Société

▶️ Marchand de sommeil la nuit, quincailler le jour

Un entrepreneur bien connu de la Ravine des Cabris met en location un véritable taudis, sans électricité, au beau milieu d'un entrepôt de quincaillerie.

Jeudi 29 Août 2019 - 10:17

C'est un charmant trois pièces, sans électricité ni évacuation d'eau, dans un entrepôt de quincaillerie que loue cet entrepreneur ayant pignon sur rue à la Ravine des Cabris. Marie-Françoise (nom d'emprunt), 56 ans, a eu le malheur de signer un bail de location sans visiter le taudis, elle a tenu deux nuits avant de déguerpir.

Marie Françoise souhaitait se rapprocher de son fils et emménager à la Ravine des Cabris. Seulement, pas facile pour cette dame de 56 ans au RSA et de santé fragile de trouver un bailleur qui accepte son dossier. 
 

Lorsqu'elle voit un panneau "à louer", à la Ravine des Cabris, elle tente sa chance. Bonne surprise, le bailleur accepte son dossier, si toutefois les allocations logement sont directement versées sur son compte. Le logement est encore en travaux, précise le bailleur, mais il sera prêt très vite. 

Le 27 juin, Marie Françoise signe un bail qui débute au 1er juillet, mais le propriétaire lui fait savoir qu'elle ne pourra jouir des lieux que fin juillet, le temps que les travaux soient terminés. Elle verse 600 euros que le propriétaire lui assure être la caution. Le bail est signé devant l'entrepôt, de nuit, et lorsqu'elle demande à voir l'appartement, le propriétaire lui laisse rapidement entrevoir l'intérieur, plongé dans la pénombre. Dans sa situation précaire, Marie-Françoise n'a d'autre choix que de faire confiance à son propriétaire, et signe un bail d'une durée de 3 ans, pour un loyer mensuel de 600 euros.
 


Le 31 juillet, elle prend possession des lieux, avec sa fille, après un mois de loyer payé pour rien, mais en l'espoir que les travaux soient terminés. En guise d'appartement, les deux femmes trouvent une espèce de mezzanine de bric et de broc, faite de fines cloisons, au milieu d'un entrepôt de tôle. 

L'électricité leur est fournie par un groupe électrogène situé juste à côté de l'entrée dépourvue de porte, bruyant, puant, polluant. Le groupe électrogène est relié à des câbles qui jonchent le sol, et alimentent un réfrigérateur et une pauvre lampe de bureau, que Marie-Françoise accroche au mur pour seul éclairage. En l'absence de tout à l'égout, impossible de brancher une machine à laver, et l'eau de la douche et de l'évier est déversée dans l'arrière cour, par ailleurs véritable dépotoir.

Le propriétaire, quincailler de son métier, se sert en fait de l'entrepôt tous les jours. Ainsi, tôt le matin, il vient récupérer des outils ou matériaux, qu'il rapporte le soir, dans un fracas métallique. Marie-Françoise, désespérée, appelle sa soeur, qui vient la chercher et constate l'état du logement de ses soeur et nièce. Sans attendre, Marie-Françoise ira vivre quelques temps dans sa famille, et prévient le propriétaire qu'elle met fin au bail. Celui-ci, sans vergogne, lui annonce qu'il ne lui remboursera pas la caution, qui finalement était le loyer de juillet, et remet sans attendre un panneau "à louer". 

Marie-Françoise, n'ayant pas récupéré sa caution, a pu compter sur la solidarité de sa famille, qui s'est cotisée pour lui payer la caution d'un nouveau logement, qu'elle occupe désormais. Contacté, le propriétaire du taudis ne nous a pas répondu.

Bérénice Alaterre
Lu 14751 fois




1.Posté par Hmm le 29/08/2019 08:38

il faudrait nous indiquer le nom de la quincaillerie à défaut du nom du bailleur !!!

C'est de l'abus de confiance !!!

2.Posté par gardien volcan le 29/08/2019 08:40

Malheureusement ce marchand de sommeil n'est pas le seul à La Réunion, on en trouve à foison.

3.Posté par DANIEL le 29/08/2019 11:37

idem au Tampon même propriétaire, il faut les foutre en taule (lui et sa soeur)

4.Posté par Hoarau le 29/08/2019 11:56 (depuis mobile)

Ici c monnaie courante. l'ARS oi en charge de contrôle de "maison" insalubre n'inquiète en rien les proprios qui relouent sans soucis leur case même si elles sont sous un arrêté d'insalubrité. Le préfet est au courant même la sous préfète de l'est.

5.Posté par raylaf le 29/08/2019 12:07

Il faut donner les noms de ces TRUANDS...ou le faire sous entendre....sinon ils continueront à officier tranquillement....Halte à l'hypocrisie...

6.Posté par Dederun le 29/08/2019 14:20 (depuis mobile)

C'est pas nouveau à la Run et c'est connu, et il est fait quoi rien comme d'hab, on n'en trouve dans toutes les communes pitoyable tout ça

7.Posté par Modeste le 29/08/2019 16:49

hélas avec le manque de logements ces pauvres personnes sont des proies faciles pour ces marchands de sommeil!

8.Posté par Thomas GILBERT le 29/08/2019 18:17

Et la dame en reste là ?

9.Posté par SPARTACUS974 le 29/08/2019 19:52

Merci aux citoyens de la ravine des cabris de nous donner l'adresse de ce charmant 3 pièces car je ne le trouve pas sur le bon coin pour mes prochaine vacances.

10.Posté par Hoarau le 29/08/2019 20:57 (depuis mobile)

@9 il vaut mieux qu'elle en reste là elle risque d'être condamnée si elle tente de faire valoir ses droits 46000€ d'amendes pour avoir fait déclarer une case insalubre n'est ce pas Mme la sous pref de St Benoît?

11.Posté par Eric le 29/08/2019 21:12

Post 9 Vous pensez que la dame dans une situation de précarité a le moral à aller lancer une procédure contre la pourriture de bailleur ? Vous pouvez pas comprendre que porter plainte requiert déjà d'être en bonne forme morale?

12.Posté par DIDIER NAZE le 29/08/2019 21:53

Z INFOS.....vous avez fait votre....boulot façon de parler....merci d avoir publier et dénoncer .....l inacceptable. ...mais ce qui me dérange. ..ce que trop...très souvent. ...les autorités. ...ne prennent pas en compte ce type de problème. .....et ne donne pas suite...a ce délit GRAVE....ET QUE CE TYPE DE (...) DE MARCHAND DE SOMMEIL NE SOIT PAS PLUS INQUIÉTÉ ET PUNIS TRES SÉVÈREMENT !!!😠😡😈

13.Posté par Hoarau le 29/08/2019 22:29 (depuis mobile)

ARRÊTE n° 12 - 476 SPCSJ. Mettant en demeure ....... J'interpelle le préfet par ce biais puisque mes courriers sont restés vains , cette case est de nouveau louée, avec aide au logement alors que elle n'a jamais été réparée, suite.....

14.Posté par efficacité le 30/08/2019 07:37

Un simple courrier à la direction de la CAF décrivant la situation, avec copie au service contrôle des Impôts.

15.Posté par Le Jacobin le 30/08/2019 08:55

IL EST TOUJOURS EN LIBERTÉ ???

A PEINE CROYABLE !

16.Posté par Marie A. le 30/08/2019 10:44 (depuis mobile)

J''invite cette dame à faire une demande d''aide juridictionnelle au tribunal. Bénéficiant du RSA elle aura droit à l'aide et pourra attaquer le propriétaire véreux. Aussi écrire une lettre au procureur + CAF

17.Posté par Au procureur de la République de St-Pierre le 30/08/2019 13:20

Vous ne pouvez pas , ni la Caf, vous auto-saisir de ce dossier ?
N'est-ce pas plus inquiétant qu'une petite correction avec une ceinture "Kaporal" ?
Armand Gunet
Président
"Réagissons !"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >