Société

▶️ La menace est grave et imminente, 15 familles de la Passerelle définitivement expropriées

Vendredi 7 Juin 2019 - 09:42

Les 15 familles expropriées il y a près de 4 ans ne retourneront jamais dans leur foyer chemin Bancoule dans le quartier de la Passerelle à St-Joseph.  Le 9 novembre 2014, un important éboulement s’était produit derrière l’école sans heureusement faire de victime. Mais le risque est bien là et les conclusions du rapport du BRGM sont sans appel, la "menace grave, imminente et présentant un risque immédiat pour ces habitations en pied de falaise". Un bloc rocheux instable de 800 tonnes constitue notamment un risque de chute majeur. Les travaux de sécurisation des maisons en pied de la falaise auraient présenté des risques résiduels trop élevés et ne verront donc pas le jour.
 
Alors que le conseil municipal s’est penché ce jeudi sur la poursuite de la procédure d’expropriation, l’amertume et même la colère ne quittent pas certaines familles. Au pied de la falaise, dans la partie du chemin concerné, la nature a repris ses droits, les herbes ont envahi l’école déserte, les portails et volets fermés ou au contraire grands ouverts mais les maisons sont vides, abandonnées.  "Il y avait de la vie auparavant ici , aujourd’hui c’est triste", regrette une riveraine. "Entre voisins, on avait réussi à créer une solidarité", se remémore Benoît. L’homme de 63 ans s’était installé en 1998 dans le quartier natal de sa femme.

"J’étais propriétaire, aujourd’hui je n’ai plus rien"
 
Les 45 personnes expropriées ont depuis été relogées depuis fin 2014, loyers et charges au frais de la mairie aidée par l'Etat. Pourtant le traumatisme est encore là. "Je suis très en colère. J’étais propriétaire, aujourd’hui je n’ai plus rien", fulmine Benoît qui dit tout de même comprendre le principe de précaution. 
 
Les dossiers administratifs et juridiques d'expropriation ont été confiés à la SPL Maraïna qui a également la charge de faire appel au "fonds Barnier", destiné à financer les indemnités d’expropriation de biens exposés à un risque naturel majeur. Le dossier a déjà reçu l’avis favorable du préfet et est en attente du retour du ministère de la Transition écologique et solidaire chargé de la Prévention des Risques Majeurs. Les enquêtes publiques de DUP (déclaration d’utilité publique) et d’obtention de l’arrêté de cessibilité des parcelles concernées ont été adoptées ce jeudi en conseil municipal. La procédure est longue et les familles s’impatientent, a souligné l’opposition. "Elles ne seront pas perdantes", a assuré le maire, Patrick Lebreton. "France Domaine a vraiment fait un travail humain", a-t-il ajouté.  Le montant global des expropriations est de plus de 2 millions d’euros. La procédure devrait arriver à son terme fin 2020, fait savoir la mairie. 
 
Une fois les terrains rachetés, les logements seront démolis par mesure de sécurité et les arrêtés d'interdiction d’accès aux parcelles au public maintenus. Ne resteront plus que les souvenirs d’un temps passé.

PB
Lu 15912 fois




1.Posté par MôveLang le 07/06/2019 10:25 (depuis mobile)

Je pense qu'il y a une histoire de gros sous la dessous,
Pourquoi ne pas avoir fait exploser le bloc de 800 tonnes, et voir ce que cela aurait donné, et dire ''on a tout essayé, il n'y a rien à faire.''''

2.Posté par Babeuf le 07/06/2019 11:01

Pourquoi ne pas envoyer les 800 tonnes de roche au président de Région pour qu'il continue à enrocher son projet démentiel de route du littoral !!!

3.Posté par jo.hoareau@gmail.com le 07/06/2019 11:48

800 Tonnes de roche c'est plus qu'une raison suffisante pour protéger la population. Histoire de gros sous ? Qu'il y a-t-il a gagner en expropriant des gens d'une zone où on ne pourra rien y faire ? Bref... encore des commentaires pour rien dire...

4.Posté par GIRONDIN le 07/06/2019 12:16

Alors là, quelle surprises !!!!!!!!


....... Elles ne seront pas perdantes", a assuré le maire, Patrick Lebreton. "......
Ah bon ! C'est lui qui décide de ça ?

..... imminente.....

Le 26/11/2014

La Passerelle: Le sous-préfet lance un ultimatum aux familles qui doivent quitter les lieux
Le 26/11/2014 | Lu 1800

Le sous-préfet de Saint-Pierre s'est déplacé ce mercredi matin dans le quartier de la Passerelle à Saint-Joseph.

Huit familles refusent de quitter leur domicile alors que la mairie leur a notifié une mise en demeure d'évacuation provisoire.

Le sous-préfet leur a lancé un ultimatum: Demain, avant 13 heures, toutes doivent avoir quitté les lieux.

Une expertise doit être menée sur un bloc rocheux de 800 tonnes menacé d'effondrement. Or, les familles ne pourront pas être en totale sécurité tant que le travail sera en cours. Cette expertise doit être menée vendredi.

5.Posté par Ti akar garfield le 07/06/2019 12:17 (depuis mobile)

Je comprends les familles, mais le risque est trop grand.
Après il y aura encore des mauvaises pour critiquer comme toujours.
Histoire de gros sous ? Expliquez vous

6.Posté par polo974 le 07/06/2019 12:52

""" Une fois les terrains rachetés, les logements seront démolis par mesure de sécurité et les arrêtés d'interdiction d’accès aux parcelles au public maintenus. """

Et pourquoi ne pas faire tomber le caillou? Au moins le danger serait écarté...

7.Posté par Abelard le 07/06/2019 13:36 (depuis mobile)

Jo. Hoareau,,,, et si un jour lointain y avait un grand hôtel à la place??? On pensera quoi???

8.Posté par Dernière minute le 07/06/2019 13:40

Celui ou celle qui est l'auteur(e) de cet "article" aurait dû le signer et non pas mettre deux initiales imaginaires. La situation des ces familles sont trop délicates et ne pourrait faire l'objet d'une récupération politique gros doigts.
Benoît n'a jamais été prévenu de la parution de cet article et il y là un problème. Vous l'avez utilisé à son insu et honte à vous.
Outre les élus, qui d'autres assistaient au conseil hier soir ?
Quelques militants du maire, des présidents d'association et surtout le petit Monsieur qui a la poche à droite et le coeur à gauche, pour ne pas le citer Jeannot LEBON accompagné de quelques militants.
L'article était déjà prêt, restait juste à attendre que le CM se prononce pour ensuite le poster. Vouloir être candidat aux prochaines municipales certes, mais utiliser la détresse des habitants concernés pour essayer d'exister c'est lamentable.
Majorité et opposition sont d'accord sur la nécessité de régler cette catastrophe au plus vite et ce dans l'intérêt premier des familles concernées.
Alors PB et Jeannot and Co, circuler et foutez leur la paix SVP. Viendra le temps de la campagne où vous pourrez vous attaquer aux enjeux pour notre commune, mais de grâce n'utilisez pas ces méthodes qui ne vous honorent pas, bien au contraire.

9.Posté par Martine et le roc le 07/06/2019 14:25 (depuis mobile)

Faire d'une pierre deux coups !

10.Posté par Laurie le 07/06/2019 18:34 (depuis mobile)

G de la famille qui fait parti de ces «expropriés» et je ne saurai expliquer ou encore comprendre ce qu’ils ont pu ressentir et ressente encor aujourdui. Mais C minable d’en faire une affaire pour venir en politique alors que le mal-être est réel!

11.Posté par Grondin de la passerelle le 07/06/2019 18:39 (depuis mobile)

A Girondin, suite
Vous qui êtes si connaisseur, dites-moi en quelle commune de France et de Navarre, le fonds Barbier a pu être débloqué en moins de 5 ans? Moi j''''''''y habite à la Passerelle.

12.Posté par Grondin habitant de la passerelle le 07/06/2019 18:47 (depuis mobile)

2) Savez-vous que moins d'un mois après ces événements de Nov 2014, un énorme bloc rocheux s'est effondré à quelques dizaines de mètres en contrebas du pâté de maisons concernées?

13.Posté par Grondin habitant de la passerelle le 07/06/2019 18:50 (depuis mobile)

À Girondin suite
3)Savez-vous que toutes les familles sinistrées ont eu une proposition financière de l'acquisition de leur terrain et qu'elles sont toutes satisfaites? Alors, quand vous dites: "c'est le Maire qui décide de ça?"

14.Posté par Grondin habitant de la passerelle le 07/06/2019 18:51 (depuis mobile)

À Girondin suite
sachez, meussieu le connaisseur en tout, que pendant que vous sentiez vos doigts, le Maire de Saint-jo, que vous n'aimez pas, il ne se les grattait pas lui. Il plaidait auprès de l'État et de France Domaines pour les 15 familles.

15.Posté par Grondin habitant de la passerelle le 07/06/2019 18:52 (depuis mobile)

À Girondin suite
Alors la polémique quand vi koné quekchose vi peut y aller, mais quand vi koné rien, allez jouer pétanque su Barachois.

16.Posté par GIRONDIN le 07/06/2019 19:39

Grondin
Vous avez le don pour cumuler toutes les tares !

17.Posté par ti Thomas le 07/06/2019 20:27 (depuis mobile)

@ti akar garfield vous ete partout pour défendre votre maire.mais arrêter de faire votre connaisseur en tout et critiquer a chaque fois les gens qui ose dire quelque chose qui va pas dans le sens du maire. démasqué la dernière minute.

18.Posté par La procédure de rachat devrait durer 1 à 2 ans le 07/06/2019 20:53

19 avr 2015,

Les 15 familles de La Passerelle, délogées en novembre dernier suite à un ébouli, ont appris, vendredi soir, qu'elles ne pourraient pas retourner vivre dans leur maison. Une cellule d'accueil a été mise en place, hier matin, à la mairie où elles ont été reçues individuellement. Entre incompréhension pour les uns et abattement pour les autres.

La procédure de rachat devrait durer 1 à 2 ans

Les mines étaient tirées et les visages fermés. Beaucoup n'avaient pas réussi à fermer l'oeil de la nuit. Reçus à tour de rôle et individuellement par le sous-préfet, Loïc Armand, et le député maire, Patrick Lebreton, ils ont, ensemble, discuté des solutions envisageables et des possibilités qui s'offrent à eux. «Nous avons écouté les familles pour connaître leurs souhaits. Savoir, si elles veulent rester relogées là où elles sont où non, en attendant que la procédure de rachat se mette en place. Nous leur avons également expliqué la suite. À savoir la phase d'acquisition et ensuite, si elles acceptent les conditions, l'expropriation. Dans un premier temps, une évaluation des biens sera faite, assortie d'indemnités. L'objectif est d'aller le plus vite possible. La procédure de rachat à l'amiable par l'Etat devrait durer entre 1 an et demi à 2 ans le temps que les services de France Domaine évalue les prix des maisons et terrains. C'est la mairie qui va service d'interface. J'ai proposé aux familles de faire un point tous les deux mois environ pour connaître les éventuelles difficultés rencontrées et être à l'écoute. Ils sont choqués, abattus et l'émotion est très forte. Ce matin, ils sont aussi venus comprendre. Beaucoup se demandaient pourquoi, comment et cherchaient toujours des explications », a précisé Loïc Armand.

« Il n'y a pas d'autre solution »

Une décision difficile mais nécessaire et sans appel selon Patrick Lebreton. «Il n'y a pas d'autre solution. C'est très dur, mais nous ne pouvons pas faire autrement que de délocaliser ces familles. Il a eu un risque majeur et ce serait irresponsable de les laisser là».

On est en 2019!

19.Posté par joseph322 le 07/06/2019 21:38

Menace grave et imminente !
je croyais qu il s agissait d un astéroïde qui arrivait sur la terre a vive allure
avant d atterrir directement dans le Python la fournaise
engendrant
un cataclysme mondial sans précèdent qui a lieu qu une fois tout les 23000 ans
et qu il fallait envoyer Bruce Willis pour s occuper du problème

20.Posté par Simon du G.D le 07/06/2019 21:55

Oté comment i fé Grondin. Vous na pas honte, vi trouve encore à Lebreton des qualités. Lé vrai mi koné bien à ou, vous la gagne un petit travail ek lu. Alors vi essaye faire le zozo pou gagne un autre petit contrat pou out madame.
Grand défriché ek La Passerelle nonkor de monde vilain mais do moune couillon na pu. alors traverse à ou et ferme out bouche.
Vi dirai quoi ou si un jour i arrive à ou la même chose. Bien sûr lé pas la faute out maire si galet i déboule, mais respecte do moune siouplé.

21.Posté par Grondin habitant la passerelle le 07/06/2019 22:16 (depuis mobile)

Simon
A entendre à ou y gagne pu dire rien. C'est plutôt ou qui voit des défauts partout St jo. Moi mi respect tout le monde contrairement à ou. Ou croit à ou connaisseur mais où fait pitié

22.Posté par Ti akar garfield le 07/06/2019 22:19 (depuis mobile)

Ti Thomas
Tu me suis bien en dirait. Continu ainsi et tu verras beaucoup chose. Et peut-être tu deviendras connaisseur comme moi.
Maloki voit.

23.Posté par Tu bouges enkor le 07/06/2019 22:55

Les roches sont tombées quelques semaines après les municipales. Fou de rage le sortant de l'époque a vu son score de 80% en 2008 à 50% en 2014.
Ce village qui n'a plus ni clocher ni école semble être maudit. Les deux années promises au départ par le copain de LEBRETON un certain Loïc Armand pour indemniser les 15 familles pour leur permettre de se reconstruire dans les deux sens du terme se sont transformées en chemin de croix. Voilà plus de 5 ans que la menace est imminente, sans qu'une seule fois notre maire se remette en cause et ai ne serait-ce un peu de compassion pour ces familles, qui d'un trait d'un coup d'un seul ont été expulsées sans aucune forme de procès.
En 2020, il va se représenter et il dira que c'est la faute à MACRON si France Domaine n'avance pas en expliquant que lorsque son copain Loïc Armand sous préfet à l'époque sous le gouvernement sociaiste s'était trompé, au lieu de 1 à 2 ans il aurait du dire 10 à 12 ans mais à l'époque il avait peut être abusé du rhum citron.
En résumé, LEBRETON que ce soit à La Passerelle où ailleurs est en perte de vitesse. Pour se redorer le blason il goudronne à raison de deux centimètres d'épaisseur nos routes à travers sons programme ARK (Arrange Nout' Kartié)., 100 m par ici, 250 par là, 400 par là bas tout le monde est servi.
I donne pu la tôle ek sak ciment. I donne pu ti contrat parce que Macron la coupe toute mais i goudronne.
Espérons pou lu qu'en 2020 lu reste pas pris dans la colle jacques, comme qui dirait l'autre
Ben comment i fé don Patrick

24.Posté par Yabeleso le 08/06/2019 05:45 (depuis mobile)

Saint-Joseph finit tombé bien bas, fait pitié voui! Nana d''autres aussi zot pois lé o feu sur le reste Langevin et la rivière des remparts aussi ben mi souhaite à zot bon courage!

25.Posté par Murielle rastatoupoulos le 08/06/2019 06:40 (depuis mobile)

À Ti bouges enkor
Vous avez l''air de bien connaître les choses en dirait.
Mais le maire de St Joseph que je connais pas personnellement car je suis de St jo mais habite à St Pierre est un bon maire.

26.Posté par Murielle rastatoupoulos le 08/06/2019 06:43 (depuis mobile)

À Ti bouges enkor
Je trouve que vous êtes un opposant que les futurs candidats exploite afin d'écrire vos âneries.
Venez à St Pierre et vous verrez ce que c'est un mauvais maire. Toujours se plaindre des choses. En 2020 votre jeannot out..

27.Posté par Jeannot LEBON le 08/06/2019 09:36

Bonjour, je souhaitais répondre à Dernière minute qui n’a visiblement pas le courage de ses propos.
Tout d’abord, j’ai pour habitude de signer et d’assumer mes actes.
J’ai en effet, comme depuis plus d’un an et demi, assisté à nombre de CM à St Joseph, et j’y étais au dernier afin de me rendre compte des décisions et « des débats » concernant la commune que j’habite. Il est vrai que J’ai également l’intention de soumettre un projet politique avec une liste de rassemblement la plus représentative possible des sensibilités qui composent ce territoire aux municipales de 2020.
Quelques âmes malveillantes tentent d’attirer notre attention et nous distraire, mais nous croyons fermement que le temps est venu de faire différemment, votre commentaire m’encourage dans ce sens donc par respect pour les familles concernées, je réponds aujourd’hui.
J’ai aussi pour habitude de prendre position ou de donner mon avis uniquement quand j’ai des données factuelles en ma possession. Par conséquent, je me garderais bien d’apporter une analyse sur ce dossier que je ne maîtrise pas à date.
Quand on a de la responsabilité politique, il est important de prendre des décisions le moins dramatiques possibles, le premier Magistrat d’une comme est responsable de la sécurité des biens et des personnes sur son territoire, et je ne sais pas, à date, les raisons et les négociations qui ont été menées, toutefois, il est préférable d’accompagner des familles dans une résilience et vers une nouvelle vie que de pleurer avec elles la disparition d’un proche du à une catastrophe. Les autorités ont visiblement estimé qu’il y avait danger de mort. Le principe de précaution permet quelques fois de sauver des vies. Il faudrait être inconscient pour prendre un tel risque. Peut-être aurait-il été possible de faire autrement ? Mais franchement, dans une situation aussi grave je ne me permettrais pas au regard des éléments à ma connaissance une prise de position.
Je partage avec vous le fait que c’est lamentable, c'est aussi le cas de votre accusation.
Je suis convaincu que la cohésion et la bienveillance survivront à la polémique.
je vous laisse avec l'initiateur de cet article avec vos consciences.
Jeannot LEBON

28.Posté par Jeannette lebon le 08/06/2019 11:29 (depuis mobile)

Mr Jeannot Lebon
Je vois que vous suivez bien les CM, mais cela depuis que vous vous êtes déclaré aux prochaines municipales. Votre famille a soif de pouvoir depuis longtemps. On saura vous faire savoir dans les urnes.

29.Posté par BABAR RUN © le 08/06/2019 12:06

qu'ils aillent se plaindre au crétin qui leur a donné les permis......ce même crétin pour qui vous avez voté pendant des années....

30.Posté par ti akar gafield le 08/06/2019 14:31 (depuis mobile)

@Murielle rastapoulos .vous connaissez pas le maire de st jo mais il est bon je suis de st jo mais j''habite saint pierre. a d autre ,militante borné que vous ete que des oui oui a tout.un peu de respect pour ce qui dise non non aussi.

31.Posté par la minute Alba nat le 08/06/2019 19:10

MR Lebon tien bien nou léla

32.Posté par ismael le 09/06/2019 05:47 (depuis mobile)

merci mr lebon pour votre intervention clair et honnête je crois que ceux et celle qui vous insulte à du mal a admettre votre candidature domage que je vote plus a st Joseph bon courage à vous et resté comme vous ete.2020 cera votre annee.

33.Posté par Ti gousse le 09/06/2019 06:40 (depuis mobile)

M. LEBON, quand ou l’est venu chez nous, vous la dis à nous si y suivre à où il faut regarde devant et qui faut pas moukaté, Moi l’été d’accord avec ou mais nana un peu y ecxagére. Nou aime out manière et c’est où nous veut y représente à nous.

34.Posté par Mr Grondin le 09/06/2019 07:24 (depuis mobile)

Barnier le nom du fond. Pour la tempête Xynthia, le délai d’indemnisation a dure 4 ans seulement. Le ministère concerné était socialiste comme notre maire encore député.

35.Posté par ti akar garfield le vrai le 11/06/2019 14:21

au post 30:
merci pour avoir pris mon nom, mais sa passe pas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie