Société

▶️ Les habitants du TCO contribueront à hauteur de 3 millions d'euros pour les risques d'inondation

Mercredi 12 Septembre 2018 - 19:36

Devenue depuis le 1er janvier 2018 une compétence obligatoire des établissements de coopération intercommunale (EPCI), la taxe sur la Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) est une taxe additionnelle qui sert à financer les travaux de toute nature permettant de réduire les risques d'inondation et les dommages causés aux personnes et aux biens. Pour faire face aux risques et enjeux environnementaux, le TCO a décidé d'y consacrer près de 10 millions d'euros par an.

Votée par les élus communautaires le 5 février dernier, la taxe GEMAPI doit rapporter à l'intercommunalité de l'Ouest pas moins de trois millions d'euros par an. C'est pour "garantir les moyens nécessaires à l'exercice de la nouvelle compétence et en l'absence de marges de manoeuvres financières" que le TCO "a été contraint" d'instaurer cette taxe. Un prélèvement de 15 euros par an et par habitant qui constitue pour l'EPCI "la solution ultime", qui, couplée aux subventions publiques, le FCTVA, les fonds propres du TCO et l'emprunt, participera "à la protection des biens et des populations contre les inondations".

"Elle a été calculée sur une programmation pluriannuelle 2018-2030 d'investissements qu'on aurait à faire qui s'élève globalement à 110 millions d'euros", explique Guy Saint-Alme, vice-président du TCO en charge de l'aménagement.

Sur cette période, la collectivité compte investir pas moins de 10 millions d'euros par an pour des projets liés à la GEMAPI. Un montage obtenu grâce aux trois millions d'euros rapportés par la taxe, additionnés aux 7 millions d'euros de subventions venant du FEDER et du Fonds Barnier.  

Les deux premiers chantiers financés via cette taxe GEMAPI sont les PAPI (Plan d'action pour la prévention contre les inondations) de l'Hermitage et de la Rivière des Galets.

Les travaux préparatoires du premier, celui de l'Hermitage, d'un coût de 26 millions d'euros d'investissement, vont débuter à la mi-septembre. Le secteur concerné comprend 15 ravines allant de la Ravine Joyeuse au nord à la Ravine Trois-Bassins au sud. Comme expliqué par le TCO, "avec le changement climatique, les inondations risquent de s'accroître avec le temps": "le projet global permet la protection de 4 800 personnes et 1 600 bâtis actuellement exposés au risque d'inondation en crue centennale". Ces travaux s'appuient sur la réalisation d'ouvrages de rétention en amont de l'ex-RN1 avec la création de bassines ou zones de stockage et d'ouvrages de recalibrages et/ou de dérivations de ravines. Les travaux préparatoires, de défrichement, de dévoiement de réseaux préalables et d'installation de chantier seront réalisés à compter de mi-septembre 2018 à 2021.

Côté Hermitage, ces travaux se concentreront aux bas de la descente de la voie cannière et ses accotements et aux accotements à proximité du secteur compris entre le Jardin d'Eden - l'Oeil de Boeuf. Côté Saline-les-Bains, ces travaux concerneront le chemin Bruniquel et ses accotements ainsi que les accotements de la route du Trou d'Eau, le long du parcours sportif. La phase 2 des travaux (rétablissement de la continuité piétonne, mise en place un an avant les travaux d'une lagune pour les espèces protégées ou encore recalibrage de la passerelle chemin CFR sur la Ravine de l'Hermitage) interviendra à partir de 2022. Par ailleurs, "les ouvrages de dérivation prévus au sud de la Saline demandent la réalisation d'une procédure d'expropriation foncière", ajoute le TCO.

Le PAPI de la Rivière des Galets, d'un montant de 12 millions d'euros, a lui déjà débuté. Des travaux de confortement des digues "nécessaires" pour l'intercommunalité afin, dit-elle "d'éviter tout risque de rupture des ouvrages et protéger les enjeux situés en arrière-digue".

Ces deux chantiers sont les premières actions menées par le TCO dans le cadre de sa nouvelle compétence GEMAPI.

Le point avec Guy Saint-Alme, vice-président du TCO :

SI
Lu 2616 fois



1.Posté par cmoin le 12/09/2018 20:10

Ils ne vont pas utiliser cet agent comme il le faut,juste embaucher des amis et augmenter leurs salaires!

2.Posté par Rive Sud le 12/09/2018 20:11

Bonsoir,

il serait surtout très pertinent que les mairies faisant partie du TCO appliquent strictement les règles d'urbanisme, et notamment les prescriptions du PLU qu'elles édictent elles même.
Je pense notamment aux COS (coefficient d'occupation des sols) qui si ils étaient suivis rigoureusement, limiteraient grandement le risque que les eaux de pluie de transforment les rues et cours d'eau en torrents...
Après cela nécessite de faire appliquer la Loi, donc de coller des procès, et des démolitions à la clé.
Mais c'est le tarif quand on veut faire respecter la Loi, au lieu de faire payer des solutions de secours à toute la collectivité...

3.Posté par Tikaf le 12/09/2018 21:03 (depuis mobile)

Bizarrement c'est ou nena rien que zoreil', ma pas raciste mi constate juste! Nou va paye pou zot connerie permis de construire obtenu n'importe comment, etc. Et bizarre, que ça i arrive en même tps que l'hôtel des chinois. Bizarre bizarre.

4.Posté par Révolution le 12/09/2018 22:48 (depuis mobile)

2020 faudra virer tous ces membres du TCO...

5.Posté par margouillat le 13/09/2018 05:04

@Tikaf, n’a rien que zoreil dans l’ouest? Faut sortir un peu de ton trou. Ton nom c’est pas tikaf, c’est plutôt ti tang, allez vite dans ton trou à rat. C’est les zoreils qui construisent et agrandissent sans permis? Première fois que je l’entends celle là, mdr! Allez mange bredes

6.Posté par Observateur le 13/09/2018 05:14

Pourquoi faire payer à toute une communauté quand la majeure partie inondable concerne la ville de ST Paul, où le plus grand laxisme et corruption des élus règnent depuis plusieurs décennies ???

7.Posté par la cata le 13/09/2018 11:57

Un moyen comme un autre de s'en foutre plein les fouilles,monnaie courante dans L'Ouest

8.Posté par Frigidaire le 13/09/2018 15:25

Ce qui serait bien c'est de récupérer des "paillotes", comme les appellent les "zoreils" les restos illégaux pour les vrais Réunionnais, les 3 millions pour occupation illégale suite à fin d'AOT.

A celles et ceux qui n'ont toujours pas compris (les zoreils et asimilés (créoles qui sont plus zoreil que le zoreil)) le T de AOT veut dire Temporaire et celles et ceux qui n'ont jamais lu une AOT dedans c'est précisé "précaire et révocable à tout moment par l'administration et sans dédommagement", après le reste c'est du baratin pour récupérer du pognon de la Commune ou/et de l'Etat.

9.Posté par portoise le 13/09/2018 16:20

faudrait aussi voter une taxe alors pour la réparation des chemins de l'ouest. J'habite dans un lotissement du port, bien situé, mais le gros problème c'est la route dans ce quartier. nout vieux loto i prend le coup dans ces chemins cassés. Au secours mr le maire. Occupe un peu le Port

10.Posté par KLOD le 13/09/2018 18:23

marrant ça , l'administration , en général .................. ne respecte pas la législation en matière de construction ( 50 pas du roi , respect des "zones à risques", ...) et c'est au contribuable de payer les errements de l'administration ( commune , état ............................qui donnent les "permis de construire" ....................... )

cool , la démocratie , ................ salauds de payeurs d"'impots" ............

et certains "exhortent" de respecter les "institutions" et "l'esprit civique" ........................ vaste rigolade .............. ! y fé ri !

n'est respecté que ce qui est respectable ............... : sagesse populaire, ou pas .................selon ........... .

11.Posté par Tikaf le 13/09/2018 20:39 (depuis mobile)

@margouillat...heu saint-gilles,saline les bains,hermitage les bains en majeures parti na rien que zoreil en majorité ! Au faite mi aim pas tangue!!! Et qd ti créole i construit sans permis ce qui est rare,ils constriusent ds les hauts

12.Posté par Tikaf le 13/09/2018 20:49 (depuis mobile)

@margouillat...regarder la maison sur les rochers a boucan. Il y a je m''en souviens il y a plus de 20 ans de cela une polemique sur sa construction. Et jtai pas manquer de respect, trou a rat ou connais oussa ilé? Jte donne en mille..ds ton c...

13.Posté par LUOISE le 14/09/2018 06:13

On paie déjà des impôts pour ça non? Â chaque fois qu’il faudra faire des travaux qui auraient déjà du être faits depuis longtemps on va encore nous pomper? Ça devient insoutenable.

14.Posté par Kossa li pou dis margouillat? le 14/09/2018 07:30 (depuis mobile)

En faite que ou regarde les inondations c'est à 80% voir plus dans les bas. Pourquoi les gens des hauts paieront pour les constructions des bas? Il a raison de dire bizarre que ça soit la station balnéaire qui bénéficie de cette aide en premier?!!!

15.Posté par Tibouglakour le 14/09/2018 07:32 (depuis mobile)

Aaaaaaah 15€ par personne et par habitant....trooooooooooop fort! Zot i fait sa que zot i veux en faite ce que je voudrais savoir que disent ces mr et Mme les députés sur ça ?!?? Tco,civils,cinor,etc administration sans contrôle.

16.Posté par Montons un collectif le 14/09/2018 07:42

Et là, il n'y a personne pr monter un collectif pr protéger le citoyen. On parle d'égalité dans la République française. On est là pr pallier les erreurs de nos dirigeants?!!!?
Merci à ceux qui auront ce courage de faire le premier pas. Je reste informée

17.Posté par Gramoun le 14/09/2018 13:35 (depuis mobile)

Margouillat kossa i koze comme ça ?!! A toué kossa ti mange salade??? Tortue i recommence de pondre st leu...i tombe bien. Allez voir va rendre a ou service

18.Posté par Anonanon le 14/09/2018 13:39 (depuis mobile)

@16 .... pas faux aucune explication, aucun avis des habitants des communes concernées.. Zot i lève grd matin et zot i décide ponctionne domoune l'argent et la dis paw rien. Kossa ça. Mi voudrais bien savoir cmt zot i sa prend ça ec domoune

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 12:29 ▶️ Le nouvel hélicoptère du Samu dévoilé !