MENU ZINFOS
Santé

▶️ Le diabète de type 1: La maladie mortelle que "les médecins traitants ne connaissent pas"


Par - Publié le Mardi 13 Novembre 2018 à 18:39 | Lu 4817 fois

Le diabète de type 1, c’est quoi ? Non, il ne s’agit pas du diabète de type 2 qui touche un Réunionnais sur 10. Le traitement du type 1 est bien plus contraignant et si on ne le prend pas, c’est la mort assurée. Et pire encore, les enfants sont touchés. À La Réunion, 350 d’entre eux souffrent du diabète de type 1. Selon l’ADJ 974 (Association des diabétiques junior), cette maladie auto-immune est très peu connue et mal prise en charge. "Les conséquences sont dramatiques", déclare Edwige Le Gac, présidente de l’association.
 
8 à 10 hémoglucotests (mesure du taux de sucre dans le sang) par jour doivent être effectués sur l’enfant, ainsi que plus de six injections d’insuline. "C’est un traitement qui nécessite souvent qu’un des parents arrête de travailler, explique Edwige Le Gac, et parfois que les enfants quittent l’école". L’ADJ, avec le soutien de la Mutualité de La Réunion, dénonce le manque d’assistance pour ces familles.
 
Attention aux symptômes et réaction rapide
 
"Les symptômes sont une grande fatigue, perte de poids, des pipis au lit et beaucoup de soif", indique-t-elle avant d’insister : "Il ne faut pas attendre les résultats de la prise de sang prescrite par le médecin traitant mais effectuer un dextro (hémogulcotest, ndlr) immédiatement. Trop souvent les enfants sont emmenés aux urgences trop tard et arrivent dans un état grave avec un risque vital engagé".
 
L’enfant est alors hospitalisé une semaine, le temps que la famille apprenne comment analyser les taux de sucre et les injections adaptés. "Les parents deviennent médecins et infirmiers et parfois c’est trop. Ça finit souvent en séparation". C’est pour cela que l’ADJ et la Mutualité de La Réunion demandent à ce qu’une conférence de consensus soit établie pour que des protocoles soient mis en place. La Mutualité a aussi pour objectif de créer une cellule d’assistance aux familles ouverte, si possible, 24h sur 24. Un rendez-vous est d’ailleurs prévu avec l’ARS ce mercredi.
 
Qu’est ce que le diabète de type 1 ?
 
À la différence du diabète de type 2 (l’insuline, la protéine qui contrôle le taux de sucre, est produite mais le corps est résistant) qui est maîtrisé par une amélioration du mode de vie et des comprimés, dans le cas du diabète de type 1, le système immunitaire ne reconnaît plus les cellules qui fabriquent l’insuline et les détruit. Les enfants touchés connaissent un taux de mortalité deux fois supérieur à la norme souvent à cause d’un non-diagnostic ou la rupture de traitement (notamment chez les adolescents).
 



Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mami le 14/11/2018 07:42

Que des médecins ne diagnostiquent pas le diabète type 1 c gravissime. On les appelle docter lo sucré ? Qu'ils aillent donc se former. Que l'asso accompagne c bien mais pas remplacer ces médecins.

2.Posté par Fredo974 le 14/11/2018 10:53

Mort de rire , c'est la Mutualité qui donne un cours de médecine aux médecins !
Bande de bouffons !

3.Posté par Bande de rigolos! le 14/11/2018 12:22

Le diabète de type 1: La maladie mortelle que "les médecins traitants ne connaissent pas" . Encore un titre polémique pour se rendre intéressant. Merci pour la pub à la Mutuelle.

4.Posté par Fredo974 le 14/11/2018 14:00

Une pub pour cette mutuelle et une insulte faite aux médecins traitants !

5.Posté par miro le 14/11/2018 17:03

Mais que fait l'ordre des médecins ? porter plainte pour diffamation, c'est possible, non ? ce serait bien le minimum ....

6.Posté par nul le 14/11/2018 17:20

Surtout quand ce président se permet dans un édito paru dans le "quotidien" de dénigrer des parents en difficulté en inventant un "diabète de type 0, zéro comme nul" et cela sans compassion aucune à leur égard

7.Posté par L asticot le 14/11/2018 18:50

N'importe quoi.....tout médecin, tout infirmier connait par cœur le diabète de type 1 !!!

De plus ces cas sérieux sont tous suivis de très près par des diabétos, le médecin traitant applique généralement les protocoles prescrits par le spécialiste


Un enfant qui n'est pas simplet se retrouve fissa éduqué et autonome avec l'aide d'infirmiers libéraux, voir plutôt du coté de la CGSS qui veut faire des économies sur tout et rationne les soins.

Début de maladie brutal et traumatisant pour le malade et la famille, avant on faisait des tests urinaires de dépistage tous les ans à l'école, pas l'impression que ça continue, dommage mais c'est pas une raison pour que la Mutualité mente ainsi sur les compétences des médecins.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes