Faits-divers

▶️ Les avocats en grève manifestent devant les tribunaux ce jeudi

Jeudi 15 Novembre 2018 - 10:37

C'est contre le projet de loi de Programmation pour la Justice que les robes noires se mobilisent ce jour. Ils redoutent une Justice à deux vitesses, notamment une désertification de certains territoires en matière d'accès à la Justice.


Les robes noires devant le palais de justice en avril dernier
Les robes noires devant le palais de justice en avril dernier
Le projet de loi de Programmation pour la Justice sera examiné à l'Assemblée mardi prochain 20 novembre, après passage au Sénat fin octobre. Une loi qui fait polémique chez les avocats et les magistrats, certains y voyant une régression programmée de l'accès à la Justice. Il y a peu de chances que la loi ne soit pas votée, LREM étant en très grande majorité à l'Assemblée Nationale.

La création d'un tribunal criminel, qui remplacerait les Assises pour juger notamment les viols est l'un des points de crispation qui a trouvé le plus d'écho auprès du grand public, les associations de défense du droit des enfants étant montées au créneau. Après trois semaines de grève en mars-avril derniers, les avocats et magistrats avaient cessé leur mouvement face à la promesse du gouvernement d'un retoquage du projet de loi conséquent, mais les grévistes dénoncent un projet quasi identique au premier.

Le mouvement de grève est national, les principaux points de contestation sont les suivants:

- refus à voir institutionnaliser la notion spécialisation qui, à terme, risque de provoquer une désertification de la Justice dans les territoires,
- opposition à l’attribution aux décisions de directeurs de CAF de la force exécutoire en matière de modification des pensions alimentaires,
- refus de la mise en place d’une juridiction nationale unique en matière d’injonctions de payer,
- refus de voir instaurer un tribunal criminel chargé de juger certains crimes (tels que les viols) sans participation d’un jury citoyen ni oralité des débats,
- refus de voir réduire la garantie des libertés.

Les robes noires se sont donné rendez-vous devant les tribunaux de Champ Fleuri à 13H30 et de Saint-Pierre à 11H. Les affaires du jour ne seront pas plaidées.

N.P
Lu 1699 fois



1.Posté par Hoarau le 15/11/2018 11:01 (depuis mobile)

Une justice a 2 vitesses, y a de l''amélioration parce qu''ici la justice roule trop vite LOL.

2.Posté par PNF le 15/11/2018 11:43 (depuis mobile)

PNF doit sanctionner sévèrement les élus qui volent, trichent qui mettent leur épouse en.place.

3.Posté par Un compas dans le fion le 15/11/2018 12:34

Des frères la truelle (ou la gratouille, c'est selon) qui manifestent contre la république maçonnique et la justice du Grand Orient.
C'est comme si la mafia sicilienne faisait une marche blanche contre la criminalité.

4.Posté par Elsa le 15/11/2018 12:59

R.A.F
Nous sommes des vaches a lait pour eux
ils veulent du fric ,que du fric

5.Posté par Gabi le 15/11/2018 13:00 (depuis mobile)

Quand on appel certains de ces robes noires: pas de réponses - mails : pas de réponses - demande de rdv : pas de réponses - donc vivement la mise en place de cette réforme pour le plus grand bien de nos portefeuilles!

6.Posté par noé le 15/11/2018 16:13

Prestations trop chères ! et c'est pas remboursées !

7.Posté par La gitane le 15/11/2018 16:51 (depuis mobile)

Quel cinéma, je viens d'apprendre que mon avocate était conseillère régionale à ses heures perdues...quel cinéma

8.Posté par Grangaga le 15/11/2018 23:28

A défo de ......zilé zonn'........
Zot' la mark' lo kou.........
Ek' bann'......tré zonn'...........

9.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 16/11/2018 01:35

La Justice s'en tape. Elle se parfume tous les matins avec un 'tit coup de petite robe noire de Guerlain.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >