MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Jimmy, 35 ans, brûlé vif un jour de Noël au Chaudron: Où en est l'enquête ?


Par - Publié le Vendredi 7 Septembre 2018 à 11:45 | Lu 18975 fois

Le 25 décembre 2016, Jimmy Malinssouchetty était victime d'un accident. Au guidon de sa moto, il percute un véhicule vers 2h du matin rue Roger Payet au Chaudron. Alors qu'il est légèrement blessé par la collision, Jimmy s'embrase à cause du carburant qui s'est répandu après la chute.

Grièvement brûlé, il ne peut être médicalisé sur place à cause de l'agitation du quartier. Il est donc transporté par le SMUR au CHU de Bellepierre. Il sera finalement transféré au service des grands brûlés à Paris quelques jours plus tard. Brûlé à plus de 85% sur l'ensemble du corps, son pronostic vital est engagé. Après un mois de soins intensifs, il décède le 30 Janvier 2017 des suites de ses blessures. À 35 ans, il laisse une femme et 3 filles dont la cadette atteinte d'une grave maladie rénale depuis l'âge de 6 mois. 

Comment le feu a-t-il démarré? Était-ce volontaire ou non?

Plus d'un an et demi après les faits, la famille de Jimmy se pose toujours énormément de questions. Malgré la demande d'ouverture d'enquête par son frère ainsi qu'un dépôt de plainte contre X, les questions restent toujours sans réponse. Comment le feu a-t-il démarré? Était-ce volontaire ou non?

De nombreux témoignages font état d'un individu ayant déclenché volontairement l'incendie, qui est-il ? Pourquoi aurait-il fait cela ? Autant d'interrogations qui, si elles ne ramèneront pas Jimmy, pourraient permettre à sa famille de savoir et de pouvoir enfin faire le deuil de leur enfant. 

P., le frère de Jimmy nous explique qu'il n'aura de cesse dans sa quête de vérité. Il souligne la qualité du travail des enquêteurs de la police qui a permis de mettre en exergue la forte probabilité que son frère ait été aspergé d'essence puis immolé volontairement par un tiers. D'ailleurs, son témoignage est limpide, pour le professeur de l'hôpital Saint-Louis à Paris, l'étendue des brûlures sur la quasi totalité du corps ne peut être due qu'a une grande quantité d'essence compte tenu des brûlures constatées sur la victime, d'autant plus que la moto n'a pas brûlé ...

Autre fait marquant, le conducteur du véhicule impliqué dans l'accident avec qui P. a longuement échangé, raconte qu'il est sorti de son véhicule pour prendre connaissance de l'état du motard. Voyant qu'il était blessé, il est revenu à sa voiture pour récupérer son portable et appeler les secours. À son retour, Jimmy était en feu. Son calvaire ne faisait que commencer. Jimmy passera plus d'un mois alité, brûlé au 3 ème degré, ne pouvant plus parler et surtout loin de sa famille. Sa femme, avec l'aide de son beau-frère, partira à son chevet en métropole quelques jours avant son décès. 

Alors que l'instruction du dossier suite à la plainte contre X suit son cours, la famille de Jimmy s'est arrêtée de vivre depuis ce 25 décembre 2016 et reste suspendue à la décision de la justice de pouvoir apporter des preuves tangibles en vue d'un procès pour homicide volontaire ... ou pas. 



Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par desireless le 07/09/2018 12:25

Sauvagerie : humeur, comportement sauvage.

2.Posté par serieux le 07/09/2018 15:48 (depuis mobile)

donc pur hasard qu’il se fasse brûler sans doute par un tiers après un accident ou le conducteur n’aurait rien vu juste en récupérant son téléphone? quelqu’un ment dans cette affaire. étrange que l’enquête n’avance pas

3.Posté par . PIL-POIL le 07/09/2018 16:29

C'est désolant pour cette famille.

Le déclencheur sans doute un bas de plafond du genre "té le gars, tu whoas, té le gars etc, etc."
Il avait bu et était sous l'effet de médicament dira son avocat...

4.Posté par Mami le 07/09/2018 18:06

Soutien sincère à la famille.

5.Posté par domoun le 08/09/2018 14:04

Il n'a pas pu être médicalisé sur place ou sauvé, à cause des cagnards chaudron! Voilà où on en est??? qui partage les responsabilités????

6.Posté par Mascotte le 14/09/2019 20:00 (depuis mobile)

Bonsoir
Mi pense que y faut trappe 1 et fait cause a li avec douleur.
On sait des choses ...mais tout ce cache désolant.....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes