MENU ZINFOS
Politique

▶️ Le Département lance la création d’un CFA "Services d’aides à la personne"


Par Samuel Irlepenne / Marine Abat - Publié le Jeudi 19 Décembre 2019 à 18:06 | Lu 2910 fois

▶️ Le Département lance la création d’un CFA "Services d’aides à la personne"
C'est une grande première dan l'île.

C'est en présence du président de la Fédération française de services à la personne et de proximité (FEDESAP), Amir Reza-Tofighi, que le Département a officiellement annoncé la création ce jeudi d'un CFA "Services d'aides à la personne". Le but pour la collectivité est d'organiser la filière métiers des services d’aide à la personne, première déclinaison opérationnelle du Plan Seniors annoncé il y a plusieurs mois par la collectivité.  

La signature de la convention de partenariat pose les bases d’une coopération entre le Conseil Départemental et la FEDESAP portant sur quatre enjeux. La première est la création et le développement d’un CFA dédié aux services à la personne, afin de compléter l’offre de formation existante. La collectivité départementale table également sur la mise en oeuvre d'actions de formation en faveur de l’accès à l’emploi des jeunes demandeurs d’emploi et des bénéficiaires du RSA avec l’objectif d’insérer 1 000 personnes sur la période 2020-2022. Troisième point, la formation et la professionnalisation des aidants familiaux, avec déploiement d'une offre de formation de proximité, qui prendra la forme d'une unité mobile de formation dans les écarts. Enfin, le dernier objectif de cette convention est de mobiliser les acteurs réunionnais de la formation en vue d'appuyer la professionnalisation du secteur sur l'offre de formation des opérateurs existants.
 
▶️ Avec son "Plan Seniors", le Département se prépare à l'augmentation de la dépendance des gramounes

"L’engagement du Plan Seniors est dicté par un simple constat, mais révélateur d’une réalité à la fois économique, sociale et même sociétale : celui de l’accélération du vieillissement de la population réunionnaise couplé à une demande croissante des familles, de favoriser le maintien au domicile des personnes âgées", explique Cyrille Melchior. "Nous avons voulu être à l’écoute de nos aînés et de leurs aidants, afin de répondre au mieux à leurs attentes. La création de ce CFA, dont la vocation est d’organiser la filière métiers des SAP, est la première pierre de la phase opérationnelle du Plan Séniors. Aujourd’hui nous écrivons une nouvelle page de l’histoire qui unit le Département à la population réunionnaise", a ajouté le Président du Département.

13% de la population aura plus de 75 ans et plus en 2050

En 2050, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus sera de près de 290 000 contre 128 000 en 2015, soit deux fois plus. En 2050, le nombre de personnes âgées de 75 ans et plus, aura triplé. Ils représenteront alors 13% de la population contre 4,2 % en 2015. C’est dire l’importance des défis à relever. C’est dire aussi la nécessité pour le Département, en tant que chef de file de l’action sociale, de s’inscrire dans une démarche proactive, prospective et collective afin d’anticiper cette mutation et d’y répondre le plus efficacement possible, en mettant l’humain au cœur des réflexions. Le Plan Seniors, document stratégique, a été réalisé avec l’ensemble des partenaires et fixe une feuille de route des politiques publiques de la collectivité dans ce domaine sur les 20 prochaines années.
 
▶️ Le Département aux petits soins des gramounes avec son Plan Seniors
 
FEDESAP : leader national avec plus de 3 300 structures, 125 000 salariés

Le secteur du service à la personne regroupe au niveau national environ 2 millions de salariés autour d’une vingtaine de métiers : la garde d’enfant, l’entretien de la maison, l’assistance aux personnes âgées (à l’exception des actes de soins), le jardinage, la livraison des courses au domicile, etc. 400 000 emplois ont été créés ces dernières années dont 18 000 à la Réunion.

"La Réunion est le deuxième département français, après celui de la Normandie, à mettre en place un CFA. Notre objectif est de renforcer cette dynamique et de structurer cette filière porteuse de développement économique et de cohésion sociale, familiale, et solidaire. Il s’agit aussi d’une démarche visant à accompagner les Réunionnais vers une insertion durable. Ainsi, avons-nous posé plusieurs objectifs à ce partenariat : favoriser l’embauche des moins de 30 ans, renforcer l’offre de services et la qualité des prestations en faveur des personnes les plus vulnérables et favoriser l’accès à l’emploi des chômeurs de longue durée (BRSA). Je suis donc très heureux de signer cette convention avec la Fedesap, leader national avec plus de 3 300 structures et 125 000 salariés", s'est félicité le président de la collectivité départementale. 





1.Posté par Michel le 20/12/2019 12:37 (depuis mobile)

Bonne chose. Maintenant vous pouvez fermer le GIPSAP service à la personne qui sert à rien mis à part dilapidé l''argent public et qui en primes est très mal gérer. Marre de toutes ces SPL qui emploient des copains et qui servent à rien.

2.Posté par martin lane le 20/12/2019 15:33

Ben c'est bien, nous qui sommes proches de la retraite, nous devrons passer un dîplome pour nous occuper de nos vieux parents malades...
Alors que les initiatives personnelles et familiales deviennent des actions de l'état pour favoriser l"emploi des jeunes tout en les incitant a partir avec le CNARM . .
Où est la logique, quand arrêtez-vous de nous prendre pour des jambons ?
Cela ressemble fort à une usine à gaz,, non ?

3.Posté par Carlota porsa le 20/12/2019 16:54

Remplacer les infirmières, pro en bac +3, remboursées par la sécu.......par des gens à bac - 4 avec une formation de 3 mois dépendants des allocations ( vous payez si vous êtes trop "riche"....ou encore l'état pourra récupérer sur l'héritage ) voilà le hold up qui se prépare au détriment des anciens et des handicapés !!

4.Posté par DOGOUNET le 20/12/2019 21:49

OTE président Simplet-la-sourss, OUKILE mon LARASS-la-mok ?

5.Posté par jean BOIS le 29/01/2020 23:11

Bonjour MR le président Département s'est très bien que vous proposer se service pour les personnes âgées vous savez il y a des gens qui ont le diplôme d'état auxiliaire de vie sociale dans les CCAS qui sont pas reconnu que ses aides à domiciles qui sont payes aux horaires 9,99 SMIC payer aux nombres d'heures travaillées honteux car l'argent de ses personnes s'est le Département qui envois à la collectivités Les Maires des communes actuel ne font rien en France les aides à domicile sont payer 17 à 18 euros de l'heures soit nous sommes français ou apprenti-ères car nous avons pas les mêmes justice.Les magouilles existe bien à la REUNION ni préfet ni le ministre de travail ni le Ministre d'outre -Mer rien n'est fait à ce niveau .Ses personnes après vingt ans service touchent 1100 euros moins le Smic

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes