Sport Réunion

▶️ Coupe du monde féminine de football : "Les filles jouent au foot pour le foot"

Lundi 3 Juin 2019 - 15:13

La Coupe du monde de football féminin démarre ce vendredi, où la France affrontera la Corée du Sud. A l'approche de cette compétition mondiale, nous sommes allés à la rencontre du club SDEFA (Saint-Denis Ecole Foot Association) et plus particulièrement de sa section féminine, mise en place en 2013.

"On avait une forte demande des soeurs des garçons qui jouent chez nous, on a ouvert pour les débutants jusqu'à 13 ans, après au fur et à mesure les marmailles ont grandi donc on a ouvert les 15 ans, les 16 ans et les séniors. Depuis 5 ans qu'on a les filles, ça a boosté le club", explique Gérard Grondin, président du SDEFA.

"On ne veut pas faire comme les autres clubs, on veut favoriser un football très technique à l'image des qualités physiques des filles, avec un sens du jeu collectif plus approfondi que les garçons. Elles jouent au foot pour le foot", explique Gérard Grondin. 

Patrick Bototéleau, entraîneur des filles, explique qu'ici c'est la pré-formation / formation qui est privilégiée. "99% des filles évoluent dans le club, elles arrivent en U13 et terminent en sénior", explique-t-il. À l'entraînement, sur le terrain, les jeunes s'entraînent avec les séniors, pour les aider à se perfectionner.

Zoom sur le parcours et la motivation des joueuses

Stessie joue depuis l'âge de ses 6 ans, inspirée par sa famille qui était dans le football. Dès 11 ans, elle a ensuite été formée au SDEFA, où son père est entraîneur. Depuis, une véritable 'passion familiale' est née. "Maintenant le foot occupe une grande place, j'en fais pratiquement tous les jours, même quand je suis au lycée."

Et lorsqu'on lui parle de Valérie Gauvin ou d'un éventuel futur avenir professionnel, on peut apercevoir ses yeux qui pétillent... "Evidemment c'est un rêve, quand tu es fan de foot, tu vies pour le foot et tu aimerais vraiment faire le plus pour être la meilleure. Depuis 2 ans maintenant, j'essaie d'accepter les critiques, d'apprendre de mes erreurs. Qui sait, demain peut-être que je vais percer..." 

Elle ajoute : "dans notre équipe, plein de filles ont la capacité, après c'est une question d'envie, rien n'est acquis dans la vie, même les professionnelles, elles sont pro mais elles ont dû travailler et nous on pense qu'on a encore beaucoup de travail". 

En effet, malgré la passion, toutes les filles n'ont pas le même objectif. C'est le cas de Emmanuelle, 30 ans, ancienne sportive d'athlétisme, qui s'est mise au foot depuis environ 7 ans. Cela fait deux ans qu'elle est au SDEFA après avoir été en D2. "Si j'avais la possibilité j'aurais bien voulu, après je suis plus toute jeune, alors je le pratique par loisir, pour le plaisir". 

Contrairement à Stessie qui est au lycée, Emmanuelle a une vie professionnelle et ce n'est pas toujours facile de concilier travail et entraînement, "comme je suis passionnée, je m'investie au maximum quand je suis présente", indique-t-elle. 

La Coupe du monde, un espoir pour le football féminin

"L'embellie est arrivée avant le Coupe du monde", confie Patrick Bototéleau. En effet, pour l'heure, le club compte plus de 85 filles inscrites. "Mais ce qu'il faut faire c'est pérenniser, pour que la section féminine puisse survivre même après la Coupe du monde, c'est aussi l'occasion de fidéliser les filles". 

Le football féminin existe depuis 30 ans, mais le président du club espère qu'avec la Coupe du monde "ça va être une chance pour le football féminin à La Réunion et que ça va rebooster et qu'il y aura un peu plus de clubs qui vont ouvrir leurs portes aux filles". 

Tout comme le président, Patrick "espère et croit que la France remporte la Coupe du monde, pour qu'il y ait une retombée sur tous les clubs et pour qu'on puisse après demain devenir en D1 et en D2 professionnels. Si on veut vraiment évoluer au plus haut niveau, il faut que les clubs soient professionnels". 

Du côté des filles, l'engouement est semblable, mais reste également lucide. Emmanuelle explique "en 2011, j'avais fait un projet sur le football féminin, ça commençait à se développer et avec le recul je pourrais dire en termes de médiatisation qu'il y a eu un travail de fait, mais... c'est médiatisé mais il y a encore du boulot!" 
Charline Bakowski
Lu 1867 fois




1.Posté par JF le 03/06/2019 15:31

Pour le moment...

2.Posté par Psychotrope le 03/06/2019 15:56

Sur TF1, il passe leur temps à bourrer le crâne des Français pour leur faire adopter le foot féminin. Mais si on n'aime pas ça, ils peuvent médiatiser tant qu'ils veulent, ça ne passe pas ! j'ai entendu Le Graet dire qu'ils ont fait le forcing pour essayer de remplir tous les stades, ils sont allé chercher les spectateurs avec les dents. Ce genre de stratégie va certainement marcher le temps d'une coupe du monde, par sympathie, féminisme et après ça va tomber à nouveau dans l'oubli. Les bleues pour moi, c'est au delà de la 5ème division par rapport aux bleus. Donc, quand on sait que déjà je ne regarde pas les championnats de 2ème division mais uniquement la 1ère division ( française, anglaise,espagnol, allemande), vous croyez que je pourrai m'extasier devant des matchs féminins. Les féminismes vont appeler ça du machisme, moi j'appelle ça la liberté de regarder que ce qui me passionne sans trop se faire c...Je ne vais faire semblant pour faire plaisir à TF1, aux féministes ou à Mme Schiappa ! Ce n'est pas dans ma nature.C'est comme au tennis, en ce moment c'est le tournoi de Roland Garros, je ne regarde que les matchs intéressants. Pour les autres, ils jouent sans moi, je préfère regarder un bon film...

3.Posté par Atterré le 03/06/2019 17:55

Psychotrope peut-être, psychiatrique assurément ! ! !

4.Posté par Atterré le 03/06/2019 17:59

A ce jeu quand un masculin tombe il met 3 heures à se relever. Lorsqu'il s'agit d'une fille, elle se relève IMMÉDIATEMENT, sans "ronfler" et continue le jeu comme si de rien n'était ! ! !
Vous devriez en prendre de la graine bande de graines ! ! !

5.Posté par la langue na poin le zo le 03/06/2019 19:41

Les filles"jouent au foot pour le foot" et les gars ils jouent au foot pour le fric!!!!! n'es ce pas ?

6.Posté par Je m'en tape le 03/06/2019 21:10

Une équipe masculine dans la catégorie des 15 ans battrait à plate couture toutes ses sélections féminines à la gomme. Mais avec les féministes et les bobos gauchistes, bientôt elles vont réclamer les mêmes salaires que les hommes. Comme au tennis, elles jouent moins de temps, se fatiguent moins, mais sont maintenant payées comme les hommes. La Sérena Williams qui avait déclaré il y a quelques années qu'elle pouvait battre n'importe quel mec dans le top 200, s'est fait sèchement ridiculisée et remise à sa place par un joueur classé 203ème mondial, qui fumait une clope à chaque changement de côté et qui avait déclaré que ce jour là il a joué comme un joueur classé 600ème.

7.Posté par zanluc le 04/06/2019 09:32

et alors on peut pas demander aux filles d'avoir autant de puissance que les garçons il faut comparer ce qui est comparable
mais si on regarde les equipes filles on pourrait demander aux garçons de faire moins de cinéma
mais inutile de leur demander

8.Posté par Zistoire-la-Réunion le 04/06/2019 11:31 (depuis mobile)

C''''est bête, on aurait pu penser que les mentalités avancent mais non. Les machistes le restent et arrivent encore à croire que leurs justifications sont recevables. Les commentaires sont l''''œuvre d''''hommes qui ont le cerveau de la taille d''''un haricot.

9.Posté par zanluc le 08/06/2019 17:00

certains ont critiquer maladement les équipes filles de foot ,mais hier soir j'ai un tres bon match de l'équipe de france surtout la 1ere mi temps avec 4 buts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie