Education

▶️ Loi sur l'École de la confiance : La réponse des syndicats à Blanquer

Lundi 19 Août 2019 - 21:37

Le ministre de l'Éducation nationale s'est rendu au Rectorat de La Réunion afin d'y rencontrer les personnels et les syndicats, vent debout contre la loi École de la confiance.


Jean-Michel Blanquer fait face à une fronde nationale contre sa loi Ecole de la confiance. Les syndicats d'enseignants dénoncent une volonté de privatiser l'Education Nationale et de supprimer massivement des postes d'enseignants, sous couvert de modernisation.

La première inquiétude des syndicats, qui ont décidé de parler d'une seule voix cet après-midi, est la suppression de postes, selon eux inhérente à la réforme de l'Education Nationale. La réforme du bac, notamment, entrainerait des suppressions de postes d'enseignants. Les matières étant choisies par les lycéens sous forme de modules, certains modules, s'ils sont moins demandés, disparaîtront, selon Joel de Palmas, de CGTR Educ'Action. La réforme du bac professionnel inquiète aussi, 1200 postes devraient être supprimés dans les lycées professionnels. 

Le projet de loi prévoyait la création d'Établissements publics locaux d’enseignement des savoirs fondamentaux, mais le Sénat, suivi par la commission mixte paritaire, a fait capoter ce projet. Les syndicats estiment que la réforme se fait dans la précipitation, et qu'élèves et enseignants feront les frais du manque de concertation. Par exemple, la rentrée se faisant plus tôt sur l'île, les enseignants n'avaient, pour certains, pas les manuels avec les nouveaux programmes. 

"Toute cette politique consiste à rationaliser les moyens éducatifs"

Selon la CGTR Educ'Action, la réforme est avant tout un maquillage de suppressions massives de postes. "Toute cette politique consiste à rationaliser les moyens éducatifs, en estimant que le mieux est l’ennemi du bien et qu’il est possible de mener une politique éducative dépourvue d’ambition, sans moyens, mais en contraignant les enseignants à obéir aveuglément à une doctrine pédagogique garante des résultats attendus", affirme de son côté le syndicat SAIPER UDAS.

La réforme est nébuleuse, des vademecum sont distribués aux personnels, mais les enseignants et administratifs ont eu bien des difficultés à appliquer la nouvelle organisation du lycée selon les syndicats. Ces derniers craignent notamment, quant à ce nouveau bac, que seule une élite comprenne la règle du jeu, tandis que les autres seront sacrifiés, et ne pourront choisir leur orientation post-bac, déjà mise à mal avec le Parcoursup : 900 bacheliers n'ont toujours pas leur affectation à La Réunion.

Samuel Irlepenne sur place
B.A
Lu 7004 fois



1.Posté par JORI le 19/08/2019 22:39 (depuis mobile)

À chaque rentrée, sous chaque gouvernement, on droit au même discours, quelque soit les nouvelles lois dans le domaine. Ce qui ne change pas en revanche ce sont nos classements internationaux alors que ce n''est pas le gouvernement qui enseigne aux él

2.Posté par La guêpes 🐝 le 20/08/2019 06:30 (depuis mobile)

Une brillante démonstration des véritables intentions de cette gouvernance aux ordres du marché...Rationaliser tout ce qui peut l être ... après le privé , l’assurance chômage, service publique et à la rentrée les retraites ...

3.Posté par Bibic le 20/08/2019 07:06 (depuis mobile)

Le niveau de nos enfants baisse d''année en année, les gouvernements change régulièrement mais ce qui ne change jamais et la méthodologie de l''enseignement. Nous avons bon être dernier et nous donnons des leçons aux autres regardons déjà nos classes

4.Posté par ti cok 974 le 20/08/2019 05:50

@jori : Vous êtes un sacré exemple des résultats VOULUS par nos gouvernements successifs. Avec celui-là, vous serez de plus en plus nombreux ! Des citoyens sans réflexion, sans discernement, bref des bêtes à consommer et à voter pour les personnes que des merdias vous indiqueront ... un monde de Jori !

5.Posté par Ministre sourd le 20/08/2019 11:05 (depuis mobile)

Encore un qui n ecoute rien
Personne ne veut de sa reforme surtout au lycée.....ni les élèves ni les parents ni les profs....et il continue a faire le sourd
Vivement zelections et retour aux séries ES L S

6.Posté par Fredo974 le 20/08/2019 11:10 (depuis mobile)

De retour des vacances et la même soupe ..

7.Posté par JORI le 20/08/2019 11:14 (depuis mobile)

4. Ti cok 974. Chacun son truc. Vous, vous votez bien pour des repris de justice !!.

8.Posté par balayedovantzotportavant le 20/08/2019 11:43

ce sont tous des politiclowns ils veulent laisser leurs empreintes un point c'est tout rien à foutre ils ne veulent jamais écouter les profs les gens du terrain. l'éducation nationale s'écroule et la formation de nos jeunes avec!

9.Posté par cheche le 20/08/2019 11:58

Le jour où nos INTELLIGENTS (ils ont fait des études eux..) enseignants de l'EN seront contents d'une reforme souvent necessaire ce n'est pas demain la veille..et pourtant les reformes ont ete préparées en amont par les gouvernants;hauts fonctionnaires de l EN,syndicats...mais voilà politisés à outrance ces syndicats par principe sont toujours contre au détriment des eleves et parents.Combien de ministres se sont succedes en 20 ans? et combien de permanents syndicaux dans l'EN? des dizaines de milliers qui seraient plus utiles pres de leurs éleves..au lieu de préparer une contestation permanente..

10.Posté par Fredo974 le 20/08/2019 12:48 (depuis mobile)

Les professionnelles de la contestation de retour de vacances .

11.Posté par le taz le 20/08/2019 13:06

vous savez quoi, ils s'en foutent royalement.

vous pouvez manifester, crier, bloquer, faire des réponses à blanquer,
ils en ont rien à foutre.

c'est du vent, les lois passeront (ou sont déjà passées, je ne suis pas l'actu)
les arrogants au pouvoir adeptes du "en même temps" de leur minuscule président sont en train de changer la france pour la montrer avec moins de chômeurs, avec une école au rabais (et oui, les caisses sont vides....) et tout au rabais...

santé, éducation, sécurité et bientôt nos retraites, et bientôt encore nos salaires....

récemment la presse ORTF a fait la propagande d'un chômage en baisse. sans se poser aucune question sur comment ce chiffre baisse.
en faisant plusse de radiations...
en envoyant plusse de chômeurs en formation ....
en changeant les règles de calcul....

les gens qui cherchent du boulot, y'en a autant... mais on les compte pas

bref, tout ça est du vent, on fait croire que ça va mieux....

et derrière, on supprime des emplois, on diminue des budgets, on fait croire à des baisses d’impôts, on ferme des lits et des hôpitaux....

et on continue de faire entrer sur le territoire des gens qui n'ont rien à y faire, sauf à couter des milliers d'euros en logement (qu'on a pas), en travail (qu'on a pas - ou alors en poste d'esclaves mal payés), en futurs malades qu'on ne pourra pas décemment soigner, etc....

la liste est longue !

il faut virer cette bande d'arrogants en 2022.

12.Posté par Fredo974 le 20/08/2019 13:53 (depuis mobile)

Marie Helene Dor jamais ..

13.Posté par JORI le 20/08/2019 14:32 (depuis mobile)

Il y a tant de critiques de la part des syndicats de l'E.N que je me demande parfois comment on fait pour avoir une dite "élite"!!. Une chose est sûre que l'on ne pourra pas amener tout le monde à l'excellence, sauf à faire comme le bac, le donner.

14.Posté par Roberto le 20/08/2019 15:51

@9: L'ensemble des syndicats ont voté contre la fameuse école de la confiance, en fait les seuls a y être favorables sont les petits soldats de Larem.
Syndicats politisés? ah bon, pourtant depuis Mitterrand ce n'est pas toujours la même couleur...
En revanche, ce qui ne change pas, c'est cette volonté de casser un service public, un de plus....pouvoir vendre et rentabiliser l'école, c'est l'ultime but capitaliste. Merci aux syndicalistes de rendre la tache plus difficile mais ne vous inquiétez pas "cheche", vos copains gagneront, aidés qu'ils sont par la "base" aveugle à laquelle vous appartenez. Je vous espère riche...quoique si vous l'étiez vous feriez autre chose que d'insulter les syndicalistes sur Zinfos mille collines...

15.Posté par Roberto le 20/08/2019 15:52

@JORI: en lisant votre premier post, on se dit que vous êtes effectivement loin, très loin de l'excellence!

16.Posté par JORI le 20/08/2019 16:02 (depuis mobile)

15. Roberto. Le résultat peut être de l'enseignement reçu !!. Tant mieux si vous même faites partie de l'excellence auquel cas cet article ne vous concerne pas.

17.Posté par JORI le 20/08/2019 16:05 (depuis mobile)

14. Roberto. Vu que vous faites partie de l'excellence, donnez moi une seule réforme de L'E. N qui n'aurait jamais été contestée par les syndicats?.

18.Posté par PARENT D ELEVES le 20/08/2019 16:23

LES SYNDICALISTES SONT TOUJOURS DANS LA CONTESTATION ILS SONT DANS LEURS RÔLES C EST POUR CELA QUE LES ADHÉRENTS QUITTENT LE NAVIRE RIEN NE SERAS BON POUR EUX TOUJOURS CONTESTES C EST LEURS DEVISES ET DANS TOUT CA LES PARENTS N ONT PAS LEURS MOTS .

19.Posté par Fredo974 le 20/08/2019 17:06 (depuis mobile)

Faut-il tazer le Taz ?

20.Posté par Ronan le 20/08/2019 17:59 (depuis mobile)

En 20 ans, au rythme d''une réforme tous les 3 ans en moyenne, le niveau des élèves francais s''est écroulé.
Les enseignants nont pas changé pourtant.
Les ministres oui, et on ne les entend pas faire l''après vente de leurs geniales reformes.

21.Posté par Roberto le 20/08/2019 18:45

@16: sans doute....c'est pas moi c'est les autres....tellement facile!
Moi je ne fais partie de rien, je n'ai pas besoin de me sentir "excellent" pour vivre, ni d'avoir 30 post par jour sur zinfos mille collines pour avoir l’impression d'exister...

22.Posté par Roberto le 20/08/2019 18:47

@17: déjà répondu en 14!

23.Posté par Roberto le 20/08/2019 18:54

@18: KEKIDIDIDON?

24.Posté par parlamer le 20/08/2019 19:55

le progrès en marche:

nivellement par le bas,
extrait:
"Michel Onfray énumère ainsi comme les 7 principes fondamentaux qui régissent la dictature du futur :

Détruire la liberté, car les assujettis au système ne doivent pas lui échapper, moralement ou physiquement.

Appauvrir la langue, en l’amenuisant scientifiquement, en détruisant/construisant des mots pour arriver à ne plus pouvoir exprimer autre chose que la “pensée” officielle.

Abolir la vérité, c’est-à-dire le réel, pour lui substituer une nouvelle “vérité” qui n’a plus rien à voir avec les faits mais que les assujettis finissent par croire authentique (c’est le fameux 2+2=5) .

Supprimer l’histoire, car elle contient trop de faits gênants, trop de contre exemples qui vont brouiller le message simple que les assujettis doivent assimiler ; on lui substitue une nouvelle histoire, le passé réécrit se trouvant en continuité harmonieuse avec le présent."

etc....

25.Posté par JORI le 20/08/2019 22:25 (depuis mobile)

21. Parlamer. En quoi onfray serait une référence ?. De quelle expérience peut il se prévaloir ?. J'aime bien les gens qui prétendent détenir la vérité ou savent ce qui nous attend. Le mur, par exemple, dans lequel on irait depuis des décennies.

26.Posté par le taz le 20/08/2019 22:30

@fredo974, de kanal la blague.....

fredo, lui il préfère une france dite "france macron" terriblement appauvrie.
des salaires de misère chez tout le monde,
le monde du travail ubérisé.
0 chômage, puisque totalement éradiqué en 2023 par macron. à coup de modification de la formule de calcul.
un hopital complètement saturé par département, des frais de soin uniquement remboursés pour les ultra-pauvres, c'est à dire les nouveaux arrivants en france.
des policiers qui n'assurent plus la sécurité, car mal payé, sans moyen et dénigré par tous les pseudo-intellos.
une école qui n'enseigne plus rien à des jeunes rendus irresponsables par les gauchistes qui refusent l'enseignement
bref....
la révolution aura eu lieu bien avant
ou alors le pays sera mort.

allez, tout va bien fredo de KLB, ta france arrive....
et surtout, continue avec ton jeu de mot qui fait hurler de rire, comme klb....

27.Posté par JORI le 20/08/2019 22:30 (depuis mobile)

21.22. Roberto. Mille excuses. En fait ne sachant pas répondre à mes deux posts, j'en déduis que vous n'êtes pas si excellent que ça.

28.Posté par le taz le 20/08/2019 22:32

il faut savoir résister à la REGRESSION Macron, président des riches :

pole emploi : comment éviter d'être radié


29.Posté par parlamer le 21/08/2019 07:58

à JORI , pour le mur qui se fissure:

il suffit de connaitre le taux de suicide de policier qui a explosé: + de 47 morts depuis le début de l'année
en cause d'une gouvernance macronienne

le nombre d'agressions par jours en france : supérieure à 1000, étouffée par les medias mainstream

le nombre exponentiel de l'immigration clandestine, dont les chiffres sont aussi travestis,
avec des oNG
qui trouvent une goutte d'eau dans la mer ( j'ai deja fait du sauvetage en mer, et je peux vous affirmer que c'est magouilles et compagnie avec les trafiquants)

les fraudes à la sécurité sociale s’élevant à plus de 17 milliards pour les ENI et mis sous le tapis par le sénat

les hôpitaux qui ferment , avec les gréves des urgentistes, des pompiers etc.. etc..

le nombre de voitures brûlées lors des nouvel ans, ou quand un crasseux meurt et que les quartiers trouvent cela injuste , même quand c'est un voleur trafiquant patenté et que la poursuite policière est due à un délit, exemple : + de 87 voitures brulées à grenoble il y a quelques mois,

le nombre de suicides de paysans en augmentation constante

les budgets de l'armée, de la sécurité en baisses sauf pour la protection présidentielle

les défauts d'entretiens des ponts , du réseau ferré avec augmentation des accidents...

l'état de la dette nationale

etc...

30.Posté par Roberto le 21/08/2019 08:05

@27: désolé si vous ne comprenez pas mes réponses, fallait rester un peu plus longtemps sur les bancs de cette école que vous haïssez tant peut être....ou passer moins de temps devant un écran.
J'accepte vos excuses, nul n'est parfait!

31.Posté par Fredo974 le 21/08/2019 08:47 (depuis mobile)

Effectivement, il faut tazer le Taz ..

32.Posté par JORI le 21/08/2019 12:24 (depuis mobile)

29. Parlamer. Ça fait 40 ans que j''entends ça et le mur vers lequel on irait depuis semble toujours là. En fait, ce mur est comme l''horizon, on le voit mais on ne peut jamais le toucher.

33.Posté par JORI le 21/08/2019 12:28 (depuis mobile)

30. Roberto. Ou plutôt avez vous du mal à vous exprimer, à vous faire comprendre des autres !. Car j'ai beau relire vos posts, je ne vois aucune des lois sur L'E.N qui n'aurait souffert des contestations de son personnel.

34.Posté par le taz le 21/08/2019 12:43

fredo974, niveau KLB....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie