Economie

▶️ Des salariés de Mr Bricolage manifestent pour pouvoir travailler le dimanche

Revirement de situation chez Mr Bricolage. Certains salariés manifestent depuis ce matin devant la préfecture.

Vendredi 29 Novembre 2019 - 09:45

Contre toute attente, la fermeture de leur enseigne le dimanche ne leur convient pas. Pour faire valoir leur point de vue, les salariés de Mr Bricolage (groupe Hayot), avec surtout de nombreux étudiants qui y travaillent sous forme de petit job permettant de financer leurs études, indiquent qu'à aucun moment ils n'ont été consultés par le syndicat CGTR. Celui a mené le bras de fer devant les juridictions de façon cavalière, sans même les avoir consultés, déplorent-ils.

Ces manifestants ne réclament ni plus ni moins que l'annulation de l'arrêté préfectoral de 1966 sur lequel s'est appuyée la décision du tribunal de grande instance de Saint-Denis. 


Les manifestants annoncent avoir adressé, avant ce sit-in devant la préfecture, une lettre au représentant de l'État pour qu'il prenne en compte leur point de vue. Rappelons qu'il y a une semaine, le 18 novembre, une décision du TGI de Saint-Denis est venue remettre en cause l'ouverture de l'enseigne les dimanches. Une ouverture rendue possible depuis un décret de juin 2016 qui prévoyait une dérogation pour autoriser l’ouverture le dimanche de tous les magasins de bricolage sur le territoire national.

Ils respectent le choix de leurs collègues qui souhaitent ne pas travailler les dimanches

Dans le courrier adressé à Jacques Billant, ils ajoutent néanmoins respecter le choix de leurs collègues qui souhaitent ne pas travailler les dimanches, mais pourvu que leur choix à eux soit aussi pris en considération. Un drôle de revirement en ce jour de Black friday.

Dans un communiqué adressé à la presse, la direction de Mr Bricolage regrettait la décision de justice en ces termes : "Mr Bricolage regrette vivement la décision du tribunal qui aura des impacts sociaux inévitables (...) Les 47 étudiants embauchés dans nos magasins ne pourront plus bénéficier de leur rémunération à hauteur de 600€ brut/mensuels en moyenne, revenu d’appoint qui leur permet de faciliter le financement de leurs études et d’aider leurs familles qui les soutiennent" ou encore que "35% des salariés qui travaillent le dimanche le font sous la base du volontariat", détaillait la direction locale de ce grand commerce.



R.Labrousse - L.Grondin
Lu 8662 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

106.Posté par JORI le 07/12/2019 21:12

100.Posté par François Pierre Joseph Antoine FONTAINE/PAYET/LAURET/HOARAU, et même JORIx......... le 01/12/2019 19:00
Tous les propos que vous m'attribuez n'ont rien à voir avec ce que là encore vous prétendez et qui est une fois de plus un mensonge: "une technique habituelle est contenue dans vos termes "selon vous"".
Pour me contredire, il vous suffit juste de me donner non pas 2, mais 1 seule réf de ces fameux propos que vous m'attribuez.
Mais voilà, vous en êtes incapable ce qui prouve que comme "faux cul", vous faites beaucoup mieux que moi. Un maître en la matière serais je tenté de dire, tant vous y excellez. Mieux, vous collez à la définition que vous donnez vous même du "lâche".

105.Posté par JORI le 02/12/2019 10:32 (depuis mobile)

101. Fontaine le lâche. Vous m'avez mis le "nose dans la merde", ah bon !!. Et quand ?. Je vous l'ai fait fermer au point que vous êtes obligé de changer de pseudo pour revenir déverser vos mensonges. J'attends tjrs 1 seule réf de votre part.

104.Posté par C'EST DU BRICOLAGE le 02/12/2019 07:45

La Fédération CGTR Commerce, Distribution et Services a assigné dès le 11/08/17 la société SAS Sorebric, (enseignes M.Bricolage), au Tribunal de Grande Instance de Saint Denis pour non-respect du repos dominical. Après plus de deux ans de procédure le TGI de Saint Denis a rendu son délibéré. Les juges déclarent que l'accord de 1966 traitant du repos dominical dans le commerce non-alimentaire n'a jamais été dénoncé, donc toujours applicable sur le Département de La Réunion et les enseignes M.Bricolage se voient contraints de respecter les horaires stipulés dans l'accord. Dura lex, sed lex ...
Il est intéressant de savoir que dès septembre 2016, La Fédération CGTR Commerce, Distribution et Services a saisi, par courrier, les services de l’État et les intercommunalités pour avoir leur position quant à l’application de l’accord 1966 traitant du repos dominical dans les commerces non-alimentaire. La DIECCTE nous confirme que les accords de 1966, traitant du repos dominical dans les commerces non-alimentaire et les commerces alimentaires n’ont jamais été dénoncés.
Depuis le rendu du délibéré, les médias se sont empressés d’en faire un débat sur "Pour ou contre le travail du dimanche". "Ne nous trompons pas de débat, les juges ont rendu leur délibéré sur la base d’un dispositif légal".
Les accords de 1966 n’interdisant pas les ouvertures dominicales, bien au contraire, ils ne font que les encadrer. Les ouvertures dominicales peuvent se faire le dimanche jusqu’à 12H00, avec une obligation de fermeture du dimanche 12H00 au lundi 12H00.
Sauf sur M.Bricolage de Sainte Clotilde, les 3 autres enseignes (Saint Paul, Saint Pierre et sainte Suzanne) peuvent donc ouvrir leurs portes à leur clientèle le dimanche jusqu’à 12H00.
Or les dirigeants de la Sorebric ont fait le choix de fermer les portes du magasin M.Bricolage de Saint Paul (Savannah), le dimanche, sur cette plage horaire, alors qu’elles pouvaient ouvrir en toute légalité.
Cette manoeuvre vise à opposer les salariés entre eux et les étudiants contre nous. Elle porte atteinte aux intérêts des salariés du magasins (volontaires pour travailler le dimanche) et des étudiants ayants un contrat sur ce magasin. Peut-être aussi que se cache derrière cette décision d’autres problèmes ? le magasin est-il toujours rentable ? Le développement des zones commerciales aux alentours de Savannah ne fait-il pas craindre à ces dirigeants une baisse de leur chiffre d’affaire, avec les conséquences que nous devinons tous ?
Le 29 novembre 2019, des salariés et des étudiants travaillants dans les magasins M.Bricolage ont exprimé leur colère contre la décision du TGI et contre la CGTR Commerce.
Nous les informons que depuis 2016, nous tentons en vain de négocier. C’est devant l’échec des négociations, du fait de l’employeur, que la procédure contentieuse a été engagée.
L’accord de 1966 traitant du repos dominical dans le commerce non-alimentaire, est un accord collectif s’appliquant à toutes les entreprises qui entrent dans son champ d’application. Cet accord ne vise pas expressément les enseignes M.Bricolage. Si notre Fédération a engagé une procédure contre la SOREBRIC, c’est que les magasins M. BRICOLAGE sont les seuls à enfreindre les dispositions dudit accord.
Aucune autre enseigne relevant de l’accord, à notre connaissance, n’ouvre le dimanche après-midi ou le dimanche matin et le lundi matin. Ces "manifestants" , militant pour les ouvertures les dimanches après-midi, pensent-ils que les salariés des autres enseignes du commerce non-alimentaire sont TOUS d’accord pour que leurs magasins ouvrent le dimanche après-midi ?
Errare humanum est, sed perseverare diabolicum

103.Posté par spartacus974 le 02/12/2019 07:33

Si les clients arrêtent de venir dans les magasins le dimanche par respect pour ceux qui ne veulent pas travailler le dimanche,ces magasins fermeront le rideau car leur objectif est de faire du chiffre d'affaires.Ils n'ont que faire du personnel qui choisit ou pas de travailler le dimanche.Ces petites mains veulent défaire les acquis sociaux que d'autres ont payé très chers pour les obtenir.Le patronat peut toujours compter sur des traitres prêts à trahir leurs collègues pour un peu plus d'argent.

102.Posté par Meredith le 02/12/2019 02:04

Et si on revenait au Droit...Et si on revenait à la jurisprudence administrative...Et si on revenait à l'interprétation des textes par les juges ad...Dans une décision du 24 février 2015 (n°374726) le Conseil d'Etat a validé la dérogation au repos dominical accordée de PLEIN DROIT aux magasins de bricolage, celle-ci ayant pour objet de répondre aux besoins d'un grand nombre de personnes pratiquant, plus particulièrement le dimanche, le bricolage comme une activité de loisir, dont la nature implique de POUVOIR PROCEDER LE JOUR MEME AUX ACHATS DES FOURNITURES NECESSAIRES OU MANQUANTES" .

101.Posté par François Pierre Joseph Antoine FONTAINE/PAYET/LAURET/HOARAU, et même JORIx......... le 01/12/2019 19:02

99.Posté par JORI le 01/12/2019 14:50 (depuis mobile)

94. Fontaine le lâche. Erreur, vous ne faites pas comme moi. Vous m'attribuez des propos que je n'ai jamais tenu, au point que vous êtes incapable de me donner 1 seule réf des propos que vous m'attribuez. D'où votre déf de la lâcheté qui vs sied bien
..........................................................

On vous a déjà mis votre nose dans votre m.... mais vous ne sentez rien......

100.Posté par François Pierre Joseph Antoine FONTAINE/PAYET/LAURET/HOARAU, et même JORIx......... le 01/12/2019 19:00

99.Posté par JORI le 01/12/2019 14:50 (depuis mobile)

94. Fontaine le lâche. Erreur, vous ne faites pas comme moi. Vous m'attribuez des propos que je n'ai jamais tenu, au point que vous êtes incapable de me donner 1 seule réf des propos que vous m'attribuez. D'où votre déf de la lâcheté qui vs sied bien
........................................................................................

Des propos pas tenus ? Votre technique habituelle est contenue dans vos termes "selon vous" et par ces mots vous critiquez les propos des posteurs en leur donnant le sens et une interprétation qui vous arrange. Comme faux-cul difficile de faire mieux.

99.Posté par JORI le 01/12/2019 14:50 (depuis mobile)

94. Fontaine le lâche. Erreur, vous ne faites pas comme moi. Vous m'attribuez des propos que je n'ai jamais tenu, au point que vous êtes incapable de me donner 1 seule réf des propos que vous m'attribuez. D'où votre déf de la lâcheté qui vs sied bien

98.Posté par HOAREAU le 01/12/2019 09:11

SI ON ALLAIT CHERCHER TOUS LES TEXTES DE LOI QUI N ONT PAS ÉTÉ ABROGER PEUT ÊTRE Y EN AURAIT UN QUI DIT LA DURÉE DU TRAVAIL SERAIT DE 40 HEURES ET PLUS QUE NOS ÉLUS SAISISSENT DE CE PRECEDENT POUR DEMANDER QUE TOUTE NOUVELLE LOI ABROGE AUTOMATIQUEMENT CELUI EXISTANT QUESTION DE BON SENS ?

97.Posté par Bertrand GERARD le 01/12/2019 08:17

je suis pour qu'on autorise l'embauche des sri lankais, les discussions pour ou contre stériles spécialité locale prendront fin car au moins eux ils avancent et n'ont que faire de vos aboiements.

96.Posté par François Pierre Joseph Antoine FONTAINE/PAYET/LAURET/HOARAU, et même JORIx......... le 01/12/2019 01:21

48.Posté par JORI le 29/11/2019 14:56 (depuis mobile)

Je suppose que la cgtr va indemniser tous ces jeunes !!.
................................................................
Et pourquoi le Kéké ?

La CGTR n'est pas la partie défaillante. Lisez l'article, c'est écrit "Ces manifestants ne réclament ni plus ni moins que l'annulation de l'arrêté préfectoral de 1966 sur lequel s'est appuyée la décision du tribunal de grande instance de Saint-Denis. ".

La CGTR n'a usé que d'un moyen légal. Qui a armé le bras de la CGTR ? Le pouvoir .

95.Posté par François Pierre Joseph Antoine FONTAINE/PAYET/LAURET/HOARAU, et même JORIx......... le 01/12/2019 01:17

98.Posté par JORI le 30/11/2019 22:26 (depuis mobile)

90. Fontaine. Le point commun entre tous vos pseudos, c'est votre lâcheté que vous avez vous même très bien définie.
.............................................................
Vous avez oublié le mot Mélenchon. SVP postez le avec l'accusation coutumière.....

94.Posté par François Pierre Joseph Antoine FONTAINE/PAYET/LAURET/HOARAU, et même JORIx......... le 01/12/2019 01:15

97.Posté par JORI le 30/11/2019 18:30 (depuis mobile)

90. Fontaine le lâche. Où voyez vous que j'aurais écrit : ces étudiants devraient attaquer " la cgtr"?.
.................................................................................................

J'use de votre même méthode , celle du "selon vous"...N'est-ce pas ainsi que vous "attaquez" les posteurs ?

93.Posté par JORI le 30/11/2019 22:26 (depuis mobile)

90. Fontaine. Le point commun entre tous vos pseudos, c'est votre lâcheté que vous avez vous même très bien définie.

92.Posté par JORI le 30/11/2019 18:30 (depuis mobile)

90. Fontaine le lâche. Où voyez vous que j'aurais écrit : ces étudiants devraient attaquer " la cgtr"?. Toujours dans le mensonge mais encore sous un autre pseudo !!. Toujours le lâche qui sévit en vous.

91.Posté par balayedovantzotportavant le 30/11/2019 18:13

le syndicaliste il a fait jouer un texte de loi un point c'est tout il n'est ni député ni sénateur il joue comme l'avocat sur des textes pour un changement faîtes remonter vos informations à un député pour proposer une nouvelle loi sur le travail, l'humain utilise un texte quand ça l'arrange aujourd'hui c'est le syndicaliste qui se fait moucater je parie fortement que demain ils auront besoin d'un syndicat pour les défendre s'ils sont dans le besoin , vivre le droit du travail et vive la vaseline!

90.Posté par François FONTAINE le 30/11/2019 13:51

48.Posté par JORI le 29/11/2019 14:56 (depuis mobile)

Je suppose que la cgtr va indemniser tous ces jeunes !!.
............................................

Donc par déduction, selon vous, ces étudiants devraient "attaquer" la CGTR ?
Bien sûr selon votre sens, sans vraiment attaquer mais "attaquer" dans le sens qu'on lit un livre, on attaque une montagne.....

89.Posté par Joel le 30/11/2019 11:55

Je précise que je ne suis pas syndiqué ,je ne fais pas de politique, étant à la retraite après 44ans de travail,je prend le temp d’écouter et lire... mon expérience m’a prouvé, que malheureusement les syndicats ne sont pas toujours honnêtes et je peu vous dire que je travaillais dans une des plus des plus grande entreprise de la Réunion, avec comme syndicat le premier de la Réunion, le premier à faire de la lèche était le responsable syndical ,quand la grève était un peu trop longue, il se mettait d’accord avec le patron, une petite prime à se Monsieur et comme par enchantement le travail reprenait ,cela à durée des années. Le jour où le personnel à compris se Monsieur à donner sa démission, alors Messieurs les syndicaliste si il n’y avait pas la dote de l’etat et les heures de délégations je me demande si vous seriez aussi prompt à vous battre???

88.Posté par Pierre le 30/11/2019 11:40 (depuis mobile)

Olivier post 80
Sur vos conseils j’irai donner mes sous à la Famille du concurrent de monsieur Bricolage . Eux ils ne sont pas Blancs et ont beaucoup de bienveillance pour vous Olivier le frustré et encore pour longtemps !!!

87.Posté par Batigol le 30/11/2019 10:13 (depuis mobile)

La pseudo idéologie d un autre age qui transpire jusque dans certains commentaires, toujours portée par les syndicats : ouiiiiin mes acquis, ouiiiin les méchants patrons !! Bravo les ptits gars qui veulent bosser.

86.Posté par Tarzan sans liane le 30/11/2019 09:51 (depuis mobile)

85. Bertrand GERARD
Commencer un post par un chiffre demantis par les personnes concernées en dit long sur le reste.

85.Posté par Bertrand GERARD le 30/11/2019 07:47

95% des salariés qui travaillent le dimanche le font sur la base du volontariat et pour les entreprises qui respectent les conventions 100% des salariés se voient leurs horaires majorés = augmentation de leur pouvoir d'achat. Maintenant il existe une catégorie d'individus qui poursuivent leur rêve étoilé de travailler moins pour gagner plus, tel est donc cette maxime que la cgtr nous pond chaque année et sa tête de turc est Mr bricolage: se payer des voyages en thaïlande et des factures de gsm à 5000 euros pour rester connecté à l'actualité trépidante de notre ile entre 2 massages....

84.Posté par Clown le 30/11/2019 07:29 (depuis mobile)

Les horaires à la reun sont affligeantes....la pause du midi et a 16hr plus personne comment les boutiques font du profits avec des heures de fonctionnaire....bien sur quelles gens bricole le dimanche faut pas avoir fait bac +1× pour comprendre sa...

83.Posté par 53. Tèt Papang le 30/11/2019 06:42 (depuis mobile)

Et à quand une journée commémorative en mémoire des prés de 100 millions de morts du communisme ? Beaucoup de personnes victimes du communisme vivent encore de nos jours ce qui j''en suis sûr, ne vous gêne absolument pas... 😡

82.Posté par alarme le 30/11/2019 03:25

confrerie des gatters de travail a la reunion

81.Posté par BOSS le 30/11/2019 03:46

ces branleurs delegues syndicaux sont entrain de se tirer une balle dans le pied et dire que les tribunaux les suivent a quoi bon encore se soumettre sous le joug de la cgt ne rien foutre et percevoir du fric ;

80.Posté par Olivier le 30/11/2019 03:39

Des employés sous-payés contents de servir le maître hayot, même un jour de repos. Réunionnais, boycottez toute enseigne détenue par Hayot, pour le pousser à revendre les enseignes qu'il a acheté sur cette île. Les salariés restants seront reclassés ailleurs dans des entreprises possédées par des Réunionnais. On ne donne pas d'argent à un descendant d'esclavagiste, surtout vu le passé de cette île.

79.Posté par ETUDIANT TRAVAILLEUR le 30/11/2019 03:29

QUAND ON COMPRENDRAS QUE LES SYNDICATS SONT DES MANIPULATEURS RETOURNE LA RÉALITÉ A LEURS AVANTAGES AFIN DE MANIPULER LE PEUPLE COMME DES COUILLONS CROIENT A CES PREDICATEURS FABRIQUENT DES FACKNEWS COMME LE CURE QUI QUI ENDORT SON ASSISTANCE AVEC LEURS BONIMENTS PAUVRES DIABLES A CES MECREANTS QUI ADHÉRENT A LEURS BONNES PAROLES ON VENDS DU VENT QUI UN JOUR SE TRANSFORMERAS EN TEMPÊTE CES DELEGUES SYNDICAUX QUI DOIVENT LEURS SURVIE SUR DES MENSONGES POUR ENDORMIR LEURS ASSISTANCE . CHERS DELEGUES SYNDICAUX ALLER CHERCHER UN TRAVAIL AU LIEU DE TENIR DES PERMANENCE AFIN DE COMBLER VOS JOURNÉES METTEZ VOUS AU BOULOT ET ARRÊTEZ D EMMERDER CEUX QUI VEULENT MOUILLER LEURS CHEMISES

78.Posté par JORI le 30/11/2019 01:36 (depuis mobile)

Ce sont les mêmes qui râlent parce d''autres travailleraient le dimanche et qui commandent h24 par internet et font bosser des gens à des horaires pas possibles pour que leurs commandes arrivent le plus vite possible !!.

77.Posté par mahomet le 30/11/2019 00:27

cgt ..cancer généralisé du travail ............................................

76.Posté par mahomet le 30/11/2019 00:24

59.Posté par Fidol Castre toi tu nous em...........................avec ton esclavage , en as tu subit les consequences , tu fetes le 6 juin le 11 novembre si par hasard tu sais a quoi cela correspond !!!

75.Posté par maikoué le 29/11/2019 23:16

Similitude : A peu près à la même période du siècle passé, il y avait aussi certains travailleurs du textile qui, sans protection étaient VOLONTAIRES, (pendant que la plupart y étaient hélas contraints), pour tremper à mains nues, l'étoffe en cours de fabrication dans les bains de colorant chimique… Cela malgré les maladies cutanées engendrées...
En dépit des récalcitrants la protection de la santé salariale a été obtenue et arrachée par la lutte des travailleurs et militants syndicaux quelques fois même au prix du sacrifice suprême pour certains…
Ce que l’ancêtre a engrangé dans la souffrance pour l’avenir et le bien-être commun, par pure égoïsme ou insouciance, (surtout dans un secteur d’activité où la continuité de service 24/24h, comme pour les Pompiers, les forces de l’ordre et de sécurité, le personnel soignant, n’est nullement indispensable), est remis en cause ???
Bon vent et continuons à s’attaquer qu’à l’écume du réel mal être actuel et de la gabegie en tout. Privilégions de plus en plus l’automatisme, détruisons des pans entiers du savoir-faire individuel et plaignons-nous du chômage grandissant…?
L’avenir serait-il le « revenu universel pour tous », pour ce faire pour financer le tout, faudra bien prélever des cotisations sur les machines qui nous aurons remplacées…et adieu plan de carrière.

74.Posté par Seteng le 29/11/2019 22:18

Moi c'est la nuit que j'aime bien travailler. Quand les Bricolage vont-ils enfin ouvrir de minuit à 4 heures du matin ?]b

73.Posté par Le tribunal de grande instance de Saint-Denis a en effet estimé qu''''un arrêté préfectoral pris en le 7 octobre 1966 devait prévaloir sur la loi Macron de 2015, donnant ainsi raison aux plaintes de la CGTR commerce. le 29/11/2019 21:55

Le tribunal de grande instance de Saint-Denis a en effet estimé qu'un arrêté préfectoral pris en le 7 octobre 1966 devait prévaloir sur la loi Macron de 2015, donnant ainsi raison aux plaintes de la CGTR commerce.

72.Posté par JF le 29/11/2019 21:29

Allez rod travail dans la semaine et le soir....

71.Posté par Zan Douille le 29/11/2019 21:13 (depuis mobile)

Il faut cesser de donner aux syndicats les grosses subventions qu''ils reçoivent tous les ans des pouvoirs publics ! Qu''ils fonctionnent avec leurs adhérents ! Malheureusement l''état, cad nous, continuerons à nourrir le ver !!!!

70.Posté par La vérité vraie... le 29/11/2019 21:09

Des amis à moi vont intervenir dans la presse la semaine prochaine pour parler du scandale AFPR d'une boîte informatique réputée de l'île. Une dizaine de jeunes recrutés contre promesse de CDI, sous conditions de formation, payé par Pôle emploi et qui se retrouvent à être exploité comme du bétail à la veille des fêtes de de fin d'années par un patronat peu scrupuleux...ça va faire du bruit. on en parle déjà sur les réseaux sociaux dans de petits groupes ! Des jeunes de toute l'île en parle en ce moment même. Si vous, où vos enfants avaient affaire à ce genre de contrat de la honte, refusez de signer et signales immédiatement les abus à l'Inspection du travail et aux agents encore propres de Pôle emploi.
AFPR = Action de formation Préalable au Recrutement ; tu bosses gratuitement pour un patron, pôle emploi te paie contre une formation et une promesse d'embauche. MAIS TOUT EST FAUX, les contrats sont bidons, les formations inexistantes. Bizarrement, ce type se multiplie en période de fêtes. Protégez vos enfants et faites passer le mot. 2 mois de formations, 2 mois d'essai en CDI + 4 mois gratuits payés par le contribuable et les indemnités des chômeurs.
QUE FAIT POLE EMPLOI POUR CONTROLER CES PRATIQUES HONTEUSES ? Rien ! Ils sont complices...
J'espère que les journalistes vont lever le voile sur ce mini-scandale et que cela fera prendre conscience aux consommateurs des dérives de la surconsommation. Boycottez les boîtes qui se livrent à ces pratiques durant les fêtes de Noël.

69.Posté par PATRICK CEVENNES le 29/11/2019 20:35

fukcd473
2.Posté par Zandèt le 29/11/2019 10:05
Vous ne seriez pas encarté dans un syndicat ? Mdr !
Effectivement et grâce au patronat pour aller toujours pouvoir être des escrocs de haut vol. Parce que les syndicats tel que la CGT sont des fabriques d'escrocs et de feignasses. Détournement de 20M d'euros au CCE d'Air, condamnation pour détournement de fonds à EDF/GDF, SNCF, RATP, etc. Même pour défendre des salariés devant les Prud'hommes vous osez négocier un retour sur investissement. Bande d'enc.... ! Pdr !
Si t'as besoin de ton dimanche pour aller à la messe, libre à toi. Mais si d'autres ont besoin de bosser le dimanche pour une question de pouvoir d'achat, la société doit tenir compte de ce constat.

35.Posté par Jean Rigole le 29/11/2019 12:31
Bien vu l'aveugle

40.Posté par Raoult le 29/11/2019 13:03 (depuis mobile)
Ben tu attends quoi pour faire aussi bien voire mieux que ban gros kolon ? Mdr !
Encore un brochet !

68.Posté par JackLaCour le 29/11/2019 20:14 (depuis mobile)

Quand est-ce que les gens vont enfin ouvrir les yeux sur le fait que les syndicats ne sont plus qu'une supercherie aujourd'hui. La CGTR et autre ne pensent pas aux employés mais a leur propre intérêt c'est devenu n'importe quoi.

67.Posté par Me le 29/11/2019 19:26

C'est quand meme une honte un pays ou les salariés (ceux qui bossent) sont pris en otage par les syndicats (ceux avec une petite moustache qui se grattent le derrière). UNE HONTE !

66.Posté par Joel le 29/11/2019 19:21

Franchement ,moi je discute avec ses étudiants qui travaillent le dimanche pour pouvoir mieux vivre,et voilà que quelques personnes de la CGTR QUI N’ont que leurs culs à gratter et surtout allergiques au travail se permettent d’empêcher des jeunes de gagner leur vie. Triste constat pour eux qui débutent dans la vie de voir encore une fois un tribunal qui cautionne cette demande sans même penser aux conséquences, une honte pour ses sois disant grands décideurs de la CGT qui ne pensent qu’a trouver des solutions pour empêcher les gens de travailler. Quand j’écoute les arguments de se Monsieur aux infos, difficile de le comprendre ,j'espère que ses personnes arrivent à dormir tranquillement, pauvre CGTR vraiment descendu très bas...

65.Posté par BRAVO !!! 👍 👍 👍 le 29/11/2019 18:13 (depuis mobile)

Bravo à ces personnes qui veulent travailler pour leurs études, s''en sortir, améliorer leur vies
Quand à ces syndicats qui ne représentent qu''eux même, survivance d''un communisme hors d''âge et hors sol, ils finiront dans les poubelles de l''histoire

64.Posté par balayedovantzotportavant le 29/11/2019 17:45

une jeunesse ils font des études parmi eux des futurs professeurs qu'ils ne s'attachent pas au portail du rectorat en refusant leurs affectations vers la métropole vous aimez bosser il faudra partir et surtout ne venez pas pleurer c'est un concours national bon je vous fait confiance vous êtes jeune et brave! et surtout ne crier pas au loup vive le travail et vive les déboires!

63.Posté par GIRONDIN le 29/11/2019 17:42

53.Posté par TICOQ
faites ce que vous avez l'habitude de faire, je ne peux rien pour vous!

52.Posté par mouchin
je peux rien pour vous!

dimanche, au comique de répétition , histoire de faire une sortie en famille, sur une ile comme la Réunion, profitez pour passer chez :
- 1/ OPTICIEN!
- 2/ UNE CASE à LIRE(merde c'est fermé le dimanche)!
- 3/ lisez les posts! surtout le 46.Posté par Fidol Castre:




D'accord avec le post 1. Mais il ne faut pas mettre tout le patronat dans le même panier. Certains respectent leurs employés.

Le patronat qui exploite les étudiants est celui qui sous-paye leurs parents. Si leurs parents étaient bien payés, les enfants n'auraient pas besoin d'être esclaves le dimanche.

Cette manifestation est triste. C'est un cas d'école du syndrome de Stockholm. Cela n'empêchera pas leur patron de les remplacer bientôt, sans pitié, par des caisses automatiques.

62.Posté par hardcore le 29/11/2019 17:40 (depuis mobile)

La lutte des classes n existe plus, même les prolétaires font partie du système capitaliste. Maintenant place à la lutte contre le système. Tout a une fin dans notre univers.

61.Posté par balayedovantzotportavant le 29/11/2019 17:27

@ poste ti coq erreur fatale je suis à la retraite chef j'ai donné 42 ans et à mon tour de profiter maintenant l'état devrait miser sur cette jeunesse c'est eux l'avenir du pays , beaucoup de jeunes qui travaillent abandonnent parce qu'ils sont fatigués ils ne peuvent pas mener à bon port boulot et des études sérieuses!

60.Posté par Fredo974 le 29/11/2019 16:57 (depuis mobile)

Attention , bientôt le goulag avec la CGTR !

59.Posté par André le 29/11/2019 16:46

Un étudiant en Métropole s'est immolé par le feu comme seule issue a ses problèmes financiers. Financer ses études dans une île ou la pauvreté est très forte et le chômage bat tous les records, est loin d'être une chose évidente.
Avoir un travail étudiant le dimanche donne une aide certaine pour les études lorsque les parents qui se saignent déjà aux quatre veines ont du mal a suivre, tout en commençant a acquérir une expérience professionnelle.
Une décision de justice n'a pas à être commenté mais c'est vrai que ces 47 jeunes non seulement perdent leur travail, mais en plus voient du jour au lendemain la précarisation de leurs études.
Ils n'avaient vraiment pas mérité cela. Le dimanche dans cette grande surface de bricolage, vous êtes accueilli par des jeunes très polis et très respectueux qui se mettent en quatre pour vous renseigner.

58.Posté par LOL le 29/11/2019 16:44

A zot band jeune zot y voit point un Elu y bouge pou zot la BIN quand bana y vient fait porte a porte devant zot case fait cour zot !!!!sa sortit comme tangue zot la!

57.Posté par Fidol Castre le 29/11/2019 16:38

53.Posté par Tèt Papang le 29/11/2019 16:01

SI ces personnes souhaitent travailler le dimanche, c'est leur choix. Par contre, je suis pour une fermeture de tous les commerces pour le 20 décembre. Le 20 décembre est censé être la "fête de l'abolition de l'esclavage à La Réunion" et je trouve aberrant que plusieurs siècles après nous voyons des Réunionnais travailler ce jour-là. Travailler le dimanche, que ceux qui le souhaitent le font mais travailler le 20 décembre non.


Pas d'esclavage le 20 décembre, mais c'est permis le dimanche. Et si le 20 décembre tombe un dimanche, on bosse ou pas ?

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie