Faits-divers

▶️ Les migrants sri-lankais font leur demande d'asile

Vendredi 21 Décembre 2018 - 08:20

Les 62 migrants sri-lankais arrivés il y a exactement une semaine touchent au but. Après six jours d’imbroglio judiciaire, ils peuvent finalement faire leur demande d’asile auprès de l'Etat français.

Un bus a été affrété ce matin par les associations pour que certains se rendent dès aujourd'hui au bureau de l’OFPRA. Ce service d’Etat est à même de statuer sur les demandes d'asile et d'apatridie qui lui sont soumises. Depuis 2010, l'OFPRA est placé sous la tutelle du ministère de l'Intérieur.

Le groupe, assisté de quatre avocats et d’associations telles la Cimade et la Ligue des droits de l’homme, n’a donc pas tardé. Ils sont dès ce matin devant les locaux de l’OFPRA à Saint-Denis pour y déposer leur demande d’asile. 

Il faut dire que la fenêtre de tir est assez contrainte. Après un jour férié hier pour cause de célébration de l'abolition de l'esclavage à La Réunion, un week end prolongé qui s'annonce avec, de nouveau un jour férié mardi prochain, les possibilités de se rendre dans ce service étaient peu nombreuses. Seules 12 demandes seront déposées aujourd'hui.

Mercredi soir, grâce à la décision des juges de la liberté, ils ont pu obtenir la possibilité de demeurer libres de leurs mouvements sur le sol réunionnais pendant une période de huit jours maximum, le temps de déposer leur demande sur le bureau de l'OFPRA. Jusque-là, ils étaient assignés à résidence, dans deux hôtels de Saint-Denis pour les 46 hommes et dans les locaux de la Police aux frontières à Gillot pour les 7 femmes et 9 enfants réunis. 

Le vendredi 14 décembre 2018 vers 11h10, le navire de pêche sri-lankais Wasana 1 était signalé au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) à 400 mètres au large de la côte de la commune de Saint-Philippe. 


Régis Labrousse - Ludovic Grondin
Lu 4708 fois



1.Posté par Récit journalistique ! le 21/12/2018 09:04

"Il faut dire que la fenêtre de tir est assez contrainte". Vous avez déjà employé plusieurs fois cette expression ! Ça ne veut rien dire dans le contexte. Messieurs les journalistes, employez du français correct SVP.

2.Posté par Elle est pas belle la vie le 21/12/2018 09:11 (depuis mobile)

Bonjour les commentaires qui vont suivre de tout ces Réunionnais si chaleureux et accueillant quelle belle île ou il fait bon vivre

3.Posté par Léonard le 21/12/2018 10:25

Tant qu'on y est, les services de l'Etat devraient ouvrir dimanche et jours fériés et 24H/24H pour satisfaire ces demandeurs d'asile car il ne faudrait surtout pas, vu le délai, qu'ils passent à côté des portes du "paradis"qui leurs sont déjà grandes ouvertes. Il ne faut pas oublier que ce sont des "privilégiès"par rapport à nous Réunionnais et ils faut les traiter selon le rang qu'ils méritent....Rester et circuler dans un pays étranger SANS VISAS !!!! Pauvre REUNION, Pauvre FRANCE

4.Posté par francais le 21/12/2018 10:43

Le vendredi 14 décembre 2018 vers 11h10, le navire de pêche sri-lankais Wasana 1 était signalé au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) à 400 mètres au large de la côte de la commune de Saint-Philippe. !!!!!!!!!!!!!!!!
y a pas a dire on est bien protégés par l’armée française

5.Posté par le taz le 21/12/2018 10:47

quelle coincidence quand même....
dériver et tomber pile poil sur la réunion....

ou plein de gens payent des impôts sans se révolter, sans mettre le FN au second tour à chaque élection présidentielle, ou il n'y a pas de problème de, comment y disait l'autre andouille de médecin urgentiste déjà, de saturation ?
avec plein de logements libres, avec des emplois à pourvoir par centaines....

je m'emporte, je vais finir par devenir gauchiste si je continue à croire que tout va bien.... et qu'on peut accueillir tous les migrants du monde...

6.Posté par Zarin le 21/12/2018 11:04

J’aime mon île aux arcs-en-ciel
Qui passe sa vie au soleil
Heureuse sous un ciel immense
Et je me réchauffe le cœur
Au souvenir de ses couleurs...

Je préfère la mer.
Paroles et Musique Jacqueline Farreyrol.

7.Posté par La gitane le 21/12/2018 11:09 (depuis mobile)

La France n'a pas les moyens financiers de les accueillir.

Le Sri Lanka doit dédommager l'état français du préjudice subi.

8.Posté par Merlin le 21/12/2018 11:33

Et ben....z'ont pas trainé à faire leur demande.... On est en plein rodage pour le prochain arrivage prévu début 2019.

9.Posté par Merlin le 21/12/2018 11:37

2.Posté par Elle est pas belle la vie le 21/12/2018 09:11 (depuis mobile)
Vous êtes si humaniste sur votre petit nuage ! Qu'avez vous à leur offrir ? Du travail, un logement, de l'argent ? L'Etat est en train d'organiser un sacré borde, comme il l'a fait à Mayotte. A suivre.....

10.Posté par les contes du père O le 21/12/2018 11:38

Il était une fois une petite maison qu'on appellera Réunion où la surface n'était pas très grande et les membres de la famille si nombreux que la plupart d'entre eux tirait le diable par la queue. Le diable avait si mal qu'il décida un jour de punir cette multitude qui lui donnait autant de bleus à son appendice caudal.
Que faire?
Il ne pouvait tout de même pas leur promettre l'enfer, c'était si loin et c'était une vengeance type "plat qui se mange froid" et notre diable n'aimait que le chaud, le très chaud même.
Après moultes réflexions et tergiversations, une idée de (mauvais ) génie lui traversa l'esprit : comme il fallait guérir le mal par le mal, il décida donc de chercher dans le vaste océan des pays dont l'anarchie politique, un système de corruption généralisée et une natalité débridée avaient conduit leurs populations à trouver un air meilleur à respirer.
La maison Réunion vit alors débarquer sur son sol une multitude d'individus qui, non contents d'augmenter considérablement le nombre de convives, ne chercha même pas à se fondre dans la masse et imposa ses us et coutumes à une maisonnée médusée et impuissante. Dorénavant, il fallait se résoudre à partager les maigres pitances de la maison.
Le vivre ensemble de cette maison où pourtant les origines ethniques étaient multiples avait volé en éclat. Toute cette population qui vivait en bonne entente perdit alors sa joie de vivre.
Le diable contemplait son oeuvre et était assez satisfait...Mais ce n'était pas assez, il fallait passer à la vitesse supérieure et le choix d'une autre invasion germa dans son esprit : A quatre mille kilomètres, des candidats étaient fin prêts, qui étaient déjà venus en éclaireurs. La première vague commença alors...

11.Posté par Alala le 21/12/2018 11:39

Léss bana trankil oté mon Nation ! Si bana i vé integre a zot tan myé non ? ! Oubli pa néna kréol i vé pa travay di tou et lo sél moyin pou zot gaiyn l'arzen sé fé in ta zenfan ! Si fo choizi ent' in moun i fé in ta zenfan pou gg l'arzan et in moun i travers la mer ek toute band risk bana i pren mi choisi le 2eme profil pou don' ne seress in chans. Fo n'a couraz pou travers la mer ek in ti bato coma té. Sé pa mwin, don' a zot in ti travay, pass balé dann chomin, alé koup kann' bat' béton... et le premier i dékone i renvoy a li Sri Lanka là ba, lé simple. Comans pa di a mwin na pwin la plas', néna !

12.Posté par Elle est pas belle la vie le 21/12/2018 11:57 (depuis mobile)

La gitane faut arrêté le tabac

13.Posté par Père Mafrost le 21/12/2018 12:00

C'est trop facile de traiter d'égoïstes et de racistes ceux qui s'inquiètent à juste titre pour l'avenir incertain de leur ïle avec tous les problèmes récurrents de logement, d'emploi, de surpopulation. En attendant, derrière qui ces migrants qui ont forcé nos portes et à qui on s'empresse d'accorder le droit d'asile, vont s'engouffrer par milliers leurs compatriotes qui attendent leur tour pour fondre sur La Réunion.
On peut remercier messieurs les avocats et les associations qui se foutent complètement de l'avenir de La Réunion. Et pourquoi ne pas ouvrir nos portes également à nos amis malgaches, comoriens, mauriciens ou autres qui rêvent de s'installer dans notre île. Auraient-ils moins de droits que les Sri-lankais ?

14.Posté par Payet Alexandre le 21/12/2018 12:45 (depuis mobile)

Arret un peu fait honte de monde siouplé. En quoi i dérange à zot? Francais, Sri-Lankais..nou tte lé humain avant tout.. dommage n’a 2 3 n’a maniere le chien! Arret fatigue mo gogotte ek zot com’s caca li ki. Nout vive Ensemb sa même ki p perduré!!

15.Posté par une réunionnaise 97410 le 21/12/2018 13:06

Post 1,récit journalistique...L'expression « fenetre de tir » post 1 est utilisé dans le lancement des fusées en general.Elle désigne un intervalle de temps, d'une durée limitée,pendant lequel le lancement est possible.
En general, ce terme est employé et cela signifie un bref moment qui permet telle ou telle action.
On emploi aussi le mot créneau…..

Concernant les migrants il y en a partout, et la Réunion notre ile reçoit son lot de migrants tout simplement.Sur notre ile, ils se fond totalement avec le reste de la population, on ne voit plus qui est qui là, pour retrouver un se promenant dans st denis par exemple, c'est difficile, ils ressemblent à mes proches, frères.et autres.

16.Posté par Jack le 21/12/2018 13:59 (depuis mobile)

Poste 2 demande aux habitants du pas de Calais ce qu''ils pensent des migrants qui campent. Dans la région

17.Posté par paillette le 21/12/2018 21:21

la réunion n'est pas la poubelle de l'océan indien! qu'ils aillent dans les autres pays avoisinant où l'assistanat qui payent avec nos impôts n'existe pas! tout ça c'est un coup monté pour déstabiliser le pays,et c'est provoqué par des têtes politiques bien pensantes! vous verrez que bientôt l'insécurité va s'accroître par ces personnes qui faute de trouver une situation va tomber dans la délinquance! et que certaines personnes très intelligentes arrêtent de dire que notre société est issue de personnes de tous horizons sans préciser que nos ancêtres en questions étaient venus pour travailler ici et développer le pays, pas pour toucher les allocs!

18.Posté par Choupette le 21/12/2018 21:58

L'enquêteur : - nous voulons connaître le nom de votre passeur
Le migrant : - je ne veux pas le dire
L'enquêteur : - OK, vous pouvez rester.

19.Posté par Choupette le 21/12/2018 22:04

15.Posté par une réunionnaise 97410

C'est un lapsus révélateur ... .

Aux journalistes, il faudrait arrêter de les montrer sans cesse tout au long de leurs démarches, raconter leurs exigences; ces mecs-là ont des smartphones pour faire descendre tout le Sri-Lanka ici. Vous alimentez les rêves de ceux qui ne vont pas tarder à débarquer.

20.Posté par Tikaf le 21/12/2018 23:36 (depuis mobile)

Donne la main va prends le bras... du coups donne libre raison aux passeurs...

21.Posté par Kiki le 21/12/2018 23:39 (depuis mobile)

Toute façon, i conné pi là, ki l''é ki la Réunion, l''é comme la France, l''é fine arrive un nid lo guêpe ! Toute Blanc i pe pas être francais de souche. Toute noir i pe pas être Africain et toute na la coulère marron i pe pas être z''arabe !

22.Posté par Libelle le 22/12/2018 07:42 (depuis mobile)

La réunion n''est plus une terre d''asile.avec le taux de chômage qu''on a ici,et il faudrait encore ramassé ces immigrants .ces decideurs pensent ils aux pauvres reunionais et que vont ils rapportés sur le sol français ?ces privilègies vont avoir tout

23.Posté par cmoin le 22/12/2018 10:10

J'espère que ce sera refusé!

24.Posté par KLOD le 22/12/2018 23:32

"Je préfère la mer."

moi zossi , au large , avec retour sur terre quand même , laver de toutes turpitudes terriennes . mais farre et hole a t'elle vraiment écrit CA ? , po grave ...................

bonnes fêtes Zarin ,post6, toujours un plaisir de vous lire .

25.Posté par n’enlève le 23/12/2018 03:34

La réunion et très fort les sdf qui vie dehors pourquoi il font pas leur papier trouver quelque chose pour eux etc....au lieu de accepter des étranger à aller dans un hôtel gratuit manger gratuit linge gratuit la il vont avoir leur papier pour comme sa après il pourront dire à leur famille venais venais à la réunion il on peut avoir les papier facilement .( alors que déjà on a les Comores etc... alors c’est les sri lankais ben oui bravo . C’est pas que je suis raciste mes faut arrêter de accueillir de étranger comme sa . Après il dise le tôt chômage à la réunion i monte donne travail au étranger et pas au réunionnais qui on plus besoin que les étranger .

26.Posté par Bertrand GERARD le 23/12/2018 07:01

En tant que réunionnais nous sommes dans le devoir d'accueillir ceux qui sont dans la souffrance et qui viennent nous demander de l'aide.....tendons la main, acceptons la différence: le vivre ensemble n'est pas qu'une illusion mais une réalité de réunionnais qui au cours des siècles ont peuplé notre ile pour des raisons diverses et variées voir douloureuses.
Ce vivre ensemble aujourd'hui se retrouve menacé par ces échanges avec la métropole qui s'accompagne souvent par de nouveaux courants de pensée intolérantes, fhaineux,racistes, insupportables, immondes au point de réduire l'être humain à une race , à une communauté........à ""un détail de l'histoire"" dont leur porte parole en a fait l'apologie. Ils veulent ainsi nous diffuser leur façon de penser, leur haine tant sur le plan économique que territorial.
En cette fin d'année réunissons-nous dans la joie et l' allégresse, laissons derrière nous cette haine vociférer et aboyer comme des chiens........sa lé pa po nous sa!!!!!
Que tous ceux qui se sentent mal à l'aise par cette arrivée migratoire n'ont qu'à céder leur place et profiter des nombreuses promos aériennes.

27.Posté par Père Mafrost le 23/12/2018 16:01

Il y a des gens qui disent vraiment n'import quoi ! Vous les donneurs de leçon sur le "vivre ensemble" vous manquez d'esprit d'analyse. La Réunion ne vous appartient pas pour la livrer à tous les migrants du monde entier, sous prétexte que notre île s'est peuplée par des migrations successives. Comprenons-nous bien. Il ne s'agit pas d'être raciste ou intolérant. Il n'est pas question d'accabler une soixantaine de malheureux qui sont entrés illégalement à La Réunion. Evidemment il faut les accueillir dignement, les habiller, les héberger, les nourrir. Ensuite, il faut les reconduire à la frontière. L'objectif est de ne pas créer un appel d'air et de ne pas encourager une immigration massive vers La Réunion. Les lecteurs l'ont assez répété : notre petite île n'est pas en mesure d'accueillir les millions de Sri-Lankais, de Bangladais ou autres qui rêvent d'une vie meilleure.

28.Posté par @18 le 23/12/2018 19:42

18.Posté par Choupette le 21/12/2018 21:58

L'enquêteur : - nous voulons connaître le nom de votre passeur
Le migrant : - je ne veux pas le dire
L'enquêteur : - OK, vous pouvez rester.
......................................................................

Et on fait quoi ? Faut rire ? C'est une blague ?


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >