Société

▶️ Bilan Conseil Energie Partagé: Le but est d'élargir à toutes les collectivités de l'île

Mardi 5 Novembre 2019 - 11:52

Depuis 2017, huit communes de l'île ont bénéficié d'un bilan d'énergie partagé dans le cadre du dispositif national CEP (Conseil Energie Partagé). Il s'agit des communes des Avirons, de Trois-Bassins, de Saint-Philippe, de Sainte-Rose, de la Plaine des Palmistes, de Salazie, de Cilaos et de l'Entre-Deux. Après deux ans d'étude, l'heure est au bilan. 

"Dans un premier temps, nous avons vu les communes de moins de 10 000 habitants, rapidement il y a 13 communes maintenant qui sont concernées, d'autres communes vont également s'inscrire", explique Maurice Gironcel, président du SIDELEC, en ajoutant "faire en sorte que La Réunion soit une île verte (...) et que nous obtenions l'autonomie énergétique d'ici 2030." En effet, le but, à terme, est que l'ensemble des collectivités de l'île soit concerné, pour un développement énergétique départemental. 

Cela passe aussi bien par le photovoltaïque, l'éclairage public à LED ou solaire, les bornes pour les véhicules électriques. "Ce sont des investissements très lourds, mais des investissements qui, à long terme, sont des investissements payants. Payants surtout pour la protection de notre environnement, la protection de la planète" , ajoute Maurice Gironcel. 

Un chargé de mission réalise des diagnostics dans les différentes communes et "il démontre aux collectivités qu'il y a possibilité de faire des économies au sur les factures", précise Jean-Michel Bordage, Directeur Régional de l'ADEME. En effet, il ajoute que c'est surtout avantageux pour les petites et moyennes communes, qui n'ont "pas forcément les moyens en interne, en effectif, en ingénierie, de décortiquer ses factures, de faire des travaux d'investissement en matière de maîtrise d'énergie." Elles pourraient voir leur consommation se diviser par deux, voire trois. 

​Le coût de l'éclairage public est cependant moindre en comparaison à la moyenne nationale, qui est 9,81 euros/an. "À La Réunion, l'éclairage public concerne 1/3 des dépenses énergétiques, ce qui est loin d'être le cas dans les autres DOM par exemple", explique Joël Payet, conseil en CEP. Ce qui consomme le plus en matière d'énergie est notamment les piscines municipales ou encore les cuisines centrales. 

À travers ce bilan, le SIDELEC et l'ADEME confient également qu'ils comptent bien poursuivre leur partenariat et approfondir leurs échanges pour développer de nouveaux projets. Objectif : "faire en sorte qu'on prenne les bons gestes pour l'économie d'énergie", précise Maurice Gironcel.
Charline Bakowski
Lu 1425 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Décembre 2019 - 08:38 Quatre requins pêchés en deux jours