L'invité de Zinfos

▶️ Franc-maçonnerie: Selon Jean Jacques Moumdjian "les gens font vite l'amalgame"

Lundi 28 Octobre 2019 - 17:54

Jean Jacques Moumdjian, grand maître de la grande loge mixte de Memphis-Misraïm et maçon depuis 37 ans, était l'invité de Pierrot Dupuy.

La grande loge mixte de Memphis-Misraïm est une petite structure, créée en 2000. Elle est issue d'une scission et elle pratique depuis le rite de Memphis-Misraïm dans un esprit fraternel et factuel. D'autres obédiences pratiquent également ce rite. Il s'agit d'un rite empreint de spiritualité et plus particulièrement de la spiritualité de l'Égypte antique. 

"Travailler à sa propre progression"

Jean-Jacques Moumdjian explique qu'en maçonnerie "on travaille à sa propre progression (...) pour devenir 'meilleur', pour être un exemple pour l'Humanité et pour contribuer à son évolution et son bien-être". 

"Quand on rentre en franc-maçonnerie, il faut un petit peu oublier ce qu'on était avant et avoir à l'esprit qu'il faut impérativement être humble. L'humilité est le fondement de la progression, ça, c'est la première des règles".


Il existe ensuite des symboles, indiquant comment il faut se comporter dans la vie en général. En franc-maçonnerie égyptienne, il existe d'autres symboles, qui permettent d'approfondir cette progression, indique-t-il.

Jean-Jacques Moumdjian explique que ce sont "les profanes" - autrement dit des personnes lambda - qui passent les entretiens. "Des hommes et des femmes issus de toutes les couches de la société, de toutes les professions", il n'est donc pas toujours évident de déceler les profils. 

"Il y a risque de dérive dans la mesure où vous ne rentrez pas avec votre coeur", confie-t-il. "La fraternité existe réellement en franc-maçonnerie", pour lui elle se veut "factuelle", ce n'est "pas de la pitié"

La franc-maçonnerie lui a beaucoup apporté, raconte-t-il. "Elle m'a permis de prendre du recul, m'a permis de comprendre ce qu'était l'introspection, (...) m'a apporté des amis, m'a apporté une famille, m'a apporté mon épouse c'est déjà très important." Et la maçonnerie égyptienne lui a permis de vivre sa spiritualité au quotidien. 

La franc-maçonnerie n'est pas toujours bien perçue, mais ceci s'explique, selon lui, par des dérives qui ont été vulgarisés "on mélange un petit peu tout et les gens font vite l'amalgame". Il explique que certains médias ont également une méconnaissance de la franc-maçonnerie. 

La franc-maçonnerie existe depuis des centaines d'années. Aujourd'hui, la maçonnerie revient à son utilité première : la progression personnelle et par la suite la transmission. "Tendre la main aux autres et pas seulement à un maçon, mais à son prochain", confie-t-il.

Zinfos974
Lu 9788 fois