Faits-divers

▶️"Ma vie s'est arrêtée le jour de l'accident, je ne boxerai plus jamais"

Mardi 28 Mai 2019 - 14:48

L'audience correctionnelle qui s'est tenue ce matin au tribunal de Champ Fleuri devait permettre à Morvan Felix et sa famille d'en savoir un peu plus sur ce dramatique accident dans lequel il est ressorti lourdement handicapé. Malheureusement il n'en saura pas plus. Le prévenu, Jordan.S, n'a pu apporter aucune réponse aux parties civiles répétant une fois de plus : "Je ne me rappelle plus de rien. La seule chose que je me rappelle, j'avais laissé ma fille chez ma mère et je suis sorti. Je pensais que je me dirigeais vers Saint-Gilles jusqu'à ce que les gendarmes me disent que j'étais à contresens après l'accident". 

Morvan, présent lors de l'audience, se déplace toujours en fauteuil roulant. Invité à s'exprimer par la présidente Mme Rossignol, il explique : "Ma vie s'est arrêtée le jour de l'accident. Ma na une prothèse au coeur, ma famille lé dans la peine, j'étais dans le coma pendant 10 jours. Je ne pourrais plus jamais boxer". Félicia, sa petite amie, était également présente dans la voiture lors de l'accident. "Lui [le conducteur responsable de l'accident ndlr] il a oublié, mais nous on n'a rien oublié. Notre vie s'est arrêtée ce jour là. Tout d'un coup "bam", notre vie a basculé. On espère que justice soit faite aujourd'hui. C'est facile d'oublier, on n'oublie pas. Aujourd'hui sa passion est terminée à cause de quelqu'un qui boit et fume. On n'a pas oublié, la douleur est toujours là."

"Parfois vivre est plus difficile, on traîne en permanence les erreurs des autres"


Le bâtonnier Georges-André Hoarau, représentant la partie civile, pose la question de savoir ce qu'il s'est passé pendant les heures précédant l'accident. Selon lui, le prévenu devrait se souvenir de ce qu'il a fait avant l'accident, s'interrogant sur l'amnésie de Jordan. "C'est une affaire douloureuse, parfois vivre est plus difficile, on traîne en permanence les erreurs des autres. Toute sa conception de vie est partie brutalement. Ce monsieur se moque de nous. Il ne savait pas si c'était le jour ou la nuit. Quand on en a marre de la vie, on se suicide mais on ne suicide pas les autres. Aujourd'hui, c'est une famille totalement détruite. Il faut une grosse force mentale à Morvan pour être là aujourd'hui devant celui qui a brisé sa vie", plaide le bâtonnier devant la cour. 

La procureure, Mme Carniello, reconnaît "une souffrance pour tout le monde". "C'est parfois difficile quand on n'a pas voulu commettre un homicide mais qu'on a tout fait pour quand même. C'est frustrant de voir qu'il est incapable de vous dire ce qu'il a fait ce jour là. Être alcoolisé, décuple les risques de tuer les autres, résultat on entre sur la route des Tamarins à contresens. Deux familles ont vu leurs vies basculer à cause d'un comportement criminel. L'expert a établi que la consommation de cannabis au moment des faits était encore dans la période d'altération franche du comportement. Cette nuit là, on a fait un choix et il va falloir en assumer les conséquences", explique t-elle avant de requérir une peine de 4 ans de prison dont 2 ans avec un sursis mise à l'épreuve accompagnée d'un mandat de dépôt. 

"On veut le présenter comme un monstre alcoolique et drogué"

Me Stéphanie Iève, avocate de la défense, relève des faits d'une particulière gravité. "Je vais essayer de préserver les parties civiles. On veut le présenter comme un monstre alcoolique et drogué mais ce n'est pas la personne qui est devant vous aujourd'hui. S'il n'y a rien qui lui revient, cette amnésie est plausible vu le choc de l'accident. Il y a aussi des victimes indirectes, sa petite fille de 4 ans. Il souffre véritablement d'avoir causé ce tord aux parties civiles. Il faut une peine qui ait un sens pour qu'il puisse travailler et indemniser les victimes. Je vous demande de revoir la peine avec du sursis mise à l'épreuve", conclut-elle. 

Faisant preuve d'un comportement respectueux durant de l'audience, Jordan réitère ses excuses envers les parties civiles. Le délibéré sera rendu ce mercredi à 13H45.

Regis Labrousse
Lu 6948 fois




1.Posté par Réveillez vous le 28/05/2019 17:49

Je compatis entièrement a votre vie brisé, mon pére ayant également été confronté a tous cela et ce qui en découle depuis 2012...cela ne fini jamais des diagnostiques, des vérifications, des journées type a transmettre au avocat, médecin, des modifications et travaux pour la mobilité, non possiblité de partir en vacance, de voir la famille, d'être autonome chaque jour .......
Tous ses gestes si simple et évident devienne un problème a surmonter ....

Toute la vie s'arrête pour les personnes innocents alors que le coupable lui une fois sortie de prison peux recommencer une nouvelle vie...sur ses deux jambes...


2.Posté par Santa le 28/05/2019 18:02 (depuis mobile)

C'est flou ton récit, pourquoi faire un article quand t'on maits pas les faits

3.Posté par olive le 28/05/2019 18:09

Il ne fera aucun jour de prison parce que la Justice est lâche et ne sait pas juger pour éviter que cela ne recommence : une part des morts et blessés sur les routes est directement causé par le laïcisme de la Justice, censé protéger les plus fragiles, elle est dure avec l'automobiliste mais le meurtrier des routes, il ne lui arrive jamais rien, sursis, sursis, sursis : on entend que ça

4.Posté par Ti Tangue zilé zone le 28/05/2019 20:14 (depuis mobile)

J’entends les arguments de La Défense alors que :
L''expert a établi que la consommation de cannabis au moment des faits....donc un cretin qui doit payer lourdement ses conneries et faire réfléchir les futurs crétins ....

5.Posté par Réveillez vous le 29/05/2019 10:02

@Ti Tangue zilé zone

Pour notre cas, malgré la personne qui :
- conduisait sous l'emprise d'alcool
- conduisait sous effet zamal
- conduisait sur une moto non homologué
- conduisait sans assurance
- conduisait en zigzagant et évitant les personnes qui traversé (éviter 3 personnes)

- QU'il avait un casier long comme mon bras
- QU'il avait des heures de travaux intérêt général non effectué dans d'autre affaire alors qu'obligatoire

Au total:
- 6 mois de prison dont 3 avec surcis ....
- Obliger de rembourser les sommes (impossible de toute façon vu le cout chaque année) mais dont ce Mr refuse...

Au final:
- il est dehors.....et continu ses bétises, il a son RSA, APL...sans rembourser ...

ET IL A SES DEUX JAMBES LUI

C'est la honte TOTAL

6.Posté par -kiki le 29/05/2019 17:19 (depuis mobile)

Pst 2 a qui vous vous adressez ? C''est flou ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie