MENU ZINFOS
Faits-divers

▶️ Bain de sang au "Barber Shop" : 10 ans de prison pour le plus violent


Par SH - Publié le Vendredi 7 Septembre 2018 à 15:48 | Lu 17545 fois

Trois jeunes caïds de la Source à Saint-Denis ont été jugés ce jeudi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences avec arme. Le 16 août 2017, plusieurs jeunes font irruption dans le salon de coiffure "Barber Shop". Armés, ils s’en prennent aux employés et clients sur place. Une femme est grièvement blessée : six coups de couteau et aujourd’hui, elle se retrouve en chaise roulante. Deux autres personnes sont légèrement blessées.
 
Ce jour-là, il aurait s’agit de l’aboutissement d’un conflit de longue date entre les gérants du salon et ces jeunes du quartier qui demandaient à être coiffés gratuitement. C’est à ce sujet, et après une coupe justement gratuite que l’un d’eux, Brice Hoarau, la vingtaine, revient pour "discuter" avec le gérant du salon. Une bagarre entre les deux hommes éclate. Brice Hoarau rentre chez lui, vaincu. Mais ce "lâche", comme l’a appelé le procureur, revient avec son grand frère et son cousin. Son frère, Steven Hoarau, 25 ans, est ivre et a manifestement envie de faire des dégâts. Les trois hommes entrent dans le salon fermé dans lequel se cachent employés et clients. Steven, qui tient désormais le rôle principal, a "le couteau qui vole partout", comme le décrit Bernard Molié, président d’audience, encouragé par son cousin, Bryan Baraké. Une employée se prend un coup de couteau sur le nez. Sa folie est telle que Brice Hoarau tente de le raisonner.
 
"Arrête s’il te plait, tu vas me tuer, j’ai des enfants"
 
Mais ce n’est que le début. Le voilà ensuite dans la rue, une plaque d’égout dans les mains. Au même moment, la sœur du gérant arrive au volant de sa voiture, sa fille sur le siège passager. Elle a été alertée et vient prévenir son frère qu’il vaut mieux qu’il quitte les lieux. En voyant Steven, la jeune mère de famille panique, tente de faire demi-tour, pour revenir vers le salon et manque de le renverser. Pour lui, c’était volontaire.
 
Elle raconte : "Il a lancé la plaque d’égout sur moi, j’étais bloquée". Elle tente de redémarrer, en vain. Et là, les coups de couteau lui tombent dessus : "J’ai compris que c’était la fin, que j’allais mourir. J’ai senti la lame entrer, être remuée à l’intérieur de ma chair, j’ai vu mon pousse sectionné, j’ai crié et supplié "Arrête s’il te plait, tu vas me tuer, j’ai des enfants". Puis j’ai pensé à mes enfants et j’ai continué à respirer". Un témoignage glaçant d’une femme de 30 ans, mère de deux filles, qui se trouve aujourd’hui en chaise roulante, le nerf sciatique ayant été sectionné. Ce qu’elle dit revoir dans ses cauchemars, "son sourire".
 
"Nous sommes passés à quelques centimètres des assises", rappelle le procureur. En effet, Steven Hoarau aurait pu être jugé pour tentative d’assassinat. C’est donc la peine maximale de 10 ans pour violences aggravées qui a été requise par le procureur à son encontre.
 
Et 10 ans, c’est ce qu’il a eu. Brice a quant à lui été condamné à 5 ans et Bryan à 6 mois dont 3 mois avec sursis. Tout cela est parti d’une coupe de cheveux, dont le prix, précisons-le, est de 10 euros.





1.Posté par zozo le 07/09/2018 16:08

des déchets de capote juste bon a jeter aux chiottes !!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Samwinsa le 07/09/2018 17:25 (depuis mobile)

Le post 1, vu son commentaire, i doit pas valoir beaucoup mieux.

3.Posté par Zorro le 07/09/2018 18:35 (depuis mobile)

10 ans de prison pour 10€. Râle la zole pour un bon naffaire. Minable. Courage à la famille des victimes.

4.Posté par Arsene le 07/09/2018 19:07

10 ans mais de qui se fout-on? 30 ANS car c'est une acte volontaire .

5.Posté par Atterré le 07/09/2018 21:55

Des résidus de bidet !

6.Posté par Jeanpat le 08/09/2018 08:52 (depuis mobile)

Hélas 10 ans c'est la maximum prévu par le code pénal pour la correctionnelle.

7.Posté par roro 61 le 08/09/2018 14:29

A Samwinsa le 07/09/2018 17:25 ben oui , post 1 a raison , toi on devrait te classer aussi parmi les déchets de capote , car si tu donnes raison à ces malfrats et tu ne vaut pas mieux . Une mère de famille de 30 ans se retrouver en chaise roulante pour 10 € c'est révoltant .

8.Posté par Santa le 08/09/2018 16:24 (depuis mobile)

Mr 10 ans avec remise de peine 6 ans

9.Posté par Rhum Quina le 08/09/2018 16:26

@2.Posté par Samwinsa

Pour ta gouverne, je dirai même mieux, ce sont des déchets de capotes "engliches" frelatées.

10.Posté par Marc Raymond Fougeron le 10/09/2018 09:05

Enfants Rois tout leur est du...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes