Social

▶️ GIHP: Les salariés dénoncent des licenciements abusifs et injustifiés

Mercredi 7 Novembre 2018 - 11:23

Les salariés du GIHP (Groupement pour l'insertion des personnes handicapées physiques) tirent la sonnette d'alarme. Ils en ont marre, "c'est terminé ils ne supportent plus être traités comme ça, être harcelés, être mis au placard,...", précise  Clara Derfla, secrétaire générale Union Régionale 974.

Selon eux, cela fait déjà quelques années, que le président Eric Turpin et le directeur Fabrice Souprayenmestry auraient instauré un système abusif qui licencierait les gens sans motifs du jour au lendemain. "Depuis février, il y a au moins une vingtaine de licenciements", confie-t-elle. "Même les heures complémentaires ne sont pas payées", ajoute-t-elle. 

"La zot i dit arret!". Les plus de 130 salariés restant demandent donc la réintégration des salariés licenciés abusivement, le paiement des heures et vont même jusqu'à demander le départ du directeur. "On ne peut pas être profiteur comme ça, jusqu'à quelle heure", revendique Clara Derfla. 

L'inspection du travail a été alertée."Le directeur lè capable d'être directeur donc il touche son salaire, mais en plus il a une autre société à côté, où il loue encore son propre voiture au GIHP, i gagn partout li mais par contre à chaque fois il sera bon pour aller tirer sur les salariés, pas payé les heures et si zot y cri c'est la porte tout de suite, c'est fini", confie-t-elle. 

Le préavis de grève est envoyé et les salariés sont déterminés. "Nou lé la jusqu'à qu'on gagn satisfaction, la grève est IN-DE-TER-MI-NEE", précise Clara Derfla. "Il na intérêt de réagir, s'il réagit pas, nous rest là, nou travaille avec des usagers dépendants, donc même les usagers na point de transports pour emmène à zot."

Charline Bakowski
Lu 3101 fois



1.Posté par Fidol Castre le 07/11/2018 12:29

ça m'a coupé l'appétit.

2.Posté par Rodolphe le 07/11/2018 13:34

donne à li!!
reste la mem
manz pi
dort pi

3.Posté par Tiko Chomnoir le 07/11/2018 18:27

Mi aime fromage de tête !

4.Posté par Plouf le 07/11/2018 19:14 (depuis mobile)

Encore le gihp!!!!! Jamais le dirlo va arrête faire n'importe quoi. Les pauvres salariés travaillent pour un salaire de misère et lui son salaire explose.
Il faudrait que la justice ouvre un peu zot yeux jusqu'à quand cette mascarade.

5.Posté par Sergent Garcia le 07/11/2018 20:45 (depuis mobile)

Voilà une affaire qui suppose grande réflexion à ces deux personnages Mme La dir La DIECCTE, a Mr le Préfet allez vous rester inerte fasse à la vérité ??? Ou Allez vous attendre paisiblement un suicide pour réagir, ou mieu ONF pour mémoire.

6.Posté par popol le 08/11/2018 14:50

C'est l'argent publique : Les services de transport adapté sont des délégations de service public c’est-à-dire que le Conseil général, régional ou la commune confient la gestion du service de transport adapté. La Région ou le Conseil général peuvent alors participer au financement du transport. Les tarifs ne dépendent pas du GIHP. C’est l’autorité organisatrice qui fixe les prix. Donc c'est aux élus de mettre de l'ordre dans ce truc et on ne les entend pas !!!!

7.Posté par dédélaminette le 08/11/2018 20:14 (depuis mobile)

Que fait l’état?Que font les administrateurs? Virez moi ce président et ce directeur qui s’en mettent plein les poches! Dans d’autres régions le gihp propose des transports à 1€ pour les personnes handicapées, ici 175€, cherchez l’erreur!!!honteux!!!

8.Posté par Porkepik le 10/11/2018 06:26 (depuis mobile)

NOU TIENBO NOU LARG PAS

9.Posté par Tiouuuuuuuu le 17/11/2018 09:15 (depuis mobile)

Heuuuuu le vote fini la tienbo larg pas

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter