MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

▶️ Les salariés des paillotes lancent un SOS avant de pointer au chômage


Les salariés des paillotes ont décidé de se faire entendre de la même manière que les Gilets Jaunes, ils ont bloqué ce jeudi le rond-point du jardin d'Eden, dans l'espoir que leur combat soit entendu de la population, en ces temps de revendications sociales.

Par - Publié le Vendredi 30 Novembre 2018 à 00:32 | Lu 4010 fois

En début de semaine prochaine, les établissements de la plage de l'Hermitage devront être tous détruits. La fin des paillotes signe l'acte de décès de plus d'une centaine d'emplois, alors que les patrons des fameuses enseignes attendent d'avoir enfin l'accord de reculer leurs établissements en arrière-plage.

Ce jeudi, les salariés et quelques gérants de paillotes tenaient un barrage filtrant, distribuant aux automobilistes un tract d'explication. Ils y rappellent que la question du recul des paillotes en arrière-plage est sur la table des négociations depuis 1991, lorsque Alain Bénard était maire de Saint-Paul, et Karl Bellon un de ses adjoints. Le même Karl Bellon, à l'origine de la plainte qui mène à la disparition des paillotes, habite tout près du barrage tenu ce matin. Il est, nous raconte Morgan Mnémonide, gérant de Locaplage, passé sur le barrage en moto, "avec un sourire tranche papaye", visiblement réjoui de l'épilogue d'une histoire qui aura duré près de 30 ans.

Les salariés demandent au préfet un sursis jusqu'en février, et surtout l'application des accords concernant le recul des paillotes. Une salariée, mère de famille d'une cinquantaine d'années nous a confié, au bord des larmes et en créole, son inquiétude quant à son avenir et celui de ses enfants, qu'elle élève seule. 



Bérénice Alaterre
Passionnée de littérature et de cinéma d'auteur, intolérante à l'injustice, dévoreuse de journaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par La vérité vraie... le 30/11/2018 02:18

Alors la franchement c'est l'hôpital qui se fout de la charité...

2.Posté par Dagober le 30/11/2018 06:08 (depuis mobile)

Ça m'est déjà arrivé. Bon courage

3.Posté par Tibouglakour le 30/11/2018 06:52 (depuis mobile)

Bin a zot tant qu'à zot. Mélange pas les d'affaires! Y'a eu une décision de justice donc TRAVERSE. Na déjà assez de souci donc mi redis TRAAAAAVERSE

4.Posté par Tikaf le 30/11/2018 06:53 (depuis mobile)

''Une salariée, mère de famille d'une cinquantaine d'années nous a confié, au bord des larmes et en créole, son inquiétude quant à son avenir et celui de ses enfants, qu'elle élève seule.'' POURQUOI PRECISER ÇA? Moi pas comprendre!

5.Posté par noé le 30/11/2018 07:13

D'un côté on prône le travail et de l'autre on le détruit en cause des intérêts perso et racistes ! Lamentable Karl Bellon qui veut ouvrir un bar à lui tout seul !

6.Posté par microipi le 30/11/2018 07:30

noé une bonne tisane et au lit va faire des études comme monsieur au lieu de cracher votre venin les paillotes sans permis moches vive l'hermitage avec un autre visage , des profs retrouveront du travail, il faudra expliquer à madame girardin que vos patrons ont construits sans permis et que vous êtes des hors la loi sur le domaine public.Un paul bocuse à mafate ils auraient des clients la qualité vos rougails saucisses chers vous êtes en train de tuer le touristes de l'extérieur avec vos prix et vos plats insipides.

7.Posté par Joshua le 30/11/2018 09:05 (depuis mobile)

Noé tu joues au gros pédalo qui n'a rien compris ?

8.Posté par 974 le 30/11/2018 09:27

ah c’est toujours la faute des autres
vous dans une situation illégale ben c 'est les autres mais pas vous
assurez maintenant votre situation illégale
on privatise pas une plage public

9.Posté par Réveillez vous le 30/11/2018 10:19

Avec toute ses plages, on arrivent donc pas a la réunion a combiné touriste qui est bon pour notre économie , emploie et l'image de la réunion avec écologie ? on arriver pas a partager pour que tous le monde y trouve sont compte ?

perso je préfere voir des paillotes bien faite et intégré ( pas comme la bien sur) qu'un grand groupe hotelier en béton...

10.Posté par C’est dommage mais c’est ainsi le 30/11/2018 10:44 (depuis mobile)

Des pertes d’emplois y’en a tous les jours.
C’est la vie
C’est comme ça

11.Posté par Haters gonna Hate le 30/11/2018 11:20

Pourquoi s'énerver contre les salariés, ils ne sont absolument pas responsable de ce qu'ont fais leurs patrons et les politiques. Il ne sont là que pour attirer l'attention sur une situation c'est tout...

La jalousie est vraiment une plaie dans notre société.....

mais bon ...haters gonna hate ...

12.Posté par SITARANE le 30/11/2018 11:31

Comme d'habitude, on manipule quelques Créoles, parfois bien naïfs, pour tenter de trouver une audience moins communautaire !!!!!!!!! Voilà où mène le laxisme sous les tropiques..............

13.Posté par Pffff le 30/11/2018 12:10

Il profite de la situation alors non au paillote .les Gillet jaune se bat pour le peuple, vous c’est juste votre gueule que vous voulez sauvé. Alors traverse

14.Posté par simone le 30/11/2018 13:05

excellent

15.Posté par Briandoht le 30/11/2018 14:12

Leurs démarches sont plus que légitimes ! Bon courage !

16.Posté par olive le 30/11/2018 16:30

Des gens perdent leur boulot pour des raisons administratives : vive la France


17.Posté par bernard le 30/11/2018 16:41

vous saviez très bien que ça ne pouvait pas durer de privatiser le DPM avec vos constructions infames!
vous servez de boucliers humains à vos employeurs
qu'ils ouvrent une activité légale hors du DPM

18.Posté par François Dangles le 30/11/2018 17:42

Encore un collectif qui en attisant la haine des autres a attisé le feu en train de prendre sur cette ex belle île Française. Je me demande comment vous allez vous en sortir sans le tourisme : peut-être encore avec des milliards de subventions?

19.Posté par Tipoul le 30/11/2018 17:47

@7 josuha ya que des blackrocks pour utiliser ce mot : pedalo

20.Posté par microipi le 30/11/2018 17:49

à poste 15 vous êtes un doux rêveur le travail est honorable mais ailleurs, ils ont construit sur une plage sans permis , après les gilets jaunes nous nous occuperons tout spécialement des paillotes et la pression sur le maire et nous serons devant la préfecture plus rien ne sera comme avant , un bon restaurateur retrouvera un local, c'est moche et c'est cher au nom de l'emploi les touristes ne sont pas vos pigeons , vous êtes des hors la loi je vous dirai aussi aucune demande de plan à la commune et sur le plan cadastral vous êtes.. hors radar , nous travaillerons avec l'état et les paillotes disparaitront, poste 15 je sais que vous n'êtes pas un restaurateur

21.Posté par kreol974 le 30/11/2018 20:05

et moi si j'ouvre un snack bar restaurant boite de nuit sur le barachois, sans autorisation , sans payer de taxes même si on me donne une autorisation temporaire , et que je ne déclare pas tous mes salariés.... c'est possible alors !!!????

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes