MENU ZINFOS
Economie

▶️ Des salariés de Mr Bricolage manifestent pour pouvoir travailler le dimanche


Revirement de situation chez Mr Bricolage. Certains salariés manifestent depuis ce matin devant la préfecture.

Par R.Labrousse - L.Grondin - Publié le Vendredi 29 Novembre 2019 à 09:45 | Lu 9103 fois

Contre toute attente, la fermeture de leur enseigne le dimanche ne leur convient pas. Pour faire valoir leur point de vue, les salariés de Mr Bricolage (groupe Hayot), avec surtout de nombreux étudiants qui y travaillent sous forme de petit job permettant de financer leurs études, indiquent qu'à aucun moment ils n'ont été consultés par le syndicat CGTR. Celui a mené le bras de fer devant les juridictions de façon cavalière, sans même les avoir consultés, déplorent-ils.

Ces manifestants ne réclament ni plus ni moins que l'annulation de l'arrêté préfectoral de 1966 sur lequel s'est appuyée la décision du tribunal de grande instance de Saint-Denis. 


Les manifestants annoncent avoir adressé, avant ce sit-in devant la préfecture, une lettre au représentant de l'État pour qu'il prenne en compte leur point de vue. Rappelons qu'il y a une semaine, le 18 novembre, une décision du TGI de Saint-Denis est venue remettre en cause l'ouverture de l'enseigne les dimanches. Une ouverture rendue possible depuis un décret de juin 2016 qui prévoyait une dérogation pour autoriser l’ouverture le dimanche de tous les magasins de bricolage sur le territoire national.

Ils respectent le choix de leurs collègues qui souhaitent ne pas travailler les dimanches

Dans le courrier adressé à Jacques Billant, ils ajoutent néanmoins respecter le choix de leurs collègues qui souhaitent ne pas travailler les dimanches, mais pourvu que leur choix à eux soit aussi pris en considération. Un drôle de revirement en ce jour de Black friday.

Dans un communiqué adressé à la presse, la direction de Mr Bricolage regrettait la décision de justice en ces termes : "Mr Bricolage regrette vivement la décision du tribunal qui aura des impacts sociaux inévitables (...) Les 47 étudiants embauchés dans nos magasins ne pourront plus bénéficier de leur rémunération à hauteur de 600€ brut/mensuels en moyenne, revenu d’appoint qui leur permet de faciliter le financement de leurs études et d’aider leurs familles qui les soutiennent" ou encore que "35% des salariés qui travaillent le dimanche le font sous la base du volontariat", détaillait la direction locale de ce grand commerce.






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par kersauson de (P.) le 29/11/2019 10:32

soutien TOTAL
a ces jeunes kinenveulent
et la lwa est la meme en metropole et ici, les bricos SONT AUTORISES a ouvrir le dimanche..

a zandet .. ta roue de ton histoire est voilée ! le pneu a plat

5.Posté par @ 1 le 29/11/2019 10:30

Mais égoïste vous faites ! Nous sommes sur une île où l'emploi ne coure pas les rues ! Il est tout à fait normal que ces jeunes étudiants se battent pour avoir ces revenus ... Vous si je comprends bien vous roulez sur l'or !
Votre égoïsme me sidère !

4.Posté par Fabrice le 29/11/2019 10:28

Pour la petite histoire, il y a quelques années la Ville de Paris avait décidé de supprimer les parc-mètre à pièce car il y avait beaucoup d'actes de vandalismes (de vols).
La mairie n'avait pas chercher à savoir qui volait !

Suite à une enquête on a découvert qu'il y avait des macros qui utilisaient des enfants pour ces vols ! N'ayant plus rien à voler, ils ont transformé ces jeunes voleurs en, comment dirais-je, c'est innommable, en leur demandant de se prostituer !

La route de l'Enfer est pavée de bonnes intentions ! Monsieur le Préfet, je vous invite à revoir votre copie concernant la décision que vous avez prise.

3.Posté par GIRONDIN le 29/11/2019 10:15

Il faut se battre pour être mieux payé.

Pour ces 35% je suis pour qu'ils puissent travailler aussi la nuit, pour une ouverture H24, 365 jours.

Perso je n'ai jamais mis les pieds dans une quincaillerie ou grande surface le dimanche ou la nuit.

2.Posté par almuba le 29/11/2019 10:07

Les syndicats ne sont pas là pour défendre les salariés mais leur fond de commerce.
C'est en incitant à moins travailler et à gagner plus qu'ils appâtent leur clientèle.
Enfin des salariés qui revendiquent le droit au travail, la dignité et qui refusent de se laisser manipuler.
Bravo à eux.
Encourageant pour les générations à venir.

1.Posté par Zandèt le 29/11/2019 10:05

Lorsque l'on voit de telles manifs, on peut se dire que le patronat a encore de beaux jours devant lui. Ces gens-là cherchent à faire tourner la roue de l'Histoire à l'envers...Ces nombrilistes égoistes semblent mettre de côté leur vie de famille et leur santé pour quelques billets de plus le dimanche. Ils sont devenus mpacronistes malgré eux!

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes