Société

▶️ INSEE: La population réunionnaise vieillit mais reste plus dynamique que la métropole

Mercredi 30 Janvier 2019 - 15:09

Après 852 924 habitants, le dernier chiffre officiel au 1er janvier 2016, l'estimation au 1er janvier 2018 est de 862 300 habitants à La Réunion. 

La croissance de la population ralentit, l'espérance de vie progresse

De manière générale, la croissance de la population ralentit, mais reste malgré tout plus dynamique qu'en métropole, où il y a plus de séniors que de jeunes de moins de 20 ans. A La Réunion, la croissance reste cependant plus faible dans l'Ouest. 

En 2017, les naissances et les décès restent stables en moyenne, ce qui a permis de stabiliser le solde naturel à 9035, alors qu'il était en baisse depuis 2012. L'espérance de vie augmente, avec 84 ans pour les femmes et 77,5 ans pour les hommes en moyenne. La différence avec la métropole se resserre au fil des années. 

Une fécondité plus élevée et plus précoce 

Il s'agit de la première année où les naissances ne dépassent pas la barre des 14 000. Non pas car le nombre d'enfants par femme diminue mais car le nombre de femmes en âge d'avoir un enfant baisse. Le taux de fécondité reste d'ailleurs le plus élevé de France, après Mayotte et la Guyane, avec 2,43 enfants par femme contre 1,85 en métropole. Bien que le nombre de 'mères mineures' ait baissé, les femmes réunionnaises ont leurs bébés nettement plus jeunes que les métropolitaines. 

Une mortalité infantile toujours élevée 

Après une forte hausse depuis 2011, le nombre de décès a légèrement baissé avec 4 670 enregistrés en 2017. On enregistre plus de décès d'hommes et ils meurent plus jeunes que les femmes. Cependant la mortalité infantile est toujours élevée à La Réunion. En 2017, 87 bébés sont décédés avant leur premier anniversaire. 

Plus de 3 000 mariages ont été enregistrés en 2017, avec une hausse de de 130 mariages par rapport à 2016. Les mariages réunionnais sont légèrement plus précoces qu'en métropole. 

Le recensement par internet pour plus de facilité 

Demain, le 31 janvier 2019, démarre la 16e édition du recensement. Depuis 5 ans, l'INSEE a mis en place le recensement par internet, sur [www.le-recensement-et-moi.fr]urlblank:https://www.le-recensement-et-moi.fr/rpetmoi/accueil . Depuis ce lancement, de plus en plus de personnes sont favorables au recensement par internet, tout âge et tout environnement confondus.

Cette technique permet un gain de temps, car moins de déplacements. Le questionnaire sur internet est également personnalisé et donc plus facile à répondre. Cela réduit les coûts et l'impact environnemental. L'INSEE précise que cette démarche est 100% gratuite, alors attention aux plateformes frauduleuses. 

Le recensement se base sur 19 communes. Il a lieu tous les ans dans 17 communes de plus de 10 000 habitants, se basant sur un échantillon de 8% de la population. Après avoir reçu un courrier au préalable dans leur boîte aux lettres, cet échantillon recevra directement un agent recenseur chez lui, l'invitant à se faire recenser en ligne, avec les codes nécessaires. Des documents papiers lui seront également fournis s'il décide de ne pas procéder par internet. Ces personnes auront jusqu'à 2 mars 2019 pour se faire recenser. 

Les deux communes de moins de 10 000 d'habitants ne participent au recensement que tous les 5 ans. Cette année, l'ensemble de la population des communes de l'Entre-Deux et de Salazie seront donc recensées. Ces habitants auront quant à eux jusqu'au 9 mars pour se faire recenser. 

Un recensement utile pour les informations sociodémographiques

Le recensement permet de calculer les populations officielles légales. Un chiffre sur lequel se basent notamment les 350 textes de Loi. Cela permet également à l'INSEE de développer des études, par exemple pour savoir le nombre de logements vacants. 

Avant, les communes devaient remplir un document papier pour leurs logements vacants, pour 2019 cette démarche a été informatisée. L'INSEE lance également un test pour cette année: ne plus envoyer d'agents recenseurs sur place, mais seulement un courrier avec documents explicatifs. Ce test est mené dans 8 communes réunionnaises. Si au bout de 5/6 jours la personne n'a pas procédé au recensement, l'agent se rendra sur place. Mais en métropole cette technique a déjà prouvé un gain de temps certain avec un taux de réponse spontanée allant de 1/3 à 1/2. 
Charline Bakowski
Lu 2217 fois



1.Posté par payet le 30/01/2019 16:23

Mais quel sens donner aux statistiques quand elles sont analysées dans tous les sens ?

2.Posté par payet le 30/01/2019 16:24

merci

3.Posté par Rdv bientot les.gars le 30/01/2019 19:05 (depuis mobile)

Dynamique ou au chomage..??

4.Posté par mandelamarley le 30/01/2019 19:31

Arret moukate kréol. Nous peu être bon si nous veu. Tiembo ensemb !

5.Posté par ANGE le 30/01/2019 17:50

Normal puisque nos jeunes sont obligés de "saute la mer" pour trouver du boulot.

6.Posté par alcide le 31/01/2019 06:57

Toujours des commentaires racistes ragoulants...

7.Posté par kersauson de (p.) le 31/01/2019 16:50

"plus dynamique" !!!
qd on voit les epaves devant les vendeurs de ladodoléla.... ou sur les rds points
tres dynamique MDR !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie