dans le futur aux deux parents.










Le Correspondant NORD Le Président Le Correspondant SUD
SIGNE SIGNE SIGNE

Jérôme ANNY Bernard BARSAMIAN Bernard GOGUILON


La Trésorière
SIGNE

Miguy LAPINSONNIERE

tel 0692327835 et 0262681600(répondeur)
email:assoapaire2coeurs@hotmail.fr
compte et page Facebook, Instagram, twitter

12.Posté par Mahébourg le 06/11/2019 19:53

'SCHIAPPA' en italien signifie 'CANCRE'.
Marlène merita bene il suo nome...

13.Posté par Kreol974 le 06/11/2019 20:19

et rien pour toutes ces femmes battues, harcelées, tuées !!! ( je précise que je suis un homme) Cette femme ne sert vraiment pas la cause des femmes !!!

14.Posté par martin lane le 06/11/2019 21:05

Le smic est paritaire : que tu sois homme ou femme, t'arrives pas a vivre avec.
La venue de miss cancre n'y changera rien.

15.Posté par GIRONDIN le 06/11/2019 21:15

Du coup elle va faire appliquer toutes les CONVENTIONS COLLECTIVES à la Réunion ?????

Pas besoin de tout ce cinéma pour cela !

16.Posté par Morderre le 06/11/2019 22:58

Donc, si je comprends bien, on va supprimer des emplois assumés par des hommes pour les confier à des femmes au même salaire que les hommes qui, eux, vont se voir offrir un travail tenu par une femme devenue un homme, et ce au même salaire mais sans les congés de maternité. Dites-moi si je me trompe....

17.Posté par J... le 06/11/2019 23:16

J …….
Une encore une femme victime et que le système ne croit pas

Le 6 NOVEMBRE 2019

A Madame, la Secrétaire d'État, Mme Marlène Schiappa auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Madame la secrétaire d’État,

Je ne souhaitais même pas écouter les informations, mais malgré moi, j’ai écouté votre discours que « vous voulez » "à faire en sorte qu'on les croie,…. ». Je n’ose même plus finir écouter votre interlocution, parce que je suis allée vomir…. A la Réunion, surtout au Conseil Départemental, les problématiques des femmes victimes de violences ne sont pas entendues « faibles mots ». J’étais victime de violences, j’ai porté plainte. Ma fille a été arrachée à l’école par le père, plusieurs témoignages ont été émis… mais le conseil départemental s’est réfugié des conflits de couple… au lieu de rester en famille d’accueil 2 semaines, cela perdure depuis UN an, malgré les souhaits de ma fille de venir vivre avec sa mère. Le système s’est retourné contre moi (évaluation psychologique, service ASE Tampon). Des organismes, services qui ont voulu me défendre (ARAJUFA, AS de la gendarmerie, le Réseau VIF) ont été confronté à un mur : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL. Demain avec le conseil départemental une convention va être signée, quel mépris pour les femmes qui sont victimes de violences et que leurs enfants ont été placés pour soit disant les protégés des violences des messieurs. Je ne suis pas la seule dans cette situation. Mais je ne peux rien y faire, c’est un système.
Madame la Secrétaire, je ne vais pas vous racontez ma situation, elle ressemble à beaucoup d’entre nous.
« Si vous voulez qu’on nous croie… » faites changer le regard, l’accompagnement du Conseil Départemental »
RESPECTER NOTRE DIGNITÉ, J’AI BEAUCOUP SOUFFERT, j’ai tout perdu. Je tiens bon pour moi, pour ma fille, pour qu’elle grandisse autrement…
Madame la Secrétaire, même avec le téléphone grand danger, la justice n’a pas tenue compte, malgré vos outils le système protège ces hommes violents.
Nous avons assez de ces violences, nous avons assez de ces humiliations, … nous avons assez de ces marches blanches, je serais peut être la prochaine, mais c’est pas grave, c’est une autre, une femme qui n’a pas voulu accepter une fois de plus ………



Une femme victime de violence et que le système protège les hommes qui sont violents
Merci au système….


18.Posté par Germanique le 07/11/2019 06:31

Celle là si elle a plus de boulot on peut lui en trouver facilement si elle veut elle gagnerait certainement plus...

19.Posté par françis le 07/11/2019 11:53

Encore du vent pour brasser l'air chaud de la reunion ...encore des mot toujours des maux les mêmes maux elle aurait mieux fait faire de la visioconférence au moins on aurait économiser.

20.Posté par Enirsem le 08/11/2019 10:54

çà sent bon les municipales ......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie