Economie

▶️ Le bio GNV : Une alternative crédible pour faire rouler nos voitures à La Réunion ?

Le gaz naturel pour véhicules "GNV" a-t-il sa place à La Réunion ? La CCIR lance la réflexion en invitant un spécialiste.

Mardi 17 Septembre 2019 - 17:52

Dans le monde, déjà plus de 20 millions de véhicules circulent au gaz naturel pour véhicules. En France métropolitaine, il y en a près de 20.000. C'est pourquoi, bien qu'elle ait conscience du retard accumulé, la Chambre de Commerce et d'Industrie de La Réunion souhaite lancer la réflexion pendant qu'il est encore temps et ainsi proposer la mise en place du bio GNV sur l'île.

"C'est produire propre et moins consommer. Aujourd'hui nous sommes quand même dépendants énergétiquement", affirme Ibrahim Patel, président de la CCIR. Geoffrey Buot, du bureau d'études Akajoule, ajoute que "c'est une bonne chose pour La Réunion d'un point de vue du développement durable, puisque ça va permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce qui impacte le réchauffement climatique du secteur des transports". Geoffrey Buot est venu présenter ce mardi au président Ibrahim Patel et aux membres de la commission transport les pistes d’évolution pour un transport utilisant un carburant alternatif.

"On se donne un délai de 5 à 6 ans"

Ce gaz serait également une solution pour l'économie circulaire. En effet "on a rencontré la chambre d'agriculture, qui est intéressée par le projet", annonce Geoffrey Buot. Cette dernière cherche des alternatives et le bio carburant pourrait être une solution.

"A La Réunion, on produit déjà 3600 tonnes de méthane, rien n'empêche aujourd'hui qu'on se serve de cette production pour l'amener à l'expérimenter sur les voitures professionnelles, comme les bus, les tracteurs ou les utilitaires", explique Ibrahim Patel.

Après les véhicules professionnels, la deuxième partie de l'étude portera sur l'évolution de ce gaz. Elle va être présentée au mois de novembre, à la Région, au Département ainsi qu'aux communautés de communes pour en arriver à l'expérimentation qui est de "faire rouler nos véhicules avec du gaz qui est beaucoup plus propre, plus économique et moins polluant", explique Ibrahim Patel. 

Et c'est à ce moment-là qu'il faudra être le plus convaincant sur le réel intérêt de ce gaz, afin qu'il puisse être intégré à la prochaine PPE (Programmation Pluriannuelle de l'Energie), dont sa réactualisation doit se faire en 2021. "On se donne un délai de 5 à 6 ans pour dire que les premiers véhicules au gaz peuvent se retrouver sur les routes réunionnaises", programme le président de la Chambre de commerce. 

Ce gaz est utilisé depuis plus de 20 ans, notamment sur les bus. "C'est l'un des marchés les plus dynamiques au niveau européen et en termes de véhicules lourds,  les immatriculations sont de plus en plus importantes", confie Geoffrey Buot.

Le but, à terme, est que l'ensemble des véhicules réunionnais circulent avec ce gaz car "notre dépendance nous amène à une pénurie demain et en cas de pénurie à La Réunion tout est paralysé car nous ne connaissons que le tout voiture", rappelle Ibrahim Patel. 

Pour ce faire, il faudra que La Réunion définisse une taxe, "et si possible lui apporter un avantage par rapport au gazole pour le rendre pertinent économiquement pour les différents acteurs du territoire", explique Geoffrey Buot. En métropole, qui dispose déjà de GNV, un avantage fiscal est offert sur ce carburant. 

Geoffrey Buot précise que ce gaz est une solution alternative et n'est en aucun cas une solution concurrente aux véhicules électriques, mais peut être complémentaire. "Contrairement à des véhicules électriques, où il faudra des capacités de production électrique importantes pour ravitailler les véhicules, on ne va pas générer des besoins de production électrique supplémentaires. De plus, à La Réunion on a un mix électrique qui est encore de manière assez importante fossile avec notamment du charbon et du fioul, ce qui fait que l'impact environnemental des véhicules électriques n'est pas parfait", déclare-t-il. 
Charline Bakowski
Lu 4500 fois




1.Posté par Orvile le 17/09/2019 18:07

Je suppose que c’est le « méthane » et non le « métal » ! Il suffira de collecter les pets des vaches.

2.Posté par La vérité vraie... le 17/09/2019 18:11

Cette table fait peur...

3.Posté par ah,ah,ah! le 17/09/2019 18:22

"A La Réunion, on produit déjà 3600 tonnes de métal" , heu...métal ou méthane?
Au fait ils sont au courant que depuis des décennies , le GPL existe?

4.Posté par GIRONDIN le 17/09/2019 18:23

.......... Une alternative crédible pour faire rouler nos voitures à La Réunion ?....

Et

Ibrahim Patel, CCIR


=


NON





5.Posté par Mor le 17/09/2019 18:38 (depuis mobile)

Je mort pou le transport hi hi hi
Et tu pètes quand dans ton camion?
GNV = Grand Niais Vantard ha ha ha

6.Posté par kreol974 le 17/09/2019 18:38

Une belle brochette de baizeur de paquet...bien grasse avec l'argent la chambre de commerce...

7.Posté par Lol le 17/09/2019 18:46 (depuis mobile)

Maurice na certain taxi y roule au gaz depuis bien longtemps au moin 2008 sur!! GPL mi crois .... quand mi dit aou la reunion na 50 ans retard lol

8.Posté par TICOQ le 17/09/2019 18:57

L'argumentaire du professeur Patel est à mourir de rire.

Notre dépendance au GNV sera identique à celle de l'essence ou du diesel car, sauf erreur, nous ne produisons pas encore de gaz naturel, juste un peu de lave quelques jours par an.... et le GNV ne ferait que remplacer une autre énergie fossile, sans aucune conséquence sur le "tout" voiture.

Le GNV (ou gaz naturel pour véhicule) étant une énergie fossile, il a donc bien un impact sur le réchauffement climatique. Même si il rejette moins de C02 qu'une voiture essence un moteur converti au GNV consomme autant qu'un diesel.

90 % des véhicules en fonctionnement dans l'ile étant des poêles à mazout, en théorie l’installation est possible pour les véhicules à moteur diesel. Il faut toutefois installer un système d’allumage spécial pour le GNV et réduire la compression du moteur. Ces deux interventions à effectuer sur le moteur sont très coûteuses. Il faut en avoir les moyens.

Toutes les voitures fonctionnant à l'essence, à carburateur, à injection et à injection avec un pot d’échappement catalytique peuvent être converties au GNV, mais pour pouvoir installer un système GNV sur une voiture, il est nécessaire qu’elle présente un bon état général, et plus particulièrement le système d’alimentation à l'essence et le système d’allumage ( la ou les bobines, les câbles des bougies et les bougies). Là aussi il faut en avoir les moyens.

De plus, le système d’alimentation GNV prévoit l'utilisation de réservoirs ayant une forme cylindrique qui diffèrent par leur capacité, leur diamètre et leur poids et ils sont logés dans le coffre à bagages. Pratique.

Si ce carburant est plébiscité par les transports en commun en métropole, c'est justement parce que ce sont des transports en commun. L'avenir du transport dans notre ile ce n'est certainement pas le GNV, mais plutôt de sortir du "tout voiture" et de passer à d'autres modes de déplacement moins polluants, voir non polluants.

9.Posté par tilt le 17/09/2019 17:01

C’est du bio éthanol qu’il nous faut !!!!

10.Posté par parlamer le 17/09/2019 19:18

os kour....rudolph diesel à inventé le moteur à compression....

le carburant ..... d'origine biologique : huile de cacahuète

diesel est un ingénieur allemand, né le 18 mars 1858 à Paris et disparu dans la nuit du 29 au 30 septembre 1913 lors d'une traversée de la mer du Nord.

Rudolf Diesel est l'inventeur du moteur à combustion interne portant son nom, conçu pour fonctionner avec de l'huile végétale et non avec du gazole.

pour la créativité de nos élites bobos subventionnés, il devraient commencer par retourner à l’école

le riz réchauffé avec addition salée, voila ce qui nous attend

pour les moteurs gaz : waukesa...

À partir de 1804, François Isaac de Rivaz construit les premiers moteurs à gaz utilisant du gaz de houille. Il s'inspire du fonctionnement du Pistolet de Volta pour construire le premier moteur à combustion interne dont il obtient le brevet le 30 janvier 1807.

Le 12 juin 1854, L'inventeur italien, Eugenio Barsanti (en) décrit le principe d'un moteur à combustion interne et, associé à Felice Matteucci (en), construit un premier prototype opérationnel de moteur à gaz le moteur Barsanti-Matteucci (en) fonctionnant au gaz d'éclairage. Pour la production en série, ils portent leur choix sur la société sidérurgique John Cockerill. Barsanti se rend au siège de l'entreprise à Seraing (Belgique), mais y meurt soudainement de la fièvre typhoïde le 30 mai 1864. Matteucci abandonne le projet[Quand ?].

En 1858, Pierre Hugon dépose le brevet français n°210-212 : « par rapport au pouvoir des moteurs par l'explosion de mélanges gaz / air », il est l'inventeur du moteur Hugon, un moteur à combustion interne2. Il s'agit d'un moteur fixe utilisé comme outil de production et non de propulsion.

En 1859, Étienne Lenoir dépose le « brevet d'un moteur à gaz et à air dilaté », un moteur à combustion interne à deux temps, dérivé d'une machine à vapeur, qui utilise le gaz de houille

*etc.. etc...

11.Posté par ali le kafhir le 17/09/2019 19:31

s j'ai bien compris on remplace la production de CO2 par du CH4
il y aurait 1 milliard de véhicule sur terre
c'est pas la sixième extinction qui va arriver mais la destruction de la vie aérobie

12.Posté par lol le 17/09/2019 19:39

eh bien evidemment il vont nous pondre une structure qui aura le monopole de la distribution de ce fameux gaz avec à sa tete les repris de justice en photo...
faut trouver d'autres sources de revenus, c'est mal parti pour la nrl...

13.Posté par chistophe le 17/09/2019 20:11

pas un d'honnête sur l photo
en plus il y a le retour ((de la victime du préfet ))
merci zinfos

14.Posté par Zarin le 17/09/2019 21:17

En 1931, la voiture à énergie libre de Tesla pouvait rouler à 130 km

Wikistrike

15.Posté par kaloupillé le 17/09/2019 21:25

Les Réunionnais vont bien Rigoler en sachant que MONGIN ... est à table avec PATEL ... Quel GUIGNOLE celui là... FABULATEUR et il se prends pour le Roi du Pétrole ? pour pouvoir encore Arnaquer les pauvres Réunionnais à bon entendeur !!!

16.Posté par Mwinmidike le 17/09/2019 21:45

Si y'avait pas eux autour de la table (oui je parle bien de ceux-là, ils sont 3, dont 2 auraient plus leur place à la sortie des boites de nuit et le 3ème comme personnage dans Les fourberies de Scapin), peut-être que j'aurai accordé du crédit au sujet ... Là ça donne pas envie de lire, je me suis arrêté au titre et après j'ai été pris d'un fou rire ...
Bande de clowns, c'est comme si le diable prônait la paix et l'amour, MDR (Mort De Rire).
MMPLT (Mi Mort Pou Le Transport)

17.Posté par Thierrymassicot le 17/09/2019 21:53

9.Posté par parlamer le 17/09/2019 19:18

"Etonnant" non? "Etonnant" Mouaaaaaaaaaarrrrrrfff!!! Sacré boute en train, sacré multi faces...MDR

18.Posté par li le 17/09/2019 22:23

S ils se penchaient plutôt sur la question des voitures électriques ?
À l aube de la disparition de la pompe à essence, gasoil et sans plomb.....comment va t on faire pour rouler uniquement en totomible électrique sur cette ile toute pentue ?

19.Posté par Mano le 17/09/2019 23:15 (depuis mobile)

Faute de grives, on se contente de merles..une belle brochette de tristes "Sires"....

20.Posté par Pamphlétaire le 18/09/2019 00:25

L'Etat gourmand avec l'argent taxe les carburants du pétrole importé et c'est pour cette raison que le prix de l'essence, du diesel sont si chers à l’automobiliste. Pour le BioGNV, je me dis que ce sera de même, que ces taxes seront émises par les représentants de l'état , les élus locaux pour soutirer un max d'argent à l’automobiliste. Chaque région française deviendrait son propre producteur de BioGNV comme le Venezuela pour son pétrole vendu le moins cher au monde. Je n'y crois pas une seconde que ce le BioGNV sera moins cher que l'essence et le diesel et d'ailleurs le prix n'est même pas abordé.
Et au lieu d'étudier chez soi, ne vaudrait il pas mieux demander et aller voir sur ce qui a été fait parmi les pays qui ont mis ou essayé de mettre "en marche" (j'aime cette expression) ce BioGNV et d'en retirer les points positifs, négatifs et les problèmes engendrés au lieu de se donner "réflexion pendant plusieurs années"?
https://hintigo.fr/pays-essence-moins-chere/

.../ Conclusion
Pour FNE, la conclusion est claire : ce n'est pas le moteur à combustion qu'il est urgent d’éliminer mais bien les carburants d'origine fossile et minérale, y compris, à terme, le GN non renouvelable, mais aussi l’uranium et à plus long terme le cobalt, le lithium et autres métaux rares extraits de la croute terrestre. La vraie transition énergétique qu'il faut réussir est celle de la sobriété et des énergies renouvelables et écologiques pour s'affranchir progressivement de toutes les sources d'énergies fossiles et minérales, afin de réduire les émissions de GES et de polluants, ainsi que les risques géopolitiques liées à l’extraction et aux traitements de ces matières fossiles et minérales nécessaires à la production de ces énergies.
En se gardant d’en faire une mono-solution, le bioGNV a les qualités pour devenir un carburant renouvelable et écologique majeur, assurant non seulement une mobilité durable mais favorisant aussi une économie circulaire,créatrice d’emplois qualifiés et non délocalisables, et trouvant ses fondations sur un modèle agricole plus vertueux pour l’environnement et la santé publique que celui qui s’est développé sur un usage intensif de produits chimique dont la nocivité a trop longtemps été cachée.

21.Posté par Réveillez vous le 18/09/2019 01:14

""C'est produire propre et moins consommer."

ET TAXABLE FACILEMENT... hein ...

22.Posté par BABAR RUN © le 18/09/2019 05:39

voir ces mecs me fait froid dans le dos.........
ça va être encore une grande volerie de subventions....

certains ne devraient pas être en prison......??!!

zistis makro.....

23.Posté par LAMPION le 18/09/2019 06:02

POST 9
VOUS AVEZ L'AIR BIEN INFORMER, ET L'HISTOIRE DU MOTEUR A EAU. SVP

24.Posté par Nat le 18/09/2019 04:32

Très drôle cet article !!! C’est une blague hein ?

25.Posté par Joseph le 18/09/2019 06:38

Sur cette photo, pas un seul gars dont la probité ne peut être mise en doute, la majorité a déjà eu affaire à la Justice, quelques uns à de la prison ferme.
Comment de telles racailles peuvent représenter quoi que ce soit ?

26.Posté par Rive Nord le 18/09/2019 06:48

Je me sens mal pour M. Buot sur la photo...
Présenter un projet intéressant en étant entouré de Mongin, Patel, Caroupaye et Caro, c'est la certitude que ça n'aboutira pas et qu'il y'aura une embrouille.

27.Posté par bayoun le 18/09/2019 07:11

Belle photo : je n'ai plus du tout confiance aux personnes présentent : Ibrahim et Caroupaye !

La Réunion va mal !

28.Posté par mangceriz le 18/09/2019 06:09

Aux prochaines élections de la CCIR VIREZ MOI CES CLOWNS par pitié!!!!!

29.Posté par ZembroKaf le 18/09/2019 08:43

Une "très belle photo"....de fripouilles 😇...avec du "métal"....oupss dans la tête 😂

30.Posté par Le Jacobin le 18/09/2019 09:15

NE RIEZ PAS IL S'AGIT DES DIRIGEANTS DE LA CCIR !

Demain je présente à la CCIR mon invention mi-homme mi-cheval que j'ai inventé entre 450-500 avant Jésus Christ, je l'ai appelé "CENTAURE" !

DEUX EN UN POUR LE MÊME PRIX !

Moins d'embouteillage un seul pet dans la nature moins de pollution.

Pour être administrateur de la CCIR il faut des gros bras pour défoncer les boites aux lettres afin de récupérer les enveloppes, pas besoin de cerveau.

Pourquoi vous Jugez?

31.Posté par pipoteur le 18/09/2019 10:12

Mongin, Caroupaye, Patel... c'est du sérieux là lol

32.Posté par Hmm le 18/09/2019 08:17

Pour ce futur groupe ou entreprise...
Qui sera le président lol ?
Qui sera le DGD lol ?
Est que la Région va taxer le bio gaz lol ?
Combien sera facturé au contribuable lol ?

Voilà un bon filon pour une planque dorée

33.Posté par chavria le 18/09/2019 10:28

L'idée est bonne en soi! Sauf que le monopole de la SRPP demeure de manière scandaleuse! Mais le mot qui fâche a été lâché: "il faudra que La Réunion définisse une taxe..." Décidément, tout fait du consommateur une vache à lait de première !!!

34.Posté par leon le 18/09/2019 10:43

ok on n'y arrive mais à quel prix ?
combien d'euros de subventions pour produire la quantité nécéssaire pour rouler 10 km
autre chose combien de kwh on produit avec la bagasse d'une tonne de canne payée plus de 14 euros aux planteurs + les frais de la centrale combien EDF rachete le KWH que nous rachetons

35.Posté par ti kreol né den la koloni renyonez le 18/09/2019 10:47

Belle photo des multimillionnaires kreol vendu aux euro de la France et de son Europe.
La France Europe Reunion va bien... ;)

36.Posté par MT CRISTO le 18/09/2019 11:02

Ce qui n'est pas pris en compte est le nombre de voitures croissant qui crée des embouteillages permanents. Dans l'avenir ce sera dramatique étant donné qu'on ne peut améliorer le réseau routier vue la configuration de La Réunion. C'est effarant de voir le nombre de véhicules circulant journellement ,souvent pour bat carré car on s'ennuie chez soi. Il y a autant de véhicules sur les routes que ceux en stationnement et devant les cases ! Où va l'île ?

37.Posté par PATRICK CEVENNES le 18/09/2019 11:15

fukcd473
Q : Excusez-moi, mais sur la photo qui accompagne l'article combien de brutes et de truands y-a-t'il ?
R : 3. Mdr !

Sinon, j'ai lu dans un rapport que "... les déchets annuels de 7 000 habitants permettent, par exemple, de produire l'équivalent en carburant de la consommation d'un bus pendant un an. ..."
A la Réunion, nous sommes 850000 habitants, ce qui permettrait de fournir en carburant bioGNV l'équivalent de 121 bus. Et après on fait quoi et comment ? On pédale, on rame ?

C'est quand la prochaine élection à la CCIR qu'on puisse pratiquer le dégagisme et virer cet abruti d'incompétent le sus-nommé IP et toute sa clique d'analphabètes (brutes, truands, etc.)

Alors lire ou écrire que le bioGNV est une solution, mieux vaut en rigoler.

Une solution
- remettre sur rail le projet Tram-Train
- développer et améliorer le TCSP
- taxer les foyers qui ont plus de véhicules qu'il n'en faut (mdr)
- taxer les "glandus" qui n'ont rien à foutre sur le réseau routier aux heures de pointe (mdr)

38.Posté par moinladisa le 18/09/2019 11:21

faudrait commencer à réduire le nombre de loto par famille et au dessus de 3, faire payer une taxe carbone individuelle .. après gaz ou pétrole, c'est surtout le nombre de véhicules qui créé les embouteillages et la pollution, alors au lieu de dépenser tout ce pognon à tenter d'inventer une énième usine à gaz lokale ki profit'zot' ban' gro bésèr paké , faisons entrer de l'argent dans les caisses de l'Etat en taxant les véhicule sen surnombre, facile et rapide..

39.Posté par Tata motor le 18/09/2019 13:07 (depuis mobile)

Pourquoi pas des voitures à air comprimé!!!? Idéales pour des petits trajets. Faciles d''entretien et très économiques et écologiques.
Ça fait bientôt 20 ans que des français ont inventé ça.

40.Posté par la langue na poin le zo le 18/09/2019 13:29

Et ce n'est que maintenant que vous commencez à vous poser ces questions ???? es-ce que c'est parce vous ni avez jamais songé ou parce que vous étiez tellement occupé à pomper l'argent de par les taxes diverses? En tout cas sur la photo c'est une belle brochette de baiseurs paquets emprofiteurs barreurs de routes qui au soit disant défendre les intérêts de tous les consommateurs ne pensent qu'à remplir leur poche ou celle de leur copain!!!!!!!!! A oui on est bien avancé!!!!! y a pas à dire!!!!! A LA POUBELLE VITE CA PUE camion poubelle i passe

41.Posté par bobsparow le 18/09/2019 13:31

Au pays du diesel ou l'hdi/tdi est roi c'est un projet mort née.

42.Posté par hydrogene le 18/09/2019 13:42

ils connaissent pas l'hydrogène?
qui pourrait être produit par électrolyse avec panneaux photovoltaïques.
rien n'est parfait mais cela le serait davantage qu'avec le méthane dont la combustion produit du CO2
bon quand on voit la tête de ces sbires on devine que la Réunion est mal barrée

43.Posté par CH4 le 18/09/2019 14:53

Quel vaudeville !!!
Pour information l’émission d’une tonne de méthane équivaut à 57 tonnes de Co2 de rejet sur le PRG (Programme de Réchauffement Global) sur une période de 60 ans.

Donc je recommanderai fortement à ces messieurs ayant le sens de la communication marketing pour ne pas dire opportuniste (qui doivent probablement entrevoir des débouchés prometteurs et profitables pour eux ), de faire preuve enfin de probité et de responsabilité pour les générations futures.

Il ne suffit plus d’échafauder « entre la poire et le café d’une bonne tablée d'un restaurant gastronomique «, des beaux discours de propagande pour un électorat « non sachant » rompu à suivre aveuglement les consignes du berger, mais bel et bien d’éduquer, de sensibiliser avec professionnalisme et pédagogie cet électorat que vous êtes sensé servir, protéger et éduquer afin de laisser une majorité statuer sur « un libre arbitre avisé » et collégial.

Cela n'amuse plus personne et n'est plus vendeur...(enfin à minima pour moi).

Pour les curieux…
http://www.global-chance.org/Effet-de-serre-n-oublions-pas-le-methane
Et les shakespieriens :
https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1029/2018GB006009

Pour paraphraser coluche "on s'autorise à penser dans les milieux autorisés..."

Belle affaire ...

44.Posté par klod le 18/09/2019 17:23

nous avons sur la "photo" deux "zébus" récemment condamnés par la justice pénale ....................

caroupaille et tit patel ............................

est ce "normal" , VIVE LA DeMOCRATIE ? !


Le mandat d"élus" est celui de "représentant du peuple" , mandat lourd de sens et respectueux dans l'absolue ( ha , l'absolue /////////////////) ,

est ce normal que des condamnés par la justice pénale continue à "représenter le peuple " ?

apparement oui ! : triste "démocratie" ! certains aiment être représenté par des élus condamnés ............... .................

pourquoi pas , se contenter du pire , .................. c'est faciiiiile ! pov974 !

45.Posté par klod le 18/09/2019 17:24

"coluche "on s'autorise à penser dans les milieux autorisés...""

effectivement , quant on côtoie les "décideurs ", on est rarement déçu (sic!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

triste démocratie .

46.Posté par Isis le 19/09/2019 08:12

L'Inde roule déjà l'énergie libre. Elle cuisine et s'éclaire à l'énergie libre. Tesla a été assassiné à cause de ses belles découvertes. A quand l'énergie libre en France et dans le monde entier ???

47.Posté par polo974 le 19/09/2019 12:23

"""A La Réunion, on produit déjà 3600 tonnes de méthane ..."""

soit environ 4 kTep, soyons gentil, arrondissons à 5.
alors qu'on consomme 500 kTep de gasoil et essence. il ne manque donc plus que 99% ...

sans parler de l'énergie consommée pour mettre le méthane à 200 ou 300 bar.

sans parler que les réservoirs à ces pressions sont soumis à de stricts contrôles (le nouveau contrôle technique à coté, c'est de la rigolade).

une autre voie serait de dissoudre le méthane dans de l'éthanol, ce qui éliminerait les grosses pressions, sans totalement régler le pb de stockage étanche.

Une fois brûlé, le méthane dégage de l'eau et du co2, donc pas ce qu'annonce 43.Posté par CH4, pas plus que l'essence ou le gasoil (hors compression, mais l’énergie de compression peut être exploitée).
Mais temps que ce n'est pas de l'énergie fossile (sortie d'un puits), ce n'est pas à comptabiliser, car de toute façon, ce serait relargué, par pourrissement des matières organique (et peut-être en pire en méthane non capté).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie