Economie

▶️ Fertilisant organique pour la canne: "Une innocuité quasi complète"

Jeudi 26 Septembre 2019 - 09:59

La Cinor, le Cirad et Runéo se sont alliés il y a six ans pour mettre en place une plateforme et lancer un dispositif permettant d'utiliser les boues de la station d'épuration (STEP) du Grand Prado, à Sainte-Marie. Cette plateforme est la première Outre-mer et pourrait donc être dupliquée ailleurs.

Les trois partenaires ont réussi à convaincre l'ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement) d'homologuer Fertilpéi. Utilisé principalement dans les exploitations de cannes à sucre, mais également pour les fleurs et les plantes en pot, cet engrais 100% péi est donc désormais considéré comme un produit fertilisant et non plus comme un déchet. 

Trois fertilisants organiques ont donc été testés : Fertilpéi, des litières de volailles et du lisier de porc."On apporte différents types de matières organiques, et sur ces différentes matières organiques on regarde comment elles se transforment dans le sol, comment elles fournissent des nutriments pour la culture de canne à sucre et si elles transmettent des contaminants dans les sols et si ces contaminants se dégradent", explique Frédéric Feder, directeur de l'unité Recyclage et Risque du Cirad.

Différents capteurs sont installés dans le sol, notamment pour mesurer l'humidité dans le sol à différentes profondeurs afin d'évaluer les flux d'eau. Il existe également un dispositif pour mesurer et analyser les émissions gazeuses.  

Après six ans d'expérimentation, les premiers résultats montrent "qu'on a quasiment pas de différence significative entre les différentes matières organiques que l'on teste, tant sur les rendements en canne et la richesse en sucre obtenue", explique-t-il.  Il est possible de substituer, en grande partie, les engrais chimiques importés par des fertilisants organiques sur les sols canniers de La Réunion.

"C'est une grande joie de pouvoir dire 'on a réussi'"

Ce dispositif fait partie d'un réseau national Soere Pro. Le but est donc de suivre sur le long terme les impacts potentiels des apports de matières organiques. "Nous, pour l'instant, on observe aucun problème, une innocuité quasi complète", confie Frédéric Feder. 

Il y a un véritable intérêt agronomique avec ce dispositif. En effet "ça ne sert à rien de mettre des choses sur les cultures si ça ne les fait pas pousser. Or dans Fertilpeï il y a de l'azote et du phosphore : éléments indispensables à toute culture. On ne constate pas non plus de dégradation de la qualité des sols, au contraire on a de très bons rendements", explique David Brunel, directeur des exploitations à Runéo. 

Les partenaires réfléchissent d'ores et déjà à la manière dont ils pourront l'écouler, en permettant notamment un accès aux agriculteurs. Mais surtout, ils se déclarent satisfaits de voir l'aboutissement de ce projet, qui n'était pas une évidence au départ, et se disent optimistes quant à l'avenir de la filière Fertilpéi. 

Yvette Duchemann, vice-présidente de la Cinor en charge de l'environnement, affirme que "la transition écologique était une volonté très forte de la Cinor. C'est donc une grande joie de pouvoir dire 'on a réussi'. Et pour que cela continue et que Fertilpéi puisse être utilisé par tous, il faut que l'on continue à travailler ensemble."



Charline Bakowski
Lu 1698 fois




1.Posté par Yab le 26/09/2019 10:10

Pour résumer, ce sera des cannes à sucre à la merde

2.Posté par babeuf le 26/09/2019 11:54

Innocuité quasi complète!!!!!!

J'ai des doutes à ce sujet.
Tout le monde sait que les boues des stations d'épurations contiennent des métaux lourds , des produits chimiques résidus de médicaments, de radioactivité provenant des injections dans le corps de produits permettant une meilleur lecture des scanners ou IRM.par les agriculteurs
Beaucoup de communes ont interdit l'épandage des résidus des stations d'épuration dans les champs.
Toutes ces saloperies s'infiltrent dans le sol et polluent les nappes phréatiques!

INOCUITE QU'ILS DISENT !!!!!!!

3.Posté par Zarin le 26/09/2019 12:02


Guide de la fertilisation de la canne à sucre à la Réunion

Le Cirad et le CTICS ont publié en 2007 le Guide de la fertilisation de la canne à sucre à la Réunion. Cet ouvrage présente l'ensemble du raisonnement lié à la fertilisation organique et minérale de la culture de la canne à sucre à la Réunion, et en particulier les principes agronomiques fondamentaux liés à la fertilisation de la canne à sucre et les méthodes de calcul des apports d'engrais et d'amendements nécessaires à cette culture.

4.Posté par DOGOUNET le 26/09/2019 13:10

Bis repetita ! Il y a 30 ans, une expérience analogue a été menée dans l'ouest. Après avoir joué le jeu, les agriculteurs ont laissé tomber. En cause la mauvaise résistance au lessivage des sols, la puanteur etc... Et qu'en sera t'il sur le long terme pour l'eau du robinet ? Bon courage avec cette nouvelle M. new age !

5.Posté par babeuf le 26/09/2019 14:05

IRM par les agriculteurs!!
Lapsus il s'agissait par les médecins.
Mille excuses

6.Posté par spartacus974 le 26/09/2019 15:30

Personne ne sait vraiment comment se débarrasser des boues de station d'épuration .Ce fertilisant organique vise donc à faire de l'engrais avec tous ces résidus très souvent pollués aux métaux lourds et autres cochonneries .Nous pourrons apprécier la quasi innocuité du produit....Le quasi est lourd de sens.
Les nappes phréatiques sont déjà contaminées par le glyphosate .Elles recevront en plus tous les résidus chimiques que ces boues contiennent.Il est déplorable qu'une "écolo" se prête à cette farce calamiteuse pour notre environnement.

7.Posté par A mon avis le 26/09/2019 15:48

2.Posté par babeuf :
Tout à fait exact ! +++

8.Posté par thierry le 26/09/2019 16:42

Babeuf a bien raison de douter.
Où sont les analyses indépendantes ? Vraiment indépendantes.
Vers une pollution déjà entamée de nos nappes phréatiques par les métaux lourds?

9.Posté par y.féry le 26/09/2019 18:39

A fuir sans hésitation. Allez faire vos expériences ailleurs.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie