MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

▶️ Emmanuel Macron s'exprime pour la première fois sur la situation à La Réunion


Par Zinfos974 - Publié le Jeudi 22 Novembre 2018 à 01:57 | Lu 73368 fois

Voilà 5 jours que La Réunion vit au rythme des émeutes urbaines la nuit et de paralysie des routes le jour. Le président de la République s'est exprimé sur cette situation inédite et grave ce mercredi soir depuis le palais de l'Elysée.

"Ce qui se passe depuis samedi en Réunion est grave. Ce qui nous inquiète tous", a-t-il débuté son intervention à la suite de la question d'un maire réunionnais présent dans la salle de réception.

Le président de la République a affirmé que cette situation vient du fait que "beaucoup de problèmes s’agrègent autour de ces premières manifestations", faisant allusion à la mobilisation des gilets jaunes qui devait se cantonner au samedi 17 novembre.

"Ce sont des problèmes qui existent depuis longtemps, qui sont aussi parfois des problèmes sociaux liés à certains quartiers", a-t-il tenté de contextualiser.

"J’ai demandé au gouvernement d’être intraitable"

"Nous avons mis les moyens et nous allons continuer à les mettre pour assurer l’ordre public. Le ministre de l’Intérieur me rappelait qu’un escadron serval, plus deux escadrons de gendarmerie mobile, sont envoyés à La Réunion", et seront opérationnels dès ce jeudi matin.

"Il y a la réponse de fond et dans la durée à cette problématique", c'est le travail de concertation mené lors des Assises des outre-mer.

Mais avant d'évoquer les solutions qui pourraient permettre aux manifestants de juger la réponse satisfaisante, c'est d'abord le rétablissement de l'ordre public qui retient l'attention du gouvernement, a-t-il fait savoir : "J’ai demandé au gouvernement d’être intraitable. Parce qu’on ne peut pas accepter les scènes qu’on a vues à La Réunion comme dans d’autres endroits", a-t-il déclaré.




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

104.Posté par Mi figue le 28/11/2018 11:09

Est-ce qu'il sait seulement que La Réunion est une île ?

103.Posté par Pamphlétaire le 28/11/2018 05:07

Plus fake que réel :
1/ le discours contre le pouvoir est acceptable à défaut d'être excellent;
2/ le stock de grenades lacrymogène bientôt épuisé est une grossière erreur;
3/ il ne reste plus qu'aux membres des forces de l'ordre de se mettre en arrêt maladie;
4/ au pouvoir de recruter ou de mettre en avant des Benalla, casseurs, etc...


102.Posté par Varuna le 27/11/2018 19:49

si j'ai bien compris :
- il n'y a rien de spécifique à la Réunion, c'est le même problème dans toute la France,( and of course, "la misère est moins pénible au soleil")
- les casseurs et les problèmes liés à certains quartiers c'est un problème "à part" ( ça évite d'avoir à répondre = on laisse pourrir la situation des quartiers en difficulté)
- on a envoyé des escadrons pour rétablir l'ordre, ( c'est ça LA réponse du gouvernement Macron )
- on ( le gouvernement) continue ce qu'on a commencé avec les outre-mers...( y a quelque chose en cours apparemment mais on ne sait pas quoi )

Donc en résumé il n'en a rien a faire des manifestations des gilets jaunes et de la vie chère pour les salaires réunionnais intenables. Il n'y a pas de problème pour Manu, tout est pour le mieux dans le meilleurs des mondes. Circulez...
Et au fait on ne dit pas" en réunion" mais "à la Réunion" c'est une grosse faute de français et c'est moche comme tournure.

101.Posté par Citoyen indigné le 27/11/2018 10:48

POURQUOI,... Monsieur le Président de La République Française, garant des institutions,...

Peut-il tolérer qu'en 2018, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen écrite en 1789 qui garantie l'égalité de tous les citoyens qui naissent égaux en Droits et en Devoirs, soit bafouée avec le versement à des privilégiés ( élus - syndicalistes - fonctionnaires kréols et zoreils ), d'une sur-rémunération qui divise ses citoyens et déstabilise l'économie de La Réunion en enrichissant honteusement les lobbys qui les soutiennent ???

Les réunionnais ne sont-ils pas des français à part entière ???

100.Posté par Pamphlétaire le 27/11/2018 07:58

Macron a réformé défavorablement, lamentablement, épouvantablement, horriblement,....

99.Posté par Pamphlétaire le 27/11/2018 04:03

Extraits du "Manifeste pour la société des sociétés" : quelques points essentiels qui nous font être prisonniers du système...

".../ La société Étatique : apparue il y a quelques 5000 ans pour parvenir à son apogée dite de L’État-nation à partir du XVIème siècle en Europe. Modèle qui fut exporté et forcé au reste du monde sous la contrainte de l’empire de la chrétienté dont l’expansion commença au XVème siècle. L’État-nation est issue de la division politique de la société originelle en deux classes de dominants et de dominés vers le néolithique. Le pouvoir a été autorisé à sortir de la société dans laquelle il était dissout et de se constituer en un corps séparé du corps social. C’est le domaine du pouvoir coercitif, fondamentalement pour maintenir effective la division de la société et de préserver la caste des privilégiés dominante. L’État est l’outil institutionnel forgé pour maintenir la division mais qui est aussi utilisé pour domestiquer les groupes culturellement et géographiquement assimilables pour en faire une “nation”, entité fictive sur une base coercitive de la négation des identités, mais culturellement compatible. L’État résout par la coercition les différences entre groupes résiduels de la société originelle. Il assimile de force et fait en sorte que plus une tête ne puisse dépasser. Il devient un outil de nivellement, qui ne peut survivre que par l’expansion et le “nivellement”, la soumission des “autres”. Nous sommes dans le domaine de la propriété privée, de l’inégalité politique et économique et de la cohabitation nécessaire de deux pouvoirs: le politique décisionnaire et l’économique échangiste issus de la caste des parasites exploiteurs, spéculateurs, accapareurs de richesses, qui au fil du temps, a acheté et achète toujours pas à pas le pouvoir politique pour arriver au paroxysme actuel du “tout économique” où la caste politique est entièrement sujette et soumise à la caste économique. Ces deux pouvoirs sont fondamentalement coercitifs car issus du plus petit nombre opprimant le plus grand nombre par la division. L’État-nation capitaliste depuis le XIXème siècle vampirise le monde et colonise ses moindres recoins. Il arrive au point de non retour où il peut finir en Super Nova socio-politique ou muter en un empire global fasciste transnational. Ce processus est actuellement en cours et a été étiqueté par ses théoriciens : “le Nouvel Ordre Mondial”, paradis des nantis et enfer des démunis. Des deux manières cela signifie chaos, misère et destruction pour nous, les peuples. L’avidité de pouvoir et la volonté de domination hégémonique transforme historiquement certains États en empires, qui implosent tous après avoir emmené mort et destruction dans leur sillage toujours pour le profit du plus petit nombre se maintenant en haut de la pyramide du pouvoir. /...

.../ tout part de l’individu qui, en relation organique avec ses origines, décide de revenir à la vie, de s’éveiller à la conscience politique, faisant table rase de tout le fatras socio-économique sous lequel il a été contraint de vivre. Il sera aidé en cela par l’irrésistible et inéluctable marasme et effondrement du modèle socio-politico-économique existant. Nous pouvons comprendre que deux fenêtres d’opportunité se doivent de coïncider pour que l’amorce du changement radical de société se produise : La dégénérescence de l’État et du capitalisme incapables à terme de reproduire son propre modèle et s’étouffant dans les miasmes de sa propre décrépitude prédestinée et l’avènement de la conscience politique vraie des peuples qui finira de mettre à bas le système Étatico-capitaliste anti-naturel, obsolète et moribond. /...

.../ l’État traite les citoyens comme des enfants, il infantilise toute relation. Il a été créé à l’instar de “dieu”, à l’image de l’autorité paternelle. En société Étatique, le peuple est jugé incapable de se prendre en compte, de s’auto-gérer. À l’inverse, dans la société des associations libres, les travailleurs de chaque branche d’activité administrent parfaitement les fonctions particulières des tâches sans avoir besoin de l’interférence d’un État ou d’une bureaucratie. L’État maintient suffisamment de division en son sein pour maintenir les castes, tandis qu’en association et commune libres, l’intérêt commun prime et l’emporte sur la division. L’État est le représentant d’une minorité qui affirme avoir plus de compétences que le collectif combiné, en sagesse et en expérience. Il représente l’entité du “je sais tout”, alors que dans des collectifs, chacun profite de l’expérience des autres en relation de complémentarité voire de symbiose. L’association libre favorise la relation de réciprocité qui est inexistante dans l’État. De plus l’État impose des normes à suivre en toute circonstance, sa flexibilité et son niveau de tolérance est proche de zéro ; dans la société des associations libres organisées, la plupart des décisions sont prises en accord avec la conjoncture et en pensant à l’intérêt commun. L’État perpétue et pense légaliser une fiction : celle de la liberté existant en son sein, de la “démocratie” qui n’est qu’un arrangement factice de façade pour satisfaire l’illusion et apprivoiser les citoyens infantilisés pour les rendre obéissants. La société des associations libres colle au principe fondamental de la démocratie : le gouvernement réel du peuple, par et pour le peuple, dans une société au pouvoir dilué redevenu non coercitif, ceci maximisant l’autonomie et toute organisation communale de et pour chacun dans les unités de production et les lieux de vie. De plus, l’État évolue de manière intrinsèque vers le fascisme qu’il soit brun ou rouge. Il est le gardien des privilèges, la machine à maintenir la division dans une illusion de coopération collective. L’association libre élève l’humain au plus haut degré d’humanité possible. Elle promeut intrinsèquement l’individu et par là, l’esprit commun de la société. Les membres de la société deviennent politiquement adultes et responsables. Finalement, l’État est fondé sur un système hiérarchique pyramidal, l’élite auto-proclamée siégeant en son sommet. Les rouages en sont contrôlés par une bureaucratie inepte et tentaculaire, tandis que la société des associations libres promeut l’égalité de fait et aplatit la pyramide pour abolir les liens hiérarchiques, elle est émancipatrice par essence. /...

.../ unification qui se fera au gré des associations libres, des communes, des associations libres de communes, des confédérations régionales et trans-régionales, qui réalisera globalement le bonheur de tous selon la formule d’”à chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins” et où personne n’aura ou ne “vaudra” plus qu’un autre ; une société à pouvoir non coercitif qui réalisera enfin le désir suprême de l’Homme d’être libre et heureux en harmonie avec ses semblables et la Nature, sans conflit interne ni externe. (Ça, ce n’est pas gagné avec tout ce qui nous a été enseigné de faux et de mauvais...Nota du commentateur) /...

Confusion, désordre, gabegie, utopie? Ce manifeste permet d'appréhender des points cruciaux auxquels nous sommes soumis depuis que nous sommes nés...

98.Posté par Pamphlétaire le 26/11/2018 16:12

96.Posté par Pamphlétaire le 26/11/2018 15:23

La vidéo et les commentaires du Post 96 ayant été censurés, il faut lire ou écouter ce qui avait dit par la journaliste sur le terrain...

Top Tendance 2
Ajoutée le 19 nov. 2018
FAKE OFF France 3 Nouvelle-Aquitaine est accusé par de nombreux internautes d'avoir censuré un direct réalisé auprès de « gilets jaunes », samedi 17 novembre...
C’est l’une des vidéos de la journée de blocage du 17 novembre les plus partagées sur les réseaux sociaux : la prétendue « censure » du JT de mi-journée de France 3 Nouvelle-Aquitaine lors d’un direct réalisé auprès de « gilets jaunes » mobilisés à proximité du pont d’Aquitaine.
L’extrait de 46 secondes partagé par plusieurs pages Facebook – et visionné plus d’un million de fois, notamment, sur celle du Discord Insoumis, qui regroupe les militants de la France Insoumise (LFI) –, montre la journaliste-présentatrice en plateau introduire sa collègue : « On retourne sur la rocade de Bordeaux afin de faire un dernier point sur la situation. »
Sa collègue, entourée de manifestants, indique alors : « […] Quelques voitures ont pu passer sur le pont d’Aquitaine mais c’est vraiment très peu de véhicules, cela se fait au goutte à goutte. Et puis malheureusement, la situation se tend, cela ne vient pas des manifestants, qui sont toujours plutôt bon enfant, mais des forces de l’ordre. Les policiers les ont menacés de relever leurs plaques d’immatriculation pour leur mettre des amendes. Et puis, derrière moi, les CRS sont arrivés avec leurs matraques et leurs boucliers… »
Elle est alors interrompue de manière un peu brusque par la présentatrice du JT, qui lui lance : « Merci ! Merci beaucoup […] ! Je suis désolée, on est obligés de couper ce direct. Au revoir, à ce soir, on reviendra bien sûr sur ces informations ».
ll n’en fallait pas plus pour que nombre d’internautes crient à la « censure » : « France 3 COUPE UN DIRECT lorsque une journaliste parle de CRS QUI MENACENT LES MANIFESTANTS », « Le JT de France 3 Aquitaine qui panique et censure une journaliste qui évoque les menaces et la violence des policiers/CRS à l’égard des gilets jaunes »…
Or, cette interruption ne doit rien à une quelconque censure, mais simplement à la nécessité de rendre l’antenne en temps imparti. Ce qui n’a pas empêché la chaîne de revenir sur la présence des CRS dans son édition du soir.
FAKE OFF
Comme on l’entend très brièvement au tout début de l’extrait, la présentatrice débute sa phrase par « avant de refermer ce journal », signe que le JT est sur le point de s’achever. L’extrait en question intervient en effet à moins d’une minute du rendu d’antenne, comme on peut le vérifier sur le replay de France 3 Régions, long de 19 minutes 46.
France 3 Nouvelle-Aquitaine est en effet obligé de tenir les délais qui lui sont imposés, comme l’explique à 20 Minutes sa déléguée au numérique, Delphine Vialanet : « L’obligation de rendre l’antenne est mécanique. Les JT régionaux sont diffusés lors d’un décrochage de l’antenne nationale, on nous dit : "aujourd’hui, vous avez l’antenne pour un JT qui va faire 19 minutes 43 ou 19 minutes 12", et, à la fin, le national reprend la main. »
« En l’occurrence, comme il restait 30 secondes d’ante....

Vous en penserez ce que vous voudrez mais cela pourrait bien être un sujet pour une dissertation au collège, lycée ou au bac, n'est-ce-pas?

97.Posté par Pamphlétaire le 26/11/2018 15:37

Macron doit dégager de gré ou de force...La majorité des Français ne peut pas attendre encore trois ans et demi la fin du quinquennat.
Revivez l’intégralité de l’échange direct et sans concession entre une ardennaise et le Président Emmanuel Macron sur la Place Ducale de Charleville le mercredi 07 novembre 2018
C'est bizarre car il n'y a aucun commentaire après la vidéo...

96.Posté par Pamphlétaire le 26/11/2018 15:23

L'information au pays de Macron est-elle libre, égale, fraternelle?
Une journaliste censurée en direct sur France 3

95.Posté par Pamphlétaire le 26/11/2018 15:13

Macron s'est fait humilier par un ministre belge sur des points réels dont je me délecte de cette vidéo et surtout des termes du ministre....La corde qu'il offre à Macron est pour moi la corde "pour son suicide"...
Les commentaires laissés après la vidéo me donnent chaud au cœur...A voir et à transmettre sans modération surtout de nos jours où la France est paralysée à cause de lui, de ses prédécesseurs et des termes de la Constitution qui donne tous les pouvoirs aux élus et aux riches et des emmerdements aux citoyens lambda!

94.Posté par le vengeur masqué le 25/11/2018 18:28

De Gaulle était bien un dictateur! Le peuple a la mémoire courte : l'opposition muselée, la télé du général, etc. etc. Il voulait au départ mater mai 68 à l'aide des chars! S'il ne l'a pas fait, c'est parce qu'il a eu peur des conséquences ; mais il y a pensé!

93.Posté par le vengeur masqué le 25/11/2018 18:23

Pendant qu'il s'envoie du Château-Pétrus à tous les repas, nous on crève! Il cause, il cause, mais c'est tout ce qu'il fait! Y en a qui ont été guillotinés pour moins que ça! A côté de lui, Louis XVI était un démocrate : la preuve c'est qu'il voulait que les riches payent aussi l'impôt ! Le peuple, complètement azimuté, a soutenu la cause des grands! Pas pour longtemps, il leur a tous coupé la tête!

92.Posté par Frédolino le 24/11/2018 20:30

Gaston : il est un fils du diable mais pas l'antechrist , qui n'est pas encore apparu médiatiquement parlant . Il fait partie de ceux qui préparent le terrain pour lui, disons ...

91.Posté par gaston le 24/11/2018 11:22

Macron fils du diable ,

90.Posté par gaston le 24/11/2018 11:14

Macron fils du diable , l 'antécrist.

89.Posté par gaston le 24/11/2018 11:11

Il a demandé au gouvernement d 'être intraitable , c 'est plutôt débile de la part d'u dirigeant .

88.Posté par Laurent le 24/11/2018 09:49

Amis de tout bord, le mal est bien plus profond que l'on ne le pense ! Tout est très bien expliqué dans cette vidéo, et il devient alors très clair que notre devoir nous appelle :

https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1044208348997585/

87.Posté par Pamphlétaire le 23/11/2018 17:39

Une des meilleures réponses qui puisse être faite à Macron et qui n'est pas un cas isolé...:

Macron, entendez les cris sourds du pays et de la souffrance rentrée de votre peuple.

« Bonjour Charles,

J’ai lu et partagé votre article, qui se teint de brillante analyse historique, quand beaucoup sont dans l’impasse du mutisme. /...

Une révolution commence toujours depuis ce qu’il y a de plus vil.
Une impossibilité écœurante de pouvoir vivre dignement, régie par l’imposture du pouvoir en place.

Pour avoir une image de ce que je pense, je ne vois pas d’autre moyen que de vous conter mon enfance, mon adolescence et ma vie.
Mon quotidien, comme certainement bon nombre de français.

Aussi parlerai-je peu, mais bien.
Car le temps est, somme toute, un bien précieux.

Je suis né en 1984, dans la ville de Vernon (27), d’un père électro-mécanicien, et d’une mère femme de ménage.

Mon paternel travaillait dans une entreprise de plexiglas et en assurait la maintenance par sa science et passion de l’électronique, très évolutive durant cet âge.

Il gagnait très bien sa vie, nous ne manquions de rien.

Puis, il est mort, en se suicidant.

J’ai vu ma mère galérer toute sa vie, et tant bien que mal retrouver l’amour.
Avec un cheminot.

11 ans à essayer de recombiner une famille, jusqu’à la mort de ce dernier.

Encore par suicide, sauf que cette fois, j’étais assez grand pour lui fermer les yeux moi-même.

Toujours le même motif : « C’est la faute à personne, on ne gagne pas assez pour bien vivre, alors on fait ce qu’on peut. »

J’ai vu ma mère ravagée, détruite, puis encline à la maladie et aux arrêts, en passant par la case psychiatrie et séjour en HP.

Moi ?

Je n’étais pas très bon au collège, au lycée, mais j’ai quand même eu tous mes diplômes.

Brevet des collèges, BEP, BAC pro, mention complémentaire, j’ai même été aux beaux-arts de Rouen.

Pour finir, je suis maquettiste volumiste architecture.

Je fais les maquettes à l’échelle, pour les projets immobiliers, pour la France.

Je ne touche que 1 500€ par mois.

Où est la cohérence avec toutes les embûches et les défis que j’ai eu à relever seul ?

Où est la récompense ?

Voici le visage de notre pays.

Nous ne sommes jamais récompensés pour nos efforts, et suivons un chemin de désespoir, comme nos parents avant nous.

Je n’envisage même pas de me marier ni d’avoir des enfants.

Car j’ai du mal à sortir la tête de l’eau tous les mois.

Je suis ce que l’on appelle un propriétaire pauvre, car mon appartement était acquis en l’état.

Les murs sont mal isolés, l’électricité, vétuste.

Je ne me chauffe même plus l’hiver, parce que sinon, EDF me demande en moyenne 900 € pour deux mois seulement.

Les deux seuls radiateurs électriques dont je dispose font ce qu’ils peuvent, mais consomment trop par rapport au volume à couvrir.

C’est pourquoi je ne me chauffe plus du tout.

L’eau de la douche du voisin du dessus coule dans ma chambre, sur mon lit.
Oui oui, sur mon lit.

Je vais travailler en voiture, à 45 km de mon domicile, pour passer ma vie à la pompe, et dans les bouchons 3h30 par jour et avec 40 h minimum de travail par semaine.

Et je n’y arrive pas.
J’ai fais mon burn-out à 30 ans, et mon avenir au sein de ma profession est terni par le système qui prône l’efficacité à moindre coût.

Quel avenir pour moi ?
Quel avenir pour bon nombre de Français comme moi, qui souffrent au quotidien ?

Si ce n’est l’insurrection ?

En vérité, je vous le dis : je préfère mourir debout, plutôt que de vivre à genoux !

Vive le peuple de France, et vive la révolution !

Jonathan

86.Posté par contribuable indignée le 23/11/2018 17:17

84.Posté par Capitaine Némo le 23/11/2018 11:32

Ce que vous dites est plein de bon sens et serait certainement approuvé par une large majorité des électrices et des électeurs de la France métropolitaine où il y a suffisamment de problèmes à régler.

Les réunionnais verrait alors leur bonheur que d'être confronté à leurs voisins !!!

85.Posté par Tangue974 le 23/11/2018 15:01 (depuis mobile)

Espèce guel pilchare

84.Posté par Capitaine Némo le 23/11/2018 11:32

A mon PIERRÔT fondateur de Zinfos 974,... vous qui n'êtes pas un perdreau de la dernière nichée comme dirait votre avisé collègue du JIR, Jacques Tillier...

Ne trouvez-vous pas BIZARRE tout de même, que dans ce catalogue à la Prévert ne figure pas la suppression de la cause essentielle de la vie chère à La Réunion :

Le paiement de la SUR-REMUNERATION versée aux fonctionnaires, actifs et retraités, kréols et zoreils ?

Comment NOS très chers élu-e-s locaux, tous des kréols cumulards, qui depuis des décennies se sont gavés en premier, eux et leurs proches, avec les aides en tous genres, versées par les Gouvernements successifs de gauche et de droite et l'Europe, feront-ils croire à leurs collègues de métropole qui siègent l'Assemblée Nationale et au Sénat, que notre île est défavorisée par rapport à la plupart de leurs Départements sinistrés qui ne perçoivent pas le quart par habitant, de ce perçoit La Réunion ?

Oseront-ils reconnaitre que cet argent inégalement réparti, à surtout servi a entretenir leurs différents réseaux et lobbys, afin de garder le pouvoir les plus étendus que leur confère La République Française grâce à ses institutions extrêmement décentralisées dont ils usent et abusent ?

Plutôt que de laisser instiller par les extrémistes qui ne connaissent pas l'histoire de leur île, le poison de la division, entre les kréols, les zoreils et autres étrangers qui y vivent,..

POURQUOI n'ont-ils pas le courage de demander à la ministre des Outre-mers dont la venue sur notre territoire est imminente, représentante du Gouvernement Français, l'organisation d'un référendum en vue de demander l'indépendance de La Réunion ???

83.Posté par Titus le 23/11/2018 05:14 (depuis mobile)

Déjà mr le président ces à cause de vous que on et dans situation vous parler de renforcer la sécurité au lieux de donner des solutions pour débloquer cette situation encore c mm pa vous qui écrit votre discours donc ta geule

82.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 23/11/2018 03:29

Réunionnais je n'ai que ceci à vous dire:

"venez me chercher. Il n'est pas mon amant".

81.Posté par Dijoux le 23/11/2018 00:05 (depuis mobile)

Déjà de un i dit pas en Réunion i Dit à la réunion

80.Posté par Ti Yabe créopolitain le 22/11/2018 23:07

En parcourant quelques courriers très pertinents qui s'expriment, le terme dictature revient souvent...LE POUVOIR DU PEUPLE CONFISQUÉ ! Les acquis de la Révolution relégués aux oubliettes...C'est bien ce qu'il faut constater. Nous ne sommes pas encore sur un des modèles de régime qu'ont connus il n'y a pas si longtemps beaucoup de Sud Américains, soviétiques, chinois, cubains, Birmans et autres états d'Afrique ou Arabes actuellement...L'autoritarisme des dirigeants d'un État conduit souvent à la dictature avant de céder la place au totalitarisme jusqu'à ce que le peuple fatigué refusant de se soumettre, finit par se soulever et tout renverser...La Révolution française a servi de modèle et reste toujours ce modèle d'où a émergé la liberté d'expression, la liberté de pensée en construisant les fondations des Droits de l' Homme, en supprimant les privilèges exorbitants de l'Aristocratie, en coupant la tête de celui et ensuite de celle qui symbolisaient cette outrance ...Inutile d'énumérer ici tous les autres acquis issus de la Révolution, mais retenons au moins cela pour l'essentiel...La question serait de savoir si notre Révolution Française aurait inspiré d'autres pays ! Hélas, toujours pas pour certains ...
En arrivant au pouvoir et en commençant par limoger sans ménagement, un chef d'état major des Armées, en l'occurrence le général De Villiers (5 zétoiles !) cela suffisait pour comprendre quel état d'esprit animait ce président fraîchement élu, et totalement ignare sur la question militaire mais détenteur à présent, du CODE de frappe nucléaire !! Le général De Villiers aurait semble t-il de sa propre initiative, "démissionné" ! Mais voilà, à ce moment là, le ton était donné par ce falot, installé dans une imposture, car élu seulement avec 23 ou 24% de l'électorat et entouré d'une bande fayots amateurs dans l'action...On peut effectivement se questionner sur sa légitimité ... Si le vote blanc était institué, nous n'en serions sans pas là...Nous sommes ridiculisés à l'étranger comme nous le rappelle la compilation postée plus haut par "Kiré totocheur"...La situation intérieure sur le plan économique n'a pas évoluée et l'épineuse question du chômage demeure au même point....Le déficit commercial s'accroît, les délocalisation continuent...La dette de l'État incommensurable bientôt... Notre petit monarque enfanté par les socialistes je rappelle, est devenu sourd et aveugle à l'agitation et aux cris justifiés du Peuple Français !!
Si les prémices d'un régime totalitaire se profile pour être en adéquation avec le diktat de ceux qui ont porté ce genre d'individu à la magistrature suprême, en réponse, les prémices d'une vraie révolution semble en tout cas prendre forme... C'est pour quand ? On verra bien....

79.Posté par je suis une gilet jaune le 22/11/2018 21:45

macron DEMISSION LA REUNION TOUS ENSEMBLE TOUS ENSEMBLE

macron COMMENT OU RAL SA

78.Posté par Alwatani le 22/11/2018 20:27

Jupiter, tel qu'en lui-même...Voilà un chef, un vrai...
Il envoie un détachement OPEX... 'en Réunion'...Il prélève sur les effectifs Serval qui combattent Al-Qaida au Mali.
Il confond le Chaudron avec le Sahel africain...Il confond la Pointe des Galets avec l'Adrar des Iforas...Il confond Agadez avec Siant-louis...

77.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 22/11/2018 19:43

Différents titres internationaux pointent « plusieurs erreurs » d’un chef de l’Etat incapable de se réconcilier avec « la France du diesel ».

« Les Français ont l’impression d’être pris pour des imbéciles. A juste titre. » Cette citation n’est pas extraite d’un tract de l’opposition politique, ni d’une pancarte de propagande révolutionnaire. Elle provient d’un article de Die Welt, journal conservateur établi en Allemagne, où il est l’un des trois quotidiens les plus vendus.

A l’image de ce genre de Figaro d’outre-Rhin, la presse étrangère n’épargne pas Emmanuel Macron à l’heure d’analyser le mouvement de ces Gilets jaunes qui bloquent les routes françaises depuis samedi, et menacent de s’en prendre à Paris ce week-end.

« Plusieurs grosses erreurs »

Die Welt estime ainsi que « le gouvernement a commis plusieurs grosses erreurs », notamment « en justifiant l’augmentation des taxes par la seule protection de l’environnement, bien que la majeure partie des recettes serve un objectif différent. »

Dans cette fronde « différente du folklore protestataire habituel » en France - « cette fois, il ne s’agit pas de défendre des privilèges ou des acquis sociaux », relève-t-il,- le journal allemand voit « le symptôme d’une rupture » entre « la classe dirigeante » et des citoyens dont elle est « toujours plus éloignée ».
Le spectre de la « brioche » de Marie-Antoinette

Autre journal phare outre-Rhin, le Süddeutsche Zeitung use de la même rhétorique, évoquant « la rébellion d’une classe moyenne qui se sent marginalisée socialement et géographiquement par les personnes les mieux rémunérées des grandes villes ». Et n’est pas plus tendre avec le chef de l’Etat.

« Pour la plupart des Français, sa politique n’a jusqu’à présent apporté aucune amélioration notable », relève-t-il. Et de dresser un constat mi-amusé, mi-sérieux, avec la Révolution. La colère, dit-il, « était née du prix du pain ». Après quoi il est de bon ton de prétendre que Marie-Antoinette aurait conseillé aux démunis de manger « de la brioche ». « Aujourd’hui, le coût des carburants alimente la colère, et Macron recommande aux automobilistes d’acheter des voitures électriques propres », raille le quotidien munichois.
« Un nouvel aristocrate »

En Italie, le Corriere Della Sera, qui admet voir en l’écologie « l’une des plus nobles batailles » du président de la République, estime que la fronde populaire a « des causes plus profondes qu’une prétendue insensibilité écologique » des Français.

« Le président Macron, étranger aux partis politiques et néophyte, a été élu en partie grâce à une révolte contre les élites, ponte-t-il. Maintenant qu’il est à l’Élysée, il est perçu comme un nouvel aristocrate, éloigné des problèmes de la population commune. »
La France du diesel

Et de rappeler que « les catégories sociales impliquées sont les plus défavorisées sur le plan économique […] et les plus pénalisées par un système de transport en commun qui, quel que soit son degré d’efficacité et d’importance, implique toujours des millions de trajets quotidiens par la route. »

El Mundo, le quotidien espagnol, oppose également « la France du diesel » au chef de l’Etat, voyant dans les Gilets jaunes « la plus grande expression de rejet à laquelle Emmanuel Macron a dû faire face jusqu’à présent ». Et décrit « un mouvement périphérique dans tous les sens du terme », « géographique », « social » et « économique ». « Quoi de plus approprié qu’un objet servant à devenir visible en cas d’urgence pour identifier les personnes qui se sentent oubliées du gouvernement ? », souligne-t-il.
Mea culpa

Plus distante du mouvement, la presse anglophone retient surtout l’incapacité du président à « rétablir la confiance dans la démocratie parmi ceux qui se sentaient désabusés et détachés de la politique », à l’instar de la BBC. Le Financial Times évoque d’ailleurs un Emmanuel Macron reconnaissant, le 14 novembre, n’avoir « pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants ». Un « mea culpa » qualifié de « rare moment d’humilité » du locataire de l’Elysée.

76.Posté par Fred le 22/11/2018 19:37 (depuis mobile)

Cela me rappelle un peu ce qu''il s''est passé en Nouvelle Calédonie, mais dans un autre contexte, la répression militaire ( gendarmerie ) en réponse à la colère du peuple réunionnais peut dégénérer dangereusement.
Soyez prudents,


75.Posté par Ikki le 22/11/2018 18:41 (depuis mobile)

La Réunion sera intraitable avec toi ! Samedi c'est Paris ! La vache on va fêter ça mais comme jamais !

74.Posté par Dagober le 22/11/2018 18:11 (depuis mobile)

Il se prend pour un roi ? C'est l'homme politique que je déteste le plus au monde

73.Posté par krikrikri le 22/11/2018 17:16

Rétablissez l'ordre au plus vite, je vous en conjure, la haute ne peut plus se pavaner, elle boude et cela commence à se ressentir dans leurs commentaires. Bientôt ils vont nous jeter leurs lingots dans la tête si ça continue

72.Posté par Frigidaire le 22/11/2018 16:35

Nous avons bien compris que Didier roule au Macron et qu'il a reçu une sucette de x millions pour payer ces frasques. Nous sommes toujours donc une Colonie avec le Roi et les contremaîtres dans les DOM-COM. Sommes nous réellement département Français après 72 ans quand nous voyons que les décisions viennent de Paris car le Réunionnais ne sait pas se prendre par la main tout seul ?

71.Posté par Concertation avant tout le 22/11/2018 16:02

Je ne suis pas pro-macron mais pour moi dans un sens, sa démarche se comprend.
(J'aurai répondu la même chose pour n'importe quel président qui aurait répondu de cette façon).

On ne cède pas au chantage ou sous la menace.

S'il répond de suite : "c'est bon j'ai entendu votre détresse et voici les solutions que j'apporte tout de suite", c'est comme s'il avouait qu'il avait ces solutions depuis longtemps mais qu'il les met maintenant sur la table parce qu'on pointe un fusil sur lui...

Et puis, ce serait encourager tous les mécontents à bloquer les routes, à tout casser et à faire preuve de violence à chaque fois qu'ils en veulent un peu plus.

Proposer des solutions sous la menace et dans l'urgence ne seront que des paliatifs temporaires qui ne pourront pas perdurer dans le temps et des problèmes plus graves risquent vite de réapparaître.

Quand notre interlocuteur sera disposé à discuter et à écouter, alors on envisage des solutions pérennes ... Sinon on peut lui donner tout de suite 2000 € et il se débrouille avec pendant 1 an, on ne lui donne plus d'allocs... il paie ses médicaments, son médecin et ses frais d'hospitalisation.

Il y a fort à parier qu'il aura dépensé ses 2000 € en moins d'un mois, et qu'il va revenir très vite bloquer les routes, et tout casser dés qu'il se sera aperçu que ce n'était pas suffisant.

Si tu pointes un fusil sur moi, je m'abrite et je paie quelqu'un pour te déloger .... sinon quand tu auras dépensé les 2000 € que je t'ai donnés sans que tu saches comment les investir, tu vas vite revenir avec le même fusil en me disant que ce n'était pas suffisant.

Par contre si tu es disposé à discuter calmement, on peut essayer de voir : je te donne 500 € maintenant... on essaie de faire fructifier cet argent ensemble. Je t'accompagne et te montre comment gérer cet argent et à en gagner plus par toi même. Bien sûr, il faudra travailler et c'est bien, parce que grâce à toi des gens pourront acheter tes services, ton aide ou tes produits.

Grâce à une partie de tes revenus (les taxes), d'autres personnes qui avaient été comme toi dans le besoin pourront être aidés et s'en sortir comme toi tu l'as fait.

Ce travail de concertation qui consiste à trouver une solution pérenne et à te montrer comment tu dois travailler pour t'en sortir durablement, c'est peut être ce à quoi Macron fait référence lorsque cet article dit : "Il y a la réponse de fond et dans la durée à cette problématique", c'est le travail de concertation mené lors des Assises des outre-mer.

Malheureusement, je ne suis pas certain que Macron ou que les participants à ce travail de concertation ne sachent réellement comment t'aider à faire fructifier les 500 € qu'on vient de te donner.

70.Posté par Alwatani le 22/11/2018 14:01

'Il faut être intraitable et sanctionner avec la plus extrême sévérité', a déclaré Jupiter.
Voilà un Chef...
On a compris.
Et dans les URNES, il faudra aussi être intraitable et sanctionner avec la plus extrême sévérité.

69.Posté par Lu 46403 fois le 22/11/2018 13:34

stop cari d'souri !

68.Posté par Kayam le 22/11/2018 13:20

Bonjour -stop

Qui est le maire qui a posé la question ? -stop Et quelle était elle ? -stop

Voyez-vous, M. le Président, habitants de l'Ile de La Réunion -stop nous n'avons pas idée de quel fond il s'agit -stop

Le maire en question (hein?) -stop a t'il parlé des gilets jaunes ? noirs ? blancs ? -stop
Même pour les discours en réunion on ne nous dit pas tout -stop et on nous laisse sur notre faim -stop

Envoyé depuis La Réunion -stop et fin

67.Posté par Liste le 22/11/2018 13:12 (depuis mobile)

La liste pierrot de ceux qui étaient au congrès des maires sur fonds publics et donc nos impôts !!!! S il te plait !!!. Merci

66.Posté par Jeane le 22/11/2018 12:46 (depuis mobile)

JE SUIS VIOLET renseignez vous et vous comprendrez la raison de ce choix

65.Posté par kersauson de (p.) le 22/11/2018 12:40

61.Posté par Choupette le 22/11/2018 12:02

""Pourquoi ne pas TITULARISER mon balai aussi ? Parce que mon balais, lui il travaille.""

mdr ma choupette qui rit qd ..
mon balais, ... pas de SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS mon balai
et puis je paye plus d'impôts que toi , alors tais toi ma grande !

64.Posté par kersauson de (p.) le 22/11/2018 12:33

et enfin au bout de 2 jours de silence
les medias metro parlent de la Reunion
c'etait silence total, surement a la demande du ministre
" pour ne pas donner d idées a d autres"
il nous a fallu lancer des alertes en metropole !

63.Posté par LORHEIN le 22/11/2018 12:33

Honnêtement, je zape, menteur, tricheur......................!

62.Posté par Collectif de soutien à Didier Robert le 22/11/2018 12:32

Monsieur Didier ROBERT,

C'est avec une immense tristesse que nous apprenons les menaces que vous avez subit directement, mais aussi les menaces que subissent vos proches.

Sachez que vous avez le soutien solennel de vos militants de l'ombre ! Oui, nous :

> les ménagères avec un petit revenu qui grâce à vous ont accès aux voyages,

> nous les étudiants que vous aidez tant à la Réunion qu'en Métropole ou même au Quebec,

> nous les illettrés que vous accompagnez à travers le dispositif "case à lire"

> nous les petites associations

> nous les entrepreneurs que vous accompagnez à travers divers dispositifs (SAV, fond feder...)

> nous acteurs touristiques

> nous citoyens dont la circulation est améliorée aux quatre coins de l'île (Plan PRR, route de Cilaos, Saint-Joseph, Chemin Lagourgue à Saint-André, le pont des orangers, l'aménagement de la Petite Plaine à la Plaine des palmistes...)

> nous lycéens qui bénéficient du POP

> nous étudiants en numérique qui avons notre propre école maintenant (EPITEHC à Saint-André)

> nous sportifs pour votre soutien dans diverses associations (grand raid...)

> nous personnes malades que vous apportez votre soutiens à travers des aides (Odysséa, extension du CHU de Saint-Pierre, ...)

> nous personnes exclus que vous aidez à travers diverses associations (Ach, momom papa lé là...)

> nous simple citoyen qui a vu leur quotidien s'améliorer grâce à vos divers dispositifs
Monsieur le Président, Didier ROBERT, nous sommes peut être silencieux, mais chacun d'entre nous vous dit MERCI et vous demande de continuer votre combat pour les Réunionnais !!!!
Ne vous laisser pas déstabiliser par ces RAPACES qui veulent vous affaiblir afin de prendre votre place !
Collectif de soutiens à Didier ROBERT.

"Quand la mer y bat laisse à li !!! Nous nous trace !"

61.Posté par le taz le 22/11/2018 12:04

président des riches a demandé d'être intraitable avec les casseurs.

comme quand il pose avec les racailles torse-nus grand sourire ?

bref, pas crédible, pas politique et à coté de la plaque.

60.Posté par Choupette le 22/11/2018 12:02

15.Posté par la roue

Et puis quoi encore ? Pourquoi ne pas TITULARISER mon balai aussi ?

Parce que mon balais, lui il travaille. Il fait ce pourquoi il a été fabriqué et c'est moi qui le tiens.

Quand je vois certains balayeurs communaux qui font semblant de balayer -je dois passer derrière alors qu'ils sont payés avec mes impôts-, eh bien je suis contre la TITULARISATION de ces sacrés feignants.

Celui de ce matin a légèrement commencé son travail dans mon quartier à Saint-Paul Ville et, après avoir entendu qu'il y avait un barrage à Fleurimont, il a arrêté ... .

59.Posté par Vas y Franky... le 22/11/2018 11:55 (depuis mobile)

Pour info: Art.1 de la déclaration universelle des droits de l''homme et du citoyen: "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits...
STOP à l''immunité et à l''impunité de ceux qui nous gouvernent !

58.Posté par vince le 22/11/2018 11:55

que ceux qui ont votee macron leve la main

57.Posté par ti retraité le 22/11/2018 11:24

A Monsieur Le Président de La République,

C'est en effet INTOLERABLE que dans un Etat de droit, des menaces de mort soient proférées à l'encontre de F/H élus démocratiquement par des électrices et des électeurs.

Encore faudrait-il que localement, ces mêmes élus F/H, ( Région - Conseil Départemental - Mairies - Communautés diverses - Députés - Sénateurs et autres Syndicats professionnels ou catégoriels) ,...aient un comportement EXEMPLAIRE ET IRREPROCHABLE envers celles et ceux qui leur ont permis d'accéder et de régner sur leur trône,...

Où ils agissent en véritables despotes amnésiques, oublieux de leurs promesses électorales, et cumulant pour eux-mêmes, leur famille et leurs obligés, les postes très bien payés avec de l'argent public, de Conseillers en tous genres dans les cabinets plus ou moins occultes ou planqués dans des SLP qui pullulent dans notre île !!!

Accroissant ainsi les inégalités entre les réunionnais qui n'ont pas la chance de percevoir la scandaleuse sur-rémunération qui déstabilise l'économie locale déjà archi-subventionnée, versées aux fonctionnaires créoles et zoreils - actifs et retraités.

Privilège honteux d'une époque coloniale pourtant révolue, indignes de la République Française ayant pour devise:

LIBERTE ... EGALITE ... FRATERNITE.

Respectueusement vôtre...

Un simple citoyen réunionnais retraité, fier d'être français.

56.Posté par Christine D le 22/11/2018 11:20

"ce qui se passe depuis samedi EN Réunion" ? notre président ne sait pas parler ? on ne dit pas "EN Réunion" (ce n'est pas comme "en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane"... Ici on dit "à la Réunion"... Quel est ce manque de culture et d'intérêt d'un président de la république, pour un département français ?

55.Posté par Manuka le 22/11/2018 11:16

On est en démocratie, il faut privilégier le dialogue constructif au lieu de passer à la violence ça c'est sûr! (dire que la situation à La Réunion n'est pas que le fruit du "socialisme débile" est une forme de violence verbale alors que le problème est bien plus complexe).
Au lieu d'avoir une attitude accusatrice, cherchons ensemble des solutions pour remédier à cette situation:
1. Privilégier l'embauche des réunionnais (habitants de n'importe quelle origine ethnique) au lieu de payer des voyages avec nos impôts pour faire venir de la main-d'oeuvre.
2. Créer une politique locale plus autonome avec les ressources existantes: laboratoires où l'on exploite les plantes locales, énergies renouvelables revendables: énergie de l'océan, généralisation des plaques photovoltaïques, privilégier la recherche en ce sens (des personnes ont réussi à concevoir du carburant à base de canne à sucre)...
3. Former davantage la jeunesse sur les TICE (ce qui est adapté pour une île isolée), rendre accessible à tous des séjours linguistiques et des échanges dans l'Océan Indien pour les lycéens (bénéfique pour le tourisme et le commerce). En important des îles voisines et en baissant les taxes relatives: gain de temps, baisse des prix, produits de meilleure qualité
4. Favoriser l'accès aux droits d'une manière générale: certains dispositifs ne connaissent pas grand succès car certaines procédures sont trop longues et bureaucratiques. Au final les personnes qui en ont besoin n'y ont pas accès.
5. Le tram-train relancerait l'économie à plusieurs niveaux: formation et embauche du personnel, mobilité pour les personnes les plus isolées géographiquement, horaire des transports plus tardif donc commerces plus rentabilisés, gain de temps pour tous les habitants...

Et vous que préconisez-vous?

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie






Publicité


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes