Economie

▶️"La SAFER se fait de l’argent sur le dos des agriculteurs"

Mercredi 5 Septembre 2018 - 07:08

Le cas est inédit en France et pourrait faire jurisprudence. Un agriculteur a obtenu gain de cause devant le Tribunal de Grande Instance, après que sa parcelle, sous-évaluée à la vente a été reprise par la SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural).


L’histoire de Clarel Coindin Virama est sans précédent et pourrait bien faire jurisprudence. Pris par les dettes en 2016, l’agriculteur de la Saline les Hauts envisage de mettre à la vente sa parcelle de plus de 5 hectares à Vue Belle.

Une dévaluation de près de 25.000 euros

La SAFER faisant autorité dans toute transaction et estimation de foncier agricole, l’agriculteur demande une estimation. Première estimation à 130.000 euros. Clarel Coindin trouve un acquéreur et officialise donc une promesse de vente devant le notaire pour ce montant. Sauf qu’au moment de passer à la caisse, la SAFER se ravise. "J’ai reçu un courrier de la SAFER, revoyant l’expertise  106.000 euros" explique l’Agriculteur.

Perte nette pour l’agriculteur: 14.000 euros

Il fait donc revoir son bien par un expert, qui lui, estime la parcelle à 145.00 euros. "Je suis donc allé voir la SAFER pour leur demander d’enlever leur droit de préemption car votre prix n’est pas le bon. Ils m’ont alors indiqué qu’ils voulaient racheter le bien malgré tout, pour la somme de 145.000 euros. Le jour de la signature, j’enlève mon bien de la vente. La SAFER  a donc racheté à ce prix, pour revendre directement à 154.000 euros". Soit un manque à gagner de 14.000 euros pour l’agriculteur.

"La SAFER se fait de l’argent sur le dos des agriculteurs"

"Il y a un gros souci, la SAFER se fait de l’argent sur le dos des agriculteurs" avance Clarel Coindin Virama. L’affaire portée devant le tribunal de Grande Instance de Saint-Denis, ce dernier estime qu’ "il s’agit d’une manière indéniable d’un détournement de pouvoir, d’un abus dans l’exercice du droit de préemption."

L’arbre qui cache la forêt

Entre temps, la parcelle a trouvé acquéreur et des investissents non-négligeables ont été réalisés, et l’affaire ne va pas se terminer puisque la SAFER a fait appel de la décision du TGI. "C’est une situation inédite. Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui ont été réglées de cette manière. J’espère que mon cas servira à ouvrir les yeux. Beaucoup d’agriculteurs se retrouvant en difficulté financière ne sont pas regardants et j’espère que la SAFER fera son travail correctement à l’avenir".

La vente a donc été annulée mais l’agriculteur regarde en arrière et tire le constat. "Entre 106.000 euros et 154.000 euros, il y a un sacré manque à gagner! Oû va cet argent? Il y a des questions à se poser…" s’interroge aujourd’hui Clarel Coindin.

Contacté par la rédaction, le directeur par intérim de la SAFER, Ariste Lauret a précisé, "Nous avons fait appel de cette décision de Tribunal. Au moment de la Déclaration d'intention d'aliéner (DIA), nous n’avons pris en compte que le foncier et pas la récolte et les aménagements. Le décalage réside dans l’expertise du propriétaire, qui prenait en compte la récolte pendante", précise Ariste Lauret.

Quant à la décision du TGI, la SAFER estime "que chaque tribunal a une décision différente. Je vais reprendre le dossier, qui a été réglé sous l’ancienne direction et nous allons voir les points à éclairer pour que le juge puisse prendre sa décision", conclut donc Ariste Lauret.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 6904 fois



1.Posté par Môvélang le 05/09/2018 08:30 (depuis mobile)

La SAFER a pris un très gros risque en arnaquant un pilier de la Confédération des Gros Planteurs Éleveurs des la Réunion, moi tikolon sans moyen, je suis vengé

2.Posté par Desireless le 05/09/2018 08:33

Pour devenir agriculteur à la Réunion, impossible d'acheter une parcelle sans passer par la SAFER....

autant cultiver dans les hauts à l'abri des regards indiscrets..... pas vu pas pris

3.Posté par Ti kreol le 05/09/2018 09:22 (depuis mobile)

Pratique tres connu qui existe partout en France. Les safer sous couvert de proteger le foncier ne servent qu a faire du fric pour certaines personnes et permettent a certain de racheter a faible cout. Encore une belle magouille made in france.

4.Posté par JORI le 05/09/2018 09:22 (depuis mobile)

La crc à t elle déjà jeté un oeil sur cet organisme ?.

5.Posté par Manu le 05/09/2018 09:37 (depuis mobile)

Te laisse pas faire contre ces voleur la condamné donc déclaré voleur. Il y'a plusieurs façon de volé .attaque a main armé vol a la roulotte détournement d argent politique ect a la fin tous des voleur !! Enfin presque la prison connaît pas!! Justice

6.Posté par mandelamarley le 05/09/2018 10:44

Pas étonnant et cela doit faire longtemps! Rouve le zyeu !

7.Posté par JORI le 05/09/2018 11:30

Quel est en fait le juste prix du dit terrain car la SAFER ne peut pas l'estimer une fois à 145 000€ à l'achat pour avoir ensuite une estimation à 154 000€ pour la revente???. Ca pourrait passer si cet organisme n'avait aucun droit de préemption sur les terrains agricoles, mais ce n'est pas le cas. C'est comme pour les évaluations des terrains par les services des ex Domaines lorsque une collectivité met un droit de préemption sur un terrain.

8.Posté par TICOQ le 05/09/2018 11:35

Si toutes les transactions réalisées récemment entre la SAFER et agriculteurs devaient être contestées (dans le délai de prescription), on se bousculerait devant les portes du tribunal.

9.Posté par Tony le 05/09/2018 12:44 (depuis mobile)

Et les agriculteurs se font du fric sur le dos des consommateurs...
Exemple... 8 euros le kg de tomate !..

10.Posté par jean jouhis le 05/09/2018 13:57

dons elle SAIT FAIRE la SAFER
MDR XPTDR

11.Posté par Futur agri 974 le 05/09/2018 14:24 (depuis mobile)

La safer prends 10% de commission sur ses ventes ils en vivent .investir dans le foncier coûte pres de 10 fois plus cher qu'' en métropole c est donc autant d argent non investi dans des outils de production moderne la fautes surtout au cèdants

12.Posté par Zoizobleu le 05/09/2018 14:44

Clarel y découvre l'eau tiède...

13.Posté par specialized le 05/09/2018 18:57 (depuis mobile)

Pendant ce temps le KURR mène bataille contre 2 resto plage à Saint Gilles...

14.Posté par pipo le 05/09/2018 20:41

Rien de neuf dans l'Ouest!

15.Posté par pipo le 05/09/2018 20:43

@ Tony

0,86cc le KG change de boutique....

16.Posté par Tikaf le 05/09/2018 22:40 (depuis mobile)

Bin ça depuis longtemps mais domoune t préfère ferme zot bouche.... L'avais peur!

17.Posté par Alexandre Lorion le 06/09/2018 04:19 (depuis mobile)

Bien joué Clarel. A voir les rapports entre l''''acheteur - la Safer et sûrement la banque verte.
Ce qui dommage ds ce style d''''acquisition c''''est qu''''à long terme, résultat = 0. L''''argent, le pouvoir, c''''est bien mais rien vaut la force de travail.

18.Posté par alcide le 06/09/2018 08:32

Ca ne date pas d'hier les SAFFAIR...

19.Posté par Grangaga le 06/09/2018 11:54

Konbyin la bwarr' la ......natt', avan ou mon z'anfan.............
Si té y gainll' ankorr' fé lèvv' a zot' là .........
Bin lavé n'afèrr' po di...........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie