MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Le président de la FDSEA, Dominique Gigan, reste en prison


Le 13 septembre, le président de la FDSEA avait été condamné à un an de prison ferme pour menaces et violences aggravées commises le 5 décembre 2017 à la balance de Beaufonds à Saint-Benoit. Son appel était examiné ce jeudi matin à Saint-Denis.

Par R.Labrousse - L.Grondin - Publié le Jeudi 28 Novembre 2019 à 09:38 | Lu 2290 fois

Le président de la FDSEA avait fait appel de sa condamnation en première instance survenue en septembre dernier. Condamné à 1 an de prison avec mandat d’arrêt, il ne s’était pas rendu à l’audience ce jour-là. Dominique Gigan s’était finalement rendu le 17 septembre à la gendarmerie.

Ce jeudi 28 novembre, devant la cour d’appel, il demandait sa remise en liberté. Devant la cour, il a demandé à sortir pour faire tourner son exploitation agricole car son fils est seul et ne peut pas tout faire.

Au regard du casier de Dominique Gigan (5 mentions au casier dont 3 pour violences), l’avocat général a fait valoir un risque de renouvellement des faits car le président du syndicat agricole doit être jugé en appel le 19 décembre pour une autre affaire. Raison pour laquelle l’avocat général a demandé le maintien en détention : "Il y a eu un mandat d'arrêt. On ne peut pas prendre le risque de le libérer", a-t-il affirmé.

"C'est un bon type, honnête qui a son caractère"

La défense de Dominique Gigan a fait quant à elle valoir le contexte de cette fin d’année 2017, alors que les planteurs de canne étaient opposés à l’industriel Tereos. Les automobilistes réunionnais avaient quant à eux subi de nombreux blocages de routes en décembre 2017. 

"Ce sont des personnes sous tension et ce jour-là ça a dérapé", minimise l'avocat de Dominique Gigan. "Il a été relaxé des menaces de mort sur les huissiers. Si la peine avait été aménageable nous n'aurions pas fait appel. Mon client a toujours été présent lors des dernières convocations et il y a eu beaucoup de renvois dans cette affaire. La stratégie de défense était de faire droit au silence pour l'audience. Il n'est pas venu à l'audience car il a eu un gros coup de stress d'autant qu'il s'est rendu de lui-même à la gendarmerie. C'est un bon type, honnête qui a son caractère. Vous êtes en présence d'un chef d'entreprise d'une grande exploitation et son fils a extrêmement de mal à gérer. Les 4 mois de coupe de la canne sont essentiels à ses revenus et également en vue de la prochaine saison. Il est dépendant de sa liberté pour travailler", a plaidé son avocat.

La cour d’appel de Saint-Denis vient de refuser sa remise en liberté. Dominique Gigan reste incarcéré.





1.Posté par mac ron le 28/11/2019 10:20

La zistice?????? Punir pour punir!!!!! c'est sur qu on a tous peur de D Gigan à la Réunion!!!!! c'est une trés grosse menace pour le pays!!

2.Posté par eh oui! le 28/11/2019 11:00

S'il avait été à la FNSEA , il n'aurait rien eu , il suffit de voir ce qui se passe en métropole lorsque des agriculteurs de la FNSEA déversent des légumes ou des fruits par tonnes , et idem pour le purin devant les préfectures, il n'y a jamais de suite ou si peu , en revanche , lorsque les gars de la FDSEA ou de la Confédération paysanne en font autant , hop , la justice se réveille!

3.Posté par Il fallait respecter la loi ! le 28/11/2019 11:08

Tout n'est pas permis, même en tant que Président de la FDSEA. Vous ne donnez pas l'exemple. Maintenant on assume en restant en prison. Ce n'est pas la peine de pleurer.

4.Posté par Samwinsa le 28/11/2019 18:06 (depuis mobile)

Na bougs i fé bien pire et lé en liberté. Justice?? Laisse à mwin rire.

5.Posté par miro le 28/11/2019 19:22

le président de la FDSEA est pourtant un personnage IMPORTANT, .... du moins le croit-il. N'est-il pas dit que l'erreur est humaine ?

6.Posté par Modeste le 29/11/2019 06:46

la cherché la gagné c'est tout, pour une fois que la justice fait son boulot....on va pas se plaindre!
à 4.Posté par Samwinsa le 28/11/2019 18:06 (depuis mobile) si on se réfère à votre post ben on est mal barré, déjà que.....!

7.Posté par justedubonsens le 30/11/2019 09:02

Il me semble que, si la peine est méritée, alors qu'il a déjà accompli plus de 2 mois d'emprisonnement, cette peine pouvait être aménagée en "semi liberté", c'est à dire libre le jour pour le travail et retour à la case prison pour la nuit, pour lui permettre de faire vivre son exploitation.
Sans doute ne connait-on pas tous les tenants et aboutissants mais il est vrai qu'ici, la sanction me semble excessive !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes