Economie

▶️ Économie circulaire: La Cinor dévoile son PCAET et son Fertilpéi, son fertilisant 100% local à base de déchets

Lundi 3 Juin 2019 - 17:08

L'économie circulaire "plus que jamais" au coeur des priorités de la Cinor. À l'occasion de la Semaine du Développement durable, l'intercommunalité du Nord de l'île a présenté en effet ce lundi sur le site du Grand Prado son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), un dispositif qui se déclinera en plusieurs actions concrètes dans tous les domaines de la transition énergétique, aussi bien dans celui de l'énergie que dans celui de l'économie circulaire.

Présidée par Gérald Maillot, Président de la Cinor, cette présentation s'est déroulée en présence de Frédédric Joram, secrétaire général de Préfecture, de la députée Ericka Bareigts, de Jean-Michel Bordage, directeur de l'Ademe, Olivier Duhagon, directeur régional d'EDF, de Geoffroy Mercier, directeur général de runéo, d’Eric Jeuffrault directeur régional du Cirad et d'invités divers.

Après s'être engagée en 2017 dans la réalisation d'un PCAET, la Cinor -devenue coordinatrice de la transition énergétique- conclut la première étape dans sa réflexion sur la problématique de l'énergie, du climat et de l'économie circulaire.

Ce PCAET, approuvé le 21 février dernier par la communauté d'agglomération, définit autour de six axes les actions à venir sur le court et moyen terme: engager la transition énergétique, disposer de bâtiments performants en énergie, encourager la mobilité durable, adapter le territoire aux changements climatiques et à l'amélioration de la qualité de vie, préserver les milieux naturels et les ressources hydriques, sans oublier la mobilisation des territoires pour sensibiliser le grand public.

Au cours de cette même rencontre, la collectivité a présenté l'autorisation de mise sur le marché d’un engrais issu du recyclage de l’eau, appelé Fertilpéi, une première dans les Outre-Mer. Ce dispositif vient concrétiser un des volets de la stratégie d'économie circulaire de la Cinor.

Comme l'explique Yvette Duchemann, vice-présidente de la Cinor et membre de la commission environnement et développement durable, ce Fertilpéi est le fruit d'un travail collaboratif de quatre années entre la Cinor, le Cirade (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement) et Runéo, expert des métiers de l'eau et de l’assainissement à La Réunion.

Cet engrais ou plutôt fertilisant est fabriqué à partir des boues produites par la station d'épuration du Grand Prado. Ces boues passent dans un méthaniseur et sont cuites dans un four pour en retirer ensuite des pellets semblables aux engrais en vente dans le commerce. "Ce Fertilpéi peut-être ensuite utilisé en fertilisant sur les champs de canne, sur les fleurs ou dans les jardins, avec l'assurance de disposer d'un produit sain puisque ce Fertilpéi a fait l'objet d'analyses pendant de longues années auprès de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation. Un produit qu'elle a récemment certifié", se félicite Yvette Duchemann.

L'avantage du Fertilpéi est double pour la vice-présidente de la Cinor : une empreinte carbone réduite puisque fabriqué localement, sans oublier un gain financier pour les usagers et producteurs car le Fertipéi, dès sa commercialisation, "coûtera moins cher que les engrais importés dans l'île':

A titre expérimental, et en concertation avec les services de la DEAL, le Fertilpéi est utilisé depuis quelques années par un petit nombre de pépiniéristes, satisfaits de ses propriétés fertilisantes, comme en témoigne Pépinières de Bourbon qui l’utilise pour sa production de gazon en plaques. En 2019, le potentiel de production est estimé à près de 2 000 tonnes d’engrais sur l’année.
SI
Lu 2195 fois




1.Posté par RidingSly le 03/06/2019 18:40

Oui oui oui contre le réchauffement climatique oui oui produit sain oui oui la marmotte met la tablette de Mascarin dans le papier d'alu...sauf que les produits chimiques présents dans les eaux usées (restes de médicaments évacués dans les urines et les selles, produits ménagers...) ils vont finir ou? dans les nappes phréatiques, il est très intéressant de consulter la fiche technique du produit... dont voici les info qu'il faut retenir (voici le lien de la fiche technique: https://ephy.anses.fr/mfsc/fertilpei)

"Ne pas dépasser un apport cumulé du produit FERTILPEI sur 10 ans de 43 tonnes/ha", "Respecter une zone sans apport de produits d'une largeur de 5 mètres minimum et équipée d'un dispositif végétalisé par rapport à un point d'eau", " Protection de l'opérateur et du travailleur. Des informations générales relatives aux bonnes pratiques de protection pourront être mises à disposition de l'utilisateur :
- l'utilisation d'un matériel adapté et entretenu et la mise en œuvre de protections collectives constituent la première mesure de prévention contre les risques professionnels, avant la mise en place de protections individuelles ;
- le port de combinaison de travail dédiée ou d'EPI doit être associé à des réflexes d'hygiène (ex : lavage des mains, douche en fin de traitement) et à un comportement rigoureux (ex : procédure d'habillage/déshabillage) ;
- les modalités de nettoyage et de stockage des combinaisons de travail et des EPI réutilisables doivent être conformes à leur notice d'utilisation.
Porter des gants et un vêtement de protection appropriés, ainsi qu'un masque de protection anti-poussière de type A2P3 et des lunettes de protection lors de la manipulation et l'application du produit."

Bref c'est du tout bon pour l'environnement le réchauffement climatique, on devrait pas le manger pur tellement on a l' "assurance de disposer d'un produit sain" (dixit Mme DUCHEMAN vice-présidente de la Cinor et membre de la commission environnement et développement durable)...Tout ça sent le scandale.
Pourquoi Mme DUCHEMAN ce fertilisant est utilisable uniquement sur la canne à sucre et dans les culture florales Hors Sol??? Que va t'on retrouver dans les nappes phréatiques? n’est’il pas venu ce moment ou on arrête la canne à sucre (qui empoisonne le sol pour les générations futures) et on commence une agriculture durable (en adéquation avec les enjeux insulaires) ?
Nan mais ils sont à côté de leurs bottes ces joli(e)s cols blancs, bien propres sur eux, biens maquillés, bien habillés, avec leurs titres de directeurs ils retombent toujours sur leurs pattes ceux la, un petit discours populiste en se faisant mousser et hop, encore une coupe de champagne et quelques samoussas au frais des pigeons?

2.Posté par Bibopbellula baby le 03/06/2019 20:52

On dirait qu'il y a encore du lobbying pour que l'on utilise de l'engrais chimique à la Réunion pendant longtemps ???
Voila un produit fabriqué à la Réunion, qui a passé, une batterie de test locaux, nationaux pendant plusieurs années, qui de part son utilisation permet de limiter l'importation d'engrais chimique...
Il y en a qui ne vont pas être contents de arrivé de cet amendement, qui comme tous les produits, dispose d'un mode d'emploi.
On parle souvent " d'économie circulaire "
Pour une fois que l'on agit et que ça peut aider le porte monnaie !
Noulafé ! Tant pis pour les vendeurs d'engrais, de désherbants et d'insecticides....!

3.Posté par Martine et son pot le 03/06/2019 21:03 (depuis mobile)


autant faire son pot dans le jardin....et la boucle est bouclée ! pas besoin d'acheter la m...de des autres !

4.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 04/06/2019 02:19

Economie circulaire ? Ca devrait circuler mais à un moment le pognon tombe dans la poche de quelqu'un et circule ailleurs...... C'est plutôt de l'économie enculaire.

5.Posté par kanak bichik le 04/06/2019 07:12

Chouette la Cinor gagne de l argent et pourra supprimer la taxe d asssinissement sur notre facture d eau !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >