Société

▶️ Camille Goyet, directrice de cabinet du préfet: "Un des premiers droits de nos concitoyens c'est le droit à la sécurité"

Lundi 5 Août 2019 - 18:54

Nouvelle directrice de cabinet du préfet de La Réunion en lieu et place de Marie-Amélie Vauthier-Bardinet, appelée sous d'autres cieux au ministère de l'Intérieur, Camille Goyet a profité de sa prise de fonction ce lundi pour un échange informel avec la presse. Au rang de ses priorités : la sécurité routière et la lutte contre les violences intrafamiliales.

Diplômée de Sciences Po Paris et de l'ENA (promotion George Orwell), Camille Goyet, 27 ans est originaire de Poissy dans les Yvelines. Au cours de ses études, la nouvelle directrice de cabinet de la préfecture de La Réunion a côtoyé le monde de la presse, ayant notamment été stagiaire ENA auprès du directeur général de l'Agence France Presse, sans oublier une année d'échange en Inde à l'université Jamia Millia Islamia de New Delhi.

Camille Goyet débute dans le corps préfectoral en 2017 dans le Calvados, où elle a été durant deux années sous-préfète et directrice de cabinet du préfet. Des fonctions qu'elle retrouve ici à La Réunion lors de sa nomination fin juillet. 

La dircab' de Jacques Billant dit avoir un intérêt particulier pour tout ce qui touche aux questions de sécurité et de la manière dont travaille l'Etat. "Un des premiers droits de nos concitoyens c'est le droit à la sécurité", a-t-elle rappelé. "Le préfet m'a reçue et m'a livré ses attentes. J'ai eu bien sûr des échanges avec ma prédécesseure pour avoir une continuité de l'Etat sur les dossiers en cours", indique-t-elle. Parmi eux: la lutte contre les violences intrafamiliales, la sécurité routière, la lutte contre l'alcoolisme ou encore les risques naturels qui pèsent sur notre territoire.

"Il faut répondre aux attentes des Réunionnais avec les services de l'Etat qui sont multiples. Il faut voir l'action de l'Etat comme un sport collectif. Le but c'est de construire ensemble. Je crois que cette construction de l'action publique doit être partenariale, notamment sur la sécurité", ajoute-t-elle.

--

À lire également:

Rencontre avec la nouvelle directrice de cabinet du préfet, Marie-Amélie Vauthier-Bardinet

SI
Lu 5311 fois




1.Posté par SITARANE le 05/08/2019 20:03

27 ans !!!!!!!Le jeunisme au féminin la nouvelle discrimination positive..........Bla bla bla......

2.Posté par Papapio le 05/08/2019 20:46 (depuis mobile)

Le Pipo, ca reste l.instrument le plus facile a jouer, quoi qu.on en dise...

3.Posté par pipo le 05/08/2019 20:53

"le droits de nos concitoyens c'est le droit à la sécurité"
Voila le ton est donné!
Jolie baba figue

4.Posté par Hoarau le 05/08/2019 21:18 (depuis mobile)

Et ossi, Sécurité de l''emploi, à un logement décent, à un procès équitable, blablabla à l''écouter elle a du boulot. Bin foutoir poukoié kan zot y barre nous lé toujours dan'' KK.😂😂

5.Posté par Le sudiste le 06/08/2019 07:52

Félicitations à cette jeune fille très talentueuse qui a déjà un CV que la plupart des commentateurs aigris n'auront même pas en fin de carrière.

6.Posté par parlamer le 06/08/2019 08:00

nouvelle représentante d'un gouvernement de menteurs...

nouvelle expression en novlang de la nouvelle dictature: priorité à la sécurité pour certains....


mais dans les faits le peuple restera exposé dans les bus, les rues les quartiers

etc....

7.Posté par nom le 06/08/2019 08:06

Il faudrait déjà revoir à la hausse les effectifs des services de sécurité pour leur propre sécurité (pompiers par exemple). C'est avec des moyens qu'on obtient des résultats, pas en faisant des réductions d'effectifs.

8.Posté par ben quoi le 06/08/2019 06:18

ENA ne produit que des clones.

9.Posté par un parent d eleve de stjoseph le 06/08/2019 09:22

M adame j espere que vos intentions seront mis a l epreuve car habitante de saint joseph dans le quartier des jacques dont mes enfants fréquentes l école maternelle primaires et collèges aucune sécurité pour les marmailles dans ce secteur rue jean Bart près de l ecole maternelle et rue impasse des renoncules aucun respect du sens de la circulation rue renoncules un rétrécissement pres de l école primaire ou on doit se mettre a l écart pour laisser les voitures qui sont parfois a contre sens rue amiral Courbet un passage pour les piétons a été baliser mais les voitures empiètent quand a la rue des jacques qui mène au lycée absence totale de voie piétonnière quand par temps de pluie on subit les projections d eau des véhicules car absence d évacuation d eau fluviales je vous invite a faire l itinéraire d un élève et vous ferez le constat ne faut il pas mettre une commission de sécurité qui inspecterais la sécurité autour des établissements scolaires j espère que vos paroles seront mis a l épreuve .

10.Posté par Le Jacobin le 06/08/2019 09:30

Parmi eux: la lutte contre les violences intrafamiliales, la sécurité routière, la lutte contre l'alcoolisme ou encore les risques naturels qui pèsent sur notre territoire.

Elle a bien révisée ses dossiers en fléchant les trois fléaux insurmontables de la Réunion.

En deuxième lieu:

Il faut voir l'action de l'Etat comme un sport collectif.

En ce qui concerne notre Île de la Réunion il conviendrait d' ajouter: sport collectif de très très haut niveau Madame.

En troisième lieu:

Troisième dossier:

Comment repartir sans résoudre.

Les préfets c'est comme une feuille morte tombée dans la rivière qui se laisse transporter au fil de l'Eau en faisant le moins de bruit possible jusqu'au prochain escale.

11.Posté par Alain le 06/08/2019 10:19

A ceux qui critiquent sans savoir et sans connaitre, vous devriez avoir l honnetete de mettre votre nom et votre mail ou nous pourrions croire a une manipulation

12.Posté par Zarin le 06/08/2019 10:43

Vous qui "parlez" de clones je vous propose de traduire l'article suivant :

Clones, Synthetics, Organic Robotoids and Doubles

13.Posté par Kayam le 06/08/2019 11:42

(...)

27 ans, diplômée comme ça... y doit avoir bonpé dan'n coco. Nou va aten'n pou woir et enten'n koça y fé konte problèm lalkol.

_ Modéré.

14.Posté par Jésus le 06/08/2019 13:20 (depuis mobile)

Quand les "bac moins 15" tentent d'écrire des commentaires rageux, jaloux, quelle tranche de rigolade! Continuez, vous êtes vraiment irremplaçables! Mais quelle souffrance pour vos proches (s'ils s'en rendent comptent!)...

15.Posté par JORI le 06/08/2019 13:26 (depuis mobile)

6. Le CV n'est pas signe de compétence. Sinon la France, ses entreprises, ses services publics n'en seraient pas où ils en sont aujourd'hui. Sauf à ignorer le mouvement des gj. Enfin, celui du début.

16.Posté par Jean Le Monstre le 06/08/2019 15:13

La personne correspond tout à fait au livre
"Les Intouchables d'Etat"
de Vincent Jauvert
Ed. J'ai lu
sous-titre : bienvenue en Macronie.

17.Posté par Prout le 06/08/2019 17:10 (depuis mobile)

C'est très bien de le dire, mais ce serait encore mieux de le faire, car à mon sens, les honnêtes citoyens ne sortent plus le soir, et se terrent la nuit venue, tant notre île est aux mains de petites trempes que l'on pourrait facilement totocher !!!

18.Posté par JORI le 06/08/2019 18:39 (depuis mobile)

16. Jean le monstre. Et vous, vous correspondez exactement à quel livre.

19.Posté par revolutionnaire le 06/08/2019 20:33 (depuis mobile)

rien que la blague cette bonne femme

20.Posté par Prime le 07/08/2019 07:42 (depuis mobile)

Encore une chasseuse de prime , l’autre n’aura pas fait un an (convenance personnelle) ... et l’etat Paie leur déménagement avec notre argent ... les dossiers se passeront le relai sans grand résultat . C est pitoyable ...

21.Posté par Bam le 07/08/2019 11:33 (depuis mobile)

Na gro mâchoire i boss bien li

22.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 07/08/2019 15:12

Camille Goyet, directrice de cabinet du préfet: "Un des premiers droits de nos concitoyens c'est le droit à la sécurité
................................
A l'ENA il est certain que l'on discute de la définition de la fraternité inscrite sur le fronton de nombre d'établissements publics, dans les termes suivants:
Dans le terme "CONCITOYEN" il y a les mots "CON" et "CITOYEN".
Les premiers sont les payeurs. Les seconds sont les profiteurs privilégiés.

Un peu à proximité, dans les loges on discute également de la définition du terme "fraternité" entre "frères.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >