MENU ZINFOS
Publireportage

▶️ Les données et études de l'AGORAH disponibles en open data


Par Zinfos974 - Publié le Mercredi 3 Juillet 2019 à 09:30 | Lu 2676 fois

[Publiereportage] Les données et études de l'AGORAH rendues accessibles plus facilement grâce à l'open data. L'agence d'urbanisme a doté sa plateforme partenariale PEIGEO (Plateforme d'échanges de l’information géographique à La Réunion) d'un nouvel onglet, qui regroupe sous forme de tableaux de bord thématiques toutes ses données classées commune par commune. Le tout en données ouvertes, c'est-à-dire en les rendant totalement publiques.
 
L'AGORAH (Agence pour l'observation de La Réunion, l'Aménagement et l'Habitat) est une agence d’urbanisme structurée pour étudier et anticiper les impacts des évolutions démographiques de l'ensemble du territoire. Ainsi, elle recense toutes les données en lien avec l’aménagement et produit des études stratégiques et prospectives sur l’urbain, l’habitat, l’environnement.

La structure a récemment ajouté à sa plateforme peigeo.re un tableau de bord numérique thématique regroupant 11 blocs traitant de différents sujets d'aménagement, comme la superficie des zones d'activités, le tissu économique local ou encore les équipements. Le but: donner un accès à une information territorialisée en temps réel aux producteurs publics ou privés de données, mais aussi à tout citoyen, association ou entreprise, curieux de découvrir et d’utiliser les données et permettre les réutilisations qui en découlent.

Ce mouvement d'open data est un axe stratégique pour l'AGORAH, qui après une phase où l'agence a dû changer ses méthodes de travail et de diffusion, est enfin prête à communiquer toutes ses données sur internet. Outre les tableaux de bord interactifs, l'annuaire des acteurs de la géomatique à La Réunion ainsi que le visualiseur sur les zones d'activités de l'AGORAH sont également disponibles en open data.

Benoît Pribat, co-directeur de l'AGORAH, responsable du Pôle Ressources & Valorisation: "on avait besoin de communiquer sur nos travaux et les rendre plus facilement accessibles au public. L'idée derrière tout ça c'est qu'on se dirige de plus en plus vers l'ouverture de nos données et de nos travaux via l'open data. Un phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur et traduit maintenant dans différents textes de loi, dont la Loi pour une République numérique, qui oblige l'ensemble des collectivités, des pouvoirs publics et de tous ceux qui produisent des données avec des fonds publics de les mettre à disposition du public".

L'enjeu pour l'AGORAH est que les données produites et diffusées par ses équipes gagnent en impact sur les politiques publiques qui vont être menées dans les prochaines années. "C'est bien de produire de la donnée et d'observer le territoire, mais il faut que celle-ci ensuite soit utilisée dans les projets de territoire qui sont menés par les uns et les autres. On souhaite vraiment avoir plus d'impact dans les prises de décision qui sont faites", précise Benoît Pribat. 
 


 

Ces tableaux de bord numériques thématiques, construits en partenariat avec Datarocks, une start up incubée localement à la TechNord, sont des bases de données exploitées par l'AGORAH, produites soit directement en interne, soit par des partenaires sur lesquels l'agence va s'appuyer en rajoutant une dimension géographique. "On va aller à différentes échelles, partant d'une communauté de communes à l'échelle d'une commune et même d'un quartier. En quelques clics, on peut savoir par exemple le nombre d'habitants d'un quartier, les données se mettant à jour automatiquement", explique le co-directeur.

À travers ces tableaux, l'AGORAH souhaite cibler trois types de public en particulier. Le premier, sa sphère dite "classique", à savoir celles et ceux qui utilisaient les productions de l'AGORAH au quotidien comme les techniciens des collectivités et les partenaires techniques du territoire.

"Et puis après il y avait deux autres cibles qu'on essayait d'atteindre d'une manière un peu plus importante", explique Daniel David, co-directeur de l'agence en charge des ressources humaines : le grand public et les élus "de l'ensemble du territoire". "L'AGORAH est un organisme partenarial qui a vocation à servir tout le monde sur le territoire. Dans nos statuts c'est écrit tel quel que nous avons une mission d'intérêt collectif. Nous nous devons d'alimenter la politique publique à La Réunion dans sa globalité", poursuit-il. "Grâce à nos données en accès libre, un élu pourra sur son ordinateur ou sur son smartphone, cliquer sur la zone qui l'intéresse et voir tout de suite le taux d'emploi, le nombre d'écoles ou les prix de l'immobilier de tel ou tel quartier pour alimenter sa prise de décision", ajoute Daniel David.

L'agence regroupe des professionnels de disciplines et de compétences complémentaires. Leurs regards croisés, où chacun est à la fois spécialiste et porteur d’une culture commune, permettent des approches transversales qui enrichissent la réflexion. "L'AGORAH possède une équipe largement issue de la formation universitaire locale, mais c'est également une agence partenariale", tient à préciser Benoit Pribat. Les données et les études produites le sont en effet grâce aux financements des membres du conseil d'administration, à savoir la Région Réunion, l'État, les cinq communautés de communes de l'île, plus un dernier membre, l'ARMOS OI, qui regroupe les sept bailleurs sociaux de l'île. Les données produites sont donc validées et vérifiées par l'ensemble des partenaires de l'aménagement de La Réunion, assurant la neutralité de la structure.
 





1.Posté par Subvention le 03/07/2019 11:10 (depuis mobile)

Il faut bien justifier les subventions et salaires de ces cadres ... tient la Spl énergie sort aussi un rapport . A quand les autres Spl et satellites de la région

Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes