Sport Réunion

▶️ Après avoir arbitré 15 Roland Garros, Patrick compte bien passer le flambeau à la relève

Mercredi 15 Mai 2019 - 13:34

Patrick est arbitre de tennis depuis 1993 à La Réunion. Avant cela, barman de métier, sa vie il la passait dans les bars. Il n'avait donc pas vraiment le temps de faire du sport. Il s'est mis à faire comme ses amis et s'est mis à taper dans la balle, mais... il n'était pas vraiment doué pour ça. L'arbitrage est ainsi arrivé dans sa vie par hasard, comme le tennis au départ d'ailleurs. Puis il est devenu formateur arbitre à la Ligue Tennis Réunionnaise. 

Un jour, on lui a parlé de la possibilité d'arbitrer à Roland Garros, chose qu'il ignorait. Il s'est alors renseigné, pour monter son premier dossier en 2004. "J'ai pas été retenu, j'étais sur la liste d'attente et après j'ai été pris depuis 2005, j'ai toujours été retenu, ce sera mon 15e cette année", confie-t-il. Patrick est donc devenu un des arbitres habitués de Roland Garros. 

"Je voudrais arrêter quand j'aurais 60 ans l'année prochaine, (...) normalement on peut aller jusqu'à l'âge de 65 ans, mais moi j'ai décidé d'arrêter, mais je voulais m'arrêter à une condition, mon rêve c'était que j'avais la relève", confie-t-il. Il ajoute qu'il arrête l'arbitrage de grands tournois, comme Roland Garros ou Wimbledon, mais il pourra toujours accepter des petits tournois, et surtout il continuera à former les jeunes à La Réunion. 

Et la relève de Patrick, du moins celle en laquelle il croit, c'est Maxence. Fraîchement majeur, il est étudiant en première année de prépa Hypokhâgne et s'est lancé dans l'arbitrage un peu au hasard également. Au départ joueur de tennis, il s'est rendu compte que son club manquait d'arbitre. Il a alors commencé sa formation en métropole avant de rejoindre La Réunion. Il a fait la rencontre de Patrick, qui lui a partagé sa passion et qui lui a très vite mis le pied à l'étrier. 

Bien qu'il ait déjà mis un pied à Roland Garros en 2013 en tant que ramasseur de balles, ce n'est que cette année, désormais majeur, qu'il y sera en tant que juge de ligne junior. Il fera donc partie, avec Patrick, des 310 arbitres retenus pour le tournoi.

Ils sont ainsi fiers de pouvoir représenter leur ligue mais surtout La Réunion car "si on est est retenu à Roland Garros, c'est qu'on mérite notre place, donc maintenant c'est à nous de montrer qu'on la mérite car il y en a plein d'autres qui aimeraient être à notre place", souligne Patrick. 

"L'arbitrage je ne compte pas en faire un métier, c'est un hobbie vraiment passionné", confie Maxence, qui, pour le moment ne se projette pas reprendre aussi assidûment que Patrick les arbitrages à Roland Garros. Mais il ne dit pas non quant à l'idée de devenir un jour formateur à son tour.

"Pour cette année j'irai avec grand plaisir, mais je sais que les autres années ça va être plus compliqué, même si c'est possible que je puisse y retourner, peut-être pas tout de suite, mais pourquoi pas dans un futur proche, une fois que j'aurais fini mes études, mais je pense que c'est une bonne opportunité pour la suite", explique-t-il. 

"Je savais que c'était lui qui partirait, (...) après je comprends avec ses études, c'est normal, c'est tout à son honneur, mais il faut qu'il revienne avec des bonnes notes, moi je pense que ça va être un moteur pour les autres", confie Patrick. Le prochain rêve de Patrick est de faire partir des filles à Roland Garros, plus rares. 

Ils prendront donc la direction de Roland Garros ce vendredi. Une fois sur place, Patrick et Maxence iront chercher leurs colis avec leurs tenues officielles pour le tournoi. Maxence aura une visite des terrains le dimanche avant de commencer les matchs de qualification dès le lundi matin. 
Charline Bakowski
Lu 2777 fois




1.Posté par Mathilde le 15/05/2019 20:00 (depuis mobile)

Un brave homme , il est très gentil , il a déjà arbitré quelques matchs quand j’étais jeune c’est vraiment quelqu’un de bien .

Bisous d’une TCPOSSESSION 😘

2.Posté par Si on creuse bien... c’est vide le 16/05/2019 09:05 (depuis mobile)

Arbitre de chaise ou juge de ligne ? Parce que c’est quand même pas la même chose. Quand à la relève, c’est bien mais si c’est pour arrêter l’an prochain à cause des études, mieux vaudrait donner sa chance à un autre jeune plus motivé et disponible.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie