MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

▶️ Les manifestants investissent le centre-ville de St-Denis


Les manifestants, qui se sont fait déloger par les policiers à l'entrée de la route du littoral, se dirigent désormais vers la Préfecture. Des premières violences et des bombes lacrymogènes sont déjà lancées. Plusieurs incendies ont également été déclenchés le long de cette portion de route. Les manifestants remontent la rue de Paris. Plusieurs commerces sont la cible de dégradations. Les manifestants appellent les commerces ouverts à baisser le rideau. A midi, les manifestants se trouvaient rue Maréchal Leclerc.

Par - Publié le Lundi 19 Novembre 2018 à 11:47 | Lu 14400 fois





Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Fleurs le 19/11/2018 12:04 (depuis mobile)

Largue pas les gilets. Je suis de tt coeur ek vous. Y en a marre qu on ns prennent pour des ignares. Ne vous laissez pas faire. Bravo. A bas les abrutis du soir

2.Posté par paul le 19/11/2018 12:04

des manifestants gillets jaunes pou des troudu_-q ?

3.Posté par le kamion le 19/11/2018 12:05

Vous délirez ! C'est très calme

4.Posté par olive le 19/11/2018 12:10

bien joué les gars.

5.Posté par Grandjean le 19/11/2018 12:13

Magnifique intervention d’une dame responsable à la pref3cture il y a un instant sur free dom :elle a osé dire que sa préoccupation était d’assurer la circulation alors même que toute l’ile Est à feu et à sang. Mais ouvrez les yeux Madame,sortez de devant votre machine à café et justifiez votre salaire confortable en faisant assurer réellement la libre circulation qui est un droit,Madame, faut il vous le rappeler ,et c’est à la préfecture d’ordonner aux forces de l’ordre d’assurer la paix sur notre île. Ou alors démissionnez.

6.Posté par cmoin le 19/11/2018 12:23

A bas les gilets jaunes,casseurs,voleurs,pyromanes et agresseurs!

7.Posté par jlr le 19/11/2018 12:27

Les ' gilets jaunes " sont des casseurs comme les autres .

8.Posté par etpuisquoi le 19/11/2018 12:36

J 'aime bien les commentaires de ceux qui approuvent mais qui restent devant leur clavier, très courageux... ;)

9.Posté par Anonyme le 19/11/2018 12:41 (depuis mobile)

Je comprends tout à fait la colère de la population mais c''est pas une manière de faire pour empêcher les autres d''aller travailler et de barrer la route et mettre le feu . Qui c''est qui va payer tout cela ? Réfléchissez avant d''agir .

10.Posté par Totoche le 19/11/2018 12:45

Envoyez l'armée!

11.Posté par La gitane le 19/11/2018 12:54 (depuis mobile)

attention au retour de bâton

12.Posté par cmoin le 19/11/2018 12:54

Et après on va nous dire que ce ne sont pas des casseurs!

13.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 19/11/2018 12:56

Manifester OUI, casser l'outil de travail des autres, les biens, NON.

14.Posté par jean jouhis le 19/11/2018 13:00

des inconscients zamalisés et en rohmés
grace a leur rsa !!
des retraités ki n ont que ca a foutre
des zinzins du ciboulo

15.Posté par olive le 19/11/2018 13:01

il faudrait que les grandes marques (apple, mac do etc...) qui profitent du libre-échange et qui ne paient pas d'impôts, paient : il faudrait que ces exploiteurs se disent : je veux payer des impôts. sinon, pchitttttt !

16.Posté par candide le 19/11/2018 13:10

Avant la couleur révolutionnaire était le rouge, je crois que ça devient le jaune aujourd'hui...

17.Posté par La vérité vraie... le 19/11/2018 13:23

Non pas de gilets jaunes casseurs !

18.Posté par joe le 19/11/2018 13:25

C'est la région qu'il faut bloquer et faire pression sur Didier Robert car c'est lui qui fixe les taxes sur l'essence !

19.Posté par Fidol Castre le 19/11/2018 13:27

Le préfet ordonne de les déloger.
Ils sont à 10 mètres de la préfecture et n'ont pas le courage de s'approcher des grilles. Je ne parle pas d'y entrer, mais de manifester devant.
Ils font payer les petits commerces à la place.

Des racailles.

20.Posté par Domi le 19/11/2018 13:29 (depuis mobile)

Je confirme dans les gilets jaunes il y a aussi des casseurs, ils ne sont pas toujours pacifistes . Ils sont incontrôlables

21.Posté par Hausse des prix 2 le 19/11/2018 13:33 (depuis mobile)

Il faut continuer et surtout limiter vos achats en commandant sur le net
Ex: un jeu sur la fnac en métropole 24.00 ici 42 en promo chez Le
Là fnac livre sans la tva. Moi cette année aucun achat à la reunion pour les cadeaux

22.Posté par tizan le 19/11/2018 13:35

Je suis ébahi devant une telle absence et une telle faiblesse des autorités, où mettent ils la liberté fondamentale de ce qui veulent circuler et qui se font bloquer comme si c' était des forces publiques par des gratels de gilets verts.Imaginez que notre pays soit attaqué, ça fait peur une telle absence de réponse de la part du gouvernement.Et ces gilets verts dehors rouges dedans sont tellement bas du front qu'ils espèrent faire plier ce misérable Macron.La point in pou sauv lotre.On est comme en 17 en Russie, le pouvoir à la rue, moi perso, je suis sidéré devant l'incompétence de Amaurie et son laisser faire.

23.Posté par C koi ce bordel le 19/11/2018 13:37 (depuis mobile)

Les mêmes trou fion qui criaient vive la France pendant la coupe du monde.
Et aujourd’hui se comportent comme des racailles.

24.Posté par Llort le 19/11/2018 13:38

mouvement d'extrème droite, au cas ou personne n'a toujours pas compris

25.Posté par moin la pa dit le 19/11/2018 13:46


Gilets jaunes : et après ?

Etienne Lefebvre| / Rédacteur en chef "International, Politique et Economie générale" |Le 18/11 à 15:02|Mis à jour le 19/11 à 06:45 |


Fabien Clairefond pour Les Echos - Fabien Clairefond pour Les Echos


Les perspectives d'avenir du mouvement sont limitées. Ce qui n'enlève rien à la pression sur le pouvoir pour obtenir plus vite des résultats.


Et après ? La question est sur toutes les lèvres, mais personne n'a de réponse, au terme d'un week-end où les gilets jaunes ont bousculé le paysage sociopolitique français. Pas de raz-de-marée en termes de mobilisation - rien à voir avec les grandes manifestations sur les retraites ou le CPE des années 2000 -, mais on a pu voir la présence sur le devant de la scène de personnes que l'on entend peu dans le débat public , pour lesquelles c'était souvent la première participation à une mobilisation, et qui pour beaucoup ne votent pas ou ne votent plus. Avec une surreprésentation des territoires ruraux et périurbains .

Moins d'impôts mais plus de services publics

On a vu aussi les dangers de ce type d'actions peu encadrées, et les débordements et drames que peuvent générer de tels blocages, parfois irresponsables. Le bilan du week-end est lourd , en dépit du sang-froid des forces de l'ordre. On a vu enfin qu'au-delà du cri de colère exprimé, il paraît bien difficile d'imaginer un avenir aux gilets jaunes, via la constitution d'un mouvement durable, politique ou social.


Et c'est tout le problème. En dehors de revendications basiques sur le prix de l'essence et le pouvoir d'achat, les contradictions émergent rapidement, entre un courant très ancré anti-impôt et anti-Etat et le besoin exprimé par beaucoup de gilets jaunes d'un retour des services publics sur leur territoire.

Récupérations indécentes

On voit mal par ailleurs les partis d'opposition , les syndicats ou les associations représenter d'une manière ou d'une autre les gilets jaunes, car un de leurs rares points communs est bien le rejet du monde politique dans son ensemble, et des corps intermédiaires établis qu'ils mettent dans le même sac. Les tentatives indécentes de récupération politique du week-end - la palme revenant à Nicolas Dupont-Aignan - ne les rendront pas plus populaires.



Macron au pied du mur

Reste la responsabilité du gouvernement et de sa majorité. Le défi est de taille, car ce ne sont pas deux centimes de plus ou de moins sur l'essence qui apaiseront la colère. Emmanuel Macron devra exercer le pouvoir de façon moins verticale, en associant davantage les élus locaux et la société civile. Il serait dangereux, notamment, que la coupure avec les maires perdure . Sans doute une réponse positive à l'appel de Laurent Berger (CFDT) d'une sorte de Grenelle sur la transition écologique aurait-elle aussi du sens. Mais la véritable issue sera d'obtenir plus vite des résultats, en déployant autant d'énergie dans la mise en oeuvre concrète des réformes que pour les faire voter.

26.Posté par Moin mi pens que... le 19/11/2018 14:03

Le Prefet est sense garantir ordre public. Comment peut il laisser des jenes piller ainsi et bruler outils de travail des professionnels qui n'ont rien demande.
Il attend qu il y ait des morts pour reagir.
Il a meme posture que lors deniers cyclones.
Ces vraiment quil est la voix de son maitre.
Mais cest lui qui avait mis en garde gilets jaunes contre barrages et donc ???
Li le. Molle !

27.Posté par FG le 19/11/2018 14:03

S'il est dur de ne pas manifester il est dur d'être idiot.
Ne pas savoir qu'aujourd'hui ce type de mouvement se solde par ça, ces
personnes incultes ignorantes et jalouses du consumérisme qui se mettent à détruire et bruler.
Découvrir aujourd'hui que leur ignorance va jusqu'à bruler leur quartier est illusoire, indigne irresponsable.
A ceux qui à la réunion portent des gilets imbéciles je dirais juste ceci.
Prends ton gilet, bourre le toi profond, sans corps gras pour faire faire passer et dis toi que la rébellion n'est pas ça, ta crise d'adolescence tardive, ton incivisme sécurisé.
Au fond de toi tu sais que j'ai raison, que Macron s'en fout et que la Réunion va être à feu et sang.
Alors prépare les élections ou pose des bombes.
Et ne fais pas chier.

28.Posté par lylas le 19/11/2018 14:09

Ce qui est inquiétant ce sont les mineurs qui traînent dans les rues et qui peuvent présenter un danger réel quand ils sont violents, pilleurs, casseurs et racketteurs.

29.Posté par klod le 19/11/2018 14:10

le silence des zébus endémiques est assourdissant ........................ à chaque crise on ne les entends pas depuis 72 ans , et on envoie la marée chaussée hexagonale en renfort ................ du nouveau gaston et tibère ?

i love mon ti péi .


30.Posté par Dpayet le 19/11/2018 14:16

RACKET sur le petit rond point du jardin d'Eden à l'hermitage !

31.Posté par cmoin le 19/11/2018 14:18

Qu'ils dégagent de là et retournent chez eux à ne rien faire,comme d'hab!

32.Posté par tijean le 19/11/2018 14:28

les gilets jaunes sont aussi responsables que ces pilleurs.

33.Posté par marina le 19/11/2018 14:29

Jaune couleur la p...,jaune couleur c...d'oie,jaune la m....Je suis devenue macroniste depuis ce matin.Samedi j'étais gilet jaune aujourd'hui je suis gilet rouge comme la colère.Je crois qu'après tout ça Macron va récupérer des points car il faut être solidaire avec son gouvernement quand ça va mal.

34.Posté par En passant le 19/11/2018 14:45

Cmoin
C'est fou ce que votre intelligence vous permet d' écrire.

35.Posté par Môvélang le 19/11/2018 14:47 (depuis mobile)

Les casseurs sont manipulés et payés par les services de l''''État pour discréditer le mouvement des gilets jaunes, de maniere à justifier la répression, ça à toujours existé ça

36.Posté par lison le 19/11/2018 14:53

peut-on se rendre sans problème à l'aéroport de Roland Garros quand on doit prendre l'avion ce jour et demain ?

37.Posté par sceptique le 19/11/2018 15:13

ce qui se passe à la Réunion n'a rien à voir avec le mouvement des gilets jaunes. ce mouvement devait être pacifique, rassemblement pour crier son ras le bol, mais au lieu de cela, ont voit sur les barricades des personnes qui ont surtout envie de foutre le bordel, parce que pour eux c'est une occasion de sortir de l'anonymat. Y fait l'intéressant jusqu'à dire sur radio la di la fé "nous manifeste mais nous laisse passer 10 voitures toutes les 30 mn, zot y voit bien que nous l'es gentil"

38.Posté par jean-richard bennala le 19/11/2018 16:29

cmoin comme d'habitude en position ramasse brède vous êtes serré du cerveau vous êtes le grand prado made in réunion

39.Posté par Vive la pref le 19/11/2018 16:37

Tout ce qui s'est passé cet apres midi à Saint Denis ne serait pas arrivé sans l'intervention injustifiée des CRS à l'entrée de la route du littoral. Ils ont mis le feu au poudre et dispersé des manisfestants qui etaient jusque là très calme. il avait juste à négocier que quelques voitures supplémentaires passent à chaque ouverture du barrage.
Franchement les responsables de l'ordre public n'ont pas été bien malin parce que au final ils sont responsables du désordre.

40.Posté par L asticot le 19/11/2018 17:05

24 mouvement d'extrème droite, au cas ou personne n'a toujours pas compris




Allons camarade, expliques nous tout ça en long en large et en travers, ne te fais pas prier pour nous apporter tes "lumières" !



41.Posté par cmoin le 19/11/2018 18:14

post 39 Vous et vos amis les délinquants n'avez pas à bloquer la route,arrêter faire les victimes!

42.Posté par Mickey le 19/11/2018 18:27

Bonjour,Je suis sur le mouvement depuis samedi et je continuerai demain.J'informe l'un des interlocuteur que je suis retraité apres 43 ans de cotisations.Je touche 1298 euros de retraite et avec toutes les hausses macroniste je perd 130 euros de pouvoir d'achat mensuel. Je ne pense pas etre un nanti
A bon entendeur salut

43.Posté par jlr le 19/11/2018 18:41

Les " gilets jaunes " , même après négociations menées par des policiers très calmes , ont refusé de laisser passer plus que 5 véhicules toutes les 10 minutes sur la Route du Littoral ! C'était une proposition ridicule de la part des " gilets jaunes " ; et ce refus d'augmenter le nombre de ce filtrage a entraîné l'intervention de la police pour ouvrir le passage aux automobilistes . Les " gilets jaunes " ont alors insulté et injurié copieusement les forces de l'ordre .
Cette intervention , face au refus de négocier , était donc tout à fait justifiée ; il est faux de prétendre que les " gilets jaunes " sont calmes et non-violents , bien au contraire .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes